1103403309

Un mercredi aprĂšs-midi, fin janvier, alors que je glandouillais sur le canapĂ© (si, si, ça m'arrive de ne pas avoir de copies Ă  corriger ^_^), j'ai fait un truc que je fais trĂšs (trop) rarement mais toujours avec plaisir : regarder quelques vidĂ©os de Margaud Liseuse, une jeune libraire (renarde ?) drĂŽle et pĂ©tillante {je visionne trĂšs peu de vidĂ©os de "Booktubeuses", Ă  part celles de Karine :) en direct du Canada, un peu celles de Maureen / MĂ©lisende Ă  Lyon et surtout celles de Margaud en Suisse}. Bref, je suis tombĂ©e sur une archive de Margaud intitulĂ©e "Cher journal...", petite vidĂ©o cosy dans laquelle elle Ă©voquait pour nous ses rĂ©cits du quotidien, rassemblĂ©s dans un journal qu'elle tient depuis 13 annĂ©es.

2046919439

En l'écoutant, je me suis souvenue de cette grosse boßte en carton laqué beige qui sommeille au fond d'un placard et qui contient mes petits "trésors" passés.
Moi non plus, je n'Ă©cris pas de fiction et, comme Margaud, j'ai tenu un journal de 1991 Ă  2008 Ă  peu prĂšs (tout a commencĂ© en 91 avec un petit carnet bleu et violet Ă  cadenas, offert par ma marraine - j'avais 8 ans et je me suis mise Ă  Ă©crire avec bonheur et frĂ©nĂ©sie).
Plus tard, est venu le temps d'Internet, des blogs, et j'ai finalement choisi d'autres supports et d'autres modes d'expression. Depuis, j'Ă©cris autrement, sur des cahiers virtuels...

00

NĂ©anmoins, je suis allĂ©e chercher cette boĂźte et ai farfouillĂ© un peu parmi les papiers, lettres, cartes et carnets qui y dorment gentiment. Ma vie de petite fille, d'ado, d'Ă©tudiante et mĂȘme de jeune prof s'y trouve racontĂ©e, commentĂ©e, illustrĂ©e, avec d'inĂ©vitables pauses-page blanche quand mĂȘme. 

00
Dear diary...

ÉvĂ©nements heureux ou plus tristes, dates importantes, grandes rĂ©ussites... ou pas, tous ces gens simplement croisĂ©s ou bien qui sont restĂ©s, ces lieux rĂȘvĂ©s, visitĂ©s, habitĂ©s, investis...
Tout comme Margaud, je suis tellement heureuse d'avoir consigné et gardé tout ça ! Certes, toutes ces choses appartiennent au passé désormais, mais n'éclairent-elles pas mon aujourd'hui ?

306190817

Je me souviens en outre avoir Ă©tĂ© successivement inspirĂ©e puis confortĂ©e dans cette dĂ©marche par 
1- un tĂ©moignage Ă  valeur historique (relu plusieurs fois, Ă©tant plus jeune), 
2- une sĂ©rie qui m'est chĂšre, 
3- un roman de chick-litt incontournable. 
Peut-ĂȘtre les reconnaĂźtrez-vous : ^_^

00

Les carnets de voyage, eux, se trouvent Ă  part, soit au fil de mes albums photos, soit dans des calepins que je poursuis au fil des annĂ©es (le carnet mĂ©diĂ©val, par exemple, est consacrĂ© Ă  l'Angleterre, l'Ecosse, l'Irlande et j'y ajoute les rĂ©cits de nos sĂ©jours au fur et Ă  mesure ; le petit Ă  fleurs grises, sur le dessus, ce sont les USA) :

1753238145

Et vous, avez-vous tenu ou tenez-vous un journal (intime ? de bord ? de voyages ?)

Chez Un livre, un thé : Mes petits carnets (2015) - Ah les petits papiers (2019).

âœđŸ»

Vos commentaires Ă  ce sujet

  • Coucou ... Oui j'ai tenu un journal intime Ă©tant enfant 8 ans puis prĂ© Ado 10, 12 ans et jusqu’à 17 ans !
    Puis Un jour j'ai jeté tout ça dans un feu de joie ..
    Je regrette un peu mais pas tant que ça le passé c'est le passé !
    Puis est venu le temps des blogs et cette belle fenĂȘtre pour partager 
    ( Bien Ă©videmment pas exactement ce que l'on pouvait marquer sur un carnet intime ... heureusement hi hi ) 
    Mais un autre moyen d'expression formidable au gré de nos humeurs également !
    c'est drĂŽle que tu mettes le roman d'Anne Franck je suis en train de faire un billet avec les quelques livres sĂ©ries 
    qui m'ont marquĂ©s pendant ma jeunesse et celui ci est en tĂȘte ) Et le journal de Bridget ... Ă©videmment un incontournable 
    J'adore ta phrase 
    Certes, toutes ces choses appartiennent au passé désormais, mais n'éclairent-elles pas mon aujourd'hui ?
    je suis bien d'accord avec toi


  • Coucou Marielle! Oh je ne pourrai jamais tout brĂ»ler, ce serait au-dessus de mes forces :-).
    J'ai hĂąte de lire ton billet-souvenirs ; j'en ai Ă©galement 2 autres qui attendent d'ĂȘtre publiĂ©s...
    Bises :-)

  • j'en avais que deux ou trois que je ne tenais pas rĂ©guliĂšrement 
    et ces petits carnets n'Ă©taient pas aussi beau que les tiens !
    Tu as une magnifique collection de carnets secrets c'est génial !
    Bon pour le billet souvenir il va falloir attendre j'en avais fait un il y a quelques temps je ne voudrais pas me répéter !
    Et j'ai tellement de livres, de sĂ©ries souvenirs qu'il m'est difficile de faire le tri et de l'Ă©crire surtout ! 
    Re bisous du soir cette fois


  • Ton billet d'aujourd'hui m'appelle tellement Fondant. Je suis une passionnĂ©e de ce genre d'Ă©criture. C'est probablement le sentiment d'ĂȘtre dans une bulle. Mon premier journal Ă  clĂ©, me fut offert par ma soeur. C'est-Ă -dire que je lui avait commandĂ© avec mes sous. Il Ă©tait tout petit, couleurs lilas et tranche dorĂ©e avec une serrure. Il pouvait durer 5 ans. Je devais avoir tout juste 11 ans. Je m'en souviens encore. C'Ă©tait le 6 mars 1966. Au retour de l'Ă©cole, il faisait autour de 22 degrĂ©s C. au thermomĂštre extĂ©rieur. Le temps des sucres Ă©tait commencĂ©. J'avais mon journal Ă  serrure. Aujourd'hui, je me demande si ce n'Ă©tait pas la serrure et la clĂ© qui me sĂ©duisit tant. Deux ans plus tard, je le remettais Ă  ma soeur car franchement, je ne voyais rien d'intĂ©ressant Ă  y noter. 
    LĂ  oĂč j'ai vraiment dĂ©butĂ© un journal, c'est en 1988 jusqu'en 2012 environ. AprĂšs, la correspondance sur les courriels devenaient presque les tĂ©moins de mon quotidien. 
    Toutefois, c'est en se relisant, 10 ans, 15 ans plus tard qu'on est contente de l'avoir fait. Ça nous apprends Ă  se reconnaĂźtre, faire des bilans. MĂȘme que en le relisant, je note en rouge mes propres commentaires sur mes propres Ă©crits. Aussi, j'ai lu par deux fois (et achetĂ© ce livre usagĂ©) "Cher cahier..." TĂ©moignage sur le journal personnel recueillis et prĂ©sentĂ©s par Philippe Lejeune. PubliĂ© chez Gallimard en 1989. Inutile de dire que tout Ă©tait inscrit Ă  la plume. C'Ă©tait une question lancĂ© dans le magazine littĂ©raire français d'avril 1988. 'Pourquoi tient-on un journal intime? Pour y noter ses amours, ses chagrins, ses rĂ©sultats scolaires. Pour trouver un guide Ă  sa vie. 
    Un livre que je me promets toujours de relire. 
    Ouf!.. Tu vois Fondant? Mais je ne t'ai pas dis comme ta pile me fait rĂȘver! Ne t'en dĂ©fais surtout pas. Et plus tu prendras de l'Ăąge, meilleurs ils seront ces prĂ©cieux cahiers! Bisous de Milly!!!


  • Merci, Milly, pour ton expĂ©rience ! Le premier journal, on s'en souvient, c'est certain ! De 88 Ă  2012, ça en fait de beaux souvenirs! Je vais me renseigner sur ce livre de Lejeune... Garder une trace des Ă©tapes de sa vie, ça a quelque chose de magique... Je t'embrasse bien fort ^_^ !

  • Enfant et ado je m'offrais des carnets et cahiers, mais j'Ă©tais loin d'ĂȘtre rĂ©guliĂšre dans la tenue de ces journaux. (je soupçonne que dĂ©jĂ , je m'intĂ©ressais davantage au choix des carnets qu'Ă  les remplir). Je n'ai eu de rĂ©elle pratique de journal que lors de mes Ă©tudes au QuĂ©bec pendant un semestre. Loin de ma famille, j'avais Ă©tabli ce rituel quotidien et aujourd'hui c'est un plaisir d'avoir gardĂ© trace de cette incroyable expĂ©rience, j'aime savoir que je peux m'y replonger pour faire un bond dans le passĂ©. Aujourd'hui je n'ai pas de journal sur ma table de chevet, mais un carnet des "5 belles choses du jour", que je remplis le soir, de temps en temps, sans obligation de rĂ©gularitĂ©. ça accompagne mon habitude de me coucher en repensant au positif de ma journĂ©e...
    Je te souhaite de beaux moments en compagnie de ces carnets passés et à venir !


  • Merci pour ton tĂ©moignage, Faelys ! 5 belles choses par jour, c'est une trĂšs jolie idĂ©e !! :-)

  • Oh la la ! Oui, j'ai tenu un journal pendant mon collĂšge/lycĂ©e. Il fermait Ă  clef avec un cadenas. Je l'ai retrouvĂ© il y a quelques temps et je l'ai relu... je me suis faite rire sur certains passages et en mĂȘme temps les souvenirs restaient trĂšs vifs en relisant mes propre mots. 
    Aujourd'hui je ne tiens plus de journal à proprement parler, mais depuis mai l'année derniÚre, j'écris chaque soif 3 jolies choses de ma journée dans un Carnet de Gratitude, et ça fait drÎlement du bien de réfléchir à 3 choses positives de la journée, on n'en garde que le meilleur pour s'endormir :)


  • Un peu comme Faelys ! Ca donne de bonnes idĂ©es... :-) Bonne fin de semaine, Chicky Poo !

  • Oh oui ! J'ai tenu un journal pendant toute mon enfance. Cependant, quand j'ai remis la main sur ceux que j'Ă©crivais quand j'Ă©tais ado, j'ai presque tout jetĂ©. C'Ă©tait trop dur pour moi de relire tout ça. Je n'y Ă©crivais plus que ma souffrance et ce sont aujourd'hui des choses que j'ai besoin de mettre de cĂŽtĂ© pour avancer. Ca m'a Ă©tĂ© utile sur le moment, mais ça ne l'a pas Ă©tĂ© de les relire... En revanche, je conserve prĂ©cieusement ceux de mon enfance. J'en ai eu un lorsque j'ai su Ă©crire. Je l'ai commencĂ© au dĂ©but de mon annĂ©e de CP, je crois et je me souviens encore des premiers mots : "Papa a jetĂ© mon affiche du cirque Ă  la poubelle et j'ai pleurĂ©"... Ca me fait toujours plaisir de relire ces carnets.


  • Un journal peut aussi ĂȘtre quelque chose dont on a besoin de façon Ă©phĂ©mĂšre, le temps d'aller mieux et d'avancer... :-)

  • J'ai une boĂźte remplie de carnets, de cahiers et de journaux commencĂ©s Ă  l'Ăąge de dix ans. J'ai continuĂ© Ă  Ă©crire plus oĂč moins rĂ©guliĂšrement mais je me pose rĂ©guliĂšrement la question: que faire de tous ça? Dans l'idĂ©al, il faudrait que je prenne le temps de relire, de taper et de garder ce qui mĂ©rite d'ĂȘtre conservĂ© et de jeter le reste mais quel boulot! J'avais commencĂ© mais je trouve difficile de jeter, de replonger dans le passĂ©... Pourtant, il faudrait que je m'y colle un de ces jours, histoire que les choses soient Ă  peu prĂšs en ordre!


  • TrĂšs chouette ce billet-incursion dans ces souvenirs... J'ai souvent essayĂ© de tenir un journal mais jamais rĂ©ussi Ă  m'y tenir ! J'ai quand mĂȘme gardĂ© un petit carnet notant des anecdotes quand j'Ă©tais folle amoureuse d'un garçon Ă  14 ans (garçon que j'ai revu rĂ©cemment, et du coup j'ai relu le carnet, bonjour les fous rires !). Finalement, c'est le blog qui m'a permis d'Ă©crire de plus en plus... Je tape trĂšs vite et du coup tout sort d'un coup, avec l'Ă©criture Ă  la main ça me semble plus laborieux et je finis par me dĂ©courager. 
    Mais j'ai aussi mon carnet oĂč j'Ă©cris lĂ  plus de la fiction... J'ai une histoire qui traine dans un coin de ma tĂȘte depuis des annĂ©es mais j'ai bien du mal Ă  en faire des mots. Il faudrait que je me force un peu plus parfois je crois..
    En tout ca,s tu as bien fait de les garder, ça fait de beaux souvenirs !