2359486702 (1)

Aujourd'hui, laissez-moi vous présenter une petite héroïne canadienne digne et futée, une enquêtrice au prénom pas comme les autres... (un prénom qu'elle déteste, d'ailleurs)

3032331467

Nous voici à Montréal, pendant le rude hiver 1920. Vipérine Maltais, 13 ans, et sa frangine Olivine, 12 ans, pensionnaires, restent dans leur établissement en cette fin d'année. Il faut dire que c'est leur tante, la religieuse Saint-Ignace et sœur de leur défunte mère, qui se trouve à la tête du pensionnat.
Dans la nuit du 23 au 24 décembre, sœur Aurore, l'économe, réveille tout l'étage en poussant un cri effroyable : on a essayé de l'étrangler ! La directrice demande à Vipérine de l'aider à comprendre ce qui s'est passé. Tentative d'assassinat ou hallucination ? Il faudra, pour le déterminer, reconstituer les faits et gestes de la gestionnaire, ceux des habitants du quartier qu'elle a côtoyés ce jour-là, et même remonter jusqu'à un autre Noël, en 1895, pour que le mystère soit levé.

Un peu fatiguée au moment de ma lecture, j'ai d'abord eu un peu de mal à reconstituer qui était lié à qui ; je m'emmêlais dans ces noms pourtant très couleur locale : Uldoric Pinard, Philomène Dufour... L'intrigue est finalement bien ficelée, dense, originale et écrite de façon extrêmement soignée.
117 pages

fedqw