Sans titre 1

Le 3 août 1939, à Baltimore, la fille d'un sénateur accouche d'un bébé mort-né. Presque le même jour, la famille Foss se désagrège. Les parents, encore jeunes, Briny et Queenie, se vouent un amour sans bornes et vivent sur un bateau de bois, l'Arcadie. L'embarcation est sommaire et l'existence souvent dure mais il fait bon vivre à bord. Non mariés et sans argent (à part les quelques sous que Briny gagne en jouant du piano dans des bateaux-théâtres le long du Mississippi), ils ont 5 enfants. Les 2 aînées, Rill et Camellia, 12 et 10 ans, ne pourraient pas être plus différentes l'une de l'autre, mais elles veillent sur leurs petits frère et soeurs : Gabion a 2 ans, Fern 4 et Lark 6. Ce soir-là, en pleine tempête, Queenie accouche de nouveau : cette fois, ce sont des jumeaux et ça ne se passe pas bien ; Briny doit l'emmener à l'hôpital et charge Rill de veiller sur les enfants en son absence. Le lendemain matin, des policiers viennent chercher les 5 petits : leurs parents ont signé des papiers les confiant à la Société des Foyers d'Accueil du Tennessee de Georgia Tann, de façon à ce que d'autres parents les adoptent ! Stupéfaction ! Dans la maison de Mrs Murphy, à Memphis, la fratrie vit alors l'enfer : changement brutal d'identités, manque de nourriture et de soins, menaces, humiliations, sévices corporels, attouchements par l'odieux homme à tout faire et cousin de la directrice... Par ailleurs, Georgia Tann offre son plus beau sourire et ses plus terribles mensonges aux journalistes et aux dames patronesses. Rill, devenue May, ne cesse d'espérer que leurs parents vont venir les sauver ; elle s'occupe de ses frère et soeurs tout en repensant sans cesse à leur vie d'avant. Comment sortiront-ils de ce cauchemar ?

mplSans titre 1
(détail du mémorial élevé à Memphis)

En parallèle, de nos jours, nous suivons Avery Stafford, 30 ans, la dernière fille du sénateur de Caroline du Sud. Lors d'une visite avec son père dans une maison de retraite, son chemin croise celui d'une certaine May Crandall, qui l'appelle énigmatiquement "Fern". Dans la chambre de la vieille dame, Avery trouve une photo en noir et blanc datant des années 30 : les traits de la femme représentée lui rappellent étonnamment ceux de sa propre grand-mère, Judy... La jeune femme doit-elle chercher à en savoir plus, au risque de braver les foudres de sa famille politiquement correcte et sans cesse placée sous les feux des projecteurs ?

48917d5678a2861fff62a5e7821c86b3
(Enfance, adolescence... par Norman Rockwell :
allez chez Enna : expo au Mémorial de Caen)

Basée sur de terribles faits bien réels, cette histoire est à la fois prenante et poignante : tant de vies détruites ! Georgia Tann, jadis considérée comme la mère de l'adoption moderne et consultée, entre autres, par Eleanor Roosevelt, a aujourd'hui été reconnue comme trafiquant d'enfants, responsables de la mort de milliers d'entre eux, en particulier de nourrissons, entre 1923 et 1949. Son organisation était paradoxale : même si les conditions de vie dans les foyers étaient parfois déplorables, la Société a sans doute contribué à sauver de nombreux orphelins ou petits non désirés en leur permettant d'avoir des parents aimants, mais elle n'hésitait par ailleurs ni à enlever des enfants ni à falsifier des documents pour les "revendre" à des familles aisées ou à des officiels dont Tann achetait ainsi le silence !! Quelle horreur ! Le roman (repéré chez Milly, chez Gambadou puis chez Clarabel) est bien ficelé, fluide mais on ne peut s'empêcher de frissonner à sa lecture. Edifiant et révoltant.
540 pages

america
(le Mois Américain 2019 sur le blog)