124265294

Juin 1943. Pour fuir la guerre, le jeune Max Carver, 13 ans, emménage avec ses 2 soeurs (Alicia 15 ans, Irina 8) et leurs parents dans une grande maison abandonnée depuis des années. Il habite désormais un village perdu au bord de la mer (sans doute en Angleterre, compte tenu des maigres indices semés par-ci par-là). Cette bâtisse l'intrigue et le met mal à l'aise. Pourtant son père, horloger, est ravi de l'endroit ; Irina, quant à elle, a de suite adopté un chat noir dont le seul regard fait frissonner ; Alicia se montre secrète et distante, fidèle à elle-même. Max, lui, téméraire et volontaire, part visiter les lieux : il découvre alors, non loin de la villa, un étrange groupe de statues représentant des saltimbanques, dont la position semble mystérieusement changer parfois... Bizarre. Sans parler de la brume qui enveloppe régulièrement l'endroit, dans une ambiance de cimetière. Lorsque Max rencontre Roland, le fils adoptif du vieux gardien de phare Victor Kray, son nouvel ami l'emmène voir l'épave d'un cargo échoué par 10 mètres de fond depuis 25 ans : l'épave de l'Orpheus semble fasciner les jeunes gens... mais pas autant que les vieilles bandes de films que le père de Max a retrouvées dans le grenier de la maison de la plage. Et qu'en est-il des voix que se met à entendre la petite Irina ? Des rumeurs qui circulent à propos de Victor Kray ? Et de ce tombeau vide, dans le cimetière du village ? Le personnage de Caïn, sorcier maléfique dont le nom surgit parfois dans les histoires du cru, serait-il réel ?

"Allez en enfer ! dit-elle en contenant sa rage.
- Mais, ma chère enfant, j'en viens !" répliqua-t-il.

Secrets, nuits de tempête, sorcellerie, pactes avec le Diable, phénomènes surnaturels, abolition du temps qui passe : autant de thèmes chers à Zafon et qui fonctionnent toujours, avec moi du moins ! J'ai de nouveau été conquise par l'ambiance obscure et glaciale que l'auteur parvient à instaurer et par ses personnages, toujours fascinants. Un court récit absolument diabolique et délicieux. Merci, Choco-Mum, pour le prêt (et je n'oublie pas que c'est toi qui m'as fait découvrir cet incroyable auteur espagnol) ^_^ ! 
212 pages

Déjà lus du même auteur : Marina - Le Jeu de l'angeLe Prisonnier du ciel - Les Lumières de septembre.

2019b