♪♫ Moira Kerr, "MacIain of Glencoe". 

Sans titre 3

Ecosse, février 1692. Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Le révérend Charles Leslie, venu d'Irlande pour défendre les intérêts du roi exilé, Jacques Stuart, va interroger Corrag au sujet du massacre de Glencoe, dont elle a été le témoin gênant. Mais très vite, l'enquêteur va devenir auditeur et se laisser emporter par les récits de cette créature fragile et répugnante, pourtant pleine de poésie et d'amour. Chaque soir, après l'avoir écoutée raconter son existence sauvage et solitaire à travers l'Angleterre puis les Highlands, Leslie écrit à son épouse, loin, là-bas, et lui ouvre peu à peu son cœur.

Quelle plume ! Quel talent de conteuse, que celui de Susan Fletcher ! Et elle le transmet à son héroïne-narratrice. Ce roman est sans nul doute l'un des plus beaux qu'il m'ait été donné de lire. Au fil de ces pages envoûtantes, j'ai revu et ressenti à nouveau les paysages écossais qui m'attirent tant, révisé l'histoire des clans, terrible et en même temps pleine de majesté, rencontré le légendaire McIain, pleuré comme rarement j'ai pleuré sur des mots ; comme Charles Leslie, j'ai été extrêmement touchée par l'histoire de Corrag et surtout par sa foi en la vie, en la nature et en l'amour. Un merveilleux roman découvert chez Allie, revu dans la bibliothèque de L'Arrajou.
390 pages