A quelques heures de voiture de NYC, vers le Sud, se dessine l'Etat du Maryland. L'histoire dont je vais vous parler ce matin fait le lien entre la Ville et la Campagne... Suivez-moi !

109957362

Ce film de 1999 (que je n'avais encore jamais vu) m'a ravie, quand je l'ai enfin regardé, il y a quelques jours. Peu de réelles surprises dans le scénario mais tout est particulièrement bien ficelé et j'ai trouvé les décors vraiment soignés : désormais, "Just married (ou presque)" (en V.O. "Runaway bride") fait partie de mes films-doudous.

L'histoire est celle du chroniqueur new yorkais Ike Graham que tout le monde adore détester à Manhattan. En mal d'inspiration, il décide d'exploiter l'idée qu'un inconnu lui donne dans un bar à propos d'une jeune femme de sa "hometown", Maggie Carpenter. Celle-ci a pour habitude d'abandonner devant l'autel l'homme qui l'a demandée en mariage ! Ike brosse le portrait de cette "mangeuse d'hommes" dans sa colonne... et c'est là que les ennuis commencent.

00

Il part pour le Maryland afin de rencontrer Maggie : celle-ci tient un magasin d'outillage et effectue toutes les réparations nécessaires dans sa petite ville de Hale, où elle a grandi et où elle est connue de tous. Pleine de fantaisie, un peu écervelée, garçon manqué par moments et absolument adorable dans ses chemises vintage et sa salopette en jeans, elle fait craquer tous les hommes du coin.
De la pâtisserie au café, et même jusqu'au salon de coiffure (tenu par la meilleure amie de Maggie - un personnage que j'ai adoré), Ike mène son enquête, retrace le parcours amoureux de la belle indécise : la relation entre ces deux personnages que tout oppose va vite faire des étincelles.

00

D'autant plus que Maggie est à nouveau fiancée et s'apprête à épouser le sympathique et énergique Bob (interprété par Christopher Meloni de "La Loi et l'Ordre"), le coach sportif du lycée, féru d'alpinisme. Pour les besoins de son article, Ike s'immisce sans scrupules dans le quotidien des futurs mariés ; cela donne quelques scènes savoureuses.

00

En attendant le grand jour (le quatrième tout de même !), l'héroïne fugueuse vit avec son père et sa grand-mère, dans la maison familiale : la déco rustique et chaleureuse m'a beaucoup plu, notamment dans la cuisine, colorée et accueillante. D'ailleurs, Ike se fait aussi peu à peu une place douillette dans la vie de cette famille... au grand désarroi de Maggie !

2097534519

A Hale, le mois d'octobre est flamboyant, les arbres se dorent tranquillement au soleil et les décorations d'Halloween apparaissent dans les boutiques : un cadre idéal pour tomber amoureux (pour de bon, cette fois) sur fond de balades en forêt et de littérature.

00

Le petit plus qui compte : l'appartement new yorkais de Ike est de ces repaires d'écrivain qu'on adore, débordant de livres, de tableaux et de photos aux murs. Son chat porte, en outre, un nom extra : Italique !
Aussi, quand les tourtereaux se font leur déclaration finale, alors que Maggie a quitté sa campagne chérie pour rejoindre le journaliste à New York, devinez un peu qui observe tout chat... ^_^

00

Pour conclure, une excellente comédie romantique, drôle et tendre à souhait, pétillante et maîtrisée de bout en bout. En plus, Julia Roberts porte très bien le chapeau de cowboy et Richard Gere nous surprend en jouant de la guitare. Alors toutes à vos lecteurs DVD !

Ainsi s'achève notre tour du Nord-Est, mais la balade continue demain avec une étape littéraire en Virginie. Eh oui, on prend la direction du Sud. Stay tuned !