Sans titre 5

Quel beau livre que cette Maison du vent !! Découvert sur le blog Mange, lis, aime, ce roman-cheminement m'a tout bonnement transportée pendant une semaine, de la côte californienne (souvenir, souvenir) jusqu'à la campagne toscane en passant par la ville universitaire d'Oxford.
Le propos en deux mots, tel que le présente la 4ème de couverture (car je ne veux vous en dire que le strict minimum) : San Francisco, 2007. Suite au décès tragique de son fiancé, Madeline Moretti part retrouver ses racines en Toscane. Accueillie à la villa Santo Pietro, Maddie découvre la fascinante légende de la "Maison du vent" (la Casa al Vento), détruite au cours d'une tempête spectaculaire, qui décima tous les habitants hormis la jeune fille de la famille..

(Nonna Isabella à sa petite-fille) Un parent devrait donner deux choses à ses enfants. Des racines pour grandir et des ailes pour voler. Tes racines ici sont solides, Madeline, mais tu as oublié comment voler. Si cela peut t'aider à retrouver d'autres racines plus anciennes, peut-être te rappelleras-tu également que tu as des ailes.

2877021213

Toscane, 1347. Mia n'a pas prononcé un mot depuis la mort de sa mère. Hantée par un terrible secret, elle vit avec sa tante à la villa Santo Pietro. Une nuit, un couple vient chercher refuge chez elles. Mia est subjuguée par la jeune mariée, qui refuse de révéler son nom. D'où vient-elle et pourquoi doit-elle se cacher ?

Quel bonheur de suivre ces 2, voire 3, 4, 5 destins, miraculeusement liés au fil des siècles, comme unis par la légende de Sainte Agnès (une pensée pour Agnesca ^_^) ! Dans ce magnifique récit à l'écriture soignée, élégante même, et à l'intrigue bien ficelée, l'Histoire, la Magie, la Botanique, la Justice et le Cœur se trouvent conjugués. Les personnages (des Américains, des Italiens, des Danois, des Anglais) sont finement construits, certains doux, d'autres mystérieux, d'autres encore détestables, mais j'ai vraiment eu l'impression de les rencontrer tous pour de vrai et je peux dire sans crainte qu'ils vont me manquer. A commencer par la famille de Maddie, et surtout ses hôtes à Borgo...

Rien n'a été un sacrifice. Enterre-moi ici, dans ce sol, les pieds vers le Val di Cellole, où je pourrai demeurer près de toi. Les soldats s'en iront, et même s'ils reviennent, tu survivras. La maison a ses bras autour de toi et te protègera, et même lorsqu'ils seront partis, certains de tes enfants retrouveront un jour le chemin de la maison.

Les images et les couleurs de Florence et de Pise (visitées en 2011 avec les deux demoiselles sus-citées ^_^) me sont aussi revenues en tête (en outre, Soukee s'est rendue à Florence il y a peu et Simone raconte ici sa récente escapade italienne). J'ai aussi souvent pensé au très joli film "Sous le soleil de Toscane" avec Diane Lane, un de mes incontournables :

3141489394
(une visite guidée de "Bramasole" et un aperçu du film sur ce site)

Enfin, quel plaisir de "reconnaître" Pacific Heights, Market Street, Powell Street, autant de coins de San Francisco que nous avons arpentés il y a quelques semaines à peine ! Laissez-vous tenter par ce voyage littéraire, mystique et réconfortant, envolez-vous, allez ouvrir une fenêtre sur la fascinante Valle Serena, non loin de l'abbaye de San Galgano : je vous assure que vous ne le regretterez pas... Bref, vous l'avez compris, ce roman lumineux est un coup de cœur.
469 pages