Sans titre 1

Dans les années 80, dans l'Arizona, pas très loin de Tucson, vous trouverez du sable, le bleu immense du ciel, des lumières incroyables au soleil couchant, des cactus, des tacos, du chili aux haricots rouges et... la caravane de Theobalt, dit Theo, Moon. Theo, gourmand et gravement en surpoids, vit dans le mobil-home qu'il a acheté quand il a quitté son Angleterre natale avec Josephine, sa fille de 4 ans (puis 5, puis 7, puis 8, jusqu'à son adolescence tourmentée) à qui il donne tout un tas de jolis surnoms sucrés. On comprend que Theo est très névrosé, que sa relation difficile avec sa mère à présent décédée l'a durablement marqué, et que jardiner l'a aidé à surmonter son passé. Les seules personnes que voient Josie et son père sont Jersey et Cindy, un couple mal assorti mais touchant dans son genre. On comprend aussi assez vite que la petite n'est pas celle de Theo. Mais, dès lors, quel est exactement le lien entre leur histoire et ces deux jeunes fugitifs slovaques, Eva et Tibor ? Eva, qui fabriquait des chaussures dans une usine de son pays et Tibor, énigmatique marchand de glaces en cavale...

DSCN1241

Si j'ai bien aimé l'ambiance désertique, la présence des glaces aux parfums originaux ainsi que les éléments d'intrigue distillés peu à peu dans la première moitié du roman, la seconde partie, se précipitant vers la révélation finale, m'a paru terrible et m'a poussée à mépriser le personnage principal de Theobalt. Un texte curieux, bien pensé, mais lourd et glauque. Livre trouvé par hasard sur Babelio... Bof, une semi-déception.
348 pages

logodorothee0
"... et les rapides de l'Arizona"

En parallèle, j'ai commencé à regarder le beau western "Wyatt Earp" (1994) avec Kevin Costner, Dennis Quaid, Gene Hackman, Bill Pullman et, surprise ! Karen Gassle (Caroline de "La petite maison dans la prairie") dans un rôle très secondaire (la mère de l'amour de jeunesse du héros) :

Sansmm titre 2

Né et élevé au Kansas, dans une famille nombreuse (le père est juge, la famille possède aussi une ferme, les deux fils aînés sont partis faire la Guerre de Sécession), Wyatt émigre ensuite en leur compagnie vers la Californie. De là, on le retrouve dans le Wyoming, avant qu'il ne rêve de Missouri avec sa jeune épouse. Le point d'orgue promet d'être la célèbre fusillade d'O.K. Corral, en Arizona. Wyatt, d'abord persuadé qu'il ne tuera jamais un homme, deviendra officier, criminel et enfin marshall (et j'ai parfois envie de lui coller des baffes !).

Sans titremmp 2

Le hic, c'est que ce long-métrage est vraiment très... long : plus de 3 heures !! J'ai hâte de voir la suite mais ces 2 dernières semaines ont été très chargées (réunions à répétition pour nous 2, jongler entre les plannings, lourds trajets pour Totoro, maison à maintenir à flots pour moi) ! D'où un probable ralentissement du rythme de publication pour ce dernier tiers du Mois Américain (heureusement, j'avais prévu pleeein de billets d'avance :-p). Suite au prochain épisode... :-)

Sans titrellll 1
De la liesse à la célèbre fusillade de Tombstone (comté de Cochise, Arizona).

21/09/18, le soir - On a enfin fini de regarder "Wyatt Earp" et vraiment, le casting est excellent (seul Kevin Costner est égal à lui-même : il fait simplement "du Kevin Costner"). Mais le comédien qui tire vraiment son épingle du jeu, c'est Dennis Quaid, presque méconnaissable mais extraordinaire en Doc Holliday (ancien dentiste) tuberculeux, déguingandé et irrévérencieux au possible. 

Sans tmmitre 2
(si, si, c'est bien Isbella Rossellini !)

Imaginez Jeremy Irons dans le Far West... ! Il m'a bluffée dans ce rôle de totale composition, pour lequel il a dû perdre de nombreux kilos. Chapeau !

120751570
im22K4olhnmTEJN4ezlibWXIE0c@234x176