(*) ♪♫ Ecoutez la pétillante chanson de The Proclaimers (croyez-moi, on a parcouru beaucoup plus de 500 miles, en train, en bus, en voiture et à pied !).

Sans titre 1
Nous voilà de retour après 12 jours merveilleux dans cette Ecosse que je ne me lasse pas de découvrir, de parcourir et d'apprécier !

Encore une fois, nous avons d'abord été charmés par la remarquable gentillesse des gens, tous âges confondus. Peuple parfois rude mais toujours franc, disponible et attentif à l'autre : il me semble que ce sont là des qualités qui se perdent dans nos contrées méditerranéennes...
Le ciel s'est révélé tout aussi agréable : 2 petits jours de pluie seulement (juste assez pour apprécier les brumes écossaises).

00

Et puis il y a eu les Highlands... Toujours le même émerveillement : du bleu-vert, du vert-bleu, de l'eau partout, des mousses tendres, quelques sinistres vallées parfois. D'ailleurs, quand on circule au milieu de ces paysages, chaque seconde est d'une intensité incroyable et on s'attend presque à voir surgir des sorciers ou des elfes sous nos pas. Il y a comme de la magie dans l'air.

00
Au programme, l'île de Skye (Plockton, Kilt Rock, the Old Man of Storr) et 2 vallées magnifiques :
le Glen Shiel puis l'immense et émouvante vallée de Glen Coe.
00

Nous avons enfin croisé la route de quelques héros écossais : divers grands chefs de clan (notamment grâce au memorial dédié à MacIain MacDonald et aux siens, situé dans le petit village de Glencoe), le roi Robert the Bruce (une magnifique statue le représente à Aberdeen, entre autres), William Wallace (nous avons gravi les 246 marches du Wallace Monument à Stirling et admiré la gigantesque épée de ce guerrier hors du commun), Flora MacDonald (l'un de ses corsets et quelques autres objets lui ayant appartenu sont présentés au château de Dunvegan ; elle est enterrée à Uig) et Rob Roy (sa tombe présumée se trouve dans le petit village de Balquhidder, au cœur des Trossachs).

00
♫ Moira Kerr, "MacIain of Glencoe"
♫ Matt McGinn, "Rob Roy MacGregor"
00
(Urquhart Castle - viaduc de Glenfinnan, vu dans "Harry Potter" - Eilean Donan Castle)

Pour compléter le récit de notre odyssée écossaise, je devais (en bonne accro du cocooning) consacrer un billet à part entière à la vie quotidienne et domestique dans ce pays... du moins, telle que nous l’avons (a)perçue. Petit art de vivre écossais.
Avant toute chose, les Écossais aiment jardiner (remarquez, avec la quantité de pluie que les sols absorbent là-bas, tout pousse à peu près tout seul). Une allée fleurie (des roses, évidemment, mais aussi de la lavande et toutes sortes d’autres couleurs), un porche décoré avec goût, des cache-pots originaux (grandes tasses à pois, par exemple) et quelques bancs peints apportent, dès l’entrée des maisons, ordre, sourire et variété.

00

Les petits cottages bas sont d’ailleurs très nombreux en Ecosse. Murs blanchis à la chaux ou bien bâtis en pierres grises, fenêtres à pignon, les fameuses "bow windows" qui me font craquer, gouttières et tours des portes peints de couleurs vives, et hop on se croirait presque au pays des Hobbits !

00

Autre point essentiel : les (gargantuesques) petits-déjeuners et (délicats) goûters proposés dans les quatre Bed & Breakfast qui nous ont accueillis. Un régal pour les yeux et pour les papilles !

00

Sur les tables, toujours beaucoup de couleurs, là aussi. Confitures maison, miel écossais, des tomates grillées, ce savoureux "black pudding" (boudin noir) dont je raffole, des œufs (au plat, brouillés, coque), du fromage du pays et des fruits frais… Une farandole de "miam".
Commencer la journée avec une assiette délicieusement garnie, c’est déjà un régal. Mieux encore : lorsqu’après plusieurs heures de marche et de visites, on rentre dans notre chambre pour trouver, sur un plateau, des gâteaux faits maison, c’est tout simplement le pur bonheur ! Toutes ces charmantes attentions reflètent bien la gentillesse de nos hôtes… et des Ecossais en général.

00

Autre particularité des B & B : comme les propriétaires nous font vivre sous leur toit, on partage un peu leur vie, tout au moins le temps de notre (court) passage. Sensations-souvenirs en vrac : la bonne odeur du ragoût en train de mijoter pour le dîner de la famille, la soupe que l’on prépare, le chien scottish terrier élégamment assis dans l’entrée, les très chouettes magazines de déco laissés à la disposition des "guests", les quatre gels-douche différents à tester sous l’eau, le lait à la noix de coco pour les mains, la moquette toute douce sous les pieds, le petit loquet rétro qu’il faut tirer pour ouvrir ou fermer la porte de la chambre… 

gr

Clins d’œil à Alison, Neil, Barbara, Jackie, Colin, Frances et Terri.

155309006

En ce qui concerne les autres repas, on est allés à plusieurs reprises se ravitailler dans des supérettes (vivent les "Coop", pratiques pour nos pique-niques de Highlanders ^_^) mais nous avons aussi testé plusieurs pubs (toujours très chaleureux) ainsi qu’un bon resto sur l’île de Skye, "The Claymore". A l'heure du lunch en ville, on a souvent opté pour la formule "lasagnes + salade" ou "sandwiches + soupe", toujours servie avec des tartines grillées et du beurre salé (mmmm).

00

Les tranches de pain aillées se sont aussi révélées délicieuses… Et of course, un peu de haggis (panse de brebis farcie), servi avec un assortiment de purées et une sauce au (hips) whisky !

612527405

Toujours au rayon vie domestique, un lieu qui nous a charmés (outre les toilettes publiques, très nombreuses et toujours très propres - ben quoi ? c'est important de le signaler ^_^) : dans une des plus vieilles maisons d’Aberdeen, la Provost Skene's House (ouverte au public et gratuite), plusieurs pièces ont été aménagées à la mode de diverses époques (XVIIe, XVIIIe siècles...). Charmant !

00

Et pour que le tableau soit complet, un zeste d’humour écossais : "funny bagpiper" monté sur échasses avec son chien géant (en réalité, son épouse acrobate à 4 pattes, si si ! ^_^) et Nessie-"Dents de la mer" !

00

La conclusion de tout cela ? Même si la vie y est chère, il fait décidément bon vivre en Ecosse. Si bien qu’après ce 2ème voyage, je pense qu’il y en aura d’autres, notamment pour profiter des célèbres "Highland Games". Alors, à bientôt, les moutons ! ^_^

00

Et à toutes celles et tous ceux qui se trouvent actuellement / vont partir / rêvent de découvrir ces vertes et douces contrées, on souhaite d’aussi belles rencontres et d’aussi jolies escapades…

PS. Ce compte-rendu n'aurait pu être écrit sans Totoro, à qui je pense très fort aujourd'hui.
PPS. J'avais déjà relaté mon premier séjour en Ecosse (en particulier la visite d'Edimbourg) dans cet article.
PPPS. Dans une série de charmants billets (ici, ici et là), Jo nous raconte à son tour son séjour écossais. N'hésitez pas à aller la lire et voir ses photos magiques !

Dès demain, petite rétrospective de récits qui vous feront voyager à travers l'histoire de l'Ecosse... A suivre !