Sans titre 1

FĂ©vrier 2013. Adeline Parmelan, 34 ans, habitant dans la Sarthe et se trouvant trop grande, trop grosse, trop moche, envoie une lourde enveloppe Ă  Pierre-Marie Sotto, Ă©crivain renommĂ©, 60 ans, 3 fois divorcĂ©, 6 enfants, Ă  la quasi-retraite dans sa trop vaste maison de la DrĂŽme. A l’intĂ©rieur du colis, sans doute un manuscrit
 Mais Pierre-Marie n’a plus envie de lire ce qu’on lui expĂ©die : Ă  la suite de son refus poli, s’instaure entre ces deux ĂȘtres meurtris une relation Ă©pistolaire par e-mails.

Est-ce que nous sommes les personnages d’un conte Ă©lectronique ? Est-ce qu’à la fin nous allons nous connecter et avoir beaucoup de petits Ă©lectrons ?

Au fil des messages qu’ils s’écrivent, ils s’envoient non seulement de jolies phrases et rĂ©flexions sur leurs vies respectives mais, en plus, des Ă©nigmes se dessinent peu Ă  peu : le tout est dĂ©licatement ficelĂ©. J’ai aussi aimĂ© les autres billets qu’on nous donne Ă  lire : on dĂ©couvre ce que l’auteur raconte Ă  ses enfants, Ă  ses meilleurs amis, Ă  son Ă©diteur et ça rend le livre encore plus sympathique, tonique et agrĂ©able. Bref, un roman Ă  4 mains Ă  la fois tendre et touchant, dĂ©licieux et Ă©tonnant, orchestrĂ© par deux maĂźtres de la littĂ©rature jeunesse française actuelle et que j'ai dĂ©vorĂ© en quelques heures Ă  peine. Ouvrage repĂ©rĂ©, entre autres, sur le blog Entre les Pages et enfin dĂ©nichĂ© Ă  la mĂ©diathĂšque dans les nouvelles acquisitions (yes !).
311 pages

Hilde le lira en juillet... :-)

109943791