Sans titre 1

Aujourd'hui, Titine propose un thème qui me plaît particulièrement : en route vers le Grand Ouest !

Repéré chez Eléonore, le présent roman nous emmène, entre 1826 et 1829, de Saint-Louis (Missouri) jusqu'aux Rocheuses à l'ouest, et même plus au sud, sur la route de Santa Fe (plus tard, au Nouveau-Mexique). Le narrateur William Wyeth, jeune homme impétueux, bon tireur et avide de prouver à son père qu'il est capable de réaliser de grandes choses dans la vie, est basé à Saint-Louis, où il rencontre Walter Ferris, naturaliste et dessinateur mais aussi la meilleure gâchette du coin, Henry Layton, un héritier imbu de lui-même et extrêmement ambitieux, sans oublier Alene Chevalier, tanneuse réputée et séduisante. Attiré par l'aventure, les grands espaces et la perspective d'amasser assez vite beaucoup d'argent, William s'engage auprès de la compagnie de trappeurs les plus téméraires du Missouri.

Je préfère conter la glorieuse odyssée des trappeurs, qui, un temps, enflamma les paysages sublimes de l'Ouest, et décrire comment, par chance, nous avons joué un petit rôle dans le grand tourbillon de l'histoire américaine. [...] Peu d'hommes se souviendraient de ce pays tel qu'il avait été dans sa glorieuse pureté originelle. J'étais heureux de l'avoir connu ainsi.

Chasse au bison pour constituer les réserves de nourriture, pose des trappes le long des rivières enneigées, échanges (ou pas) avec les tribus indiennes, concurrence avec d'autres bandes et en particulier avec les Britanniques, bivouacs, rencontre avec des ours, vie provisoire dans les forts et les colonies : c'est exactement ce que le héros recherche. Durant 3 années et 3 longues saisons, William apprend la force des liens qui peuvent se créer entre des hommes confrontés chaque jour aux dangers de la vie sauvage, et tissera avec Layton, Ferris et Elaine des relations complexes mais riches.

Je me suis laissée délicieusement emporter par ce court récit dévoré en à peine plus de 24 heures (et pourtant MON William à moi n'avait même pas fait de sieste, ce jour-là ! ^_^). Le style m'a paru très fluide, les descriptions grandioses. Les compagnons du protagoniste se sont aussi révélés des personnages vraiment intéssants, et l'atmosphère rude, souvent glaciale, ainsi que l'esprit d'aventure absolument "country" qui se dégagent de ce texte m'ont séduite.

Grésillements du lard s'égouttant sur le feu, pommes cuites à la cannelle, tarte à la citrouille et aux patates douces, châtaignes grillées et bon pain croustillant. Grâce à l'argent des fourrures, Alene avait pu acheter des provisions.

Un texte qui ne plaira sans doute pas aux plus sensibles, même si aucune scène n'est inutilement sanglante. Néanmoins, on ne peut nier que l'activité des trappeurs constitue un pan important de l'histoire américaine. Enfin, les valeurs humaines telles que l'amitié, la confiance, la droiture, l'engagement ne manquent pas d'être célébrées dans l'intrigue.
281 pages

moisamericain2019
(le Mois Américain 2019 sur le blog)