Today is the day of Charles Dickens...

109847335

Quand j'ai découvert à la médiathèque que ma chère Marie-Aude Murail avait concocté une biographie carrément originale de Mr Dickens (1812-1870), j'ai été aux anges !
Dans son style frétillant et percutant, elle nous raconte quel garçonnet rêveur mais dévoué était Charles. Rêvant d'étudier la musique, le petit Dickens, né dans une famille de bras cassés qui vivra même plusieurs années dans une prison londonienne (le père, endetté, y est enfermé), a vite renoncé à ses illusions pour aller travailler à l'usine dès l'âge de 12 ans !

En règle générale, avant d'être célèbres, les grands hommes ont été des petits garçons.

1406418278

Puis il commence à écrire, avec succès : les Pickwick papers, sorte de feuilleton comique paru dans la presse, assure sa renommée. Il a 24 ans à peine...
Père de famille nombreuse, marié sans réel amour, amant d'une jeune actrice, hyperactif, bondissant, tendre, facétieux, drôle, généreux, travailleur acharné, héros malgré lui d'une tragédie ferroviaire, engagé socialement (il visite régulièrement des orphelinats et des écoles pour vérifier qu'on n'y maltraite pas les enfants ; fait des dons à diverses associations ; co-fonde une maison accueillant et éduquant des prostituées repenties), voyageant dans les Highlands écossais, aux Etats-Unis, en France, en Italie, Dickens écrit des chefs d’œuvres : Oliver TwistDavid CopperfieldDe Grandes espérances, A Christmas carol... et met dans chacun de ses personnages un peu de lui-même et de son incroyable parcours !

1406418278 (1)

Même si la construction de l'ouvrage est un peu inégale (la fin présente des redites, la division en chapitres devenant perméable), ce fut un réel bonheur de découvrir la vie du Victor Hugo anglais ! Aimé par tout un peuple, un peuple qu'il a profondément aimé en retour, Dickens est comme Hugo : immortel.

Tandis qu'on descend le cercueil de Charles dans le Coin des Poètes, à l'abbaye de Westminster, une petite fille dit alors : "Monsieur Dickens est mort ? Et le Père Noël, est-ce qu'il va mourir aussi ?"

A noter que Dickens était un grand ami d'un Forster mais pas, comme je l'ai d'abord cru, Edward Morgan (né plus tard) : non, il s'agit de John Forster, qui fut son biographe (présenté ici avec beaucoup d'humour comme un snob assez égocentrique, bien que sympathique).
164 pages

2178497437