Sans titre 28

Ayant vivement apprécié le tome 1, j'ai lu le n°2 dans la foulée, un volume qui s'étire sur un an à peu près (avec plusieurs scènes hivernales, d'autres printanières). Agatha Raisin, toujours aussi sans gêne, pugnace et portée sur le gin-tonic, est maintenant bien installée dans son cottage de Carsely.

p01m5mrb

Elle a même deux chats... et un nouveau voisin de son âge : un militaire à la retraite, le colonel James Lacey, séduisant auteur en devenir (mais tous les moyens sont bons pour ne pas se mettre au travail). Après l'avoir vainement poursuivi de ses avances, Agatha jette son dévolu sur le nouveau vétérinaire du village. Le hic, c'est que la salle d'attente de ce dernier est constamment pleine de femmes (célibataires ou non) qui rêvent de sortir avec lui ! Quand le fringuant véto succombera à une injection de tranquillisant destinée à un cheval malade, toutes ces dames feront donc d'excellentes coupables potentielles... Agatha, qui ne peut s'empêcher de fourrer son nez partout, s'associe bientôt au colonel Lacey pour jouer à nouveau les détectives amateurs. Et quel tandem ! Car quand on mêle enquête et sentiments, on n'est pas à l'abri de quelques surprises...

Certains quiproquos sont vraiment bien menés, l'histoire est dynamique à souhait, le duo Agatha/James fonctionne incroyablement bien et... qu'est-ce que j'ai ri en lisant la scène du lavabo dans le pub !! :-) Du coup, je pense que j'ai préféré ce tome au précédent. Vive Agatha Raisin, cette cousine d'Isabel Dalhousie, sans complexes et sans limites, et vivement la suite ! L'avis de Sharon.
266 pages

Sans titre 29