Sans titre 1
(la bande-annonce en V.O., qui reste très énigmatique)

Voilà des années que je devais voir ce film (le préféré de ma belle-soeur, qui me le recommandait depuis longtemps), réalisé par Clint Eastwood himself en 1995 ! C'est désormais chose faite et Totoro, qui l'avait déjà vu, l'a de nouveau regardé avec plaisir à mes côtés (et il m'avait prévenue : "Es-tu prête à voir un film dans lequel, pour une fois, Clint Eastwood sourit ?" ;-p). Il s'agit de l'adaptation d'un roman de Robert James Waller (1992) centré autour du personnage de Francesca Johnson (Meryl Streep), qui vient de mourir (le film est construit sur un flashback ; passé et présent se trouvent intelligemment entrelacés).

Sans titre 2

Cette ravissante Italienne a suivi un soldat américain et l'a épousé avant de s'installer dans son exploitation agricole de l'Iowa, un endroit où tout le monde sait tout sur tout le monde et où il ne se passe jamais rien. Comme dans sa vie ! Francesca incarne, en cette année 1965, le stéréotype de l'épouse de fermier : elle s'occupe de la maison, cuisine pour son mari Richard et leurs 2 enfants Michael et Caroline, désormais ados, travaille aussi dans les champs et sait se faire oublier. Elle s'est d'ailleurs oubliée elle-même, au fil du temps. Aussi est-elle impatiente à l'idée de rester seule à la maison durant 4 jours, pendant que le reste de la famille se rend à une grande foire aux bestiaux. Le soir du premier jour, alors qu'elle savoure sa tranquillité ainsi qu'une liberté dont elle ne sait trop que faire, arrive sur son chemin Robert Kincaid (Clint Eastwood), photographe indépendant d'une soixantaine d'années, divorcé, sans attaches, qui a voyagé tout autour du globe et doit réaliser un reportage photo sur les ponts couverts de la région pour le compte du National Geographic. Perdu, il lui demande de l'aider à trouver le pont de Roseman :

"Hi ! I've got the feeling that I'm lost...
- Are you supposed to be in Iowa ?
- Yeah.
- Well, then, you're not that lost."

Cet homme, par le récit de ses pérégrinations, par son charme, sa galanterie, son assurance et sa façon de traiter Francesca comme son égale, va bouleverser la vie bien rangée, étriquée et incolore de l'héroïne. L'horizon de Mrs Johnson s'élargit soudain... mais en a-t-elle le droit ? 
Cette rencontre à la fois merveilleuse et dévastatrice, ces 4 jours décisifs, Francesca les raconte à ses enfants dans 4 carnets qui leur sont remis peu après sa mort : Michael et Caroline s'apprêtent à découvrir des facettes de leur mère qu'ils étaient loin de soupçonner...

Sans titre 3

Dans ce film subtil et poignant, il est question de sentiments, mais aussi de choix, de responsabilité, d'identité, de blues, de la vie dans le monde rural et dans les petites villes de l'Amérique profonde. Une très, très belle histoire d'amour, interprétée avec talent et servie par une image délicate. J'ai beaucoup aimé... et beaucoup pleuré aussi. ^_^

Echo (ferme de l'Iowa, amertume, sentiment d'une existence trop étroite) :
Une journée d'automne de Wallace Stegner, vu chez Florence du Livre d'Après.

america
(le Mois Américain 2019 sur le blog)