3326844362

♫ The Mammas & the Pappas, "California dreamin♫

Ça y est, nous y voilĂ  ! La CĂŽte Ouest nous attendait depuis le dĂ©but ; on y est arrivĂ©s... En Californie (sans ĂȘtre pour autant parvenus au bout de notre circuit, rassurez-vous). L.A. oĂč nous avions atterri et passĂ© 2 jours en fĂ©vrier dernier.

1574154010
"Yessss, ENFIN on va parler de L.A. !" (les joyeux loufoques de "The Big Bang theory")
772997595
"Peut-ĂȘtre mĂȘme qu'on va parler d'"Alerte Ă  Malibu" ?"
(Heather Biblow dans "The Nanny" - le meilleur rĂŽle de Pamela Anderson)
109965160

Eh bien, euh... non. Désolée, Heather.
Mais nous commencerons en effet par sillonner La CitĂ© des Anges, Los Angeles. Parcourons un peu ses quartiers chics, que l'on connaĂźt un peu mieux grĂące au gĂ©nial Will Smith dans l'excellente sitcom qui l'a rĂ©vĂ©lĂ©... Will, Carlton et leurs tenues bariolĂ©es soooo 90's !

00

La famille d'oncle Phil doit avoir pour voisine celle d'Elle Woods (Reese Witherspoon), la miss en rose de "Legally blonde" (le premier volet est extra, un film-vitamine ++, le n°2 est mouaif), star de l'université U.C.L.A. qui part ensuite étudier à Harvard (oui, l'amour, ça peut vous faire devenir avocate !). Une vraie leçon de persévérance et de confiance en soi, sous des airs totalement frivoles.

00

Toujours dans le coin "huppĂ©", si on s'offrait une sĂ©ance shopping sur Rodeo Drive, Ă  la maniĂšre de Julia Roberts dans "Pretty woman" ? Richard Gere nous emmĂšnera peut-ĂȘtre Ă  un cocktail ce soir... Souvenez-vous, il y a peu, ces deux-lĂ  Ă©taient "Just married (ou presque)".

00

Prenons ensuite un petit bain dans la piscine de "Melrose Place" (la version originale, bien sĂ»r, quand Doug Savant n'Ă©tait pas encore Tom Scavo). J'avais un faible pour cette sĂ©rie, alors que je n'ai jamais particuliĂšrement accrochĂ© Ă  "Beverly Hills", sa petite sƓur. En fait, j'admirais le personnage d'Amanda Woodward (Heather Locklear) mais il me semble vous en avoir dĂ©jĂ  parlĂ© lĂ ...

00

Puis rendons-nous dans les quartiers plus populaires, notamment représentés dans "Sam, je suis Sam" : Michelle Pfeiffer, avocate overbookée, aide Sean Penn, handicapé mental serviable et attachant, à conserver la garde de sa petite fille, Lucy. Sam travaille chez Starbucks.

00

J'ai vu ce film plusieurs fois : je le considĂšre presque comme un incontournable. A chaque fois, il m'a vivement Ă©mue, pas vous ? Une belle histoire avec les Beatles en fond sonore.

Vers les plages et la jetĂ©e de Santa Monica, on trouve des lotissements de maisons en bois ou mĂȘme de caravanes : c'est lĂ  que vivent les personnages dans "Le rĂŽle de ma vie" ("Wish I was here", le dernier film farfelu et trĂšs humain de Zach Braff, avec Kate Hudson, vu au cinĂ© il y a quelques jours Ă  peine avec Vir) :

00

C'est aussi sur une falaise, face Ă  la mer, que l'architecte George Monroe (Kevin Kline), le hĂ©ros de "La maison sur l'ocĂ©an" (au joli titre "Life as a house" en anglais) veut rebĂątir sa maison en bois, pour la laisser Ă  son fils (Hayden Christensen, pas encore "dark vadorisĂ©"). Se sachant trĂšs malade, il peut heureusement compter sur le soutien de son ex-femme (Kristin Scott-Thomas) et de sa voisine (Mary Steenburgen - eh oui, encore ! ^_^) pour venir Ă  bout de son projet. Un long-mĂ©trage que j'aime tout particuliĂšrement.

00

C'est Ă©galement dans une habitation de ce genre, mi-bois mi-caravane, qu'habite Martin Riggs (Mel Gibson dans "L'arme fatale"), seul d'abord puis avec Lorna (Rene Russo). Pour manger un bon hot-dog, par contre, il faut retourner vers le downtown et voir ça avec Roger Murtough (Danny Glover). D'excellents films Ă  la sauce 80's : humour et action.

00

Pour que le tour soit complet, survolons quelques quartiers carrĂ©ment sensibles, vus dans "Esprits rebelles" par exemple (Michelle again - je l'adore en jeans et veste de cuir), un de mes films "culte" depuis longtemps. Comment une prof de littĂ©rature va-t-elle rĂ©ussir Ă  intĂ©resser toute une classe de lycĂ©ens qui n'en ont absolument rien Ă  faire ? Ghetto et poĂ©sie... avec un peu de Bob Dylan aussi.

00

Mais L.A. est tellement gigantesque, tentaculaire mĂȘme, qu'il n'est finalement pas dĂ©sagrĂ©able de s'en Ă©loigner un peu. Au Nord de la ville, se trouve la trĂšs Ă©lĂ©gante commune de Pasadena, qui fait encore partie de Los Angeles et oĂč se dĂ©roule l'action de "La rumeur court" avec Jennifer Aniston, Kevin Costner, Shirley MacLaine, Mark Ruffalo et Katy Bates. Une comĂ©die un peu inĂ©gale mais sympa.

00

En outre, connaissez-vous Knots Landing, toujours dans la banlieue de L. A. ? C'est dans ce quartier rĂ©sidentiel que s'installent Valene Ewing et son Ă©poux Gary, le plus jeune des frĂšres Ewing de "Dallas". En France, le feuilleton s'appelait "CĂŽte Ouest", ça vous dit quelque chose ? ^_^

00

C'Ă©tait une histoire de femmes : Val, Karen, Abby, Paige... RĂšglements de comptes, amitiĂ©s, paranoĂŻa, tromperies, business : on ne s'ennuyait pas un instant avec cette saga !

Comme vous vous en doutez (vu qu'on vient du Nevada), le dĂ©sert commence trĂšs vite aux portes de L.A. C'est dans cette zone que prend place le dĂ©barquement extra-terrestre au cƓur de l'hilarant "Evolution" d'Ivan Reitman (Mr "SOS fantĂŽmes" et "Un flic Ă  la maternelle"), avec Julianne Moore, David Duchovny et le phĂ©nomĂ©nal Orlando Jones !!

00
♫ Et la musique qui va avec... â™«

Dans un cadre trÚs similaire, toujours dans le désert californien, on retrouve Julia Roberts en "Erin Brokovitch", un film que j'ai vu au moins 4 ou 5 fois tellement je l'apprécie : altruisme, combativité, justice... Un rÎle qui allait comme un gant à la pétillante Julia.

00

Et puisqu'on parlait de lycĂ©e tout Ă  l'heure, nous passons maintenant tout prĂšs de celui de Santo Domingo, dont les 3 Ă©lĂšves les plus illustres sont Ă©videmment...

00
Mickey Randall, Jerry Steiner, "Parker Lewis"... et Kubiak !

N'oublions pas une autre Ă©lĂšve cĂ©lĂšbre dans une autre ville imaginaire : Veronica Mars, qui Ă©tudie (et enquĂȘte) Ă  Neptune.

00

A proximitĂ©, on pourrait ensuite citer la bourgade fictive de Glenoak, berceau de la famille Camden dans "Sept Ă  la maison", une sĂ©rie que j'ai regardĂ© quelque temps quand je rentrais de la fac, le soir, aprĂšs les cours. Et puis, au bout de 2 saisons, j'en ai eu un peu assez : trop de bons sentiments "divins" Ă  mon goĂ»t.

00

AprĂšs, si vous voulez vous rendre dans la charmante bourgade de Hill Valley, toute proche, demandez Ă  Marty McFly de vous prĂȘter son hoverboard ("Retour vers le futur" 1, 2, 3) :

Welcometohillvalley back_to_the_future

Si on poursuit notre remontĂ©e le long du Pacifique, on arrive Ă  San Francisco.

♫ Scott McKenzie, "San Francisco♫

Et n'oublions pas non plus d'aller prendre le thĂ© dans le manoir des sƓurs Halliwell de "Charmed" (on fera comme si leur maison ne se trouvait pas Ă  L.A., puisque la sĂ©rie est censĂ©e se dĂ©rouler Ă  San Francisco ;-p). Quelle magnifique bĂątisse victorienne ! Le repaire idĂ©al pour de (gentilles) sorciĂšres.

00

Je ne sais pas vous, mais pendant plusieurs saisons, j'ai suivi "Charmed" de maniĂšre assidue (saisons 1 Ă  4, il me semble). Ah, Cole / Balthazar et Phoebe... Le livre des Ombres... Le pouvoir des Trois. La gestion du restaurant puis du club.
Et surtout la relation entre Piper et son doux ange gardien, LĂ©o. Leurs soucis quotidiens qui s'entrelacent avec la lutte contre les forces du Mal, leur mariage, leurs enfants, leurs regrets, leurs joies... Un couple qui me tient vraiment Ă  cƓur.

0fa476bb11b5616a0a440fe12395f74a

Et d'ailleurs, Ă  propos d'anges et de magie, je vous suggĂšre aussi :
00

Pour rester dans le sujet (anges et éternité), je voulais terminer avec un petit hommage à Robin Williams, inoubliable "Mrs Doubtfire", se déguisant en adorable vieille gouvernante pour reconquérir sa femme et ses enfants (face à un Pierce Brosnan sexy en diable).

00

Cette comĂ©die, Ă  la fois drĂŽle et trĂšs touchante, a Ă©tĂ© tournĂ©e en grande partie dans la maison blanc crĂšme qu'on a vue avec joie Ă  San Francisco (je vous en ai dĂ©jĂ  parlĂ©). Une maison oĂč de nombreux fans sont venus dĂ©poser toutes sortes de marques de sympathie aprĂšs le dĂ©cĂšs totalement inattendu de l'acteur, la semaine derniĂšre. Et comme on aime beaucoup Robin Williams au chalet, la nouvelle nous a beaucoup attristĂ©s, nous aussi. On aurait fait pareil si on n'Ă©tait pas aussi loin.

00

Alors bye, bye, San Francisco ! On ne quitte cependant pas la rĂ©gion car le prochain billet sera consacrĂ© Ă  un film que je viens de dĂ©couvrir et qui se dĂ©roule au milieu des vergers californiens... A suivre.