Sans titre 2

Années 70, dans les environs de Sacramento. Harold Chasen, 19 ans, mène une existence oisive et sans but. Enfin si : il essaie (en vain) d'attitrer l'attention de sa mère en mettant en scène sa mort de toutes les façons possibles. Ce qui le conduit régulièrement sur le canapé du psy. Il aime aussi assister à des démolitions d'immeubles et à des enterrements de parfaits inconnus, et voir les voitures se faire écrabouiller à la casse. Un jour, lors de funérailles pluvieuses, il aperçoit une vieille dame qui semble être également venue là en spectatrice : la comtesse Mathilda Chardin, dite Maude, originaire d'Autriche, a bientôt 80 ans, et est un vrai phénomène ! En effet, elle croque la vie à pleines dents avant de tirer sa révérence. Voleuse de voitures, collectionneuse d'objets loufoques, artiste, voyageuse : au cours d'une folle semaine, Maude va donner à son jeune ami de vraies belles leçons de vie. Une cavale hors du commun qui nous emmène sur les rivages embrumés de Californie.

"Le monde a assez de murailles. Ce dont les hommes ont besoin, c'est de sortir de leurs forteresses et de jeter des ponts entre eux."
"Ce qui compte par-dessus tout, c'est la bonté."
"Et voyez-vous, Harold, le plus important dans la vie, c'est de ne pas craindre de se montrer humain."

DSCN2928

Un classique que je voulais découvrir depuis longtemps, et quel régal ! J'ai d'abord été séduite par la galerie de personnages rocambolesques : les héros bien sûr, mais aussi Mrs Chasen, lady égocentrique qui se met en tête de trouver une fiancée à son fils ; et puis, Glaucus, le sculpteur sur glace féru de mythologie grecque... En lisant ce court récit, j'ai pensé à Bonnie & Clyde, à La cantatrice chauve d'Eugène Ionesco et aussi aux ouvrages d'Eric-Emmanuel Schmitt car, derrière cette rencontre farfelue, il faut voir tout un apologue. Livre pacifiste, anti-conformiste et décomplexé, cette fable farfelue, positive et émouvante, est un petit bijou.
155 pages

120751570
america1
109943791
(57ème participation)