Sans titppre 1

D'après un reportage télé, la vie en prison a l'air nettement plus folichonne qu'à la maison de retraite "Le Diamant" de Stockholm ! Les lits y sont confortables, les plats de la cantine alléchants et on prend l'air au moins une fois par jour. Au "Diamant", par contre, les sorties se trouvent réduites à peau de chagrin, les loisirs limités au strict minimum, la nourriture infâme et pas équilibrée, le personnel peu engageant. Cinq des résidents en ont donc ras-le-bol : il est temps pour eux de se rebeller ! L'idée de Märtha, le chef du gang : s'enfuir, dérober deux tableaux de maîtres au Musée National, se faire arrêter et emprisonner pour se faire enfin chouchouter ! Autour de Märtha, ses amis : le Cerveau, le Râteau, Stina et Anna-Greta : tous ont entre 76 et 85 ans, aiment chanter, boire, bien manger et sont prêts à la suivre dans cette folle aventure. Devenir des bandits (d'une certaine classe, quand même) et mener grand train à l'hôtel à leur âge, voici qui devrait pimenter leurs vieux jours...

"Mais que devrons-nous faire ? demandèrent à l'unisson Stina et le Râteau.
- Devenir les vieillards les plus emmerdants du monde", répondit Märtha.
Il y avait certainement quelque chose qui clochait dans cette société quand on était obligé de devenir délinquant pour s'amuser un peu à l'automne de sa vie...

DSCN1047

Malgré quelques incohérences dans la traduction et des situations pas vraiment réalistes, j'ai passé un bon moment avec ce "gang des dentiers" délirant. 5 retraités suédois prêts à tout pour améliorer leur ordinaire, ça change des héros habituels ! Et puis une bonne partie de leur plan ne se passe pas comme prévu et ces micmacs donnent du relief à l'histoire. Une façon aussi d'égratigner notre société : enfants qui délaissent leurs parents vieillissants, personnes âgées qu'on ne prend plus au sérieux...
Bref, une lecture sympathique (et les passages avec la poussette m'a bien fait rigoler :-p).
462 pages

109943791
(43ème participation)
Nord2
(4ème participation)

Lecture-écho : Les Jours heureux de Laurent Graff.
Un récit très original lu il y a quelques années. Lassé des inquiétudes du quotidien et de l'agitation perpétuelle, Antoine, 35 ans, décide de vivre dans une maison de retraite ! Je me souviens avoir bien aimé.
Sans titre 2
Et puis, Paulette...