"Kiltissimement parlant", aujourd'hui est le jour du roman historique. Voici donc un roman Ã©pistolaire que je voulais lire depuis fort longtemps : c'est désormais chose faite !

Sans titre 24

Entre la Première et la Seconde Guerres Mondiales, le texte noue les parcours de Margaret et de sa mère Elspeth (oh la la, j'ai eu du mal à m'y faire, heureusement qu'elle reçoit vite un surnom !), qui s'éclairent habilement l'un l'autre.

116279661

En 1912, Elspeth, une poétesse écossaise vivant sur l'île de Skye, mariée à un fermier-pêcheur et ayant publié 2 ou 3 recueils, reçoit une lettre d'un jeune admirateur américain : David, étudiant, fasciné par les ballets de Nijinski, lui écrit depuis l'Illinois pour lui dire à quel point il a été touché par ses textes. S'ensuit alors une correspondance assidue et riche entre les deux personnages, des deux côtés de l'océan.
En parallèle et en 1940, Margaret, qui vient de se fiancer, essaie de mieux comprendre le passé d'une mère qu'elle connaît finalement peu et d'un père qu'elle ne connaît pas du tout...

"Rappelle-toi, "je suis là", à seulement une enveloppe de toi."

000000000

Quelle belle histoire ! Autant le dire tout de suite, le cadre rural et pittoresque de l'île de Skye (je conserve de mes 2 séjours là-bas un formidable souvenir :-p) n'y est pas pour rien. Cela dit, les passages consacrés à Edimbourg ainsi que les épisodes londoniens sont tout aussi plaisants les uns que les autres.

Sans titre 25

Evidemment, j'ai pensé au Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates mais j'ai aussi beaucoup apprécié la spécificité de cet ouvrage : la passion, la réalité de la guerre, l'engagement, les dilemmes et conflits intérieurs, la loyauté, la fidélité, la maternité, autant de thèmes qui font de cet ouvrage romantique un très beau livre sur la vie. A découvrir ! 
Quelques autres avis : Aline - Mya Rosa. Plus une carte postale de Skye chez Maeve (Mille et une lectures).

316 pages

2754769010