☆ Fondant Grignote ☆

lundi 17 décembre 2018

Midge Raymond, "Mon dernier continent"

Sans mptitre 2

Deb, 39 ans, travaille pour l'AAP, l'Antarctic Penguins Project, une organisation qui veille au comptage, à l'observation et à la préservation des pingouins et autres manchots empereurs ou Adélie, au Pôle Sud. Chaque année, elle passe les 6 mois d'été à faire la navette entre la banquise et la salle de conférence du Cormoran, un bateau qui emmène de riches touristes réaliser leur rêve : fouler le sol encore intact de l'Antarctique et jouer les naturalistes. C'est au cours d'un de ces voyages que Deb a fait la rencontre de Keller, séduisant, torturé par une lourde perte, qui veut se faire oublier et se rendre utile au bout du monde. Deb et Keller : une relation peu commune, qui se noue dans le froid de la glace, au milieu des animaux (manchots bien sûr, mais aussi les orques) et qui dure depuis plusieurs années. Cependant, cet été-là, Keller ne se trouve pas à bord du Cormoran ; c'est un collègue, Thom, qui le remplace. En effet, Keller s'est fait engager sur l'Australis, un immense paquebot de luxe qui promet à ses passagers un voyage inoubliable dans la glace. Sauf que, contrairement au Cormoran, sa coque n'est pas prévue pour ce genre d'expédition : la catastrophe semble inévitable... Et Deb a une incroyable nouvelle à annoncer à celui qu'elle aime avant le naufrage...

Voilà une histoire d'amour originale qui bénéficie d'un cadre pour le moins exceptionnel. Entre "Titanic" et "Orca", ce récit merveilleux et tragique, repéré chez Myrtille, m'a vraiment emportée. Le jeu de va-et-vient dans la chronologie des faits, une chronologie complexe et maîtrisée, renforce les effets du récit ; les personnages secondaires sont tous très travaillés et, si l'héroïne ne m'a pas paru particulièrement attachante, j'ai aimé partager son destin et fouler le sol de l'Antarctique avec elle. Si vous tentez le voyage, RDV à Ushuaïa, en Terre de Feu, à l'extrêmité sud de l'Argentine, pour un départ imminent...
292 pages

logodorothee0
"...et les glaciers de Terre Adélie"
118677758
(4ème participation)


samedi 15 décembre 2018

Second RAT de Noël : du 14 au 16... 17 décembre, avec Chicky Poo et Samarian !

Logo-Marathon-300x300

Ce week-end a lieu le marathon de lecture de Noël proposé par Chicky Poo et Samarian ! Délicieuse idée et ravissant logo :-). Dans l'idéal, j'aimerais regarder en streaming "La Reine des Neiges" ainsi que "Le miraculeux Noël des Schtroumpfs" ; je voudrais terminer mon roman actuel, Mon dernier continent, qui se déroule sur la glace du Pôle Sud et voici les autres lectures dans lesquelles je pourrai piocher :

DSCN4130

Malheureusement, mes priorités risquent d'être tout autres puisque l'objectif premier sera de récupérer de ma semaine, de me soigner (et continuer à prendre soin du reste de la maisonnée qui n'est pas encore complètement rétablie - même si William va beaucoup, beaucoup mieux, ouf) et de corriger un petit paquet de rédactions. J'espère bien arriver à lire un peu tout de même et, pour me motiver, je comptabiliserai aussi la journée de vendredi 14. N'hésitez pas à aller encourager les autres participantes et bon week-end à tous ! ;-)

Samarian - Chicky PooLes Sorcières - Samlor - Nathchoco - Northanger - Jelydragon - Lou - Lilas Violet - Touloulou - Bidib - Sophie - Sorbet kiwi - L'Or Rouge - Au fil des pages - Didine - Le sort de la noisette - Coraline Joy

118339966

Vendredi 14 Décembre

Même si le R.A.T. ne débute officiellement qu'à 21h ce soir, je vais quand même prendre en compte les pages lues aujourd'hui (ok, je triche un peu mais j'aime bien les marathons de 3 jours alors je rallonge pour le fun ^_^).

Avant de partir travailler : rien pour cette fois. Il fallait préparer William et, Totoro étant encore plus malade que moi, je me suis occupée du Lardon.

Durant la pause déjeuner à la maison, entre 13h15 et 14h30 : 75 pages de Mon Dernier Continent. Ca se lit très rapidement, l'intrigue se resserre, je m'approche de la fin.

DSCN4139

Pendant que les 5èmes rédigeaient leurs expressions écrites, de 15h à 17h : les 13 dernières pages (belles mais tragiques) du roman de Midge Raymond + l'intégralité de Sally Jones, La grande aventure, un roman graphique suédois original de 108 pages (les élèves ont l'habitude de me voir bouquiner lorsqu'ils composent et que je n'ai pas de copies à corriger - je les aperçois qui se tordent le cou pour voir ce que je tiens entre les mains ^_^).

Pour notre repas du vendredi soir en "enrhum'amoureux", on a regardé la moitié de "La Reine des Neiges", le fameux Disney que je n'avais toujours pas eu l'occasion de voir (Totoro l'a déjà vu, lui). Ca chante bôôôcoup mais les images sont belles et l'intrigue entre les 2 soeurs intéressante.

Reine des Neiges

Au lit, le soir, entre deux quintes de toux, la BD a été à l'honneur : j'ai d'abord lu Donald, Noël en mode mineur, qui figure dans le "Super Picsou Géant" de ce mois-ci. La mine norvégienne de Picsou est le théâtre de vols importants. Le précieux minerai remonté à la surface par les mineurs a tendance à disparaître sans laisser de traces... sinon des empreintes de rennes qui s'évaporent brutalement, comme si les animaux s'étaient... envolés ! Le milliardaire envoie sur place Donald et les Castor Junior pour mener une enquête de 23 pages. Sympa.

Puis j'ai commencé Astérix et la Transitalique : 33 pages avant de m'effondrer... et d'émigrer dans la chambre d'amis parce que je tousse trop et que ça réveille le Fiston. Totoro est donc de garde, au cas où.

you're the mean one

Chouette : je me rends compte qu'avec 252 pages dans la journée, j'ai franchi le premier palier du RAT (250 pages). Et ce n'était même pas intentionnel... ;-)

mini-graphics-christmas-138721

Samedi 15 Décembre

Après une bonne nuit, tout le monde va mieux. Totoro et moi, on n'est pas encore dans une forme olympique mais on est sur la bonne voie ! La journée commence entre inhalations et tisanes citron/gingembre. Un peu de corrections aussi (5 rédacs de faites), un peu de tri dans nos placards, un peu de ménage, un peu d'emballage de cadeaux, quelques courses avec le Gnome sous un grand soleil hivernal (on a acheté du popcorn, comme dans l'épisode enneigé de Donald avec Tic & Tac qu'on regarde pendant les séances d'aérosol ^_^).

Donald_Duck_-_Corn_Chips

13h25. Le Lardon faisant sa sieste, je vais retrouver Astérix et Obélix sur leur char (ils s'apprêtent à rendre visite au sénateur Lactus Bifidus et à sa femme Mozzarella ;-p) puis entamer Noël à la petite boulangerie. J'ai hâte de retrouver Polly, Huckle et Neil dans ce 3e volume. A plus tard !

DSCN4144

Je viens de passer une demi-heure à publier ce billet et à aller rendre visite aux autres "marathonneuses" (Myrtille, les commentaires sont fermés sur ta chronique ; j'aurais bien aimé agiter mes pom-poms de Noël chez toi aussi ^_^) mais là, zou, je m'y remets ! Et si ma dernière quinte de toux n'a pas réveillé William, j'ai un bol monstrueux (#latrachéitec'estpascool).

845b3828fb899e6944594c32c509e399

17h15. Au cours de l'après-midi (notamment pendant la sieste qui a duré 1h45), j'ai lu les 12 dernières pages d'Astérix (des jeux de mots en veux-tu en voilà et Alain Prost en guest-star) et les 85 premières du roman doudou signé Jenny Colgan (P'tit Bebs a pas mal joué seul avec... un cintre en plastique). On a aussi feuilleté Martine à la montagne (avec un coup de coeur pour la page où Martine et Patapouf tombent dans la poudreuse :-p) et fait du pop-corn, ce qui a beaucoup intrigué le Koaloups. Prochaine étape peut-être : lire un des Contes de Noël de cet album emprunté à la médiathèque, ou alors rédiger 2 billets en retard. A plus tard !

DSCN4157

La soirée. Une fois William couché, Totoro et moi avons refait une fournée de popcorn avant de retourner au royaume d'Arendel, auprès d'Anna et d'Elsa, du très rigolo Olaf et de Sven le renne, pour regarder la fin de "La Reine des Neiges". Au final, j'ai encore plus aimé l'esthétique que l'intrigue : des glaçons féériques, des étoiles scintillantes, un palais de glace merveilleux, de la neige sublimée. Ravissant, mais ce n'est pas mon préféré de Disney.

j

Une fois sous la couette (j'ai encore dormi dans la chambre du fond à cause de mes quintes de toux intempestives), j'ai lu le conte "Les animaux de minuit" signé Yvon Mauffret, dans le recueil des Editions de l'Amitié : une jolie histoire de 6 pages très grand format, qui m'a rappelé un récit de Selma Lagerlöf et agrémentée d'illustrations naïves et vintage qui me plaisent bien.

DSCN4168

J'ai ensuite poussé de nouveau la porte de La petite boulangerie le temps de 26 autres pages, avant de sombrer pour une nuit de presque 9h sans interruption. Yes ! :-)

109975252

Dimanche 16 Décembre

Réveil par un temps gris et pluvieux à 6h40, ce qui m'a laissé le temps d'avancer de 33 pages dans le récit de Jenny Colgan, avant d'aller retrouver un William très en forme (mais un peu moins disposé à jouer tout seul qu'hier, ce matin...) et un Totoro plus flagada qu'hier. Moi, je ressemble à Rudolph à cause de mon nez irrité mais ça ne fait rien. J'ai enfilé mon plus joli pull de Noël pour coller au sujet de la journée ^_^ :

DSCN4135

Dans la matinée, j'ai quand même pu finir mon petit paquet d'expressions écrites et, avec le Loustic, on a décoré de grandes feuilles cartonnées (merci, Mamie Jcho et Papy Né ^_^) sur le thème de Noël (rubans de bolduc, gommettes collées - pas toujours droit - par de petites menottes, dessins et traits au crayon) pour les fixer à la porte du séjour : tadam, voilà le travail !

DSCN4171

J'espère que tout va bien par chez vous (je manque de temps pour passer vous "voir" autant que je le souhaiterais mais je ferai un tour sur vos blogs avant ce soir, c'est promis) et vous dis à très vite.

DSCN4173

14h45. William dort depuis 3/4 d'heure et j'ai lu 2 autres contes du recueil bleu (édité en 1987) : "Les Pierres de Plouhinec", un conte d'Evelyne Brisou-Pellen qui se passe en Bretagne avec des menhirs reprenant vie le soir du 31 décembre en révélant un trésor incroyable + "Les Passagers de Décembre" par Christian Grenier, un récit de science-fiction évoquant Noël d'une façon totalement inattendue (j'ai adoré). Décidément, il y a du beau monde parmi les auteurs de ces textes... Et hop, 17 grandes pages supplémentaires !

16h. Le Lutin dort toujours mais, après avoir avancé de 70 pages, je vais à présent faire un petit tour chez les autres participantes. Total provisoire : 501 pages. Le 2e palier est atteint, yeepee :

santa tell me

21h10. Je n'ai plus lu grand chose pendant le reste de l'après-midi ; par contre, j'ai commencé à regarder "Le miraculeux Noël des Schtroumpfs". A présent que j'ai terminé mon dernier tour des blogs, je reprends Noël à la petite boulangerie. Et dans mon lit, cette fois ! :-) (seulement 2 grosses quintes ce dimanche, on progresse) +54 pages = 555 au total.

Par contre, comme j'espérais initialement atteindre le niveau 3, avec 750 pages (oui bon, je suis une incorrigible optimiste ^_^), je compte prolonger ce billet de suivi demain, voire mardi, jusqu'à ce que j'y parvienne, héhé ! Peut-être même jusqu'à mercredi et aux 1000 pages, allez zou !

Bonne soirée, tout le monde, et merci à Chicky Poo et à Samarian de nous permettre de faire rétrécir nos PAL dans une chouette ambiance. :-)

Christmas_Tree

Lundi 17 Décembre

6h45. Après une nuit réparatrice, Totoro se lève car il retourne travailler (il avait hâte). Le Lardon roupille toujours et comme on est lundi (mon jour de congé hebdomadaire) et qu'il n'y a pas grand-chose à faire niveau intendance aujourd'hui, hormis un RDV ce matin pour les soins dudit Lardon, je vais sans doute pouvoir poursuivre La petite boulangerie. Je vous tiens au courant. Bon début de semaine à tous !!

xtree21

122037248 ob_2e618d_challengechristmastime2018logo2
contes-de-Noël-2-300x166

vendredi 14 décembre 2018

Un 14 décembre inspirant : "Indian Creek" et "La complainte de l'ours"

En ce 14 décembre, voici la 12ème et ultime chronique mensuelle comptant pour mon challenge "Pas de pitié pour les romans 2018" ! Je termine par la catégorie "leçon de vie", en vous présentant 2 ouvrages à la fois enneigés et engagés.

Sans titre 1

A la fin des années 70, Pete Fromm, alors jeune étudiant impusilf, s'embarque dans un projet fou pour remplacer, quasiment au pied levé, la copine d'une fille rencontrée à la piscine ! Ah, le destin, parfois... ! Il s'agit pour lui de passer 7 mois, de la mi-octobre à la mi-juin, dans une tente de toile au coeur des Rocheuses, entre l'Idaho et le Montana, à plusieurs miles de toute autre cabane et à 40 miles (65 km) de la route la plus proche, pour surveiller plus de 2 millions d'oeufs de saumon implantés dans un bras de la Selway River. Sa mission ne lui prendra pas plus de 15 minutes par jour... Que fera-t-il donc des 23h45 restantes ? Eh bien, à part randonner avec sa petite chienne Boone, il va vivre à la dure : faire d'immenses provisions de bois, apprendre à chasser, à tanner des peaux, à tailler et à conserver la viande, se perfectionner à la pêche, faire des provisions de bois, cuisiner sur un poêle rudimentaire, rencontrer les guides et autres gardes forestiers de la région, trembler lorsque son père et son frère jumeau, voulant le rejoindre à ski après Noël, n'arrivent pas... !!

Si vous avez toujours rêvé de vous lancer sur les traces d'un lynx, de vous réveiller entouré(e) de 60 cerfs, d'observer toute une famille de loutres dans leur environnement naturel, ou si si vous appréciez tout simplement les textes de "nature writing", ce récit est pour vous ! Très intéressant car totalement authentique (on ressent par exemple la perte de repères du jeune homme, la première fois qu'il retourne à la civilisation pour le mariage d'un ami), ce livre vous emmènera bien loin... J'ai aussi aimé les anecdotes de sa vie d'adulte, liées à sa vie de trappeur et à son inoubliable séjour : ainsi, l'auteur explique qu'il a dû raconter sa rencontre avec le lynx de nombreuses fois à ses 2 fils, le soir avant de se coucher, ou encore comment il en est arrivé à raconter son expérience et à la publier, quasiment 20 ans plus tard.

En écrivant, je me sentais emporté loin de la maison délabrée que je partageais avec mes colocataires. J'étais de nouveau là-bas. Dans la neige. Dans la montagne. J'étais de retour à Indian Creek. J'avais découvert qu'il était possible de rêver en étant éveillé, un stylo à la main.

Un bel ouvrage repéré chez MargaudViolette puis Enna qui a même rencontré l'auteur !
265 pages

Sans titmpre 1

Quand j'ai déniché ces "Chroniques d'un monde fragile" signées Jean-Louis Etienne dans la boîte aux livres de notre village, j'ai pensé que ce serait enfin l'occasion d'en savoir plus sur les expéditions de ce célèbre médecin-explorateur-scientifique français contemporain mais que je ne connaissais que de nom !
Cet ouvrage relate l'
hivernage du vaisseau "L'Antarctica" dans la banquise du Pôle Nord, d'octobre 1995 à juin 1996, après une halte autour du Spitzberg. De la première prise de glace au récit de la débâcle et de son spectacle aussi effrayant que fascinant, on partage l'aventure de ces 8 hommes, emmenés par J-L. Etienne. On admire avec eux les voiles verts des aurores boréales ; on traverse la nuit polaire qui donne l'impression qu'elle ne s'achèvera jamais ; on ressent les -28°C qui sont de mise dans ce monde éclatant ; on croise ours, belugas, renards, morses, toutes sortes d'oiseaux et d'organismes microscopiques ; on tremble face au destin de la baleine franche, face au devenir incertain de tant d'espèces dans le corps desquelles on retrouve depuis des années des traces de polluants et de pesticides !
Entre le journal de voyage et la transmission d'un alarmant message écologique, c'est aussi tout son amour de la nature que clame ici le voyageur. J'ai aimé en savoir plus sur cette expédition et sur ses enjeux. Mon passage préféré : quand l'ermite qui vit dans une cabane non loin du bateau raconte comment une ourse venait chaque jour faire jouer ses deux oursons devant chez lui. ^_^
157 pages

DorothéeLivreInspirant

Pour les z'oreilles : "Bats-toi".

122033143
ob_2e618d_challengechristmastime2018logo2 Logo_2018-300x168

mercredi 12 décembre 2018

Un peu de lumière

8391ca005059cb24320fe83ae7a4e797

En ces jours moroses, j'avais envie d'un billet pétillant !

L'ambiance générale n'est pas à la liesse depuis plusieurs semaines, encore moins depuis le triste événement d'hier soir ; l'inquiétude s'immisce dans le quotidien ; le moral sombre et la fatigue s'accumule.

Pour vous dire la vérité, je pense bien ne m'être jamais sentie aussi épuisée, physiquement et nerveusement, qu'en ce moment. Difficile de reprendre son souffle. Evidemment, le rhume et la trachéite ont profité de la faille. D'autant que comme son cousin et sa copine de nounou, le Loustic est retombé malade. Que c'était bien, l'an dernier, quand le charme de l'allaitement opérait encore... Après un premier hiver sans aucun tracas, on est en mode "je me fabrique mes propres anticorps et même si, avec mes parents, nous sommes un peu raplaplas (oh le bel euphémisme), c'est pour la bonne cause".

Voilà pour le côté pas cool. A présent, l'objet de cette chronique : faire le plein de peps avec une liste de petits bonheurs tout récents.

0b6d9e40986eec0f341f3f73ea3b421f

⛄ J'ai enfin terminé mes conseils de classe et n'ai "plus que" 5 évaluations prévues avant les vacances.

 Quatre moments scolaires forts en perspective d'ici aux congés : la sortie au local des Restos du Coeur de notre ville dans le cadre d'un projet qui me tient à coeur ; une nouvelle séance de présentation de livres pour une classe de 5ème (chacun vient avec un de ses livres-chouchous) ; une séance au CDI en demi-classe pour que les élèves de mon autre 5ème choisissent leurs lectures pour Noël ; une seconde distribution de mes romans (catégorie "aventures", cette fois) parmi mes 6èmes. Je me réjouis de tout ça par avance et espère bien être d'attaque pour tout gérer.

⛄ Mes cours pour la rentrée sont prêts. Il n'y a plus qu'à photocopier les documents en avance.

0812cd855f9f3db3e46f774230b8b645

 La semaine dernière, nous avons mis le chalet à l'heure de Noël. D'abord en se trémoussant sur "Rudoplh, the Red-Nosed Reindeer" interprété par mon cher John Denver, ou encore sur "Christmas Time's a comin" d'Emmylou Harris : le P'tit Loup se régale !

 Ensuite, en installant notre sapin. Juste avant de rechuter, le Lardon nous a aidés à sortir boules, guirlandes et étoiles. On s'est bien amusés, ce soir-là, et William regardait l'arbre en disant "Ya-haut chapin" (y a un sapin là-haut). Il reconnaît aussi "Papa Oyel" (le Papa Noël) et les "bodommes de neige" qu'il colle un peu partout sous forme de gommettes brillantes !

Sans titre 1

⛄ Nos mini-plantations de lentilles ("pitites gaines") poussent drôlement bien, on les observe et on les humidifie régulièrement :

DSCN4111

⛄ Féliciter Totoro qui, même malade lui aussi, dessine de très belles choses pour occuper son fiston : ici, un Picsou de Noël !

DSCN4128

⛄ La visite de Vir (et encore merci pour le ravissant tablier ^_^).

Pendant ses dernières sessions d'aérosol, j'ai montré à l'Asticoups "Donald et Tic & Tac - Partie de popcorn" et le très joli court métrage "Lili et le bonhomme de neige" recommandé par Milly : ainsi, il se tient tranquille pendant le traitement (sauf quand il commente ce qu'il voit) et oublie un peu ses malheurs. Tic & Tac le font rigoler et je lui ai promis que je lui ferai goûter du popcorn bientôt ! :-)

lily

 En parlant de choses qui se mangent, j'ai préparé dimanche des mini-feuilletés roulés au pesto (rouge et vert). C'est le même principe que les Ecus du Chat de Botté d'Emma mais je les ai convertis en une recette salée, parfaite pour l'apéro (William en a mangé volontiers alors qu'il a très peu d'appétit en ce moment). Ca pourrait s'appeler les Serpentins de Noël (si seulement le vert et le rouge étaient mieux restés après la cuisson) :

DSCN4096

Pour finir, un autre beau marathon de lecture aura lieu ce week-end. Organisé par Chicky Poo et Samarian, il s'agit du R-A-T de "Il était 6 fois Noël". Pour vous inscrire, c'est ici ou . J'espère avoir un peu plus d'énergie pour y prendre part... En tout cas, j'ai des munitions (romans, albums, roman graphique, jeunesse etc) car j'ai pu passer à la médiathèque hier. A suivre.

631c0937e70fc6e3dc3baea02b0008f4

Prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers.
A plus tard.

Posté par FondantGrignote à 11:39 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 10 décembre 2018

Colas Gutman et Marc Boutavant, "Joyeux Noël, Chien Pourri !"

DSCN4100

Depuis 15 jours, avec William, on a découvert à la médiathèque puis lu et relu 2 volumes de la série : le tout premier, sobrement intitulé Chien Pourri, et le 5ème, Chien Pourri est amoureux. On y a rencontré ce chien bête, sale, sentant fort la sardine, que tout le monde prend pour une serpillière et qui vit tranquillement dans sa poubelle avec son meilleur copain : Chaplapla, le chat à la tête aplatie ! Chien Pourri est certes stupide et moche mais il est aussi gentiment naïf, bien intentionné et essaie toujours d'aider les uns et les autres.
Le Lardon aime beaucoup ces personnages et connaît déjà bien leurs noms : "Sien Pou-i" et "Sapapa". ;-)

DSCN4104

Alors, quand Totoro est rentré des courses hier matin avec Joyeux Noël, Chien Pourri ! (paru en 2013), on a été super contents et on a vite lu l'histoire. Le 24 décembre, Chien Pourri rêve que le Chien-Noël passe leur laisser de jolis cadeaux. Chaplapla, lui, espère bien s'inviter dans une "maison de maîtres" ce soir. Il choisit donc d'emmener son ami à puces chez la famille "Noël"... qui n'est pas aussi chouette que son nom le laisse présager ! Encore une fois, c'est un conte à coutre-courant : il y a beaucoup de tristesse, de réelle misère sociale, mais le tout est enrobé sous une bonne couche d'humour et finit toujours par un dénouement plein d'espoir et par l'amitié indéfectible du toutou tout affreux et du félin très malin.
69 pages

121879595
l

Posté par FondantGrignote à 06:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,