Sans titre 1

A Brighton, deux sœurs, Anna 28 ans et Imogène 23 ans, décident de reprendre la boutique de glaces de leur grand-mère, la très aimée et si généreuse Viviane, qui vient de les quitter brutalement. Si Anna, en couple avec Jon, fille stable, sérieuse, prévisible, propriétaire d’un appartement et passionnée de cuisine, n’hésite guère à se lancer dans l’aventure, sa frangine, tout juste rentrée de Thaïlande, impulsive et photographe spécialisée dans les clichés de plongée, est plus longue à convaincre. Néanmoins, le duo se met au travail ! Avec, dans les pattes, Hepburn, le gentil teckel de leur regrettée mamie. Anna ira même passer une semaine à Florence pour apprendre auprès d’un grand chef les secrets de fabrication de sorbets, crèmes glacées et granités d’exception. Logée à la pension Giovanna, elle profitera des plaisirs de l’Italie. Quant à Imogène, elle a laissé le beau Luca dans son paradis aquatique et s’inquiète de l’évolution de leur relation… Heureusement, pour se changer les idées, il y a Finn, qui tient l'école de surf voisine du café gourmand, mais le gaillard est difficile à cerner : ami ou ennemi ?

7fe01a0127d2fe8afbcd71a6b34a2540

Du soleil (tout relatif) de Brighton à la boue de Glastonbury, en passant par le Ponte-Vecchio et les plages d’Asie, ce fut une pause-romance-vanille sympathique. J’ai bien aimé les autres commerçants du quartier des Arcades, sur la plage de Brighton, une sorte de petite famille : Evie, qui était la meilleure amie de Viviane ; Finn et Andy, les surfeurs… Les détails sucrés sont très agréables aussi, de même que le long épisode florentin qui m’a rappelé des souvenirs. Le « happy end » est évidemment au rendez-vous mais c’est bien pour ça qu’on lit ce genre de romans, non ? ^_^
Rien d’inoubliable mais c’était confortable.
Deux bémols quand même : le titre français à rallonge qui n’est pas très heureux, limite cucul la praline + quelques incohérences m’ayant suffisamment énervée pour que je les note (erreur de jour de la semaine ou bien de moment de la journée ; un festival qui n’a lieu qu’une fois par an, en quoi exactement est-ce étonnant ?! ; passer chez sa sœur récupérer sa trousse de toilette alors qu’on n’y vit plus depuis 15 jours, ça c’est étonnant !?). Je n’en avais pourtant pas repéré dans Le charmant cottage d’Amelia de la même auteure mais La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane était son premier roman : voilà peut-être une explication.
359 pages + quelques recettes bonus

109943791