Sans tpmitre 1

Dans les années 80-90, Kirishima, de son vrai nom Kazumi Yoshinaga, né en 1959, a été un sumotori renommé, voire révéré par certains supporters ; il a même atteint le rang d'Ôzeki (Grand Champion), le grade juste en-dessous de Yokozuna (Champion Suprême). Dans cet ouvrage, il raconte son parcours, ses sacrifices, ses victoires mais aussi ses défaites, avec, me semble-t-il, beaucoup d'honnêteté (en plus du sport noble qu'il pratique, il aime aussi écrire, peindre et... faire du golf ^_^).

Sans titre 2

De son enfance pauvre sur l'île de Kyushu à son acceptation dans une heya de Tokyo (équipe de sumô qui fait office de pension de famille / école / cantine / gymnase / clan soudé), en passant par le choix de son nom de "scène" (en hommage à un massif montagneux de sa région natale), ses phases de questionnement et de découragement, son dévouement à sa mère, sa rencontre avec son épouse, son mariage "un enfant dans les bras" et ses débuts comme propriétaire de restaurant (au Chanko Kirishima, à Tokyo, vous pouvez encore aujourd'hui déguster des "marmites" - chanko-nabe - comme celles servies aux lutteurs : composées d'ingrédients très variés cuits dans un bouillon. La base de notre marmite est un consommé de poulet très savoureux et complètement dégraissé).

J'ai été particulièrement intéressée par son combat pour grossir et par le régime phénoménal qu'il s'imposait : il avait en effet du mal à prendre le poids nécessaire et a toujours vécu ça comme une épreuve, ayant hâte d'un jour pouvoir manger selon ses envies, en toute liberté (comment ne pas songer au roman Le sumo qui ne pouvait pas grossir d'E-E. Schmitt ?). Les nombreuses pages évoquant sa vie de famille et ses relations avec sa femme m'ont également passionnée : à la fois coach, femme d'affaires, épouse avisée, Naoko occupe une place essentielle dans le destin de Kirishima. Enfin, découvrir les coulisses, les valeurs et les codes de ce sport assez méconnu en Europe s'est révélé très instructif. Bref, je ne connaissais pas du tout Kirishima avant cette lecture mais j'ai trouvé cette personnalité très sympathique. Merci, Totoro, pour le prêt ! ^_^
213 pages + un album photos

122300078
(billet 2019 n°22)
(présentation, programme et choco-récap par là)

Des-livres-en-cuisine-bis
(billet 2019 n°8)