Sanlls titre 2

Ce roman a déjà été commenté sur de nombreux blogs depuis sa sortie mais je n'avais jamais craqué (malgré la couverture française joliment pailletée ^_^) jusqu'à ce que Emma me le recommande vivement dans un de ses récents mails. En plus, c'est une trilogie, alors...

54023209

Nous voici en plein mois de décembre. Tout commence du côté de Kayla Green, 28 ans, célibataire, une publicitaire Londonienne surdouée recrutée par une grande boîte de New York. Ne vivant que pour son travail, elle redoute par-dessus tout les fêtes de fin d'année, l'ambiance "traîneau-guirlandes". En effet, depuis l'âge de 13 ans, elle a tiré un trait sur l'idée d'avoir une famille aimante autour d'elle et se noie sous les dossiers comme dans sa solitude. Le beau Jackson O'Neill, 32 ans, héritier d'une famille qui a fondé et gère la station de ski de Snow Crystal, dans le Vermont, la contacte bientôt pour qu'elle les aide à promouvoir leur petit paradis au bord de la faillite. L'occasion est toute trouvée : pour échapper aux mélodies dégoulinantes et aux marshmallows, Kayla va s'enfermer pendant une semaine à Snow Crystal, dans un chalet perdu au milieu des bois, mis à sa disposition par la famille O'Neill... Le rêve ! Bien sûr, c'est sans compter sur l'incroyable alchimie qui naît entre Jackson et elle, attirance qu'elle préfèrerait oublier, de même que l'atmosphère douillette, festive et chaleureuse de cette grande famille de carte postale ! Biscuits de Noël, angelots sur les sapins et pistes de ski : Kayla survivra-t-elle à tout ça ?!

Elle était venue dans le Vermont pour échapper à Noël et aux familles. Et avait réussi l'exploit d'atterrir en plein coeur de la famille la plus famille que la terre ait jamais portée. Car les O'Neill n'étaient pas seulement unis. Ils étaient tricotés ensemble plus serré que les mailles du chandail confectionné par Alice.

Un régal ! Au début, c'était pourtant mal parti, à cause de quelques traductions franchement bancales qui ont failli avoir raison de moi... Mais j'ai bien fait de poursuivre car j'ai commencé à rire à la page 60 (la scène avec "la pente plate" m'a beaucoup amusée ^_^) ! Pour le reste, j'ai laissé opérer la magie du décor, la sympathie des personnages et la douceur de l'ambiance de Noël (plus que l'histoire entre Kayla et Jackson qui n'a rien de révolutionnaire et prend à mon avis de multiples virages inutiles ~ mais bon, on connaît les codes de ce genre de romance et on les accepte volontiers ! :-p). Ah, j'oubliais : j'ai également craqué pour la petite chienne Maple, pour les talents culinaires d'Elise, le chef français qui officie au restaurant de la station, et pour les discussions entre filles ! En bref, une très bonne comédie romantique doublée d'une grande bouffée d'air pur.
505 pages

Soukee a tout récemment découvert ce doux récit, elle aussi.

109943791

Le hasard du planning a fait que mon unique heure de cours d'aujourd'hui a été annulée pour cause de repas de Noël à la cantine : youpi ! Comme William devait de toute façon aller chez sa "nounou d'enfer" et que Totoro travaillait, j'ai donc profité d'une journée seule à la maison (à marquer d'une pierre blanche :-p) et je peux vous dire qu'après m'être avancée pour la rentrée de janvier en début de matinée, je me suis offert une journée-cocooning, histoire de fêter le solstice d'hiver : bain chaud d'une heure avec de la lecture et un bain moussant au caramel, soin du visage et des ongles...

DSCN0665

A midi, le facteur est arrivé chargé d'un énorme colis contenant un cadeau-surprise pour William ainsi que du courrier pour moi : une jolie carte de Noël d'Emma dont je vous parlais en début de billet ! :-) Avec plein de stickers comme je les aime : merci beaucoup pour le geste ! ^_^

Sans titrolole 2
(en prime : un aperçu de mon nouveau bureau installé dans un coin du séjour, pour pouvoir travailler ou bloguer
tout en gardant un oeil sur Lardon Premier ^_^)

Déjeuner devant la première partie du long métrage d'animation "Le Pôle Express" (que je découvre à peine, à mon âge... ;-p). La nuit de Noël, Tom Hanks en images de synthèse, la scène du chocolat chaud, le troupeau de caribous... Pas mal côté ambiance. Par contre, je trouve les intermèdes-chansons un peu lourds. Je ne suis donc pas totalement convaincue.

Sans tooitre 1

Et, après avoir terminé le roman que je tenais absolument à chroniquer aujourd'hui, plateau-goûthé devant la fin du film de Zemeckis :

DSCN0671

J'espère que votre jeudi fut agréable aussi. Zou, je vous laisse : il est temps d'aller chercher mon p'tit Koala alors à très bientôt ! :-)

Logo 1
ob_296bf0_1bis