đŸȘ Fondant Grignote 🍰

dimanche 4 décembre 2022

Besoin de "feel (french) good" (vibes) : 💝 Gurty, Les P'tites Poules et "Ca sent bon la maman"

Bonjour et bienvenue dans cette chronique
sur le 3615Jevousracontenotrevie

(comme d'habitude, me direz-vous Ă  juste titre ;-p).

Dimanche 27/11. Totoro vient de m'apporter un café tandis que je pianote les premiers mots de ce billet. Vous en voulez un aussi ? Il peut vous préparer une tasse en un éclair... Sûr ? Bon. Vous ne savez pas ce que vous ratez...

giphy

Dimanche 04/12. Alors peut-ĂȘtre un de nos petits cookies choco-cranberries tout juste sortis du four, Ă©laborĂ©s ce matin en suivant la super recette de Minnie de l'annĂ©e derniĂšre (Mickey Junior) ?

Sans titre 1

En ce moment, entre nos plannings de fou-fou, le froid, l'humiditĂ© permanente, la fatigue et Totoro qui traĂźne une belle crĂšve depuis plusieurs jours, on a un peu le moral qui tirebouchonne (je nous ai mĂȘme fait des smoothies poire/kiwi/Ă©pinard, c'est dire ;-D).
Alors, voici une liste (non exhaustive) de tous les trucs qui nous font du bien, histoire de reprendre du poil du YĂ©ti (enfin, de la bĂȘte, quoi ;-p) : vitamine-liste valable pour tout Ăąge, avis Ă  ceux qui ont "Besoin de chanter" (par Simplement Dan, alias GrĂ©goire Ludig - et David Marsais - du gĂ©nialissime Palmashow, dans leur dernier film "Les Vedettes", qu'on a adorĂ© cet Ă©tĂ©) :


(bande-annonce)

Toujours à propos de films, cette semaine j'ai regardé 2 autres comédies françaises récentes et distrayantes :

Sans titre 2
(bande-annonce)

"Maison de retraite" vu seule mais avec Kev Adams, GĂ©rard Depardieu, Marthe Villalonga, Daniel PrĂ©vost et MylĂšne Demongeot (entre autres) - trĂšs, trĂšs sympa, avec un propos moins lĂ©ger qu'il n'y paraĂźt (et pour la petite histoire, saviez-vous que Thomas Gilou, le rĂ©alisateur qui a aussi signĂ© "La VĂ©ritĂ© si je mens", est le petit-fils de Blaise Cendrars ?!?!)...

Sans titre 1
(bande-annonce)

... ainsi que "Divorce club" de et avec Michaël Youn, Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot, Vincent Desagnat, Cartman, McFly et Carlito (entre autres aussi, et pour la petite histoire, saviez-vous que Carlito était le fils de Guy Carlier ?!?!) - Totoro a regardé le second avec moi et on a bien rigolé (ça lui a un peu fait oublier sa grosse otite-sinusite-rhinite ; aurait-il été Hittite dans une vie antérieure ? ;-p) :

Sans titre 1

CĂŽtĂ© lecture, j'ai lu la BD Le jardin de Rose par HervĂ© Duphot. Françoise a entre 50 et 60 ans, un mari qui l'ignore, un appart' en banlieue parisienne, dans un quartier qui craint, et une conseillĂšre PĂŽle Emploi qui lui donne peu d'espoir quant Ă  retrouver un jour du travail. Par chance, elle a aussi Rose, une vieille voisine avec la jambe dans le plĂątre qui lui demande d'aller prendre possession Ă  sa place de la parcelle qu'elle vient enfin d'obtenir dans un jardin collectif : Françoise serait-elle lĂ  sur le point de se dĂ©couvrir une passion ? Oh, elle dĂ©couvrira mĂȘme beaucoup plus que ça... Si le dessin ne m'a pas trop plu (trop traditionnel), j'ai bien aimĂ© le scĂ©nario ainsi que les personnages.

51F3b6Lya0L

Par ailleurs, Ă  propos d'avoir la main verte, je viens de terminer dans la voiture la version audio du court roman de Barbara Constantine, Tom petit homme tout petit homme Tom (d'une durĂ©e d'Ă  peine 4 heures) : Choco-Mum m'a offert la version papier, c'est comme ça que j'ai repĂ©rĂ© ce titre dans le bac de la mĂ©diathĂšque. Je vais maintenant lui passer le livre pour qu'elle passe elle aussi un bon moment. Tom, 11 ans, vit seul avec sa mĂšre de 25 ans, Joss qui n'a pas de sous et pas toujours de boulot. Alors, il va piquer des lĂ©gumes dans le jardin de ses voisins un peu snobs mais adorables, se prend d'amitiĂ© pour Madeleine, une nonagĂ©naire qui n'a auprĂšs d'elle que ses vieux chat et chien, apprend Ă  faire pousser des tomates et Ă  les mettre en bocaux, et retrouve en prime son pĂšre totalement par hasard.

GARDER Tom

Un petit roman tout simple, plein de tendresse et d'humour (foi de Fondant, c'est la premiÚre fois que je riais aux éclats et au volant en écoutant un audiobook ^_^). Et la voix du comédien belge Benjamin Jungers est top.

Sans titre 1

Sinon, toujours pour les romans, je suis en train de lire (avec les yeux) HĂŽtel Pastis de Peter Mayle (1993, quand mĂȘme) pour valider la derniĂšre ligne, "boisson/apĂ©ritif" dans l'option "menu complet" du challenge Livres (et Ă©crans) en cuisine : yeahi ! ;-) C'est ensoleillĂ©, plutĂŽt agrĂ©able mais il y a un cĂŽtĂ© assez "datĂ©" qui me freine un peu. J'espĂšre aller au bout dans l'histoire de Simon, cet Anglais aisĂ© et sĂ©parĂ© qui change de vie en s'Ă©vadant dans le Luberon, en tombant amoureux d'une Française de son Ăąge et en faisant le pari fou d'ouvrir un hĂŽtel - en parallĂšle, il y a une histoire de cambriolage menĂ© par d'anciens taulards : je n'adhĂšre pas trop non plus Ă  ce versant du scĂ©nario mais bon, on verra...

Paree-pour-l-hiver

Pour rester dans le sud, on a Ă©galement bĂŽĂŽĂŽcoup ri tous les 3, dans notre grand lit, dans notre tout-chaud du dimanche matin, tandis que je finissais Ă  haute voix 💝Le Journal de Gurty - ParĂ©e pour l'hiver de Bertrand Santini. Gaspard emmĂšne sa petite chienne passer NoĂ«l Ă  Aix-en-Provence et ça ne va pas ĂȘtre de tout repos. Trop marrants, nos hĂ©ros Ă  poils et pattes ! (mention spĂ©ciale pour l'Ă©cureuil JosĂ©/Sandrine) Cette fois, PĂ©pĂ© Narbier joue un rĂŽle amplement mĂ©ritĂ©. Et on a mĂȘme droit Ă  la fiancĂ©e (trĂšs provisoire) de Gaspard : ah, cette Myrtille ! Cette sĂ©rie fait dĂ©cidĂ©ment un bien fou !

Sans titre 1

D'ailleurs, dans la foulĂ©e, j'ai enchaĂźnĂ© avec Printemps de chien car c'est trop bon ! ;-) Dans la Provence de Gurty, les gens ne sont pas contents d'apprendre que la famille Caboufigues veut abattre un vieux marronnier de leur terrain pour laisser passer le haut dĂ©bit. Gurty et Gaspard prennent les choses en main pour empĂȘcher ce massacre car il est vital de prĂ©server la campagne...

51cjfnhYa+L

J'ai beaucoup ri avec l'atterrissage en urgence Ă  l'aĂ©rodrome de Manosque pour cause de caca voyageur ! Et Gurty s'est empiffrĂ©e comme prĂ©vu de saucisson, de cacahouĂštes et de gĂąteau chez les Caboufigues, oĂč les jumeaux Donovan et Cassidy fĂȘtaient leur anniversaire !! :-D C'Ă©tait un gĂąteau extraordinaire. Trois Ă©tages de gĂ©noise Ă  vous couper le souffle qui empestaient la vanille et le caramel. Typiquement le genre de choses que je n'ai pas le droit de manger mais que je veux quand mĂȘme. 

Sans ptitre 7

Autre grosses marrades avec quelques tomes des P'tites Poules de Christian Jolibois et Christian Heinrich, truffĂ©s de jeux de mots et de clins d'oeil culturels (les noms que je prĂ©fĂšre, Ă  part les hĂ©ros : Cudepoule, Hucocotte, Poule-Emile Victor et l'oncle CrĂȘtemolle ;-p).

Sans titre 2
(tomes divers dont 2 d'hiver)

Dans l'ordre de lecture : Les P'tites Poules et l'oeuf de l'Empereur (le Lardon s'est bidonnĂ© avec Nidouillet le poussin qui se cherche au niveau lexical ; on est partis en Chine, oĂč les fromages de BĂ©lino ont fait sensation vomir chez les pandas ;-p) ; đŸ’Coup de foudre au poulailler (j'ai adorĂ© les rĂ©fĂ©rences au thĂ©Ăątre classique avec le directeur de troupe Coquelin et sa fille Roxane ; l'intervention de la Dame Ă  la Licorne est aussi rĂ©ussie qu'inattendue ; William, lui, a prĂ©fĂ©rĂ© le philtre d'amour Ă  la bouse de vache et au pus de crapaud du balourd CoquenpĂąte) ; enfin, Les P'tites Poules et la Grande Casserole (amateurs d'astronomie et de sucreries, bonjour).

Sans titre 4

(riz, savoureuses confiseries et fumants fromages - voir BĂ©lino pour vos commandes ;-p)

Sans titre 5

Rigoler, ça faisait aussi du bien Ă  William qui a traversĂ© une pĂ©riode de p'tits malheurs et de dĂ©ceptions avec son meilleur ami qui ne veut plus trop jouer avec lui en ce moment et lui prĂ©fĂšre un autre camarade - sauf quand ce camarade est absent, "lĂ , il est bien content de jouer avec moi, hein, je me demande s'il sait ce que c'est, l'amitiĂ© !" :-(. Bref, en attendant des jours meilleurs, on Ă©coute, on lui dit que le rififi entre copains, ça va ça vient, on lui fait des cĂąlins.

132216421

Et puis, vive les virĂ©es du mercredi matin Ă  l'hypermarchĂ©, en compagnie de Papa : trop gentil, le jeune poissonnier qui a fait passer William derriĂšre l'Ă©tal pour lui montrer un vrai poulpe "tout moulligasse" : il Ă©tait Ă©patĂ© ! Et merci au caissier d'un certain Ăąge qui a gardĂ© le Lardon 3 minutes avec lui (Totoro avait oubliĂ© de peser les fruits) : il est rentrĂ© Ă  la maison avec 20 POCHETTES d'autocollants pour coller dans l'album  Harry Potter de Super U !! o_O

Sans titre 3

Aussi, on a empruntĂ© plein de doux albums pour panser tout ça et ne plus y penser : le Lardon a ramenĂ© les canards de Lisa McCue de la bibliothĂšque de son Ă©cole, et moi 💝Ca sent bon la maman d'Emile Jadoul et Claude K. Dubois (repĂ©rĂ© chez L'Or il y a des lustres et enfin dĂ©nichĂ©), l'histoire de Taupinou qui a peur de la nuit et voudrait l'odeur de sa maman pour s'endormir (Maman Taupe finit donc par lui donner son foulard et hop, aussitĂŽt un gros dodo - je faisais ça avec un t-shirt quand William Ă©tait bĂ©bĂ© ; vous faisiez pareil ? ^_^) :

Sans titre 4

Il y a aussi ces 2 albums "gastro-comiques" trouvĂ©s en parcourant le menu de la mĂ©diathĂšque, qui valent leur pesant de cacahouĂšte et aiguiseront votre appĂ©tit livresque : pour commencer, Comment cuisiner les lapins de MichaĂ«l Escoffier et Manon Gauthier.

Miam2

Un loup donne un cours de cuisine : il compte prĂ©parer un lapin aux carottes. ProblĂšme : si les carottes demeurent bien sagement dans la casserole, le lapin, lui, s'enfuit sans demander son reste. Et quand le loup finit par le retrouver, les circonstances font qu'il n'a plus du tout envie de le dĂ©vorer... Il lui propose mĂȘme de partager son plat de carottes ! Cet album est quasiment irrĂ©sistible ! Je lui reprocherai seulement quelques petites faiblesses dans les illustrations (aux pages oĂč le loup se retrouve en fĂącheuse posture) mais le Lardon a rĂ©agi en rĂ©pondant aux questions du loup et a ri Ă  gorge dĂ©ployĂ©e Ă  certains moments : c'Ă©tait sympa.

Miam3

Ensuite, Manger un loup de CĂ©dric Ramadier et Vincent Bourgeau. Un petit cochon n'a peur de rien : il a dĂ©cidĂ© de dĂ©vorer un loup, pour changer. AprĂšs tout, d'ordinaire, c'est Monsieur le Loup qui croque tout le monde, alors pourquoi ne pas inverser les rĂŽles, pour une fois ? Bon, ce ne sera pas forcĂ©ment une rĂ©ussite mais qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Je n'ai pas trop adhĂ©rĂ© aux dessins mais l'idĂ©e de dĂ©part, cette intĂ©ressante inversion des rĂŽles, m'a paru drĂŽlement culottĂ©e ! ;-p

Sans titre 2

2022
(billet 2022 n°46)

Bon, pas de panique, notre Farfeloustic ne se laisse pas abattre. La preuve, ces quelques phrases notées récemment parce que... franchement, y a pas de mots... Tenez :
~ Pendant que je faisais les smoothies cités plus haut, je mets en garde William à cause du blender et de sa lame qui coupe : "Ben oui, c'est sûr, tu sais, on veut pas de purée de doigts !"
~ "-Tu sais oĂč ils sont ? - Quoi ? - Tes stylos avec le cucul gommeux..." (stylos effaçables, avec gomme au bout donc...)
~ En jouant avec sa balle en mousse : "Attention, je fais le tir du cochon d'Inde furieux !!!" (je sais pas vous mais moi, ça m'impressionne grave ! ;-p)
~ "Maman, passe pas par là : cette entrée, c'est la plus galéreuse !"
~ "Maman, on fait un concours de mignonnitude ?" ^_^ et lĂ , on se livre Ă  une "battle" de mimiques craquantes ; je fais ce que je peux mais c'est souvent lui qui gagne... ;-)
~ "Ya, ya ! (bruits de combat dans le jeu qu'il s'invente) Ah ah, je suis le Colonel Vertébral !" (LOL)
"Tu vas p't-ĂȘtre pas ĂȘtre contente mais j'ai dit Ă  Lisandro ce qu'on lui avait achetĂ© pour son anniv'. Je lui ai dit que c'Ă©tait Lazor, que c'Ă©tait un dinosaure qui se transforme en robot-voiture... - Mais il n'aura plus de surprise alors !?! - Ben si, je lui ai pas dit la couleur..." (ouf, rassurĂ©e je suis)

Sans titre 2

~ "Maintenant, je sais faire pipi debout. A l'Ă©cole, des fois, je vais aux urinoirs et des fois, je vais aux uriblancs... - On dit juste 'les toilettes', mon coeur... - Ah ben oui, d'ailleurs pourquoi y a que des urinoirs blancs ?" (trĂšs bonne question !)
~ "Ils sont gentils, les gens de la cantine : ils nous donnent jamais de mandarines pourries !" (encore heureux ;-p)
"Pour la vie de William, il faut des frites, plein de cùlins, des épisodes, des livres, des bonbons, du ketchup, des nuggets, des cordons bleus, des purées de légumes... Il faut tout ça pour la vie de William..." ;-D

ValĂ , valĂ .
Hier, on est allĂ©es se faire papouiller dans un spa thermal avec mon amie Ness (aprĂšs un resto-papotage en rĂšgle, Ă©videmment, et avant une bonne tartiflette improvisĂ©e par Totoro en dĂźner... ^_^). Quel plaisir de s'immerger dans une eau Ă  remous et Ă  35 degrĂ©s en intĂ©rieur ET en extĂ©rieur avec les projecteurs (la nuit tombe Ă  16h30), la montagne comme dĂ©cor et surtout quand il pleut-neige par 3 degrĂ©s dehors !! Je vous parle aussi du massage, de la pause-cocoon-tisane et du hammam ou ça ira... ? ;-p

Sans titrep 6

"CollĂšgement parlant", la semaine derniĂšre, on a rendu visite aux Restos du Coeur de notre ville avec 2 classes : c'Ă©tait extra, un trĂšs bon moment surtout avec les 5Ăšmes.
Ah et cerise sur le gĂąteau mes 3Ăšmes ("gentimmatures" mais "archimmatures" quand mĂȘme -_-) sont en stage pour une semaine Ă  partir de demain (5 heures de cours en moins, yeepee) : je vais en profiter pour aller chez le coiffeur et finaliser les achats de NoĂ«l (dĂ©jĂ  bien avancĂ©s - dont de l'utile et du simple pour la plupart et du 80% d'occasion pour le Lardon : trop fiĂšre de mes trouvailles sur 2 sites bien connus, dont un tableau blanc/ardoise sur pieds mais pliable ainsi qu'un parcours Ă  construire briques/billes en bon Ă©tat, acquis pour une bouchĂ©e de pain ;-p).
D
'ailleurs, il y a quelques jours, avec le Lardon, on s'est fait 3 virées Botanic / La Foir'Fouille parce que les rayons de Noël, y a rien de mieux ! Et le rayon "villages d'hiver électriques avec trains qui tournent, petites loupiotes et musique de saison", c'est Disneyland pour notre Nounou : il y passerait DES HEURES, à les regarder et à se raconter des histoires... (heureusement, on connaßt bien les gérants du magasin ;-p)

81xYWTvwUvL

Et c'est sous un ciel anthracite et une pluie fine incessante que je vous dis :
Ă  trĂšs bientĂŽt, les z'amis !

Logo Noël Double


mercredi 30 novembre 2022

Une hotte pleine d'albums (💝 Astrid Lindgren, Iskender Gider et Sylvie Auzary-Luton)

Bonjour douillet Ă  vous qui passez par ici !
Comment ça va ?

Sans titre 2
(dessin de Marjolein Bastien, VĂ©ra la souris)

Dites donc, le dernier mois de l'année est déjà là, juste derriÚre la porte, c'est fou !

Logo Noël Double 2

Dans 3 semaines, NoĂ«l. Demain, dĂ©cembre. Et, pour changer, j'aurai envie de vous proposer autre chose que du 100% NoĂ«l au cours des semaines Ă  venir (je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© en vidĂ©o de mon envie de neuf, de mon souhait d'ĂȘtre un poil moins prĂ©visible, de donner un peu dans l'inattendu et de sortir un brin des sentiers battus).

132223349

Bon, il y aura tout de mĂȘme bien 2 ou 3 billets de saison (comme celui d'aujourd'hui ^_^) mais pas tant que ça. Pour l'heure, donc, une chronique-bouquet classique mais qui dĂ©borde littĂ©ralement : ATTENTIOOON, avalanche internationale d'albums hivernaux et noĂ«liens en vue !

susanbranch

Ces derniers temps, j'ai en effet engrangé (grùce à notre chÚre, trÚs chÚre médiathÚque) bÎÎÎcoup de lectures-douceur enfantines dans un "billet-chaussette" dédié (vous savez, comme ces chaussettes suspendues aux cheminées et qui finissent par devenir fort dodues, coutures qui craquent presque et ventre rebondi).

IMG_5778
(AprÚs sa mémorable déco d'Halloween, le Lardon a décoré son coin-insectes pour Noël ! ^_^)

L'heure est enfin venue de mettre (la plupart de) ces ouvrages en lumiÚre : dans chaque catégorie, j'ai conservé le top de mes lectures préférées (et ça n'a pas toujours été simple).

Lady Glagla

Sans titre 4

5. Marie-Astrid Bailly-MaĂźtre + Antoine GuilloppĂ©, PremiĂšre neige
Mine, une petite souris sombre, attend avec impatience son meilleur ami Gaspard. Un meilleur ami étonnant puisqu'il s'agit d'un gros loup noir, qui lui avait promis de venir la rejoindre dÚs que les premiers flocons tomberaient. Et le voilà enfin : ensemble, ils partent galoper à travers les bois et se mettent à dessiner, chacun à sa maniÚre, le portrait de l'autre : Mine sculpte le Loup dans la neige ; le Loup trace la forme de sa compagne au sol. Les couleurs, peu nombreuses, ainsi que le jeu des ombres et des placements de "caméra" apportent un plus visuel à cet album trÚs graphique.

Sans titre 5

4. Alice BriĂšre-Haquet, Le bonhomme et l'oiseau
L'improbable histoire d'amitiĂ© entre un bonhomme de neige pas comme les autres et un oiseau tout menu, dĂ©plumĂ©, tombĂ© un jour du ciel avec d'innombrables histoires d'ailleurs Ă  raconter : le personnage de glace veut voyager, lui aussi. Le printemps arrive et, goutte aprĂšs goutte, il devient eau... et voyagera jusqu'Ă  l'hiver prochain. Les graphismes sont adorables, le message trĂšs mignon et l'Ă©criture semi-versifiĂ©e intĂ©ressante.

Sans titre 8

3. Muka, Ouvre-moi (Corée)
Un petit garçon vit au coeur de la forĂȘt, dans une maisonnette Ă  sa taille, jolie comme tout, confortable et bien chaude. Dehors, la neige recouvre tout et l'air est glacial. Un jour, un ours demande au garçonnet de l'hĂ©berger jusqu'au printemps. AprĂšs rĂ©flexion, notre hĂ©ros accepte mais la cohabitation ne se fait pas sans mal : l'ours prend beaucoup de place, trop de place, alors, le petit humain le chasse... Mais lorsqu'un terrible danger le guette, l'ours revient pour l'aider sans hĂ©siter une seule seconde ! Une chouette leçon d'entraide et de partage, une façon d'aborder l'idĂ©e de la diffĂ©rence et des compromis. En plus, les dessins de Muka sont trĂšs doux.

Sans titre 7

2. Komako SakaĂŻ, Jour de neige (Japon)
Petit Lapin attend en trépignant le retour de son papa, parti pour affaires. Mais son avion est coincé par la neige : tant que les flocons tomberont, papa ne pourra pas revenir. En attendant, notre lapinou reste à la maison avec sa maman, tout en profitant des joies de la neige puisqu'il n'y a exceptionnellement pas école et que ce serait dommage de s'en priver. Comme toujours avec Komako Sakaï, c'est simple, c'est juste, c'est chou. Rien à changer.

Sans titre 6

1. Jory John + Benji Davies, Dis, Ours, tu sors ? (Angleterre)
La journĂ©e commence bien pour Canard : tout frĂ©tillant, il dĂ©couvre qu'il a neigĂ© ! Vite, il faut absolument que son ami Ours voie ça. Mais Ours n'a pas trĂšs envie de quitter sa maison ni son bain bien chauds. Pour faire plaisir Ă  son voisin (et surtout pour ĂȘtre enfin dĂ©barrassĂ© de ce volatile un brin collant), il accepte quand mĂȘme de mettre le nez dehors et de jouer dans la poudreuse... mais ne tarde guĂšre Ă  s'enrhumer. Comme toujours avec Benji Davies, c'est drĂŽle, c'est fun, c'est pĂ©tillant. Rien Ă  jeter ; le Lardon s'est marrĂ© (et moi aussi ;-p) !

Sans titre 1

Ho chaud...

Sans titre 3

2. Gus Gordon, Ailleurs (Australie)
C'est l'histoire d'un canard trÚs sympathique et excellent pùtissier (strudel aux pommes, brownie, cake aux carottes) nommé Georges Finbec. Alors que tous ses amis lui suggÚrent de quitter un peu son chez-lui, d'aller voir "ailleurs", Georges décline toutes les offres sous différents prétextes. Mais un jour d'hiver, alors que tout le monde a migré, face à l'ours Pascal qui lui non plus n'est pas parti, il ose enfin dire la vérité : si Georges ne veut pas parcourir le vaste monde, c'est parce qu'il ne sait pas voler. Alors, ensemble, les deux amis trouvent une solution pour partager le plus beau des voyages... avant de revenir cocooner bien au chaud !

Sans titre 2

Leçon d'amitié et leçon pour élargir son horizon, habile mélange de dessins et de collages, cet ouvrage est vraiment trÚs beau (esthétiquement, c'est un petit bijou) mais pas forcément hyper accessible : j'ai trouvé les textes parfois compliqués pour les plus jeunes (malgré tout, il est aisé d'adapter le vocabulaire lors des lectures).

1. Anne Herbauts, Matin Minet - A l'intérieur (Belgique)
Le chat Matin Minet hĂ©berge dans sa jolie maison en bois un charançon fan de lecture nommĂ© Hadek (et nous, nous sommes fans de charançons ;-p) : Hadek lit de tout, des romans, des BDs, des documentaires, des livres de recettes, des magazines (hi, hi, mĂȘme "La Hulotte") et, pendant qu'il bouquine, le chat s'ennuie. Alors que la neige tombe dehors et que les deux compĂšres cocoonent Ă  mort, le gros charançon parvient peu Ă  peu Ă  convaincre Matin Minet de se mettre Ă  lire Ă  son tour. Et la magie opĂšre... J'ai trouvĂ© le mĂ©lange des sortes de dessins trĂšs rĂ©ussi mais la fin de l'album un peu abrupte. Bon, on ne va pas se mentir : ce qui m'a vraiment plu, c'est bien sĂ»r le cĂŽtĂ© douillet, cosy, gourmand aussi. Pantoufles fourrĂ©es, Ă©paisses couvertures, parts de gĂąteaux au chocolat ou de roulĂ©s Ă  la confiture, ouvrages Ă  gogo : tout ce qu'on aime, quoi ! ^_^

Sans titre 1

Ho ! Ho ! Ho !

Sans titre 2

10. Kimiko, Ho ! Ho ! Ho ! Croque-Bisous !
Soukee a parlĂ© Ă  plusieurs reprises de cette sĂ©rie pour les plus jeunes : Croque-Bisous est une drĂŽle de petite crĂ©ature ailĂ©e qui adooooore les bisous. Avec son amie la Petite Souris, il vit un tas d'aventures. AprĂšs avoir d'abord empruntĂ© Hou ! Hou ! Croque-Bisous, j'ai choisi ce volume enneigĂ© : les hĂ©ros y font une rencontre exceptionnelle puisqu'ils apportent leur aide au PĂšre NoĂ«l, la nuit du 24 dĂ©cembre ! Les dessins de Kimiko, artiste française d'origine japonaise, sont simples, ronds et tendres. Comme l'histoire : trĂšs simple et tendre. Par contre, si j'adore le nom si choupinou du personnage principal et si je suis ravie d'avoir enfin fait sa rencontre, William est maintenant un peu grand pour lire ces textes destinĂ©s aux petitous. On s'arrĂȘtera sans doute lĂ  pour cette collection. La chronique de Soukee est ici.

IMG_2258

9. AgnĂšs Bertron-Martin + France Sengel, Cette nuit-lĂ 
Un vieux monsieur, ami des animaux de la montagne, meurt en laissant derriÚre lui sa maisonnette inoccupée. Alors, les écureuils, les souris, les oiseaux et les lapins s'installent pour y passer confortablement l'automne puis l'hiver, provoquant un vrai tintamarre lorsque des acheteurs potentiels pointent leur museau. A tel point qu'on dit la maison de la colline hantée ! Un soir de neige, pourtant, Léon, sans logis, sans famille, sans forces, pousse la porte de l'habitation et se laisse tomber sur le plancher, de froid, de faim, d'épuisement... Les animaux prennent soin de lui, lui préparent un bon repas et... réalisent que c'est le soir de Noël ! J'ai beaucoup aimé les illustrations gaies et lumineuses ainsi que le charmant message qui se dessine à travers l'histoire.

Sans titre 6

8. Carl Norac + Claude K. Dubois, Lola, reine des princesses (Belgique)
Comme cadeau de NoĂ«l, Lola, une jeune souris toute douce, reçoit une couronne de princesse. Puis une autre chez sa mamie. Et deux autres encore le jour de la galette des Rois : quel bonheur ! Lola est assurĂ©ment la reine des princesses, avec tout ça. Mais quand ses camarades ou son papa ou ses doudous ont une baisse de moral, elle leur prĂȘte volontiers ses couronnes chĂ©ries. Une mini-histoire trĂšs mimi sur le partage et l'empathie.

Sans titre 5

7. Yukiko Tanno + Mako Taruishi, La lettre du PÚre Noël (Japon)
Dans les bois, Facteur Souris est trĂšs inquiet : Ă  cause de la neige, l'adresse qui figurait sur une des enveloppes qu'il devait livrer s'est complĂštement effacĂ©e ! Seules subsistent quelques traces de couleurs : tous les animaux de la forĂȘt aident notre hĂ©ros Ă  retrouver ce qui Ă©tait marquĂ©. Finalement, la lettre Ă©tait pour lui ! Et l'expĂ©diteur n'Ă©tait autre que le PĂšre NoĂ«l lui-mĂȘme, qui lui demande son aide pour livrer les prĂ©sents dans la forĂȘt qu'il connaĂźt si bien. Le trait est charmant ; un joli moment-douceur.

Sans titre 8

6. David Bedford + Tim Warnes, J'ai vu le PÚre Noël (Angleterre)
C'est le soir de NoĂ«l. Petit Ours est trĂšs impatient et rĂȘve de voir le PĂšre NoĂ«l au moment oĂč celui-ci dĂ©posera les cadeaux dans le salon. Mais Petit Ours est aussi trĂšs inquiet : il aimerait que son papa vĂ©rifie que le barbu peut bien passer Ă  travers le conduit : ok. Il faut bien penser aussi au verre de lait et aux cookies : ok. Bon, notre petit poilu peut aller se coucher... Mais alors qu'il dormait, il entend Papa et Maman Ours bidouiller dans le sĂ©jour : que font-ils ? AprĂšs quelques doutes, les 3 oursidĂ©s finiront par attendre ensemble le PĂšre NoĂ«l sous une couverture, prĂšs du sapin. Une façon d'aborder avec dĂ©licatesse les hĂ©sitations des enfants quant Ă  la lĂ©gende noĂ«lienne. L'ensemble est bien pensĂ© et surtout trĂšs dĂ©licatement illustrĂ©.

Sans titre 9

5. Bernard Villiot + Eléonore Zuber, Le pire Noël du PÚre Noël
MalgrĂ© 12 rennes sous le capot, le traĂźneau du pĂšre NoĂ«l n'a plus de carburant ! En dĂ©sespoir de cause et parce qu'il ne peut en aucun cas commencer ses livraisons en retard, l'homme en rouge et Ă  la longue barbe blanche concocte un mĂ©lange dĂ©tonant qui le mĂšne dans l'espace faire le tour du globe Ă  la vitesse grand V puis le propulse sur une Ăźle perdue du Pacifique. Il est accueilli par des guerriers peu amĂšnes qui ne le reconnaissent pas (la moitiĂ© de sa belle barbe a grillĂ© en route) mais changeront nĂ©anmoins d'attitude lorsqu'une pluie de cadeaux leur tombera sur la tĂȘte ! Si j'ai trouvĂ© cet album vraiment drĂŽle, facĂ©tieux, graphiquement trĂšs rĂ©ussi et truffĂ© de rĂ©jouissantes trouvailles langagiĂšres, le charme a un peu moins opĂ©rĂ© avec William...

Sans titre 4

4. Magali Le Huche, Jean-Michel et le PÚre Noël au bout du rouleau
Avec le Lardon, on a dĂ©couvert Jean-Michel le Caribou au cinĂ©ma, en mars dernier. La petite communautĂ© qui peuple le village de Vlalbonvent nous a tout de suite plu, ainsi que ce super-hĂ©ros pas comme les autres, avec ses beaux bois sur la tĂȘte ! Dans cette aventure qui baigne dans la mĂȘme veine farfelue, Jean-Michel se fait kidnapper par les lutins et les rennes du PĂšre NoĂ«l car, sans lui, aucun cadeau ne sera prĂȘt Ă  temps ! "Jean-Louis le renne" donne donc un coup de main Ă  notre bonhomme dĂ©sespĂ©rĂ© et Ă  son Ă©quipe ; les habitants de Vlalbonvent viennent Ă©galement leur prĂȘter patte forte. J'aime beaucoup le format pratique, cartonnĂ©, pas trop gros, aux angles arrondis (Actes Sud Junior). Les dessins sont adorables et le style me fait vraiment penser Ă  Chien Pourri mais en plus abordable pour les petits ; certaines scĂšnes sont super chouettes : on a bien ri ! 

Sans titre 2

3.💝Sylvie Auzary-Luton, NoĂ«l chez Papy Loup
Comme presque tous les enfants de la planĂšte, le jeune Loulou est trĂšs, trĂšs impatient de savoir ce que le PĂšre NoĂ«l va lui apporter en cette nuit du 24 dĂ©cembre. La soirĂ©e chez Papy Loup (oĂč il va dormir avec ses 3 cousines) passe trop lentement alors il sort dans la nuit et toque aux portes de Dady Lapin, de PĂ©pĂ© Renard... pour demander si quelqu'un a dĂ©jĂ  vu quelque chose. Jusqu'au moment oĂč il rĂ©alise qu'il a oubliĂ© d'accrocher sa chaussette Ă  la cheminĂ©e de Papy ! De retour au terrier, trop tard : les chaussettes des cousines sont remplies et pour lui, rien. Heureusement, le PĂšre NoĂ«l fera bien les choses et tout se finit bien mais surtout, Loulou promet de ne plus jamais se montrer trop impatient Ă  l'avenir (moui :-p). J'ai aimĂ© la leçon Ă  tirer de l'aventure et craquĂ© pour les illustrations !

Sans titre 3

2.💝Iskender Gider, En attendant le PĂšre NoĂ«l (Turquie)
Quelques jours avant le 24 dĂ©cembre, le PĂšre NoĂ«l, fatiguĂ© par ses prĂ©paratifs et par le dĂ©pouillement de lettres d'enfants toujours plus longues, attrape un mauvais rhume. Sa femme NoĂ©mie propose d'aller chercher les cadeaux Ă  livrer Ă  sa place : elle s'amuse comme une folle Ă  la grande librairie puis au palais des jouets, oĂč elle choisit chaque prĂ©sent amoureusement. Pendant ce temps, son mari fait la grasse mat' puis, se sentant mieux, la cuisine et le mĂ©nage. Et comme NoĂ©mie s'est trĂšs bien acquittĂ©e de sa mission, il lui propose de faire, cette fois-ci, la distribution avec lui ! Un coup de coeur pour les merveilleux dessins et pour l'idĂ©e d'un couple NoĂ«l, mais pas pour la traduction que j'ai trouvĂ©e un peu bancale (et le titre français ne m'a pas semblĂ© du tout appropriĂ©).

Sans titre 1

1.💝Astrid Lindgren (1965) + Eva Eriksson (dessins 2017), Le Renard et le Lutin (SuĂšde)
Cet album cartonné de grande qualité édité par L'Ecole des Loisirs est une merveille ! Noël sert de toile de fond (à travers les ravissantes images, on voit le beau sapin, les enfants jouant avec leurs présents et les cookies-coeurs qu'ils ont confectionnés) à une jolie rencontre : un renard affamé sort de son terrier et lorgne vers les poulettes de la ferme voisine. Mais c'est sans compter sur le vieux lutin qui veille sur les lieux, qui comprend qu'un renard solitaire peut avoir trÚs faim et lui offre sa bouillie pour éviter qu'il ne croque les gallinacés. Bienveillance, douceur, vivre-ensemble... Quand j'ai repéré cette référence chez Syl, je savais déjà que j'allais aimer : Astrid Lindgren est en effet la "maman" de Zozo la tornade (ou Emil), un des héros de ma petite enfance, et de Ronja, fille de brigand. William aussi a été d'emblée conquis par cette lecture enfin empruntée à la médiathÚque.

Sans titre 4

Mention spéciale gourmandise

132102737

2. RenĂ© Gouichoux + Quentin GrĂ©ban, Le PĂšre NoĂ«l sait-il oĂč j'habite ?
En ce 24 dĂ©cembre, Perrinette a peur que le PĂšre NoĂ«l ne trouve pas sa maison, alors son papa l'emmĂšne Ă  la rencontre du gros barbu pour lui indiquer prĂ©cisĂ©ment l'adresse de la fillette. Ils le manquent malheureusement de peu Ă  chacun des endroits oĂč il Ă©tait attendu... sauf dans la boulangerie d'Odette, oĂč il vient chaque annĂ©e dĂ©guster des croissants tout chauds Ă  la fin de sa tournĂ©e ! Le scĂ©nario ne m'a pas emballĂ©e plus que ça, les dessins non plus, mais la scĂšne finale, croustillante, allĂ©chante et tout en douceur, a rattrapĂ© le tout.

Sans titre 4

1. AgnÚs Bertron-Martin + Marie Desbons, Défense de manger le PÚre Noël
Boudinet, un ogre toujours affamĂ©, s'entend plutĂŽt bien avec les habitants de la vallĂ©e (lui, il vit sur sa montagne, peinard) ; heureusement, il les connaĂźt assez pour ne pas les dĂ©vorer. Mais le PĂšre NoĂ«l, lui, n'a pas leur chance ! Un jour oĂč le fameux barbu passe par lĂ  pour vĂ©rifier si son pantalon ne le serrera pas trop pendant sa tournĂ©e du 24 dĂ©cembre, Boudinet le prend pour une fraise et le croque sans plus de cĂ©rĂ©monie. Quand il comprend sa mĂ©prise, notre gĂ©ant est dĂ©vastĂ©... Il faudra toute l'astuce des fidĂšles lutins lapons et toute la bienveillance de Santa pour rĂ©parer la bĂ©vue. C'est plutĂŽt drĂŽle mais ce sont surtout les illustrations gourmandes qui m'ont plu !

Sans titre 5

Ainsi se termine cette sélection jeunesse :
peut-ĂȘtre vous aura-t-elle donnĂ© quelques idĂ©es ?
A plus tard !

2022
(billet 2022 n°45)

samedi 26 novembre 2022

Le Tour du Monde en 80 livres : novembre (avec la vidéo "Escapada Sudamerica")

TourMonde

A la fin de chaque mois, je dresserai un bilan "voyageur" dans le cadre du challenge super motivant
de Bidib, "Le Tour du Monde en 80 livres", le challenge qui vous fait aimer la littĂ©rature Ă©trangĂšre.
Pour progresser, c'est la nationalitĂ© des auteurs qui compte et non le cadre de l'histoire...

... et je n'enregistre plus les auteurs français parce que j'en fréquente beaucoup trop !! ;-p

Avant-dernier mois de 2022, tadam !!


visited 36 states (16%)

Alors, oĂč sommes-nous partis en novembre ?

Une fois n'est pas coutume, je commence par les nouvelles destinations : d'abord, au cours d'un de nos noooombreux passages Ă  la mĂ©diathĂšque, on a voyagĂ© avec :

032d6b47bae9fbf70fe00e0301aeccdcc07020ab50969636a98b10986d898789

l'album d'un auteur-designer-illustrateur-voyageur originaire du MAROC (et de Bretagne ^_^), MickaĂ«l el Fathi : il nous a emportĂ©s vers les steppes de Mongolie le temps de lire Au pays des loups qui chantent.

Ensuite, il y a eu l'AFRIQUE DU SUD avec Hiawyn Oram dont on a lu le joli album Un message pour le PĂšre NoĂ«l : je vous en reparle trĂšs bientĂŽt.

Puis surtout, direction l'AmĂ©rique du Sud, comme je vous l'avais annoncĂ©, avec l'ARGENTINE, le BRESIL et le CHILI

La preuve en vidéo (spéciale dédicace à Rachel ^_^) : VAMOS !!

Et maintenant, dans le détail...

Sans titre 6

Mariana Enriquez, Notre part de nuit

"Les mortels sont le passé..."

En Argentine, entre 1969 et 1993. Ce roman volumineux et obscur s'ouvre Ă  Buenos Aires, en 1981, et commence par un road-trip : Juan, un jeune homme tĂ©nĂ©breux au pouvoir de sĂ©duction immense et aux pouvoirs immenses tout court, se rend Ă  un Ă©trange CĂ©rĂ©monial avec son jeune fils Gaspar, qui semble avoir hĂ©ritĂ© de ses dons. Juan est cependant prĂȘt Ă  tout pour que sa puissante famille (qui est aussi celle de la maman rĂ©cemment dĂ©cĂ©dĂ©e) ne sache pas que Gaspar est "marquĂ©" lui aussi. La famille Bradford-Reyes dirige en effet un Ordre occulte et inquiĂ©tant cĂ©lĂ©brant une ObscuritĂ© affamĂ©e, qui se nourrit, entre autres, de sacrifices humains, de mutilations et d'enfants-monstres... Juan peut heureusement compter sur des alliĂ©s : Luis, son propre frĂšre exilĂ© au BrĂ©sil loin de tout ça ; Esteban/Stephen, Ă©corchĂ© vif mais courageux ; Tali, la douce prĂȘtresse d'un sanctuaire de San La Muerte... Mais on se demande jusqu'au bout si ce pĂšre aux multiples facettes, ambigu et complexe, tout Ă  la fois aimant et haĂŻssable, parviendra Ă  protĂ©ger son fils.

La mÚre des deux garçons les invita à partager une sopa paraguaya, découpée soigneusement en plusieurs parts. La fumée du gril apportait des odeurs de viande et Tali demanda de la monnaie à Juan pour aller se chercher un sandwich à la saucisse.

Servie par d'habiles allers-retours entre passĂ© et prĂ©sent et par la multiplication des points de vue, nourrie par de nombreuses croyances et mythes occultes appartenant au folklore sud-amĂ©ricain, l'intrigue est absolument captivante mais souvent trĂšs dure, avec quelques scĂšnes assez terribles : enfants malmenĂ©s, violence des rituels,des paroles, des relations humaines et familiales en particulier, attrait du pouvoir, "autre monde" Ă  la "Stranger Things" assez terrifiant, personnages dĂ©testables qui souffrent et font souffrir... La grande Histoire est aussi trĂšs prĂ©sente (de dictatures en coups d'Ă©tat, en passant par le phĂ©nomĂšne Maradona lors de la Coupe du Monde 1986) dans ce rĂ©cit mĂȘlant mystĂšre, mystique et dimension sociĂ©tale.

Tartines avec de la confiture de lait Ă  plusieurs reprises ; escalopes panĂ©es au citron et persil ; galettes de maĂŻs ; pizzas maison durant un Ă©phĂ©mĂšre Ă©pisode de pseudo- insouciance ; tartes Ă  la courgette ; chipas ; churros ; empanadas au jambon et au fromage, papas, tortillas, filets de merlu au fromage au four ; tererĂ© et matĂ©.

Comme l'Ă©criture de Mariana Enriquez est incroyablement fluide (ainsi que la traduction française), cette belle "brique" se lit tout de mĂȘme assez vite (il ne m'aura fallu que 10 jours pour achever "la bĂȘte" ;-p). Bref, cet emprunt mĂ©diathĂšque restera gravĂ© dans ma mĂ©moire comme une expĂ©rience de lecture marquante et trĂšs intense...
768 pages

2022
(billet 2022 n°44)

Sans titre 10

Paulo Coelho, Brida

Il s'agissait de ma premiĂšre "rencontre" avec ce fameux auteur brĂ©silien qui rĂ©side souvent en France, Ă  Tarbes, et qui parle trĂšs bien français. Malheureusement, je ne peux pas dire que ce fut une grande rĂ©ussite... J'attendais mieux de ce drĂŽle de roman initiatique, dans lequel une jeune Dublinoise nommĂ©e Brida, dĂ©jĂ  un peu initiĂ©e aux arcanes de la magie, cherche des formateurs pour lui permettre d'explorer toutes les voies occultes : mais est-elle prĂȘte Ă  tout abandonner pour devenir une vĂ©ritable sorciĂšre ?
Au final, je ne me suis pas du tout attachĂ©e Ă  l'hĂ©roĂŻne, ni Ă  aucun autre personnage, et l'Ă©criture de Coelho m'a paru distante et froide, un brin confuse mĂȘme, Ă  tel point que je n'ai lu que le premier tiers du roman ! Abandon par manque d'intĂ©rĂȘt et de couleurs. Maureen avait Ă©galement Ă©tĂ© déçue.

Le-Challenge-Halloween-2022
(billet 2022 n°15)

Sans titre 9

Luis Sepulveda, Histoire d'un escargot
qui découvrit l'importance de la lenteur

Depuis le temps que ce titre bien connu m'interpellait !
Et j'ai appris Ă  cette occasion que "escargot" se disait "caracol" en V.O. ! ^_^ (ayant fait allemand LV1 et anglais LV2, je suis une vraie quiche en espagnol ;-D)

Un escargot voudrait savoir pour quelle raison il est aussi lent : il s'adresse donc Ă  d'autres animaux plus grands, plus sages, qui lui conseillent au final de s'accepter tel qu'il est. Ainsi, lorsque l'acanthe touffue et protectrice sous laquelle il vivait avec ses semblables se trouve menacĂ©e par les engins des hommes, notre esacargot va prendre la tĂȘte d'un groupe d'exilĂ©s, prĂȘts Ă  tenter leur chance ailleurs pour survivre. Il aura enfin trouvĂ© sa vocation... 
Entre Ă©cologie et quĂȘte de soi, cette fable animaliĂšre m'a paru sympathique mais pas Ă©bouriffante... Je suis quand mĂȘme contente d'avoir enfin "tĂątĂ©" de la plume de ce cĂ©lĂšbre auteur chilien ;-) et renouvellerai sans doute l'expĂ©rience avec Le vieux qui lisait des romans d'amour, autre titre renommĂ©.
96 pages

hi-hello

D'ailleurs, Ă  propos de bĂ©bĂȘtes, ce mois-ci, en plus de Au pays des loups qui chantent, on a lu encore plein de belles z'aventures d'autres z'animaux avec le Lardon (les 3 premiers ouvrages ci-aprĂšs, William les a choisis Ă  la bibliothĂšque de l'Ă©cole lors des sĂ©ances du vendredi, les autres proviennent de la mĂ©diathĂšque) ; certaines nous ont emmenĂ©s trÚÚÚÚs loin, et quelques-unes ont mĂȘme Ă©tĂ© Ă©crites par des auteurs Ă©trangers (voir ci-dessous) :

Sans titre 8

Au grĂ© de ces escapades-dĂ©couvertes, on est de nouveau passĂ©s par l'ANGLETERRE (avec les albums Un nouvel ami pour LĂ©onard signĂ© Georgiana Deutsch et Cally Johnson-Issacs + Moi, Nanouk, ours polaire, de la zoologiste et auteure Nicola Davies et du dessinateur Gary Blythe + Les lutins et le cordonnier de Martin Powell + La petite collectionneuse de lumiĂšres par Lucy Fleming - Ă  venir + Joyeux NoĂ«l, Splat par Rob Scotton), les ETATS-UNIS (avec le vintage Chers petits canards de Lisa McCue + Comment devenir un pirate ? de Isaac Fitzgerald), le MEXIQUE avec les illustrations de Pedro Rodriguez (dans Les lutins et le cordonnier) et retour en ITALIE (avec Si l'hiver arrive... de Simona Ciraolo + Hokusai, le cadeau de la mer signĂ© Beatrice Alemagna).
DerniĂšre chose, j'ai fini d'Ă©couter L'Echo des morts de Johan Theorin pour la SUEDE.

Je vous souhaite de trÚs beaux voyages livresques en décembre.
A bientĂŽt !

vendredi 18 novembre 2022

Mer-ci

Hell'eau, hell'eau !
Une escapade au bord de la mer, ça vous dirait ? ;-D

1935

D'abord, 2 albums estivaux (pour tromper l'automne :
comment ça, on est déjà mi-novembre, il pleut et on a froid ?!) :

Sans titre 1

Nous avons rĂ©cemment empruntĂ© Comment devenir un pirate ? de Isaac Fitzgerald et Brigette Barrager (sympa, l'histoire de cette fillette qui veut jouer aux pirates comme les garçons et va demander conseil Ă  son papy tatouĂ© ;-p) ainsi que TempĂȘte de poulpe de Coralie Saudo et GrĂ©goire Mabire (on a lu plusieurs fois cet ouvrage qui parle de façon gaie et colorĂ©e de l'hyperactivitĂ© de Malo, un petit poulpe qui donne le tournis Ă  Monsieur Hareng, son maĂźtre d'Ă©cole) : ci-dessous, la scĂšne de la cantine.

IMG_4773

A présent, 2 romans maritimes
trĂšs "NoĂ«loween" (© Hilde ^_^) :

Sans titrle 1
(Halloween : billet 2022 n°14 // British Mysteries : billet 2022 n°10)

Sans titre 2

Emma Stonex, Les Gardiens du phare

InspirĂ© d'un fait divers inexpliquĂ© (la disparition de 3 gardiens de phare dans les HĂ©brides ExtĂ©rieures, en dĂ©cembre 1900), ce roman m'a bien plu ! DĂ©cembre 1972 : le gardien-chef Arthur, le gardien en second Bill et l'assistant Vincent, qui s'apprĂȘtaient Ă  regagner la terre ferme aprĂšs plusieurs semaines passĂ©s Ă  Maiden Rock, un phare de pleine mer en Cornouailles, disparaissent sans laisser aucune trace. L'Ă©quipe qui vient les chercher en bateau juste avant le Nouvel An trouve la tour absolument et inexplicablement vide. Les horloges sont toutes arrĂȘtĂ©es sur la mĂȘme heure ; le couvert est dressĂ© pour 2 personnes. Que dire aux Ă©pouses et aux enfants ? L'organisme national des Phares et Balises ou l'entreprise Trident chargĂ©e de la maintenance auraient-elles des choses Ă  cacher ? 20 ans plus tard, un romancier rouvre l'enquĂȘte pour les besoins de son prochain livre ; il interroge les proches des disparus et dĂ©couvre alors que chacun de ces hommes cachait d'Ă©tonnants secrets...

Vagues, Ă©cueuils, courants, attente des familles Ă  terre, habile mĂ©lange de rĂ©el documentĂ© et de fantastique iodĂ©, dĂ©nouement brumeux, Ă©criture libĂ©rĂ©e et percutante, en tension : comme sur les blogs Light & Smell puis Un livre, un thĂ©, j'ai bien aimĂ© l'idĂ©e, l'ambiance et le style, sans que l'engouement soit pour autant total. En revanche, je n'arrĂȘtais pas de noter des passages gourmands :

2022
(billet 2022 n°43)

~ Jenny adorait cuisiner. Elle concoctait des pĂątĂ©s et toutes sortes de sponge cakes et de friandises que Bill emportait avec lui au phare. [...] Je lui prĂ©parais son dĂźner prĂ©fĂ©rĂ©, une tourte Ă  la viande avec un roulĂ© glacĂ© en dessert. [...] Le sable se mettait partout ; il y en avait dans le panier de pique-nique, et dans les sandwiches fromage-cronichons qu'elle avait prĂ©parĂ©s et soigneusement coupĂ©s en quatre ce matin-lĂ , spĂ©cialement pour son petit-fils.

Vince a apportĂ© du bacon et l'odeur de friture avec l'oeuf au plat qui grĂ©sille et crachote Ă  cĂŽtĂ© est incroyable. Depuis deux semaines, Bill et moi n'avons mangĂ© que de la viande en boĂźte, c'est mieux que rien sauf que ça n'a rien Ă  voir avec la vraie. [...] Le bateau avait apportĂ© de la dinde et une bouteille de vin rouge qui firent l'affaire avec des lĂ©gumes en boĂźte et de la sauce Bisto toute prĂȘte. Au lieu d'un pudding de NoĂ«l traditionnel, un pudding ordinaire, en boĂźte. C'Ă©tait Bill qui cuisinait.

~ Chocolat noir fourré à la crÚme mauve, goût légÚrement salé qui reste sur la langue. Je me demande si j'aurai un jour une femme qui me prépare des trucs pareils, juste parce qu'elle sait le faire, juste parce qu'elle en a envie.

442 pages

Sans titre 3

Johan Theorin, L'Echo des morts

Milieu des annĂ©es 90. AprĂšs avoir quittĂ© Stockholm, Joakim et Katrine Westin viennent s'installer avec leurs jeunes enfants (6 et 3 ans) sur l'Ăźle d'Öland, au bord de la Baltique, dans une vieille ferme inoccupĂ©e depuis des annĂ©es mais oĂč la mĂšre de Katrine a un peu vĂ©cu lorsqu'elle Ă©tait jeune, dans les annĂ©es 60. Sur leur domaine se trouvent Ă©galement une plage et deux phares, dont l'un, dit-on, ne s'Ă©claire que pour annoncer une mort prochaine. D'ailleurs, les lĂ©gendes locales disent aussi que les morts d'Aludden sont toujours lĂ , qu'ils hantent toujours les lieux, en particulier l'antique grange qui semble abriter une piĂšce secrĂšte, et qu'ils reviennent le soir de NoĂ«l... Lorsque Katrine se noie au milieu de l'automne, Joachim perd ses repĂšres mais commence Ă  voir au-delĂ  de la rĂ©alitĂ©, comprenant mieux un Ă©pisode douloureux de son passĂ© et attendant d'une façon inexplicable le soir du 24 dĂ©cembre. Soir que des cambrioleurs ont justement choisi pour "visiter" Aludden et tenter de trouver les toiles disparues d'une grande peintre suĂ©doise, la grand-mĂšre de Katrine. La policiĂšre Tilda Davidson, petite-niĂšce d'un ancien marin du cru, nouvellement nommĂ©e sur l'Ăźle, parviendra-t-elle Ă  Ă©viter le pire, avec l'aide de Gerlof, son grand-oncle ?

Comme je l'ai dĂ©jĂ  Ă©crit, j'ai commencĂ© cette lecture audio un matin d'octobre trĂšs brumeux ; l'intrigue dĂ©marre elle aussi en octobre et, avec le brouillard matinal sur la route-vers-mon-collĂšge-du-fond-de-la-vallĂ©e, je m'y serais crue... Brrrrr ! J'ai vraiment beaucoup aimĂ© ce thriller fantastique glacial (sauf, dans les derniers chapitres, une incohĂ©rence Ă  mon sens : le hĂ©ros veuf laisse ses enfants seuls dans un corps de logis possiblement hantĂ© pendant un trĂšs long moment, tandis que des voleurs rĂŽdent, que des coups de feu retentissent et qu'il y a une tempĂȘte de neige ; et, une fois tout rĂ©glĂ©, il ne pense pas tout de suite Ă  ses petits : inconcevable !). AtmosphĂšre scandinave, proximitĂ© de la mer, Ă©paisseur des personnages mĂȘme secondaires, aspect surnaturel (ici, traitĂ© avec une grande dĂ©licatesse) et voix impeccable du comĂ©dien François Tavares : j'ai vraiment aimĂ©.
A l'oreille, j'ai enfin noté le repas de Noël : poulet et frites pour les enfants ; saucisses, boulettes de viande, pommes de terre et morceaux d'anguille pour le papa...
12 heures d'Ă©coute environ, et je ne les ai franchement pas vues passer !

D'un challenge Ă  un autre...

Pour conclure, je voulais vous montrer l'un des derniers petits clins d'oeil au Challenge Halloween 2022 : l'adorable (et délicieux) cadeau de Lou. Ce n'est pas la mer à boire, juste le thé des soeurs Halliwell dans "Charmed", tellement bien ciblé... Merci encore ! ^_^

Sans titre 1

Et, Ă  prĂ©sent (mĂȘme s'il y aura ici un peu moins de billets sur ce thĂšme, cette annĂ©e), c'est le...

image_1490149_20221115_ob_a4b71e_e5498490969af2329713b44f923b35d2222
(billet 2022 n°1)

dimanche 6 novembre 2022

Vacances et transitions...

Petit coucou en ce dimanche,
avant que nous reprenions tous les 3 le chemin de l'Ă©cole... ;-)

132117054

J'ai filmĂ© les 6 premiers jours de nos congĂ©s d'automne. Pour complĂ©ter, voici une petite liste Ă  lire si vous voulez savoir par le menu ce que nous avons fait durant nos 2 semaines de vacances (on a de la chance d'avoir ces 2 semaines , c'est clair ~ mĂȘme si, cette annĂ©e, Totoro est allĂ© travailler plusieurs jours, emploi complĂ©mentaire dans le privĂ© oblige).

lautomne-151

Pendant ces congés, on n'a pas chÎmé ! ^_^
(enfin, surtout Totoro - Totoro Oburo, ah ah ah)

132112710

Rester avec papa quand maman sort boire un verre avec une copine le samedi soir des vacances / 2 plateaux-tĂ©lĂ© (on a revu "Le monstre des mers" : les personnages sont "Ă  Narineland" ! ^_^) / 3 passages Ă  la mĂ©diathĂšque / jouer avec une petite Grenobloise au parc / visite chez notre formidable ostĂ©o ("Oh maman, regarde, le squelette de scolopendre !" = reproduction d'une colonne vertĂ©brale >_<) / les 2 meilleurs amis vus une fois chez eux puis une fois chez nous (magnifiques gĂąteaux de Fred et supers histoires dans l'obscuritĂ© de la cabane, Ă  la lueur du feu de camp-veilleuse ^_^) / 2 midis chez Papy-Mamie D'ici / balade le long du canal qui se conclut par un McDo improvisĂ©, en terrasse, et un jeu de combinaisons gĂ©ant / mini-soirĂ©e Halloween Ă  3 (de la musique, un peu de danse fofolle, un coin-dĂ©co d'enfer, gilet tout doux de "lĂ©opard des neiges" et feuilletĂ©s aux saucisses prĂ©parĂ©s Ă  20 doigts) / resto entre filles en mode tapas raffinĂ©s puis aprĂšs-midi dans un village de caractĂšre, Ă  faire la course et de la balançoire au soleil avec Ness et Vir / dĂ©jeuner chez nous avec deux copains et leurs 2 enfants (raclette puis boire et re-boire Ă  la fontaine d'eau potable, prĂšs de l'aire de jeux) / montrer la moitiĂ© du film "Harry Potter 1" au P'tit Pims / un anniversaire avec un chouette parcours dans la vĂ©randa, retrouver CĂ©line et Maud la future mariĂ©e /

Sans titplre 1
(malgré les nombreux avis positifs que j'ai pu lire, je n'ai pas accroché à Esther Parmentier... oups)

un autre super sĂ©jour varois avec Papy, Mamie, "Tonton l'ourson", Iris et Maki (moins 3 heures de sommeil une nuit et frais comme un gardon tout le lendemain o_O, "La panthĂšre rose" et la grosse rigolade avec Mamie - ouf, personne ne lui a "soufflĂ© dans les branches", ni "dans les branchies" d'ailleurs ! >_<, premiers vrais essayages de vĂȘtements en magasin, le dino-robot surprise de Papy, l'appart d'une amie d'enfance rempli de merveilles, le jus de pomme dans un joli de salon de thĂ© pendant que les grandes papotent, revoir et adorer de nouveau "Les figures de l'ombre" avec Choco-Mum, chasse aux carrelages, la pĂąte de coing de Tata Josette) / livraison par hibou d'une enveloppe halloweenesque de Hilde : merci encore ! ;-) / une journĂ©e chez la nounou avec un copain plus revu depuis longtemps (et merci, Tatie Ta, d'avoir prĂȘtĂ© les livres sur les monstres et sur les trolls) / nos voisins pour l'apĂ©ro / "Hocus Pocus 2" : mouaif, bof... / YnĂšs au bord de la route avec sa maman / du dĂ©coupage et des Legos / de la neige pas loin, le froid enfin, pas mal de pluie et quelques siestes ("Attends, je vais aller Ă©couter la pluie qui tombe. Moi, j'adore faire la sieste quand il pleut dehors parce qu'on est Ă  l'intĂ©rieur, on est au chaud..." ; "Vive le dormage !" ^_^) / commencer Ă  comprendre l'ironie / plein de nĂ©ologismes ("Ce bouton, c'est pour la dirigeation" = les directions), de bons mots (on s'est rentrĂ©s dedans par hasard et "Non, j'ai mĂȘme pas mal, juste un petit grain de mal mais sinon je sens rien du tout""Maman, ça, c'est un oursin gĂ©ant ?" = une rose des vents sur une carte) et des jeux de mots rigolos.

Sans titre 2

En conclusion, ce furent de belles vacances, trÚs variées, réjouissantes, au cours desquelles William a vécu un tas de beaux moments et joué avec plein de petits amis ; moi, j'ai vu 8 copines en 2 semaines, de l'inédit ! Totoro, quant à lui, n'est pas en reste, avec 8 copains à son actif également (oui, chez nous, on est pour l'égalité ^_^). Forcément, avec tout ça, on n'a pas fait grand-chose cÎté maison, à part l'entretien habituel, pas mal de tri / réorganisation (cuisine, chambre de William : "Maman, c'est une tornade parce qu'elle range toujours tout" ! ^_^) et quelques prévisions pour de futurs travaux...

images

A présent, novembre est là, le mois du passage de l'automne à l'hiver, à l'image de ces 2 albums de Splat que nous avons lus récemment :

IMG_5113

Hier soir, nous avons en outre lu un p'tit nouveau fraĂźchement arrivĂ© Ă  la mĂ©diathĂšque : Si l'hiver arrive, dis-lui que je ne suis pas lĂ  de Simona Ciarolo.

si_l_hiver_arrive_cv

Un petit garçon adore l'été et voudrait que cette saison ne se termine jamais. Malheureusement, sa grande soeur (un peu sadique sur les bords) lui dit que, bientÎt, chaleur, piscine et glaces ne seront plus qu'un lointain souvenir, que l'automne, c'est affreux et que l'hiver, c'est encore pire !

Sans titre 2

Finalement, notre héros réalise que chaque période de l'année a de belles choses à offrir à qui souhaite en profiter... Et la page avec la moustache en chocolat chaud m'a fait fondre...

IMG_5117

Pour conclure, comme demain c'est la rentrĂ©e, on vient de dĂ©vorer deux fois d'affilĂ©e un petit album souple
et rigolo signĂ© Carole Fives et Anne-Isabelle Le TouzĂ© qui s'intitule

Est-ce que la maĂźtresse dort Ă  l'Ă©cole ? ;-)

9782211214193

On se retrouve tout bientĂŽt : passez une bonne semaine !

2022
(billet 2022 n°42)

Le-Challenge-Halloween-2022
(billet 2022 n°13, boooooh !)

Mya