Sans titre 21

Ce roman, repéré il y a déjà quelque temps chez Miss Alfie, se situe en Russie, entre les années 1885 et 1932. La narratrice (créée pour la fiction) en est Ludmilla Arbatova, danseuse dans les ballets du tsar Alexandre III (puis de Nicolas II), formée par le génial Marius Petipa (1818-1910), le plus français des chorégraphes russes. Orpheline de mère, déçue par un père artiste tombé dans l'oubli et dans l'alcool, l'héroïne trouve en Petita le mentor, l'inspiration, le père qu'elle aurait tant aimé avoir.

1360143486

De la première audition de l'héroïne à sa première prestation sur scène, de "Giselle" au "Lac des Cygnes" (admiré l'année dernière ^_^), de la rigidité classique au nouveau style brut et brutal d'un Nijinski, de Saint-Pétersbourg à Paris jusqu'à l'avènement de l'URSS, en passant par la guerre de Crimée, la première Guerre Mondiale et l'exécution de la famille impériale, c'est l'histoire d'un art et d'un pays, tous deux en pleine métamorphose, que Troyat nous raconte.
Plus qu'un roman sur la danse (j'aurais aimé davantage de détails concernant l'ambiance des répétitions, les costumes), cet ouvrage constitue plutôt une biographie de Marius Petita, qui fut adulé par tout un peuple avant d'être délaissé car trop académique. Bref, un récit intéressant et écrit simplement mais un peu décevant au final. Si je veux être honnête, j'avouerai que le style m'a même paru un peu "plat"...
193 pages

Lecture-souvenir fort instructive : Les Tsarines, les femmes qui ont fait la Russie.
Sans titre 22
Les évocations d'Ivan IV dit Yvan le Terrible et de la grande Catherine II m'avaient passionnée !