121091710

Voilà un très beau film du talentueux Chris Columbus ("Gremlins", "Les Goonies", "Maman, j'ai raté l'avion", "Mrs Doubtfire", "La course au jouet", "La nuit au musée", "Percy Jackson"...) que je n'avais encore jamais vu.

Nous sommes à New York en 1998. L'histoire est celle de Jackie (Susan Sarandon), dont l'ex-époux (Ed Harris) s'apprête à se remarier avec une jolie jeune femme, Isabelle (Julia Roberts), photographe talentueuse, carriériste sans enfant. Or, Jackie et Luke, eux, en ont deux, dont Isabelle doit parfois (tenter de) s'occuper : Anna, 12 ans, et son petit frère, Ben, qui rêve de devenir magicien (prémonitoire ? C. Columbus a réalisé les trois premiers films "Harry Potter" ;-p).

vlcsnap-2018-09-02-14h11m31s010

Jackie se fait beaucoup de souci : alors qu'elle a quitté son job dans l'édition pour élever ses enfants, qu'elle leur a tout donné, qu'elle sait coudre et cuisiner comme personne, elle estime que sa "remplaçante" ne saura jamais prendre soin de ses petits... La preuve : Isabelle-Julia oublie d'aller les chercher à l'école, elle ne leur prépare pas de bons petits plats et en perd même un dans Central Park ! Et pourtant, elle fait de son mieux...

Sans titre 1
Sans titre 7

Malheureusement, Jackie est gravement malade et la situation ne va guère lui laisser de choix : il va falloir qu'elle apprenne à faire confiance à Isabelle pour veiller sur Anna et Ben, à l'avenir... Une histoire poignante, extraordinairement bien interprétée ! Si les thèmes sont très, très lourds, la leçon à en tirer est magnifique.

121091724

La force du film tient à ce qu'on nous fait part des questionnements et des sentiments de chaque protagoniste (par exemple, comment rivaliser avec la mère idéale ?!), ce qui fait qu'on s'attache à tous et cela rend l'intrigue encore plus émouvante.
Le tout est porté par une photographie exemplaire : c'est un somptueux film d'automne qu'on nous offre ici, qui met de plus New York en valeur. Les couleurs, les accessoires, Halloween, Thanksgiving... Tout est pensé, harmonieux et élégant.

Sans titre 2

Mention spéciale pour les vêtements. Du brun, de l'orangé, du rouge, du jaune, du kaki, du mauve et du bleu pour Jackie et ses enfants ; du gris et du noir très modernes du côté d'Isabelle (bien que sa garde-robe finisse par évoluer, tout comme son personnage). Rien n'est laissé au hasard et, esthétiquement, c'est un régal.

Sans titre 11
Sans titre 6
Sans titre 3

Quant à la grande maison familiale qu'a conservée Jackie, dans la périphérie de NYC, c'est un vrai bijou victorien cosy, avec patchworks à profusion, bergères confortables et vaste cuisine traditionnelle. Quel décor réussi !

Sans titre 10
Sans titre 9

Enfin, quand la neige et Noël arrivent, les images font (encore plus) rêver et certaines scènes deviennent douloureusement féériques...

Sans titre 8

 Bref, j'ai beaucoup pleuré (Totoro m'avait pourtant prévenue...)
mais ça valait largement le coup.

120751570
america1