movieposter

Hier, avec Totoro, on a regardé une bonne vieille comédie américaine de la fin des années 80 : c'était la première fois que je voyais "Honey, I shrunk the kids" (et un beau verbe irrégulier, un ^_^), j'ai adoré ! De toute façon, vous le savez, j'ai un faible pour les films de ce genre.
Quand Wayne Szalinski (Rick Moranis) met au point une machine à rétrécir les objets, il croit d'abord qu'elle ne fonctionne pas. Il faut dire que Wayne a un peu la loose, rien ne va plus à la maison : ses deux enfants communiquent avec lui par messages électroniques (envoyés directement dans le grenier où il fait ses expériences), sa femme est allée faire le point et prendre un peu de recul chez sa mère.

Sans tihhtre 1

Aussi, c'est en traînant les pieds qu'il part présenter ses travaux dans l'espoir d'obtenir un financement. Il ne sait pas que, pendant son absence, une balle de baseball envoyée par le petit voisin va mettre en route son appareil qui, en réalité, fonctionne très, très bien !! Les garçons d'à côté, ainsi que Nick et Amy Szalinski peuvent le confirmer.

Sans titre 1

Franchement, pour l'époque, les effets spéciaux ne sont vraiment pas mal (sauf quand Nicky se fait aspirer par le trou de lombric : on aperçoit alors les 4 câbles qui le tirent en arrière, mais à part ça, ça n'a pas trop mal vieilli).

Sans jjtitre 1

L'histoire est une histoire Disney, d'enfants et de parents, d'amours adolescentes aussi, avec plein d'aventures (quand on mesure 6 millimètres, une pelouse ressemble à Central Jurassic Park), un chien supra-intelligent (Quake) et même une gentille fourmi. Bref, que de bons ingrédients ! :-) Certes, les parents des voisins sont de vraies caricatures mais on a passé un très agréable moment.

Sans titre 2