(journée consacrée à un lieu mystérieux ou hanté)

Sanjs titre 1

1818. Abigail Foster, jeune Londonienne de 23 ans, s'inquiète pour l'avenir des siens : suite aux mauvais conseils qu'elle a donnés à son père, les Foster ont perdu leur fortune dans un investissement risqué. Mrs Foster et sa fille cadette, Louisa, jeune, jolie et égocentrique, se font beaucoup de souci : la Saison commence à peine et, si sa soeur aînée n'a encore jamais été demandée en mariage (Abigail est pourtant très proche de Gilbert, son voisin et ami d'enfance, avec qui elle partage la passion de l'architecture), Louisa compte bien se dégoter un mari fortuné.
Bientôt, un notaire propose aux Foster de vendre leur maison en ville afin de loger à Pembrooke Park, un vaste domaine dans la campagne à l'écart de la capitale. Un énigmatique et lointain membre de la famille leur laisse en effet la résidence pendant un an. Bien que l'offre soit assez mystérieuse et que le manoir n'ait plus été habité depuis presque une génération, Abigail relève le défi, retrousse ses manches et, aidée de quelques domestiques du cru, remet la maison en état pour y installer les siens et racheter ses erreurs passées. Elle fera vite la rencontre de toute la congrégation, rassemblant une galerie de personnages attachants et colorés, et surtout elle liera connaissance avec les Chapman : le père Mac est l'ancien régisseur de Pembrooke Park, le fils William est le pasteur de la paroisse et la soeur, Leah, ravissante mais peu sûre d'elle, pourrait devenir l'amie d'Abby... Tous ces gens l'aideront peut-être aussi à établir la vérité à propos des lettres anonymes qu'elle reçoit et à démêler les secrets du manoir sur le passé duquel on entend de folles rumeurs dans la région : grands malheurs, apparitions fantomatiques, tristes sires, vols, assassinats... Il est même question d'une pièce secrète et d'un trésor caché !

DSCN1127

M'attendant à une romance historique plutôt ordinaire, j'ai eu l'excellente surprise de me retrouver carrément happée par un récit captivant ! L'intrigue est bien menée, les personnages intéressants et la part d'ombre bien dosée. Abigail se lance courageusement dans une vraie enquête et va se retrouver, dans le même temps, au coeur d'un imbroglio amoureux (il s'agit tout de même d'une publication Milady). Intrus, menaces, accidents, fausses pistes, indices semés dans une maison de poupées ou derrière une brique descellée, bruits lugubres, tunnels poussiéreux, rêves inquiétants et révélations inattendues : tout fonctionne à merveille (en tout cas, ça a marché avec moi) et j'ai quitté à regret toute la petite communauté d'Easton. La meilleure preuve de mon enthousiasme : la lecture de ce pavé n'a pris que 5 jours (et j'ai même lu lors de mes pauses-déjeuner, c'est dire). Un grand merci, Céline : très bon choix ! ^_^
689 pages

2832827481
(9ème participation)