Sans titre 2

Séduite par les billets publiés par BeletteSoukee, Violette, Sandrion, Hilde et Unlivreunthé, j'ai emprunté cet ouvrage anglais paru en 1972 à la médiathèque. A propos de Watership Down, on parle d'un grand livre : en effet, j'ai passé un très bon moment dans le Hampshire, en compagnie de Noisette, Cinquay, Manitou, Pissenlit, Argent et leurs compagnons...

Suivant les intuitions de Cinquay, un tout jeune lapereau qui semble avoir des visions et faire des rêves prophétiques, un groupe de lapins de garenne fuit la grande communauté qui les a vus naître et que guette un terrible danger. Et ce n'est pas de gaieté de coeur ! Car les lapins ne sont en aucun cas des aventuriers. Menée par Noisette, le grand frère de Cinquay, sorte d'Ulysse à longues oreilles, l'expédition mènera les héros jusqu'à...
~ un ruisseau qu'il leur faudra traverser avant de parvenir devant une rivière tumultueuse, 
~ des fermes annoncées par l'odeur du bétail, des hommes, des "petits bâtons blancs" qu'ils laissent par terre et de leurs "kataklops" (véhicules à moteur),
~ d'
autres garennes sur lesquelles plane un vent de menace.
Le but de tous ces lapins : survivre d'abord et ensuite, trouver des hases afin de créer leur propre colonie. Avec l'aide de compagnons rencontrés en route et d'une mouette à l'accent sympathique.

DSCN1747

Entre la fable, l'épopée teintée de poésie et le documentaire animalier, ce récit tient autant de La Fontaine que de Tolkien, et l'idée de raconter les péripéties de ces lapins, avec leurs façons de vivre, leur langage propre, leur organisation sociale, leurs atouts, leurs peurs, leurs croyances même, est tout simplement géniale ! A propos de croyances, les récits-légendes annexes, s'ils apportent une profondeur et une dimension mythiques à l'aventure, m'ont parfois un peu ennuyée. Mais hormis cela, ce livre à la traduction irréprochable délivre un beau message de courage, d'espoir et de solidarité. Les hommes ont en effet beaucoup à apprendre des animaux qui les entourent :

"Les bêtes se comportent autrement que les hommes. S'il faut se battre, elles se battent ; s'il faut tuer, elles tuent. Elles ne s'ingénient pas à inventer des moyens d'empoisonner l'existence des autres créatures, ou de leur faire du mal. Elles ont du respect et de la dignité." 

"Personne n'abandonnera personne."

Pour finir, le clin d'oeil au lecteur avec l'intervention du "docteur Adams" (comme le propre père de l'auteur), m'a beaucoup amusée.
410 pages

logo-angleterre-2018
(7ème participation)
Ravissant logo réalisé par Syl.