51JUah7xiPL

Premier ouvrage lu avec Bébé Koala à la maison !

Depuis la naissance de Mini-Fondant, il est évidemment un peu plus compliqué de laisser sa place à la lecture au quotidien (autre rythme à prendre, du sommeil en retard même si c'est pour une excellente raison - a.k.a. allaiter Bébé :-p - , une maison à maintenir à peu près en ordre, les visites et les sorties à prévoir, le ballet des lessives à orchestrer - heureusement que Totoro est très présent et son aide m'est précieuse ).
Cela dit, au bout du compte, c'est (re)venu (presque) tout seul... car 2 
semaines après notre retour au chalet, un petit bijou est arrivé dans la boîte aux lettres : j'avais ENFIN commandé un livre de Susan Branch (merci, Milly, car c'est toi qui m'as fait découvrir cette impératrice du cosy via son délicieux blog, tenu depuis l'île idyllique de Martha's Vineyard, dans le Massachusetts) ! Je me suis dit qu'un ouvrage généreusement garni de dessins et de photos serait plus facile à lire au fil des tétées et des siestes qu'un roman classique.
Résultat : malgré l'épaisseur de ce volume en anglais (qui contient quand même beaucoup de récit en plus des images), j'ai tout lu ! Ce furent même de petits moments de douceur distillés dans nos journées (je dis "nos journées" parce que j'en ai lu une bonne partie à voix haute à William, à la façon d'une histoire racontée pendant qu'il mangeait ; c'est qu'on aimerait bien qu'il soit anglophile aussi, notre p'tit loup... ^_^).

Sans titre 1

Mais venons-en à l'essentiel : le livre lui-même !

If Martha's Vineyard had a voice, it would sound exactly like James Taylor.

Nous voici en 1982, l'auteure a alors 35 ans. A partir de notes prises dans son journal intime de l'époque et de photos-souvenirs, l'illustratrice (et cuisinière) Susan Branch nous raconte son installation sur l'île de Martha's Vineyard, au nord-est des USA, après avoir quitté la chaleur uniforme de la Californie (ainsi qu'un mariage qui s'est mal terminé). 

IMG_3043-500x247

Si son coeur ne s'est pas encore remis du divorce d'avec Cliff, les gens et le cadre de sa nouvelle vie vont l'aider à guérir. Dans le petit cottage au fond des bois qu'elle a acheté sur un coup de coeur (et où elle habite toujours avec son second époux), elle va se régaler à observer et à croquer le passage des saisons, à cuisiner pour les proches qui viennent la voir, à aménager un petit cocon douillet où elle installera 3 chats, une cuisinière à l'ancienne et tous les petits bibelots qui lui font du bien à l'âme.

Preserve your memories, keep them well. What you forgot you can never retell. (L. M. Alcott)

Sans titre 1

Au fil des mois, c'est tout un nouveau monde digne de Norman Rockwell qu'elle découvre et qu'elle nous offre, pour notre plus grand plaisir ! Agrémenté d'une multitude de citations (de Johnny Cash à Julia Child, en passant par Lucy Maud Montgomery, Louisa May Alcott, Charlotte Brontë, Jane Austen, Meryl Streep ou Helen Keller), ce récit de vie relate aussi les étapes de la publication de son premier ouvrage et est un concentré de tendresse : aussi chaud qu'un vieux quilt et aussi onctueux qu'une tasse de chocolat chaud ! Des livres, des plaids, des taies d'oreillers à fleurs, des cabanes à oiseaux et des pancakes, des promenades en sous-bois, une ode aux mamans et à la famille, bref que demander de plus ? :-)

Reading is dreaming while wide awake. Et ce livre est définitivement un rêve éveillé...
375 pages (lues en 2 semaines et demie), remplies à ras-bord de douceur et de réconfort !

109943791

Pour finir, je ne résiste pas à l'immense plaisir de vous montrer quelques doubles-pages : vous allez craquer, c'est certain ! :-p (cliquez pour agrandir)

DSCN8385 DSCN8383 DSCN8384
printemps - autommne - hiver

DSCN8380 DSCN8382 DSCN8481
Susie chez elle - les livres découverts dans son cottage - ses héros

DSCN8479 DSCN8478
un voyage en train à travers les Etats-Unis - un incroyable marché aux puces américain