Sans titmre 1

Automne 1886, dans une Amérique imaginaire : Lorsque les Filles de Perséphone fondèrent les colonies, elles abolirent l'esclavage et garantirent la liberté de religion. Des sorcières du monde entier rallièrent alors la Nouvelle-Angeleterre.

Nous voici à Chatham (Maine), petite ville située à 2 jours de calèche de New London (Boston ?), où partent les jeunes hommes de Chatham pour étudier. C'est là-bas que s'est formé Paul, l'amour d'enfance de Cate, une des 3 soeurs Cahill. Il n'était donc pas là quand on a enterré la mère des jeunes filles ; par ailleurs, il est loin de se douter que Cate 16 ans, Maura 15 ans et Tess 12 ans sont en réalité des sorcières.
Leur magie est apparue presque par hasard et leur mère n'a pas eu le temps de bien les former. Pourtant, il faudrait qu'elles soient mieux préparées pour affronter les rumeurs et surtout la menace des Frères, une société vénérée, toute-puissante, despotique, qui craint les filles trop curieuses, écrase les femmes trop instruites et traque celles qui sont soupçonnées d'être magiciennes ! Cate a donc choisi d'endosser le rôle de protectrice pour ses soeurs.
Or, elle doit bientôt se choisir un mari : Paul est désormais rentré au pays, certes, mais Finn Belastra, le fils de la libraire, reconverti en jardinier des Cahill, la comprend tellement mieux... Les choses se compliquent encore quand elle découvre, en trouvant le journal de sa mère, qu'une prophétie vieille de 200 ans a annoncé la venue de 3 soeurs sorcières particulièrement puissantes, dont l'aînée rétablira l'ordre dans le monde et restaurera la liberté des femmes ! Entre ses deux soupirants si différents, Maura, sa frangine romanesque et flamboyante, Mr Cahill, un père inexistant, Elena, l'étrange gouvernante, et Zara, la marraine disparue à l'asile il y a des années, Cate trouvera-t-elle un allié pour l'aider à choisir son destin ?

Je suis lasse de m'efforcer d'être tout à la fois : jeune fille parfaite, mère de remplacement, enfant digne des attentes de son père, future épouse avenante... Rien de tout cela n'est ce que je désire être ! Je n'ai qu'un désir : être moi, Cate. Cela ne peut donc pas suffire ?

J'ai beaucoup aimé les pages qui se déroulent dans la librairie des Belastra avec ses rayonnages en bois, lourds d'ouvrages jaunis. De même, les descriptions automnales, avec leurs orangés, leurs rouges vifs et leurs ors, m'ont conquise. Le contexte historique, social et religieux entièrement fictif créé par l'auteure est très réussi, les règles oppressantes imposées par les Frères pèsent sur la vie des personnages : on y croit.
Par contre, côté intrigue, j'ai trouvé le début assez lent et, si la suite m'a davantage emballée, j'ai quand même trouvé que ça manquait de peps, avec certains passages trop convenus et j'ai eu du mal à aller au bout. Côté casting, l'héroïne m'a paru bornée, prévisible et assez fade par rapport à ses soeurs. Quant à Paul, il m'a pas mal agacée.
Bref, une ambiance et une histoire prometteuses pour ce récit emprunté à la médiathèque, mais on est loin du coup de coeur. Je ne pense donc pas lire la suite... (ça laisse de la place pour d'autres livres, chouette ! ^_^)
392 pages

logo-halloween-2018-03