MarieStuartReineDEcosse-Banniere-800x445
(bande-annonce)

Sortie en décembre dernier, cette fresque historique s'inscrit dans la lignée du "Mary, Queen of Scots" de 1971 (avec Vanessa Redgrave et Glenda Jackson), que j'ai vu il y a plusieurs années de cela (et vous ?).

vlcsnap-2019-05-13-09h40m37s950

"Ce que les hommes peuvent être cruels..."

Sans titre 3

Le long-métrage est centré autour de la relation complexe entre Elizabeth Ière d'Angleterre et sa cousine Mary Stuart, deux personnalités extrêmement fortes et entières, tout aussi seules l'une que l'autre au final, mais aussi extrêmement différentes : là où Elizabeth, qui craignait sans cesse les complots et un éventuel assassinat, accepte pourtant les codes du pouvoir tout en souffrant de sa décision de rester sans époux et sans enfant, Mary est montrée comme une jeune femme rebelle, sensuelle et tournée vers la Vie. Refusant généralement les concessions et trahie de toutes parts, elle est tout de même encline au pardon.

Sans titre 5

On connaît pourtant l'Histoire ; on sait la fin tragique de cette reine malmenée, mariée à des hommes qu'elle n'aimait pas, séparée de son fils, emprisonnée et décapitée en 1587. Ce que je connaissais moins, ce sont des détails qui m'ont néanmoins beaucoup intéressée, comme le fait qu'Elizabeth avait contracté la variole et que son fard blanc crayeux devait cacher les cicatrices laissées par la maladie.

Sans titre 7

J'ai trouvé Margot Robbie vraiment excellente en souveraine déchirée mais Saoirse Ronan n'a rien à lui envier : toutes deux sont éblouissantes ! Figurent également au casting Guy Pearce (que je n'avais plus vu à l'écran depuis fort longtemps) et David Tennant, toujours très en forme. 

Sans tpitre 1

Autre fait intéressant : plusieurs acteurs noirs ou asiatiques occupent des rôles stratégiques dans le scénario. Si ce sont bien évidemment des anachronismes historiques, çe ne m'a absolument pas gênée ; au contraire, j'ai trouvé que cela donnait à la triste histoire de ces femmes (de pouvoir) une dimension incroyablement actuelle.
Je me suis donc régalée, ai trouvé la photographie ainsi que la mise en scène vraiment magnifiques et 
n'ai pu m'empêcher de verser quelques larmes. Il faut également préciser que la musique est somptueuse...
Un très, très beau film. Merci, Choco-Bro ! ^_^

vlcsnap-2019-05-13-11h50m14s395
Sans titpre 2
vlcsnap-2019-05-13-11h57m26s431

Enfin, quelques autres atours de la Reine Elizabeth dans cette version :

Sans titre 6

Pour compléter, vous trouverez sur le choco-blog :
* Catherine Hermary-Vieille, Reines de coeur + le film "Deux soeurs pour un roi" + la mode élisabéthaine,
* Kathryn Lasky, "Marie Stuart" (journal fictif, littérature jeunesse),
* les films "Elizabeth" et "Elizabeth, the Golden Age",
* Mary Hooper, La maison du magicien.

logo1
(billet 2019 n°2)
(présentation et choco-récap)