IMG_20190101_132940297

Son dernier "moisiversaire" avant de passer le cap des 2 ans !
23 mois, des cuisses de grenouille qu'on a envie de croquer et tout plein de chansons dans la tĂȘte : c'est le "Miyam" du mois de fĂ©vrier (aprĂšs "Am" et "Yam", il se nomme dĂ©sormais "Miyam" et le met Ă  toutes les sauces ^_^).

Bon, puisqu'on parle de chansons, commençons par les tubes que le Lardon a chantonnĂ©s rĂ©guliĂšrement ce mois-ci, comme ça, tout seul, pour le fun j'imagine : toujours "Un Ă©lĂ©phant qui se balançait" ("tout Ă  coup"), "Au feu, les pompiers !" ("a maison ki bûûûle"), "Promenons-nous dans les bois ("m'entends-tu ?"), "La famille tortue" (qu'il connaĂźt par coeur), "L'araignĂ©e Gipsy" (par coeur aussi), "Les petits poissons dans l'eau" ("nagent nagent nagent"), "Une poule sur un mur", "FrĂšre Jacques", "Une chanson douce", "Le soleil a rendez-vous avec la lune", "Coccinelle vole, vole", "La fourmi m'a piquĂ© la main", et "Petit Papa Noyel", plus du tout de saison mais qui reste un hit ! En plus, ça ne le dĂ©range absolument pas de chanter en anglais ou en japonais. En outre, il nous dĂ©gomme au blind-test (son pĂšre siffle un air, il retrouve le titre de suite, impressionnant). Petite nouveautĂ© : maintenant, il essaie de plus en plus de mettre l'intonation et de suivre la mĂ©lodie.

DSCN4825

A pésent, le Farfadet nous raconte aussi par le menu ce qu'il fait ou ce qu'il vient de faire (comment ça, on l'entend papoter à longueur de journée ?? euh oui, c'est vrai ;-p). Quelques exemples parmi tant d'autres :
* "A tout kangé, Miyam" = Il a tout rangé, William.
* "A tout mangé, Miyam", "Paquet kitis", "Chébon égumes ! Chébon asauce ! Chébon aquiche !", "Myiam mange gos bout jambon sur égumes Mamy Jscho Papyné ; Papyné monte dedans cateur va jardin" = William a tout mangé, le paquet de biscuits ; c'est bon les légumes, c'est bon la sauce, c'est bon la quiche ! William mange de gros bouts de jambon sur les légumes de Papy Mamy. Papy monte sur son tracteur pour faire le jardin.
* "Papa, coupe pitit bout komage à Miyam, teuplé Papa komage" = papa, tu coupes un petit bout de fromage à William, stp ?
* "Miyam a pété dedans doudouné" (sa gigoteuse).
* "Am met caquette dagon, kouge comme Mayo" = William met sa caquette dragon, rouge comme celle de Mario.
* "Eau dedans yeux" (help! dans le bain).
* "
Miyam pout' go canon pompiers" = je pousse le gros camion de pompiers.
* "D'abord, mets guigui" = d'abord, je mets ma susu.
* "Pose guigui àcÎté camon pompiers" = je mets ma susu à cÎté du camion de pompiers.
* "Miyam aive pas ouvir capot ambiance" = j'arrive pas Ă  ouvrir le capot de l'ambulance.
* "Miyam a oubié guigui" = oups, j'ai oublié ma susu.
* "Pas ya, pas ya, pas ya... Ahhh, Ă©ya !" = c'est pas lĂ , c'est pas lĂ , c'est pas lĂ ... ahhhh, c'est lĂ  !
* "Miyam acouwé guigui à Miyam" = j'ai trouvé ma susu, ouf !
* "Miyam est descendu cooter", "Miyam est gemonté cooter" = je suis descendu de ma petite voiture, je suis remonté sur ma petite voiture.
* "Papa y sante, Maman y sante, Miyam y sante" = tout le monde chante, quoi.
* "Maman patouche sac Julien" = maman m'a dit de ne pas toucher le sac de Julien.
* "Maman, Miyam acomptĂ© aboule gouge, aboule vette, aboule zaune, abo Miyam !" = maman, j'ai comptĂ© la boule rouge, la boule jaune, la boule verte, bravo William !" (on n'est jamais aussi bien servi que par soi-mĂȘme, hein ?).
* "Miyam est tombĂ© paterre, afait ot bobo au pĂ©", "Ong' cassĂ©, CĂ©sar a poussĂ© Miyam" = je suis tombĂ© par terre, je me suis fait mal Ă  l'autre pied ; j'ai mal au bout du doigt, mon cousin m'a poussĂ© (oui, il cafte dĂ©jĂ  ^_^). Cela dit, savoir exprimer oĂč il a mal, ce qui s'est passĂ© et Ă  quoi il pense, c'est drĂŽlement pratique pour nous !

Sans titre 5

Il nous pose aussi des questions : "Maman, on joue atures ? On court ? On court petit peu ? On court ya-bas ? On court encore ?", "YĂ©ou, deux gos cateurs comm' Papy NĂ© ?" (ils sont oĂč, les 2 gros tracteurs comme il a Papy NĂ© ?)

Et propose des activités à son cousin ou à ses copains : "Viens, César, on court ?", "Viens, Eyoïse, on va dans herbe !"

Il explique Ă  ses jouets ce qu'ils ne peuvent pas faire : "Joey, pas sur ateur, chicho" (Joey, ne te mets pas sur le radiateur, c'est chaud), "Coupa kopit, Joey" (ne cours pas trop vite, Joey). Il nous imite et les gronde aussi parfois ; c'est trĂšs marrant Ă  Ă©couter : "Non, non, pas ça!", "Non, pas pousser, dodo dans lit, pouille pas, connard !" (Non, ne bouge pas, tu dors dans le lit, ne bouge pas, petit renard (en peluche) : je vous sens rassurĂ©s... ;-p). "Hop, MacMacquine, et hop camon-poubaille!" (Allez, Flash McQueen ; allez, le camion-poubelle!). Et il les prĂ©vient : "Miyam dit adention canons pompiers" (William dit aux camions de pompiers de faire bien attention). Il leur dit aussi "Coucou !" et leur demande "Go dodo ?" le matin (vous avez bien dormi ?). Et il imagine qu'ils lui rĂ©pondent : "Quat'Quat' y dit coucou Miyam". Ah j'oubliais : il lui est aussi arrivĂ© de donner Ă  son camion un petit bout de son goĂ»ter :

DSCN4587

A propos de dodo, on n'a pas eu de super nuits, ce mois-ci (cauchemars, soif, sucette perdue, doudous trop loin, rĂąle et court en dormant, "nez gatouille" = nez qui gratte, et j'en passe...). Bref, ces nuits hachĂ©es nous ont un peu "tatiguĂ©s", comme il dit. M'enfin, on est habituĂ©s, le sommeil nocturne n'a jamais Ă©tĂ© un long fleuve tranquille avec le Lardon ! Ce qui ne l'empĂȘche pas, au rĂ©veil, de dire qu'il a fait un "go dodo" et d'adorer son "pyjama gaou" (graou) avec une tĂȘte de lion sur la poitrine.

En revanche, on a eu droit à des siestes d'anthologie (jusqu'à 3h30) : forcément, on ne peut pas tout avoir !

Il attache Ă  prĂ©sent beaucoup d'importance Ă  la personne Ă  qui appartiennent les choses ("chaussures Ă  Papa" ; "bayette Ă  maman" = la barrette Ă  maman ; "eyo Ă  CĂ©sar" = le vĂ©lo de CĂ©sar - son cousin  de 5 mois et 1/2 plus ĂągĂ©, avec lequel il adore jouer, qu'il suit partout et avec qui il cherche sans cesse Ă  interagir ; "bonnet Babtam Ă  Myiam" = le bonnet Batman de William). D'ailleurs, pendant quelque temps, notre fiston a jouĂ© aux Ă©cureuils en faisant son nid au milieu de tous les objets qu'il pouvait trouver, ramasser et identifier : il ramenait tout dans un coin de sa chambre, s'asseyait dessus et nous appelait. Ah et puis aussi, armĂ© d'un cintre en plastique, il montre et nomme tout ce qu'il connaĂźt dans la maison ("doudoune Ă  papa", "bottes Ă  maman", "eu mur"...) ou dans le jardin : un jeu extra qui l'occupe bien.

Sans titre 4

Le Loustic a aussi un penchant pour le bricolage (comme ça on est fixĂ©s : ça a bel et bien sautĂ© une gĂ©nĂ©ration avec son pĂšre :-D) :
* "Descends, papa ! (Je voudrais descendre de ma chaise, papa)
- Pour quoi faire ?
Jouer tapis, yépaye agu cliclic." (Je vais jouer sur le tapis, je répare la grue en clic-clics - Lego. C'est qu'il a du pain sur la planche, ce Lardon, vous savez ! ^_^)
* "Attends, maman, Miyam Ă©paye capuchon mĂ©mĂšre" = attends, maman, je rĂ©pare le couvercle de la lumiĂšre - lampes solaires du jardin. 
* En Lego, il a donc derniĂšrement construit ce qu'il identifie comme des tracteurs, des grues, des bus ("Miyam a fait eu bus avec pitits clic-clics"), des camping-cars, des maisons et mĂȘme une fois une "maman" !

DSCN4993

Le "Nooon !" de l'opposition revient de temps Ă  autres et, mĂȘme si William est gĂ©nĂ©ralement un petit garçon docile, il fait quand mĂȘme quelques brĂšves colĂšres : ça reste rare, ouf, mais c'est parfois un peu pĂ©nible (surtout quand il est fatiguĂ©, mal rĂ©veillĂ© ou quand il s'Ă©nerve sur un truc qui ne marche pas comme il veut) : on sent qu'il s'affirme, qu'il prend de l'assurance, ce gaillard, et on est lĂ  pour le guider, corriger ses rĂ©actions et lui apprendre ce qu'est la frustration. Tout se construit peu Ă  peu. On essaie d'ĂȘtre fermes mais raisonnables, et on lui apprend actuellement le "Non, merci." Et il a envie de faire plus de choses tout seul : marcher, descendre les escaliers...

Et comme il semble dĂ©sormais trĂšs intĂ©ressĂ© par les Ă©motions des uns et des autres ("aĂŻĂŻe !!", "content Myiam", "Ă© kite, passon ?" = il est triste, le poisson ? "Igole, Ario ?" = il rigole, Mario ? Il aime aussi surjouer l'Ă©tonnement : "Ahhhhh!" ou le dĂ©goĂ»t : "Beuuuurk!" et fait semblant de ne pas ĂȘtre content en fronçant les sourcils), les moments oĂč on le gronde nous valent des "Pas contonte, maman ?" "Cayin, Maman", "Padon, Papa" = t'es en colĂšre, maman ? cĂąlin, maman ; pardon, papa.

TrĂšs affectueux et attentionnĂ©, il aime toujours autant nous aider, continue Ă  rĂ©agir au quart de tour et Ă  se montrer ultra-attentif Ă  ce/ceux qui l'entoure/ent. Il dit s'il fait jour ou nuit. Ou, quand son pĂšre a eu la grippe, il lui disait "Attends, papayaye, attends. Mamayaye, eyou bĂ©bĂ© pit ? Vais sagner papa !" (Attends, papa. Maman, il est oĂč mon bĂ©bĂ© pschitt ? Je vais soigner papa !) et il lui apportait du sĂ©rum phy, le flacon de vitamines... et sa plaquette de suppositoires contre la toux !! ^_^ Fou rire.
Et, un soir oĂč je m'endormais sur son matelas : il me tend ses doudous, sa sucette, sa veilleuse tortue en lui disant "cayin" (cĂąlin), puis il rapproche son cheval Ă  bascule de moi, lui dit "Ogad', caya, maman dort" (regarde, cheval, maman dort) et murmure enfin plusieurs fois "Dorrrs bin, maman" (dors bien, maman) en venant me caresser l'Ă©paule ! ^_^
J'ai aussi eu droit Ă  "Pas rĂą aux pĂ©s, Maman ?" = tu n'as pas froid aux pieds, Maman ? - il a vu que je n'avais pas mis de chaussons, l'Artiste ! 
Quand il entend le "bip-bip" d'un camion qui recule, il nous le fait remarquer, et l'autre jour, une ambulance nous double, toutes sirĂšnes dehors. Aussi sec, Lardon nous lance "Miyam appelle Ă© pompiers" ! Je vous laisse imaginer quand on l'emmĂšne faire des courses... Ce n'est pas toujours de tout repos puisqu'il nomme tout haut ce qu'il voit ! :-)

Sans titre 8

Bref, vous avez demandé un petit clown ?
* je sautille, je trottine, je fais
 le mime avec papa qui me montre des mouvements dans son dojo et j'aime bien faire semblant de tomber ("Mayokuku" = j'ai mal aux fesses) ; dans ce cas-lĂ , je dis que je me suis "cassĂ© a magouillette" (la margoulette, merci Mamy Joscho ^_^),
* j'adore mon "chapeau bip-bip" !
* je fais parfois le polisson en allant me cacher derriĂšre un meuble quand on veut me changer la couche (j'ai dit "Ai fait caca", c'est vrai, mais on y va lĂ , tout de suite ??),
* quand c'est Ă  moi de me cacher pour jouer, je mets mes mains sur les yeux : la technique de l'autruche, vous connaissez ?
* je répÚte avec un grand sourire "I afou" = I love you,
* je me fais mon petit cinéma. Par exemple, l'autre soir, je tousse 3 petites fois : "m
ayade Myiam, coucou doteur, comment ça va doteur ?"
* je lance à mon pÚre "Comment ça va, papa ?"
* et je l'appelle parfois : "Ayez, on mange!" = allez, on mange !
* quand il Ă©tait malade, je l'ai aussi bien fait rigoler en l'appelant dans le bureau (oĂč il dormait car il toussait Ă©normĂ©ment) : pof, je m'Ă©tais glissĂ© dans son clic-clac, sous la couette et je faisais semblant de roupiller comme lui !
* je prĂ©cise Ă  ma mĂšre qui n'a peut-ĂȘtre pas une bonne ouĂŻe : "Maman, Ă©kine aporte!" = Maman, la porte, elle couine !
* "Maman, a pÚke!" = Maman, ça pÚgue ! (ça colle)
* j'adore me dandiner, danser, remuer mon corps d'athlĂšte miniature,
* et j'aime bien me balader "cul nu" ^_^,
* dans le jardin de derriÚre, quand je vois des privemÚres, je sniffe et m'écrie "chent bon, yéfleurs!" (ça sent bon, les fleurs) ou alors je lance à ma mÚre "oh, yéfleurs ésont collées dedans yé pitis cailloux!" (les fleurs sont collées dans les petits cailloux) ^_^,
* mais le festival, c'Ă©tait en vacances chez mes grands-parents du Var. Je vous raconte. Vous voyez, j'adore leur petite chienne "Eguis" (Iris) alors je lui fais plein de cĂąlins, je la caresse doucement et je finis par lui mettre sa "kikitour" (couverture) dessus : "Dorrrs bin, Eguis!" Mais en mĂȘme temps, on n'est jamais sĂ»r de rien alors, quand Tonton met "Eguis" Ă  cĂŽtĂ© de moi dans la bassine Ă  jouets oĂč je joue Ă  prendre le "gambain" (bain) pour de faux, je sors dare-dare en disant "Eguis, eva coquer Miyam!" (Iris va me croquer!). Comment ça, je suis froussard ? Pas du tout ! Et si Papy met en route le tracteur que j'adoooore (Ă  l'arrĂȘt), je file en chouinant et en pratiquant l'auto-persuasion : "Pas peur go cateur, Myiam" (mouais, ça se voit... ^_^). Enfin, quand Mamy m'a expliquĂ© que Papy portait un casque pour mieux entendre la tĂ©lĂ© parce que ses oreilles sont un peu cassĂ©es, j'ai voulu rendre service Ă  mon grand-pĂšre : "Attends, Papy... vais checher... Eyou, ciseaux ? (jouet de jardin en plastique)" pour lui couper les oreilles ! Ben quoi ?! Personne n'y avait pensĂ©, alors...

Sa derniĂšre phrase rigolote ? En regardant cette photo : "Papa cago, Miyam cago". ;-)

bébé-escargot-38125420

Mercredi prochain, la nounou les emmĂšne voir un troupeau de chevreaux pas loin de chez nous : je sens que ça devrait ĂȘtre intĂ©ressant... :-p

Bref, on ne s'ennuie pas un instant avec notre Trublion de poche ! :-)

Mais bon, il s'amuse quand mĂȘme beaucoup tout seul aussi : dehors = cailloux, feuilles mortes, escargots, bĂątons, petites lampes, petites graines Ă  lancer, scooter Ă  roulettes, courir sur le pont, terre Ă  tripoter, plumes Ă  regarder voler ; dedans = gommettes, petites voitures, Lego, peluches et Ă©videmment livres...

Sans titre 7

CĂŽtĂ© lectures, notre Lardon aime s'installer sur nos tapis, sur son lit ou sur sa chauffeuse et lire, toujours... Ceux qu'il nous a "piquĂ©s" ces derniĂšres semaines et qu'il adore ? Mon mini-livre Alice dĂ©tective ("Eyou, Alice kincĂ©e ?" = c'est sur quel dessin qu'Alice est coincĂ©e, dĂ©jĂ  ?? c'est quand mĂȘme pas ma faute si Alice est faite prisonniĂšre dans chaque aventure !). Et puis un livre de son pĂšre sur l'astronomie (parce que la lune, le soleil tout ça, ça intĂ©resse bien le Loupiot) : "Go dodo, go go go cagos dedans eu ciel ?" (vous avez bien dormi, les gros gros gros escargots dans le ciel ? :-p).

Sans titre 2

Chez mes parents, il a aussi ses livres favoris, notamment ces deux-là (donnés par des amis ; vive les objets de seconde main) :

Sans titre 1

Et aussi le classeur vert fait maison, dans lequel Mamy Jscho colle tout un tas de nouvelles chouettes images à chaque séjour : les aventures de la "famille Riquiqui", ça vaut de l'or ! :-D

Sans titre 3

On a en outre 3 p'tits nouveaux à vous montrer. Le premier arrivé, c'est moi qui l'ai ramené des courses un soir. Il était tout petit, pas cher et bon, ben, Sur le chantier, quoi ! :-)

DSCN4590

A.k.a "les aventures de Myiam, Babou et Yuyu (Lulu) dans le monde du BTP". "Myiam condit go cato-paille zaune ; aporte monoke aterre ailleurs" (William conduit le gros tracto-pelle jaune ; il apporte la remorque pour porter la terre ailleurs) ; "Myiam avu agu ya-haut a-bas" ( William a vu la grue, là-bas derriÚre) : ça, c'est quand il nous raconte l'histoire. Et puis, ce qui est bien, ce sont les phrases à trous, à compléter grùce aux dessins : super pour le vocabulaire !

Sans titplre 1

C'est le mĂȘme principe (et le mĂȘme format mini) pour T'choupi et les jouets, son tout premier T'choupi, offert par nos amis CĂ©line et Yann.

DSCN4997

Lardon le lit surtout avec papa mais il aime beaucoup voir reproduites des scÚnes de la vie quotidienne qu'il connaßt bien (ranger les jouets, en retrouver sous les meubles, faire avancer le petit train, se déguiser...).

Sans titre 2

Le dernier, c'est un joli "cherche et trouve" des Ă©ditions Auzou Eveil : Cherche et trouve des pout-petits ; chez les animaux

DSCN4999

Les dessins sont ravissants, tout en rondeurs, et les classifications intéressantes. Il y a bien sûr la ferme, la montagne, les animaux domestiques ou des océans mais aussi, plus inattendus, les animaux de la banquise et du cirque.

Sans titre 1

Et voilĂ  !

A partir du mois prochain, la Gazette du Lardon devrait ĂȘtre nettement plus courte : je ne vous livrerai dĂ©sormais que le "best of", sinon il faudrait des billets de 28 pages et je ne peux plus suivre le rythme ! :-) A trĂšs bientĂŽt.