119173630

De John Updike (1932-2009), à part le film adapté de son roman Les Sorcières d'Eastwick, je ne connaissais rien. Pourtant, c'est un nom bien célèbre ! En fouinant dans les archives de la médiathèque pour avancer dans mon challenge Dorothée, je suis tombée sur ce roman paru en 1994. Un récit cru et bouillonnant, sorte de réécriture moderne du mythe de Tristan et Iseult.
L'histoire commence à la fin des années 60, à Rio de Janeiro, entre quartiers chics et favellas, et surtout sur la fameuse plage de Copacabana, où Tristão, un Noir infiniment pauvre de 20 ans, voleur mais charmant, séduit Isabel, 18 ans, jeune bourgeoise à la peau diaphane, à la chevelure platine, prête à se lancer tête baissée dans la première grande passion de sa vie. Se considérant, dès leurs premiers ébats, comme mari et femme, et après une brève escapade à São Polo, les jeunes héros doivent pourtant se séparer car Isabel, jusque là élevée par son oncle à Rio, est forcée de rejoindre son père, diplomate installé à Brasilia. Il est en effet totalement inconcevable qu'une fille de sa classe s'acoquine avec un moins que rien comme Tristão !
Après 2 ans à jouer les héritières modèles, parlant politique avec ses amis étudiants, Isabel retrouve toutefois son amant, qui a fui son emploi à l'usine ainsi que la surveillance rapprochée dont il faisait l'objet pour la rejoindre. Menacé par les gros bras qui travaillent pour le père de la jeune femme, le couple fusionnel n'a d'autre choix que de fuir vers le sauvage centre-ouest du pays : d'abord jusqu'aux mines d'or de la Serra Pelada, qui leur font connaître une vie digne du XIXe siècle, avant de s'enfoncer vers le Mato Grosso, dans une forêt proche de la jungle puis vers les marais infestés d'insectes et enfin sur les hauts plateaux plus arides où des tribus indiennes les captureront et les ramèneront cette fois 5 siècles en arrière.

"Accepteriez-vous de me dire quelle est votre profession ?
- Chevalier errant..."

19281615
Les chapitres dans les confins inexplorées du Mato Grosso m'ont fait penser à plusieurs scènes
dans "Le Jaguar", un film que j'aime beaucoup.

C'est un roman-tragédie extraordinairement orchestré que propose Updike, courant de 1966 à 1988 : par sa construction circulaire, on part de Rio pour revenir exactement au même point 22 ans après ; la partie centrale raconte comment le couple s'éloigne peu à peu de la civilisation moderne, dans l'espace et le temps, jusqu'à retourner à la barbarie, à la magie, au chamanisme originels des Indiens.
En fil rouge, l'amour fou de Tristão et Isabel.
On sent qu'Updike maîtrise son art et j'ai littéralement dévoré ce texte, alors même que ce n'est PAS DU TOUT ce que je lis habituellement. Mais il y a quelque chose de fascinant dans le parcours de ces deux personnages liés par leur passion, le sexe et une admiration mutuelle sans bornes. Plusieurs passages sont violents, révoltants aussi (j'ai d'ailleurs été éberluée par la façon dont Isabel considère ses 6 enfants). Mais, dans l'ensemble, c'est une lecture marquante, qui m'aura aussi permis de comprendre pourquoi on parle des "pièges du Mato Grosso" dans "Les Neiges de l'Himalaya" : piranhas, serpents, chauves-souris vampires, jaguars... Brrrr, ça fait froid dans le dos.
328 pages

118677758
(chez Bidib ~ 2ème participation)

logodorothee0
"les récifs de la Baie de Rio [...] et tous les pièges du Mato Grosso..."