147075164 3160581984 884187525

Shame on me, je n'ai jamais lu Orgueil et préjugés de Jane Austen (alors que j'ai adoré Emma et Raison et sentiments) ! Pourtant, ce roman-ci, "dérivé" de l'histoire d'Elizabeth Bennet et du beau Mr Darcy, paru en 2013 (et repéré, entre autres, chez GenevièveCoralieLou et SvCath), me tentait depuis longtemps.

On nous y raconte l'histoire du personnel des Bennet, ceux qui vivent à Longbourn mais "dans les étages inférieurs". Alors que les guerres napoléoniennes font rage, au carrefour des XVIIIe et XIXe siècles, Mr et Mrs Hill, majordome et intendante, Sarah et Lucy, les deux femmes de chambre, sont au service de "Mr B.", de son imposante épouse et de leurs 5 filles : Jane, Lizzie, Mary, Lydia et Kitty. Sarah, l'héroïne qui doit avoir 18 ou 19 ans, placée dans la maison dès son plus jeune âge, lit le journal et des romans à voix haute pour les autres domestiques. Mais elle a aussi des engelures à force de faire des lessives, souffre de se lever chaque matin à 5 heures pour allumer le feu, aller chercher l'eau, repriser les jupons de ces demoiselles. Aussi, guette-t-elle tout espoir de changement : arrivera-t-il avec Ptolémée Bingley, domestique du domaine voisin, ou James Smith, le nouveau valet fraîchement arrivé à Longbourn ? Sarah suivra-t-elle miss Elizabeth à Pemberley, quand celle-ci épousera le riche Mr Darcy ?

Bon, alors j'ai aimé tout ce qui a trait au quotidien des serviteurs, à leurs corvées, à la rudesse de leur existence dévouée aux autres ; j'ai aimé voir ce qui se passe vraiment à l'arrière-plan d'une histoire d'amour entre gens aisés, l'envers du décor. La tournure assez surprenante que prend le récit aux deux-tiers de l'ouvrage (ce qui concerne James) m'a également enthousiasmée...

393258978

Par contre, je n'ai eu que quelques (maigres) détails à me mettre sous la dent, concernant Noël à Pemberley, dommage ! Notons quand même ce délicieux paragraphe :

Pemberley était magnifique, sans aucun doute. A l'approche de Noël, les terres et les arbres s'étaient couverts de givre. Et pour ceux qui pouvaient sortir s'y promener, cueillir du houx et du lierre afin de décorer les cheminées et les cadres, du gui pour suspendre aux candélabres, l'endroit devait être bien agréable.

2145900420

Et puis tout le parcours passé du valet m'a ennuyée et j'ai été gênée par des maladresses dans la traduction et par quelques grosses erreurs d'orthographe. Au final, une lecture agréable, certes, mais rien de phénoménal ; j'en attendais sans doute un peu trop de ce roman à la couverture délicatement pastel. Katel l'a justement présenté avant-hier dans le cadre du challenge !
389 pages

Vu récemment : La quête de Mary Bennet chez Myrtille.

109946183