📚☕ Fondant Grignote đŸ°đŸŒŒ

dimanche 22 novembre 2020

❄ Une journĂ©e d'hiver (💖 Red Velvet Cake et "Welcome to Christmas")

mini-graphics-christmas-885186
Bonjour du dimanche, un dimanche ensoleillé mais froid !
(et clin d'oeil Ă  Choco-Bro dont c'Ă©tait l'anniversaire hier ^_^)

J'espÚre que vous vous portez tous bien, malgré cette période d'incertitudes (de toutes sortes...).
Aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous ma fin de semaine. Derniers moments seule Ă  la maison avant ma drĂŽle de "rentrĂ©e (masquĂ©e) en diffĂ©rĂ©" demain : ça fait plaisir de se sentir attendue et puis, aprĂšs avoir Ă©tĂ© prĂ©servĂ©e depuis septembre Ă  cause de ma jambe blessĂ©e, il est temps de se remettre dans le bain (mĂȘme si, en toute honnĂȘtetĂ©, on Ă©tait bien Ă  la maison ^_^). En coordonnant ces prĂ©cieux instants, il y avait bien de quoi se composer une journĂ©e en mode NoĂ«l avancĂ©. Ca vous tente ? ;-p

mini-graphics-christmas-897848

D'abord, un des petits plaisirs du matin, en hiver : ouvrir les volets de notre piĂšce Ă  vivre et sentir la dĂ©licieuse odeur de fumĂ©e et de bois brĂ»lĂ© qui provient de chez notre voisine du dessus (pilote de course ;-p). J'adore ça ; en rĂ©alitĂ©, je crois bien que cette odeur de feu de bois m'a toujours plu...
Une fois le Lardon dĂ©posĂ© Ă  l'Ă©cole, se mettre aux fourneaux pour une nouvelle participation aux Gourmandises de SylDepuis plusieurs jours, j'avais envie de rĂ©aliser un "Velvet Red Cake", ce dessert amĂ©ricain traditionnel (voir ce billet d'Enna) citĂ© notamment dans le roman de Fannie Flagg, A Redbird Christmas. Mission accomplie ! J'ai trouvĂ© une recette qui m'a convenu sur le site 750g : vous vous doutez bien que ce n'est ni lĂ©ger ni diĂ©tĂ©tique... Mais qu'est-ce que c'est beau (regardez-moi ces couleurs de NoĂ«l : rouge foncĂ© et blanc) ! Et bon, aussi : ces riches saveurs associĂ©es Ă  un chocolat chaud, un dĂ©lice ! ;-p

128063565

Pour d'autres hivers "vintage", ça se passe par ici.
("Mrs Santa Claus", 
A Redbird Christmas, L'Auberge du PĂšlerinL'ours du grenierSusan Branch)

Sans titre 87

Ensuite, ambiance "gaufres et chalets" avec un adorable tĂ©lĂ©film canadien de 2018 : "Welcome to Christmas" /"Destination NoĂ«l"  qui m'a emmenĂ©e dans les montagnes du Colorado aux cĂŽtĂ©s de Madison, femme d'affaires cĂ©libataire chargĂ©e de dĂ©velopper des stations de ski dans des endroits stratĂ©giques. Et pourquoi pas dans la petite ville de Christmas, qui aurait bien besoin d'attirer les foules ?

Sans titre 92

En compagnie de Gage, un shĂ©rif veuf menuisier Ă  ses heures perdues, de ses deux filles et de tous les habitants de Christmas qui ont Ă  coeur d'entretenir l'esprit des fĂȘtes, Madison va dĂ©couvrir que cet endroit est bien plus qu'un futur centre touristique. Une belle histoire sans surprise mais Ă©mouvante, qui sonne vrai (dans les dĂ©cors comme dans les situations) et surtout extrĂȘmement bien interprĂ©tĂ©e ! Je me suis rĂ©galĂ©e.

Sans titre 91

Pour d'autres hivers "country", ça se passe par là.
("Christmas at Dollywood", Nora Roberts, "Holly Star")

Sans titre 5
Les illustrations de Loïc Jouannigot sont si tendres : il n'est jamais trop tard pour découvrir la famille Passiflore ! ^_^

Avant le retour du Koaloups, me mettre Ă  jour dans l'emballage des cadeaux de NoĂ«l (j'ai pu m'y prendre trĂšs en avance, cette annĂ©e, et je tenais Ă  tout empaqueter et Ă©tiqueter au fur et Ă  mesure : rien de phĂ©nomĂ©nal mais des pensĂ©es personnalisĂ©es qui, on l'espĂšre, feront plaisir Ă  leurs destinataires ^_^). AprĂšs le repas, moment-doudou sur le canapĂ© avec notre petit-grand bonhomme qui a visiblement besoin d'apaisement, ces temps-ci (d'ici quelques jours, je prĂ©vois de lui montrer "Le NoĂ«l des Passiflore"). ;-)

Sans titre 5

Et, une fois au lit, une gentille enquĂȘte enneigĂ©e empruntĂ©e rĂ©cemment Ă  la mĂ©diathĂšque : Trois jours avant NoĂ«l. Un "cosy mystery" Ă  l'amĂ©ricaine plutĂŽt sympathique, avec des chants de NoĂ«l qui rĂ©sonnent dans New York, des livres en cadeaux pour les enfants et des guirlandes qui clignotent devant les maisons.

Sans titre 4

Pour d'autres hivers feel good "Ă  paillettes", suivez le lien.
(Sarah Morgan, "A Christmas recipe to romance", "The Knight before Christmas"
+ d'autres références à venir car je ne m'en lasse pas ;-p).

mini-graphics-christmas-267708

Enfin, souvenir d'une autre jolie journĂ©e d'hiver, le 21/12/2014, sans virus ni contraintes,
sans ces mille questions (pas seulement d'ordre sanitaire...) qui rendent cette année si pénible.

A trĂšs bientĂŽt ! Prenez soin de vous et des vĂŽtres (et pas que physiquement),
faisons-nous plaisir, voyons plus loin et positivons ! Bisous.

LOGOSAdultes
(Mya Samarian - Chicky Poo : billet 2020 n°5)

Logo2020c
(billet 2020 n°51)


jeudi 19 novembre 2020

🎀 DĂ©couvertes : l'hiver cĂŽtĂ© vintage (💖 "Mrs Santa Claus", Fannie Flagg, Elizabeth Goudge)

 5cbe50099255275fd8602a5fe2a872c1

TroisiÚme bouquet sur le thÚme : l'hiver cÎté vintage.
Suivez de prĂšs les
 
cadeaux-coups de coeur !

128011122
(bande-annonce)

🎁 Une rencontre longtemps diffĂ©rĂ©e a enfin eu lieu : j'avais repĂ©rĂ© le film "Mrs Santa Claus" (1996) depuis plusieurs annĂ©es sans jamais le trouver nulle part. Eh bien, ça y est, je l'ai enfin dĂ©nichĂ© en import, Ă  un prix dĂ©fiant toute concurrence : quelle joie ! Ma chĂšre Angela Lansbury (une voisine qui vit en haut de notre impasse lui ressemble tellement) y incarne l'Ă©pouse du PĂšre NoĂ«l et elle en a assez de rester Ă  la maison pendant que son mari reçoit tous les honneurs et s'amuse dans le monde d'en bas une nuit par an. AprĂšs tout, on est en 1910 et les femmes montrent qu'elles existent aussi !

Sans titre 2

Notre lady des neiges s'offre donc une promenade en traĂźneau mais un des rennes montre des signes de faiblesse : Mrs Claus est obligĂ©e d'atterrir Ă  New York, dans l'East Village de Manhattan, alors le plus colorĂ© des quartiers, oĂč les gens viennent de partout (surtout d'Italie), sont joyeux et amicaux. Cependant, les enfants pauvres s'y font exploiter et une jeune femme tente vainement de faire entendre sa voix de suffragette. Mrs Claus (enfin, "Mrs North" pour passer incognito) va tomber sous le charme de cet endroit et de ces gens qui l'accueillent Ă  bras ouverts... et va peut-ĂȘtre mĂȘme dispenser un peu de sa magie pour rĂ©tablir certaines injustices. Pendant ce temps, le PĂšre NoĂ«l s'ennuie terriblement sans sa femme...

Sans titre 4

Savoureux mix entre "Mary Poppins", "L'apprentie sorciÚre" et "Miracle sur la 34Úme Rue", cette comédie musicale à l'ancienne est un bonheur à regarder et à entendre ! Angela Lansbury, mutine à souhait, rayonne totalement ; toutefois, les autres acteurs sont décidément à la hauteur, eux aussi. Les décors sont somptueux, les chorégraphies soignées, le ton infiniment tendre et les mélodies de Jerry Herman sont de vrais petits bijoux ! A ne pas manquer.

128011633

🎁 Le roman amĂ©ricain A Redbird Christmas de Fannie Flagg (Beignets de tomates vertesMiss Alabama et ses petits secrets, petit rĂŽle dans "Grease") attendait lui aussi son heure dans ma P.A.L (dĂ©sormais rĂ©duite) depuis dĂ©jĂ  plusieurs hivers ! C'est que je n'avais plus lu en anglais depuis longtemps, je faisais ma timide... ;-) En français, ce livre aux accents vintage s'intitule Un lieu bĂ©ni : Milly et Mya Rosa en ont dĂ©jĂ  parlĂ© et m'avaient donnĂ© envie de le dĂ©couvrir.

(Ci-dessous : une part de notre cake moelleux à l'orange ? J'en connais un qui s'est régalé pendant la préparation... ;-p)
128025793

Habitant de Chicago, Oswald T. Campbell, 52 ans, n'a jamais eu de chance dans la vie : élevé dans un triste orphelinat, fragile des poumons depuis toujours, refusé pour servir son pays pendant la guerre, divorcé, sans enfants, vivant de la chiche pension qu'il reçoit chaque mois, il se voit en plus expliquer par son médecin qu'il n'a plus que quelques semaines à vivre. Il doit en outre absolument fuir les rigoureux hivers de l'Illinois et envisager de passer Noël sous des latitudes plus clémentes... C'est en consultant une trÚs vieille publicité qu'il décide de déménager à Lost River, bourgade située sur une petite ßle de l'Alabama, quasiment coupée du monde, envahie par une végétation luxuriante et une faune merveilleuse !

3381ea689d8e97ca612185c095eee0d7

Le hasard - et l'opĂ©ratrice du tĂ©lĂ©phone - le mettent en lien avec Frances Cleverdon, une veuve Ă©lĂ©gante et pleine de bonne volontĂ©, prĂ©sidente de la Lost River Community Association et de la Mystic Order of the Royal Polka Dots Secret Society. Un cĂ©libataire s'installant Ă  Lost River, oĂč les femmes seules ne manquent pas, est une bĂ©nĂ©diction et elle envisage immĂ©diatement de caser son impossible soeur Mildred avec Oswald. A moins qu'elle ne le rĂ©serve Ă  Bettie, l'employĂ©e des postes (qui a toujours rĂȘvĂ© de devenir une femme de lettres, mais pas dans ce sens-lĂ ) ou Ă  Betty, chez qui Mr Campbell va loger...

8276a99545db11c3178cc0b781235e0f

As a rule, Oswald rarely ate three whole meals in one day, but on his first day, in Lost River, after a huge breakfast, for lunch he ate baked chicken, a bowl of big fat lima beans, mashed potatoes, three pieces of corn bread and honey with real butter (not the whipped margarine spread he usually bought), and two pieces of homemade red velvet cake. That night at dinner, he finished everything on his plate, plus two servings of banana pudding, which pleased Betty no end. She liked a man with a big appetite.
He went up to bed right after dinner. As he reached the top of the stairs, Betty's mother, who had no teeth, poked her head out of her room and yelled, "Have the troops been fed yet ?"
He did not know what to say so he said, "I think so."
"Fine", she said, and slammed her door.
Oh dear, thought Oswald.

Mais on sait que le destin se montre parfois facĂ©tieux... Comme le jour oĂč Jack, un minuscule cardinal rouge au bec noir, s'est pris d'amitiĂ© pour Roy et son general store, ou encore quand la petite Patsy est venue pour la premiĂšre fois admirer Jack Ă  travers la vitrine...

3306173e8fbf28d1776b4cc277af0707

Oswald was handed a plate and pushed to the long table, full of more food than he had ever seen : fried chicken, ham, turkey, roast beef, pork chops, and every kind of vegetables, pies and cakes you can imagine. At the end, sat two huge round cut-glass punch bowls of thick, delicious-smelling eggnog.

Tous ces personnages, et bien d'autres encore car on est visiblement généreux en Alabama, vous accueilleront gentiment chez eux, vous nourriront de bons petits plats, vous émouvront à chaque page, vous redonneront foi en l'humanité et vous feront croire aux miracles de Noël ! Un de ces récits qui parlent de la Vie avec des mots si apaisants qu'ils contribuent à la rendre plus jolie. A lire absolument.
207 pages
 

Sans titre 5

🎁 PrĂȘts pour une chronique dodue ? Voici L'Auberge du PĂšlerin d'Elizabeth Goudge, paru en France en 1949. Angleterre, aprĂšs-guerre : les tickets de rationnement ont toujours cours, les jupes des jeunes femmes doivent tomber Ă©lĂ©gamment, les enfants portent "des blouses Ă  smocks, des chandails couleur de miel, de jade ou de cerise, des culottes noisette ou bleu turquoise". Et c'est tout un petit monde qui se prĂ©sente Ă  nous au fil des chapitres... Il y a d'abord Sally Adair, 21 ans, orpheline de mĂšre et fille d'un portraitiste riche et cĂ©lĂšbre.

Elle se plaisait à allumer un vrai feu de bûches et de pommes de pin, pour griller les tartines au bout d'une longue fourchette. Elle aimait la courbe gracieuse des vieux escaliers, et la joie qu'on éprouve à monter et descendre en courant. Et elle préférait de beaucoup écrire une lettre et aller la mettre à la poste, plutÎt que de prendre le téléphone.

Sans titre 6

Il y a ensuite Nadine, sĂ©parĂ©e un temps de son mari gĂ©nĂ©ral, Georges, avec qui elle a 5 enfants, dont de terribles jumeaux aussi inventifs que turbulents. Puis on rencontre David, l'aĂźnĂ© des neveux de Georges, qui a un temps fait battre le coeur oisif et dĂ©laissĂ© de Nadine et qui, dĂ©sormais, plaĂźt beaucoup Ă  Sally. Oh ! Et voici Lucilla, la matriarche gentiment manipulatrice, mĂšre de Georges, grand-mĂšre de David et des 5 autres petits. Lady Lucilla Eliot habite un vieux manoir oĂč la vie a bien changĂ© depuis la guerre : les domestiques sont partis, on ne se change plus 3 fois par jour et la maison n'est plus tenue que par Marguerite, la fille restĂ©e cĂ©libataire.

Marguerite avait fait un sérieux effort, ce soir-là. Avec le porridge et les sardines grillées, elle avait servi une purée de pommes de terre, et des pruneaux cuits, tellement ratatinés qu'elle les gardait sûrement depuis longtemps en réserve pour quelque invité de marque.

A quelques kilomĂštres de cette rĂ©sidence familiale, se trouve L'Herbe de GrĂące, une auberge de pĂšlerins du XVIe siĂšcle, rassurante, amicale, confortable et riche en recoins secrets. Devenue maison d'hĂŽtes, la bĂątisse cherche de nouveaux propriĂ©taires : c'est donc lĂ  que, quittant Londres, Georges et Nadine, leur progĂ©niture et Jill, la nouvelle et trĂšs attendue bonne d'enfants, vont s'installer pour un nouveau dĂ©part, tout en accordant l'hospitalitĂ© aux voyageurs qui se prĂ©senteront. C'est d'ailleurs Ă  L'Herbe de GrĂące qu'un couple d'artistes trouve bientĂŽt asile. Dans ce petit coin de campagne, les sensibilitĂ©s de chacun vont devoir s'accorder, avec, en toile de fond, une paisible riviĂšre d'un cĂŽtĂ© et une forĂȘt un brin fĂ©Ă©rique de l'autre (Le Vent dans les Saules est une rĂ©fĂ©rence rĂ©currente). On sert du civet, des harengs grillĂ©s, du jambon, des oeufs, des tartines de miel, du biscuit de Savoie, des charlottes aux pommes, des beignets Ă  la confiture de framboises...

Lisez donc cette description : Maintenant, les portes Ă©taient fermĂ©es, et les rideaux soigneusement tirĂ©s pour masquer le triste crĂ©puscule grisĂątre. Au lieu du clapotis de l'eau contre la digue, on entendait le chuchotement des flammes ; au lieu du parfum des fleurs, on respirait l'odeur des marrons grillĂ©s, du feu de bois, du cafĂ©, des lampes Ă  pĂ©trole et de l'encaustique.
Quant aux festivitĂ©s de NoĂ«l, elles arrivent en point d'orgue et qu'elles sont belles et enveloppantes ! En quittant leurs manteaux, les invitĂ©s se rĂ©criaient de plaisir Ă  la vue du vaste hall, de la bĂ»che de NoĂ«l flambant, dans l'Ăątre et des lampes enguirlandĂ©es de houx, fichĂ©es dans les candĂ©labres tout au long des murs.

Sans titre 2

Au printemps dernier, Choco-Mum m'avait mis ce livre d'occasion de cĂŽtĂ© ; peu de temps aprĂšs, heureux hasard, Romanza en a parlĂ© sur son blog : comme elles, j'ai aimĂ© l'apaisement et la douceur que ce roman dĂ©licat et gĂ©nĂ©reux procure. Lire L'Auberge du PĂšlerin aura un peu Ă©tĂ© comme se blottir au creux d'une chaude couverture : un tendre moment, empli de bienveillance et d'une dĂ©licieuse atmosphĂšre surannĂ©e, poudrĂ©eso british...
411 pages

IMG_3645

🎁 Et voilĂ  un magnifique (et immense) album anglais dĂ©nichĂ© par hasard sur le site de notre mĂ©diathĂšque, L'ours du grenier de Catherine Allison et Neil Reed, paru en 2004 sous le titre Brown Paper Teddy Bear. EnrhumĂ©e, la jeune Lucie dort dans la grande maison de son grand-pĂšre lorsqu'elle dĂ©couvre, dans un vieux placard oubliĂ©, le Nounours de son papy quand il Ă©tait petit.

Sans titre 4IMG_3651

La peluche, qui bouge et parle, l'entraĂźne alors dans son charmant pyjama Ă  carreaux rouges et dans un fantastique voyage nocturne pour aller rendre visite Ă  ses amis les jouets anciens : que c'est joli et poĂ©tique ! Le Lardon et moi (enfin, surtout moi, en fait ^_^) avons adorĂ© et observĂ© chaque double-page aux illustrations ultra-rĂ©alistes, Ă©lĂ©gantes et un brin scintillantes. Une charmante rencontre (et notre carrelage est vintage, lui aussi ;-p).
27 (trĂšs grandes) pages

IMG_3661

🎁 Pour finir, notre calendrier mural familial 2021 signĂ© Susan Branch est arrivĂ©. Cette fois, j'ai choisi "This Old House" : encore de merveilleuses photos pour rĂȘver de Nouvelle-Angleterre. Un rĂ©gal pour les yeux et pour le coeur, de jolies promesses pour toute l'annĂ©e.

IMG_3669

D'autres Noëls vintage par ici
Little Women
NoĂ«l Ă  l'Ăšre victorienneLes oiseaux rĂȘvent aussi de Catherine Cookson,
Agatha Christie pour Noël, un détective à Noël, le film "
Le crime de l'Orient-Express",
"
Downton Abbey", Letters fom Father Christmas de JRR Tolkien, Christmas pudding de Nancy Mitford,
A Christmas memory de Truman Capote et le film, cartes de voeux vintageNoël en compagnie de Dolly.

Logo2020c
(billet 2020 n°50)

LOGOSAdultes
(Mya Samarian - Chicky Poo : billet 2020 n°4)

mardi 17 novembre 2020

✹ DĂ©couvertes : l'hiver cĂŽtĂ© paillettes (💖 Sarah Morgan et "The Knight before Christmas")

128010053

DeuxiÚme livraison festive sur le thÚme : l'hiver cÎté paillettes.
Suivez de prĂšs les cadeaux-coups de coeur !

128012478

🎁 De Sarah Morgan, j'avais bĂŽĂŽĂŽcoup aimĂ© la trilogie de "Snow Crystal" (La danse hĂ©sitante des flocons de neigeL'exquise clartĂ© d'un rayon de luneLa douce caresse d'un vent d'hiver). J'avais donc hĂąte de lire cet autre roman enneigĂ©, Ă©cossais cette fois : Les voeux secrets des soeurs McBride. Quel bonheur !

"Je vais nous faire un peu de thĂ©, ça te dit ? La soirĂ©e promet d'ĂȘtre longue."

Aux cĂŽtĂ©s de Posy la sportive attachĂ©e Ă  sa famille et Ă  ses Highlands (mais qui adorerait partir faire le tour du monde), Beth la maman raisonnable (qui adore ses filles mais rĂȘve de retravailler) et la distante Hannah (qui refuse de considĂ©rer Adam comme son petit ami mais pense ĂȘtre enceinte de lui), je me suis rĂ©galĂ©e ! A quelques jours de NoĂ«l, Suzanne, jongle entre le chaleureux Craft CafĂ©, les diffĂ©rents clubs qu'elle y anime (lecture, tricot) et les prĂ©paratifs dans la grande maison familiale : elle est ravie d'accueillir ses filles adoptives, son gendre et ses deux petites-filles pleines de vie !

Dans les cuisines du CafĂ© Craft : Rien ne valait un cafĂ© de qualitĂ© aprĂšs une matinĂ©e dehors dans la neige et le froid. Elle fit chauffer le lait et dessina sur la mousse un motif de feuille de houx pour satisfaire ses penchants artistiques. [...] "Aujourd'hui, c'est navets au curry et autres lĂ©gumes d'hiver". La soupe parfumĂ©e aux Ă©pices et aux aromates bouillonnait sur le feu lorsque Suzanne les rejoignit en cuisine. [...] "En soupe du jour, nous avons soit poireaux lentilles corail, soit le veloutĂ© de cĂšpes. Pour les vĂ©gĂ©tariens, ce sera la tartelette au fromage de chĂšvre et aux oignons roses, avec du mesclun en accompagnement. Quant aux carnivores dĂ©bridĂ©s, ils pourront opter pour les tourtes au chevreuil et aux girolles de maman."

7c6a884a99b2753a8705ea610cb8de43

Stewart, son Ă©poux guide de montagne, lui dit de ne pas s'en faire : cette annĂ©e, c'est sĂ»r, zĂ©ro drame. Sauf que Posy cache un amant dans le gĂźte qu'elle loue, Beth dĂ©barque sans mari ni enfants pour surmonter une crise existentielle et Hannah se mure dans le silence. Mais tout va bien se passer... parce que c'est NoĂ«l et que chacun va faire des efforts pour comprendre et aider les autres. 

"On ne t'a jamais parlé de ce que le beurre fait à nos artÚres ?
- Il les prépare à leur rencontre avec le pudding au caramel. Apporte-nous-en donc une assiette pleine, Aidan. Avec trois cuillÚres."

Je me suis reconnue dans certaines réflexions de Beth et de Hannah et ai aimé comment leurs situations évoluent. Un récit-doudou-tisane-au-miel qui vous enveloppe de son ambiance-cocon et de son apaisante tendresse : une avalanche de douceur !
494 pages

Lorsqu'il n'y eut plus de pĂąte dans le saladier, elles placĂšrent une montagne de pancakes sur la table avec les baies et du miel de bruyĂšre des Highlands que Suzanne vendait au cafĂ©. Melly partit en courant pour appeler tout le monde Ă  table. 
"Mmm, de la confiture de whisky. Ma préférée. Il y a plein de bonnes odeurs de Noël ici.
- On a mis de la cannelle sur les pancakes", expliqua Ruby.

Noel_cuisine_et_romance
(bande-annonce)

Dans "NoĂ«l, cuisine et romance" (film Harlequin, 2019), Abby a besoin d'un nouveau chef pour diriger la cuisine de l'hĂŽtel-restaurant familial qui frĂŽle la faillite. Ses deux employĂ©s (et meilleurs amis) sont (bien sĂ»r) prĂȘts Ă  effectuer bĂ©nĂ©volement des centaines d'heures supp pour rĂ©gler les petits problĂšmes d'intendance avant l'arrivĂ©e d'une Ă©quipe de tournage qui vient en ville enregistrer un concours de cuisine de NoĂ«l. Mais scones et dindes rĂŽties ne vont pas se prĂ©parer tout seuls ! Et Abby est un vrai dĂ©sastre devant un four ! Heureusement, Jason Corwin, chef renommĂ© qui vient de perdre son frĂšre et mentor, et qui a besoin de faire oublier au public sa rĂ©cente tricherie Ă  un concours tĂ©lĂ©-culinaire, arrive Ă  l'hĂŽtel pour y noyer son dĂ©sarroi. Abby va saisir cette chance et lui demander de la former pour remporter les 50 000 dollars du concours... Au passage, elle lui redonnera le sourire, l'envie de vivre et de cuisiner !

Sans titre 29

Une romance de Noël gastronomique ? Comment résister ? ;-p Sur le papier, c'était en effet trÚs tentant mais la sauce n'a que moyennement pris. Les décorateurs n'ont pas lésiné sur les guirlandes de houx ; pourtant, je n'ai quasiment vu que des décors sans réelle ùme, dignes de maisons-témoins. Ajoutez quelques situations totalement irréalistes (enfin, encore plus que d'habitude) : vous préparez un repas en gardant votre blouson en cuir, vous ? Dans une cuisine d'hÎtel qui ne dispose que d'un minuscule évier pas du tout bien placé et sans égouttoir à cÎté ? On m'la fait pas à moi, ah ! ;-p En plus, comédiens et doubleurs bof-bof. Petite déception, donc : si vous avez 1h30 devant vous, préférez la référence qui arrive juste en-dessous. ;-)

127966975
(bande-annonce)

🎁 J'ai passĂ© un excellent moment avec cette comĂ©die romantique de 2019 un peu diffĂ©rente des autres, bien que sucrĂ©e et scintillante Ă  souhait : "The Knight before Christmas" (merci, Choco-Bro ^_^). Et si le prince charmant en armure dont certaines filles rĂȘvent existait vraiment ? Et s'il quittait le moyen-Ăąge pour dĂ©barquer en plein XXIe siĂšcle ?

127966914

Brooke (Vanessa Hudgens), prof de sciences cĂ©libataire, vit dans l'Ohio, non loin de sa soeur et de son adorable niĂšce. Le soir des vacances de NoĂ«l, le chemin de Brooke croise Ă©trangement celui de Messire Cole Christopher Frederick Lyons de Norwich, un chevalier venu tout droit de l'Angleterre du... XIVe siĂšcle !

127966966

Une sorciĂšre l'a en effet envoyĂ© dans le futur afin qu'il rĂ©alise sa vĂ©ritable quĂȘte de chevalier. Il devrait rentrer Ă  temps pour l'adoubement de son jeune frĂšre. Sauf si le destin en dĂ©cide autrement...

127966927

Le procĂ©dĂ© qui a fait le succĂšs du film "Les Visiteurs" fonctionne bien : la confrontation avec les usages et nouvelles technologies de 2019 est drĂŽle sans jamais ĂȘtre lourde, et il y a mĂȘme une rĂ©flexion sur la chance (ou pas) que nous avons de vivre Ă  notre Ă©poque. Les comĂ©diens sont trĂšs chouettes, dans ce divertissement lĂ©ger au scĂ©nario bien ficelĂ©. Une production soignĂ©e qui remplit parfaitement son office.

127966937

Les nombreuses scĂšnes gourmandes (courses au supermarchĂ©, prĂ©paration du banquet communal, confection de cookies, de pains de toutes sortes, burger dans un diner pittoresque, muffins, chocolat chaud) ajoutent assurĂ©ment un charme supplĂ©mentaire. ;-p

Logo2020c
(billet 2020 n°49)

LOGOSAdultes
(Mya Samarian - Chicky Poo : billet 2020 n°3)

dimanche 15 novembre 2020

đŸ”„ DĂ©couvertes : l'hiver cĂŽtĂ© rustique (💖 "Holly Star")

Sans titre 8

En ce presqu'hiver, et surtout avec mon prochain retour au travail dans ces conditions Ă©prouvantes, mes fils rouges au quotidien et par ici seront : continuer Ă  se prĂ©server pour limiter au maximum la dose de stress supplĂ©mentaire que cela va inĂ©vitablement amener dans notre foyer, choisir les vraies prioritĂ©s et, autant que possible, garder une Ăąme d'enfant pour continuer Ă  cultiver joie et lĂ©gĂšretĂ© ! ;-)

Sans titre 42

Alors, inspirĂ© par les toujours rĂ©jouissants challenges de NoĂ«l de Chicky Poo, Samarian et Mya (et leurs si jolis logos), le choco-blog passe dĂšs maintenant en mode "fĂ©Ă©rie et cocooning d'hiver: actuellement, il faut faire quelques rĂ©serves de bonne humeur, de douceur(s) et de petites lueurs, n'est-ce pas ? ^_^

Sans titre 2
(Entre automne et hiver, quelques rĂ©cents posts de Caro From Woodland et d'Une Fille dans le Bois.)

Voilà une premiÚre série de découvertes récentes sur le thÚme : l'hiver cÎté rustique.
Suivez de prĂšs les cadeaux-coups de coeur !

MV5BMTQwMzBmNTQtNGJlZi00YzAzLThhNDItNzEwYmE0N2E3YWExXkEyXkFqcGdeQXVyNTQ2NjI3NDQ@

Vous savez que j'aime tout ce qui est un peu (voire beaucoup) "country" alors, quand j'ai vu que le téléfim Hallmark "Christmas at Dollywood", sorti l'année derniÚre, était dispo (en V.O.), j'étais aux anges ! :-D

Sans titre 28

Rachel, jeune veuve et maman d'Eva, travaille dans l'Ă©vĂ©nementiel : quittant provisoirement New York, elle retourne dans son Tennessee natal, Ă  Pigeon Forge, pile oĂč se trouve le parc d'attraction de Dolly Parton (oui, Rachel est une petite veinarde ;-p). Ses parents sont ravis d'hĂ©berger leurs fille et petite-fille.

Sans titre 41

CĂŽtĂ© boulot, notre hĂ©roĂŻne se retrouve en binĂŽme avec Luke, cĂ©libataire et plein d'idĂ©es (l'acteur, dĂ©jĂ  vu dans "Coup de foudre glacĂ©", est sympa), pour organiser les festivitĂ©s de NoĂ«l du parc : concurrence ou sĂ©duction ? Moments gourmands (plus sucrĂ©s que salĂ©s) et sĂ©quences-souvenirs sont aussi au rendez-vous. Enfin, Rachel pourra peut-ĂȘtre enfin retrouver le goĂ»t de l'Ă©criture et mĂȘme rencontrer son idole, qui sait ?

Sans titre 39

Bon, rien de révolutionnaire et ça dégouline parfois comme du chamallow fondu MAIS c'est justement ce que j'aime regarder de temps en temps en hiver, pas vous ? ;-p

Sans titre 46

Toujours dans l'esprit rustique, j'ai relu Nora Roberts. Ca faisait longtemps et ça marche toujours (le genre de plume qu'on retrouve sans surprise mais avec plaisir, Ă  la façon d'un plaid bien douillet ou d'un vieux-plus-vieux pull, comme celui que je viens de retrouver, perchĂ© en haut de notre armoire, ĂŽ joie) :

Sans titre 4

TentĂ©e par Nath lors du RAT de NoĂ«l dernier, je suis partie pour l'Alaska admirer Les LumiĂšres du Nord, aux cĂŽtĂ©s de Nate Burke. Ce policier originaire de Baltimore, trentenaire, divorcĂ© et dĂ©sireux de changer de vie pour oublier certains Ă©vĂ©nements dramatiques, s'est portĂ© volontaire pour devenir le premier chef de la police de Lunacy, toute petite ville nichĂ©e sous la neige et la glace. L'Ă©quipe locale est toute neuve et madame le Maire compte sur Nate pour apporter un cadre serein et une sĂ©curitĂ© active Ă  la population. InstallĂ© au Lodge, une auberge accueillante tenue par la sĂ©ductrice Charlene et oĂč les riverains se retrouvent pour un billard le soir, Nate rencontre vite toute la communautĂ© et surtout Meg, la fille de Charlene, qui aime son chalet au fond des bois autant que ses deux gros chiens et son avion.

127883869

A Lunacy, Nate s'attendait Ă  devoir dĂ©placer des Ă©lans qui voudraient traverser la rue ou Ă  sĂ©parer des hommes qui auraient abusĂ© du whisky. Il ne s'attendait pas Ă  se lancer Ă  la recherche de 3 Ă©tudiants inconsĂ©quents, partis Ă  l'assaut de la montagne Sans Nom en plein mois de janvier, ni Ă  rouvrir l'enquĂȘte liĂ©e Ă  la disparition de Pat, le pĂšre de Meg, Ă©vanoui dans la nature 16 ans plus tĂŽt. Dans la nature ou dans une grotte de la Sans Nom : car c'est bien lĂ  que l'on retrouve son corps...

127883850

J'ai apprĂ©ciĂ© la romance finalement assez subtile, l'enquĂȘte pas si simple que ça, les personnages attachants ainsi que l'atmosphĂšre sauvage et enneigĂ©e Ă  la "Men in Trees". Bref, une trĂšs agrĂ©able distraction, agrĂ©mentĂ©e de quelques passages allĂ©chants.

Sans titre 1
(Les burgers de Totoro pourraient aisément figurer sur le menu du Lodge de Lunacy.)

Charlene revint à ce moment-là avec une assiette de ragoût, une corbeille de pain frais et une large tranche de tarte aux pommes. Nate goûta le ragoût. Pommes de terre, carottes, haricots et oignons baignaient dans une riche sauce brune avec de gros cubes de viande au fumet prononcé. Le tout coula dans son estomac comme du velours et lui fit oublier le froid.
393 pages

127883872

Dans la foulĂ©e, j'ai visionnĂ© le tĂ©lĂ©film de 2009 avec Eddie Cibrian, sa future Ă©pouse la chanteuse LeAnn Rimes et Rosanna Arquette. Plusieurs personnages secondaires manquent Ă  l'appel, comme la sympathique Peach ou le jeune flic Peter ; des passages-clĂ©s modifiĂ©s et aucune scĂšne Ă  Anchorage, dommage ; le scĂ©nario est devenu un peu plus superficiel et surtout Nate m'a paru bien trop lisse Ă  l'Ă©cran. Cependant, les dĂ©cors ouatĂ©s et l'ambiance "country" restent trĂšs plaisants.

Sans titre 45

A Toussaint, je suis rentrĂ©e de chez mes parents avec un autre de ses livres : Les Collines de la chance. Dans les montagnes du South Dakota, pas loin de Deadwood, Lilly Chance a rĂ©alisĂ© son rĂȘve d'enfant : Ă  la fin de ses Ă©tudes de biologie comportementale, elle a ouvert un refuge et centre d'Ă©tude qui hĂ©berge cougars blessĂ©s, loups vieillissants et autres bĂȘtes en danger. Elle vit de sa passion et habite un chalet au centre de cette petite rĂ©serve Ă  laquelle les riverains se sont attachĂ©s et qui attire stagiaires et bĂ©nĂ©voles. Quand son amour de jeunesse, Cooper, revient pour donner un coup de main dans la ferme des grands-parents qui l'ont Ă©levĂ©, Lilly n'est pas trĂšs Ă  l'aise. Mais heureusement que Coop, ancien policier, est de retour car, cet hiver-lĂ , un assassin rĂŽde, envoyant de sombres messages Ă  la jeune femme : chacun de ses crimes le rapproche dangereusement de Lily, qui refuse cependant de fuir ses responsabilitĂ©s. Cooper devra lui offrir une "garde rapprochĂ©e" sexy et, ensemble, ils vont pister le chasseur !

Non seulement le cadre m'a évidemment séduite mais en plus, j'ai trouvé qu'il y avait vraiment des scÚnes trÚs bien tournées, à la fois fines et drÎles, qui font adhérer le lecteur à l'intrigue et aux personnages.

128032426

Souvenirs : On prit place Ă  la table de pique-nique et l'on se rĂ©gala de poulet frit, de salade de pommes de terre et de haricots du potager. La conversation tourna autour des chevaux, du bĂ©tail et des rĂ©coltes, avant de virer sur le temps et les voisins. / AttablĂ© dans la vieille cuisine, il mangea en silence les galettes d'avoine que sa grand-mĂšre lui avait prĂ©parĂ©es. 
Et au prĂ©sent : 
"Alors, en quel honneur, ce poulet sauté et cette bonne bouteille ?
- Je t'avais dit que je me chargeais du repas, non ?"
Sur ces paroles, elle alla remuer le contenu de la marmite. Elle vĂ©rifia les pommes de terre qu'elle avait mises Ă  sauter avec du romarin. Ajoutez Ă  ça un bon million de tasses de cafĂ© ! ;-)
536 pages

2b0df375fb76f8144a75e736c08f3005

🎁 Enfin, si vous recherchez un film sans grand artifice, qui cĂ©lĂšbre juste les relations simples entre de vrais gens, je vous recommande "Holly Star" (en français, "Le trĂ©sor de NoĂ«l" - le titre est tellement nunuche o_O), qui fut une excellente surprise ! La bande-annonce est lĂ .

Sans titre 12

Marionnettiste sans contrat Ă  New York, Sloan revient la tĂȘte basse dans la ville ouvriĂšre du Maine dont elle est originaire. Mais, contrairement Ă  ce qu'on trouve dans la plupart des scĂ©narios, ses parents ne l'attendent pas en cuisinant une dinde bien dorĂ©e : ils sont partis en vacances en lui laissant la maison et la voiture de la grand-mĂšre, qui met Ă  prĂ©sent de l'ambiance Ă  la maison de retraite !

Sans titre 35

La meilleure amie de notre héroïne, Kay-Kay, une dure à cuire un peu foldingue qui a suivi une formation militaire et qui tient le terrain de paint-ball de la ville, est par contre là pour l'accueillir et lui mettre un bon coup de pied aux fesses. Quant à Andy, comme chaque année, il quitte la ferme familiale dans le centre de l'Etat, en pleine montagne, pour venir vendre les sapins de leur plantation en ville. Et comme chaque hiver, son regard s'éclaire en revoyant Sloan. J'allais oublier : il est aussi question d'une guerre entre producteurs de homards, de promenades sur la plage déserte et d'un trésor enterré sous la neige...

Sans titre 39

Ce film trÚs original m'a complÚtement charmée et fait un bien fou : d'abord gentiment désabusé mais réaliste et plaisant à la fois, le ton finit par devenir irrésistiblement drÎle et incroyablement positif. La galerie de personnages, bienveillants mais surtout authentiques, comme les propriétaires de bar si sympas ou le garagiste bourru, adorable sous sa carapace, n'y est pas pour rien.

Sans titre 36

Un doux moment sans fard, sans bling-bling, sans sourires forcés et sans rennes lumineux gambadant dans le jardin : juste beaucoup de fraßcheur, juste de l'humain, et c'est parfait comme ça...

Logo2020c
(billet 2020 n°48)

LOGOSAdultes
(Mya - Samarian - Chicky Poo : billet 2020 n°2, le premier étant le dernier R.A.T.)

lundi 9 novembre 2020

🩊 Halloween cosy read-a-thon : entre automne et hiver (suivi et bilan) ☕

127957146
(billet 2020 n°14)

Comme annoncĂ©, nous marathonons une nouvelle fois, ce week-end : quelle joie de vous retrouver ! ;-)

Bref rappel des dĂ©fis au menu : 1h Ă  la bougie / citrouille sur la couv' / 666 pages,
courge en cuisine / l'Etrange Noël / contes et légendes / défi celte.

halloween79

Voici les cosy-lectrices de ce R.A.T. automn'hivernal (n'hĂ©sitez pas Ă  varier les atmosphĂšres) :
Jojo en herbe, Chicky Poo, Samarian, Clarabel, Myrtille, Missycornish, Blandine,
Touloulou, Cryssilda, L'Or Rouge (dans les commentaires), Petite Lou, Lou, Hilde, Bidib, Fondant.

snowtiny5  elftiny reindeertiny

Et voilà ma gargantuesque P.A.L. pour ces 3 jours - euh, j'ai aussi prévu 3 films ! o_O

IMG_3473
(ça se voit que je suis récemment passée au drive de notre médiathÚque... ? ;-p)

‱ Jeudi 5 novembre â€ą
("échauffement", "apéro" : je me mets tranquillement dans l'ambiance ^_^)

En plus d'avoir prĂ©parĂ© la diabolique P.A.L. ci-dessus, j'ai regardĂ© un tĂ©lĂ©film de NoĂ«l avec Dolly Parton (la base), fini de trembler auprĂšs de Lilly et Cooper dans les forĂȘts enneigĂ©es du Dakota du Sud (Nora Roberts, Les collines de la chance ; rassurez-vous, ces pages-lĂ  ne compteront pas dans mon bilan final), bu un chocolat chaud, couinĂ© en constatant que le flacon de gel moussant "Douceur d'Orangette" (utilisĂ© avec parcimonie depuis l'hiver dernier) vit ses derniĂšres heures (snif) et poursuivi une "princesse" en robe longue. Le soir, on a crĂ©Ă© de drĂŽles de monstres en pĂąte Ă  modeler ! ;-)

Sans titre 44

Oh et, mercredi, le Lardon m'a aidĂ©e Ă  prĂ©parer des mendiants amandes / fruits des bois (petite expĂ©rience en prĂ©vision des fĂȘtes = test concluant, c'est facile comme tout et j'en connais un qui s'est rĂ©galĂ© et s'est mis du chocolat jusque sur le nez - pas sur les vĂȘtements, ouf car on avait oubliĂ© le tablier) :

Mendiants

‱ Vendredi 6 novembre â€ą

Bon dĂ©but de R.A.T. de NoĂ«loween (Hilde, j'adore) pour tous Ăąges ! Let's relax, comme l'a Ă©crit Lou.

the-woman-in-black
(bande-annonce)

09h09. Depuis mon retour de l'Ă©cole, je profite du beau soleil automnal (il fait pourtant frisquet, ce matin : 7°C) pour regarder "La dame en noir" (2012) avec Harry Potter... euh Daniel Radcliffe, Ciaran Hinds ("The Terror"), quelques mendiants, mon mug d'Ecosse et le thĂ© Winter in Lov : je ne sais pas pour vous mais je prĂ©fĂšre regarder un film d'horreur en plein jour (courageuse mais pas tĂ©mĂ©raire ;-p). Bon, pour le cĂŽtĂ© "relax", on repassera mais pour l'instant, ça va...

Sans titre 49

Un village lugubre et terrifiĂ©, une vieille maison isolĂ©e par la marĂ©e, des superstitions qui n'en sont peut-ĂȘtre pas vraiment, un jeune veuf qui aimerait croire au monde des esprits tout en le redoutant, de sinistres apparitions. Si le jeu de l'acteur principal n'a rien d'extraordinaire, l'ambiance, elle, est magistralement rendue : dĂ©cors, brouillard, automates, musique... Ce genre de films avec des enfants, ce n'est pas ma tasse de thĂ© mais je voulais voir celui-ci depuis longtemps et n'ai pas Ă©tĂ© déçue : brrrr.

Sans titre 51

11h15. Une fois le repas prĂȘt et Totoro rentrĂ© du collĂšge, j'ai lu le tome 1 des Croques (bĂŽĂŽĂŽcoup plus lĂ©ger ;-p) sur la terrasse (70 pages). Sympa de suivre ces 2 ados dont les parents s'occupent du cimetiĂšre et des pompes funĂšbres de leur ville. J'ai notĂ© quelques vignettes gourmandes au passage et la tombe d'un certain Emmett Brown (1885) m'a fait sourire. Sur ce, je file chercher le Lardon, bon appĂ©tit !

13h31. Avant la sieste, j'ai lu (pour la 6e fois de la semaine, au moins) à William la BD L'autre monde de Davide Garota et Jonathan Barja (52 pages). Je ne suis pas convaincue mais le Lardon adore Sbidiblit, petit monstre venu de Dessoudli, Marc et le Golem, et encore plus HermÚs, le grand méchant !

17h22. Le Lardon a dormi presque 2h30 (comme chaque jour depuis la rentrĂ©e) : j'ai pu lire les 3/4 du roman argentin La Villa des mystĂšres de Federico Andahazi. Lac LĂ©man, Ă©tĂ© 1816, aux cĂŽtĂ©s de Lord Byron, de son secrĂ©taire particulier et mĂ©decin John Polidori, de Mary Shelley, du futur Ă©poux de celle-ci et de sa demi-soeur : un rĂ©cit gothique qui retrace de façon romancĂ©e la genĂšse de Frankenstein et aborde aussi le thĂšme du vampirisme. Original et, de maniĂšre inattendue, trĂšs sulfureux. :-)

DameEnNoirGIF

Puis on a pris l'air dans la colline derriĂšre chez nous pendant que Totoro brĂ»lait des feuilles (son hobby du moment ;-p). J'espĂšre que tout va bien chez vous et coucou Ă  celles qui nous rejoignent ! Passez une agrĂ©able fin de journĂ©e. Au chalet, ce sera "The Boyz" (saison 2, Ă©pisode 5) et fin du roman d'Andahazi au lit. Ce vendredi aura Ă©tĂ© assez flippant : demain, j'aurai envie de flocons et de grelots. ^_^ Bonne soirĂ©e !

mini5

‱ Samedi 7 novembre â€ą

6h55 et 8h24. Hello ! Hier, en guise de lectures du soir, il y a eu L'Ă©mouvantail (tome 2, 32 pages) ainsi que Le gĂ©ant Ă©goĂŻste, une adaptation vintage du conte d'Oscar Wilde (24 pages) avec une trĂšs belle double-page montrant ce jardin qui demeure glacĂ© (neige, gel, vent du nord, grĂȘle) depuis que le gĂ©ant en a interdit l'accĂšs aux enfants du village : j'ai un peu modifiĂ© la fin pour le Lardon parce que c'Ă©tait trop triste. Ca m'a permis de valider le dĂ©fi "Contes et LĂ©gendes" (ce matin, au rĂ©veil, le Koaloups s'est installĂ© pour feuilleter Edmond, la fĂȘte sous la lune version pop-up pendant que je passais chez vous).

Sans titre 54

Comme prĂ©vu, aprĂšs notre petite soirĂ©e-sĂ©rie en amoureux, j'ai terminĂ© le court roman gothique dont je vous parlais hier : 151 pages. TrĂšs bien, captivant mais attention, c'est trĂšs cru quand mĂȘme. A prĂ©sent, je vais m'emmitoufler pour Ă©tendre une lessive dehors, brrr. Bon samedi matin Ă  tous, Ă  plus tard ! ^_^

8h48. En rentrant, j'ai trouvĂ© le Lardon en train de procĂ©der Ă  un tri minutieux du bas d'une bibliothĂšque (on se demande bien ce qui lui a donnĂ© cette idĂ©e saugrenue, vu le mĂ©ga-tri fait la semaine derniĂšre dans tous les livres de la maison ^_^) : "Je trie les nuls et les pas nuls". o_O Vous avez besoin de faire de la place chez vous aussi ? Je vous l'expĂ©die (mais sans aucune garantie quant Ă  l'efficacitĂ© de la sĂ©lection ;-D).

IMG_3520

12h08. La matinĂ©e est passĂ©e vite, entre un Totoro en mode dĂ©broussaillage, petit mĂ©nage, carambolages de boules de papier d'emballage (transformĂ©es en "voitures de course Ă©clairs" puis en "serpents qui s'enfuient"), dessins pour les anniversaires des 2 tontons qu'on ne verra pas avant quelques semaines et tour / ballon dehors sous un ciel tout voilĂ©, comme un temps de neige mais sans le grand froid : voici le rĂ©sultat de notre cueillette Ă  4 mains (euh plutĂŽt Ă  8 pattes, pardon, car nous Ă©tions "un jaguar et une panthĂšre" o_O). Bon appĂ©tit (ici, repas de fĂȘte : steak-frites-salade, miam ;-p) !

Sans titre 56

16h25. Durant la sieste de William, j'ai regardé "Underworld : Blood Wars" (2016). La saga "Underworld" m'a toujours plu, construite autour du personnage de Selene (Kate Beckinsale), une vampire en pleine époque moderne et en pleine lutte (enfin, pas toujours, hum) contre les loups-garous

517545
(bande-annonce)

De grands acteurs ont dĂ©jĂ  pris part Ă  cette sĂ©rie, comme Bill Nighy, Michael Sheen ou Charles Dance, et j'ai trouvĂ© cet opus vraiment rĂ©ussi, avec un souffle trĂšs Ă©pique et trĂšs nordique.

Sans titre 58

Comme une bonne partie de l'intrigue se dĂ©roule dans de lointaines contrĂ©es enneigĂ©es, ça pourrait presque valider le dĂ©fi "l'Etrange NoĂ«l". ;-)

IMG_3530

La tenue en cuir de Selene est toujours la mĂȘme mais j'ai craquĂ© pour la garde-robe de Semira : classe !

Sans titre 57

19h08. Ensuite, on est sortis voir les feuilles mortes tomber sous l'effet du vent puis, pendant que les garçons promenaient dans la colline, j'ai commencĂ© Fils de sorciĂšres de Pierre Bottero : chouette ! A leur retour, on a regardĂ© en famille un DVD de la mĂ©diathĂšque : "Les Moomins attendent NoĂ«l", long-mĂ©trage dĂ©licat et enneigĂ©, joliment rĂ©alisĂ©, destinĂ© aux 3 ans+ (1h15). C'est tellement rare qu'on regarde un film avec William qu'on s'en est fait une fĂȘte et, en plus, on adore les Moumines !

Sans titre 59

Pour le dßner, Totoro a concocté une quiche au fromage sans pùte qui sent délicieusement bon : avec le reste de la salade de midi, ce sera parfait. AprÚs le repas, je feuilleterai sans doute mon vieux livre de Moumine avec Choupix puis, sous la couette moelleuse, je compte alterner histoire de famille magique et romance de Noël ! ;-) En plus, il pleut... J'adore lire au lit quand la pluie tombe au-dehors, pas vous ? Je répondrai à vos commentaires et passerai chez vous une fois couchée mais je vous souhaite d'ores et déjà une trÚs douce soirée à tous et on se retrouve demain (clin d'oeil vers L'Or qui participe en commentaires ainsi que vers Petite Lou, 6 ans, qui réalise son tout premier R.A.T. ^_^).

mini51

‱ Dimanche 8 novembre ‱

44a8aa0b-2e08-4996-b833-6f0acd1de6be-large16x9_AP20234179899351
(Joe Biden, 46e président des USA, et la premiÚre femme à devenir vice-présidente : Kamala Harris !)

7h27. Hier, je suis finalement restĂ©e avec l'ensorcelante famille Sylvestre : je vous recommande l'histoire de Jean, 10 ans, sans pouvoirs alors que toutes les femmes Sylvestre en ont, y compris sa petite soeur, Lisa. Un rĂ©cit tendre, plein de fantaisie et d'instants dĂ©licieux (le fameux poulet aux champignons de Mamie PlĂ©ionĂ©, le goĂ»ter pain-saucisson dans la cabane, les beignets aux pommes de la boulangerie, le pop-corn qui apparaĂźt comme par magie pour une soirĂ©e tĂ©lĂ© unique - "Terminator rencontrait Blanche-Neige et, ensemble, ils partaient combattre aux cĂŽtĂ©s de Robin des Bois") !

IMG_3544

On a aussi regardĂ© la premiĂšre vidĂ©o-anniversaire pour les 10 ans du Joueur du Grenier. Ce matin, il pleut toujours et le tonnerre gronde de loin en loin. A 7h, le Lardon est venu me faire un bisou tout mimi, il est reparti avec quelques "Victoria Magazine" Ă  regarder dans le sĂ©jour avec son papa. Je passe chez vous et vais encore un peu bouquiner avant le p'tit dĂ©j. Dans mon livre, le menu de tante Maia : "chocolat chaud, croissants frais, fromage de chĂšvre et salade d'avocats".

IMG_3535

11h42. Comment allez-vous ? Au cours de la matinĂ©e, dinos, Lego puis j'ai installĂ© le Lardon sur son marche-pied devant le lavabo de la salle de bain Ă  moitiĂ© rempli d'eau tiĂšde : il s'est Ă©clatĂ© un bon moment Ă  se faire des histoires de "bĂ©bĂȘtes" et j'ai pu finir Fils de sorciĂšres (183 pages) : trĂšs sympa, vraiment ! MalgrĂ© les gouttes de pluie, on s'est bien couverts et on est quand mĂȘme sortis prendre l'air. Bon appĂ©tit, tout le monde ; Ă  cet aprĂšs-midi !

Sans titre 3

18h19. Avant la sieste, nous avons lu le petit album L'Hiver de Jill Barklem (30 pages) avec ses souris si douces et si jolies ! Puis, pendant le repos du Loustic, j'ai lu les 100 premiĂšres pages d'une romance enneigĂ©e Ă©cossaise signĂ©e Sarah Morgan, Les Voeux secrets des soeurs McBride : so doudou dans les Highlands pour NoĂ«l, un rĂ©gal et impec pour le "DĂ©fi Celte" ! Comme dit Chicky Poo, rien ne vaut le "cĂŽtĂ© scintillant de la force". ^_^ En plus, les lettres de la couverture brillent, si si !!! ;-p Ce roman douillet, j'ai ensuite prĂ©vu de le transmettre Ă  mon amie CĂ©line donc je ne plie pas les pages marquantes, pour une fois... ^_^
Comme il n'a pas plu de l'aprÚs-midi, on est allés promener autour de chez nous, aprÚs la sieste (avec nos attestations, évidemment) : croiser nos voisins, papoter avec les bébés limaces et ramasser quelques escagots en route (bienvenue à Gastéropod'City ;-p). Quelques coups de fil (pas toujours gais) au retour et, c
e soir, une fois le Lardon au lit, on se fait une petite raclette en amoureux devant la suite de "The Boys", j'ai hùte : la saison 2 commence vraiment à devenir intéressante et... j'ai déjà faim ! Ensuite, retour en Ecosse.

IMG_3565

TrÚs belle fin de journée à toutes. J'espÚre que cette pause cosy aura fait du bien
Ă  tout le monde (on en a bien besoin). C'Ă©tait un plaisir de partager ces 3 jours avec vous.
Bilan officiel demain ; je vous embrasse ! ;-)

PiperPrue

‱ â€ą â€ą BILAN BRUMEUX â€ą â€ą â€ą

Alors, ça nous fait : 3 jours de partage géniaux, 3 défis remplis,
3 films (merci, Choco-Bro ! ^_^ j'avais espéré 4 mais "Victor Frankenstein" sera pour 2021),
1 série, 1 raclette, 8 ouvrages et 654 pages tournées (juste avant le 666, flûte ;-p).
A trĂšs bientĂŽt, bon lundi et bon courage Ă  tous.

126199771
(billet 2020 n°19)

ContesLogo
(billet n°7)

Logo2020c
(billet 2020 n°47)