Sans titre 22

Dans Le train de 16h50, paru au début des années 50, Mrs Elspeth (décidément !) McGillicuddy, une amie écossaise de Miss Marple, est témoin d'un meurtre : alors qu'elle vient de faire ses courses de Noël à Londres et qu'elle rejoint Miss Marple à Saint Mary Mead, son train en croise un autre à vitesse réduite. A travers la fenêtre d'un compartiment éclairé, la passagère aperçoit un homme de dos, en train d'étrangler une femme vêtue d'un manteau de fourrure couleur havane.

00

Contrairement à la police, Jane Marple croit Mrs McGillicuddy sur parole mais, se jugeant trop âgée pour fouiner sur place, le long de la voix ferrée, elle fait appel à une jeune employée de maison de sa connaissance : deux semaines après Noël, Lucy Eyelesbarrow se fait donc engager à Rutherford Hall, une grande propriété située précisément sur le trajet du train de 16h50, où vit le vieil avare Mr Crackenthorpe et sa fille entre deux âges, Emma. Sa mission : retrouver un cadavre de femme et trouver les indices qui permettront à Miss Marple de reconstituer les faits.

00

Mon but n'était pas de lire le roman en entier (vous pouvez lire le billet de George à son sujet) mais de le comparer avec un film que j'adore : les éléments de l'intrigue se retrouvent en effet dans "Le crime est notre affaire" (bande-annonce là), avec Annie Cordy dans le rôle d'Elspeth (devenue "tante Babeth"). Dans ce film de Pascal Thomas (2008), l'enquête est prise en charge par d'autres héros d'Agatha Christie : Prudence et Bélisaire Beresford (Tuppence et Tommy en V.O.), enfin surtout par Prudence qui s'ennuie à mourir dans sa vieille maison forte savoyarde et a soif d'un peu d'action. 

00

Pendant que Bélisaire par assister, en kilt (on n'est pas loin de Marilynn sur la bouche d'égout ^_^), à un congrès à Glasgow, son épouse entre au service d'Emma Charpentier (Chiara Mastroianni et son merveilleux pull-oiseaux) et de son père (Claude Rich) à "La Vallée aux Loups", sous la neige et en raquettes. La famille Charpentier sera au grand complet pour les fêtes : l'occasion idéale de trouver l'assassin !

00

D'ailleurs, leur maison me fait penser à celle du jeu "Cluedo" : ancienne, sombre, encombrée, ambiance pesante mais fascinante... Totalement délicieuse, quoi.

00

Une adaptation 100% réussie, intelligente, élégante (le style des années 20 sied à ravir à miss Frot) et pleine de fantaisie, dans un cadre qui a tout pour me plaire (héhé :-p). Quant au tandem de détectives, déjà vu dans "Mon petit doigt m'a dit", il est sympathique, drôle et efficace (la magie opère par contre nettement moins dans "Associés contre le crime").

3302458823