71uevU4XfGL

Il y a quelques semaines, je vous avais promis pour cet hiver des chroniques "lecture et écran" regroupées, plutÎt que plusieurs articles indépendants. Voici donc le premier florilÚge givré que je vous propose (et attention, on est biiiien loin des tasses de thé et des guirlandes de mes derniers billets ;-p).
Depuis début novembre, j'ai en effet eu l'occasion de lire pas mal d'histoires à suspense, des thrillers aussi froids qu'efficaces (enfin, pour la plupart), peuplés de personnages rugueux et bourrus. En voici 5 rassemblés ici, du plus-au-sud vers le grand nord. En bonus, tout en bas : le film "Le crime de l'Orient-Express" (2017), quand le tout-Hollywood s'offre une petite balade en train hivernale...

💕 Bernard Minier, GlacĂ© (2011)

Sans tiolptre 1
(Une fois n'est pas coutume, j'ai inséré la couverture japonaise que je trouve trÚs belle, avec son barrage enneigé.)

Dans l'esprit et l'ambiance des "RiviĂšres pourpres" (je n'ai vu que le film avec Jean RĂ©no et Vincent Cassel, que j'avais adorĂ©), nous voici en 2008 dans les PyrĂ©nĂ©es, Ă  Saint-Martin-de-Comminges, oĂč la neige recouvre les habitations de cette petite ville fictive. Plus haut dans la montagne, Ă  2000 mĂštres d'altitude, un cheval magnifique, la bĂȘte prĂ©fĂ©rĂ©e d'Eric Lombard, milliardaire des mĂ©dias et des produits pharmaceutiques, est retrouvĂ©e par l'Ă©quipe chargĂ©e d'entretenir une vieille centrale hydro-Ă©lectrique. Ou plutĂŽt, son cadavre. Car les hommes se retrouvent face Ă  l'animal, dĂ©pecĂ© et dĂ©capitĂ©, suspendu aux cĂąbles-pivots du tĂ©lĂ©phĂ©rique ! Le commandant Martin Servaz, 40 ans, divorcĂ©, Ă©lectron libre de la PJ de Toulouse, est envoyĂ© sur place, assister la gendarme du cru, IrĂšne Ziegler, dans son enquĂȘte. EnquĂȘte qui prendra vite un autre tournant lorsque, peu de temps aprĂšs, le pharmacien de Sain-Martin est retrouvĂ© assassinĂ©, pendu Ă  un pont de la commune, dans une autre mise en scĂšne macabre. Ajoutez Ă  cela que la vallĂ©e abrite un institut psychiatrique rassemblant 88 psychopathes et tueurs en sĂ©rie venus de toute l'Europe... Enfin, voilĂ , quoi.

Sans titre 3
(Au centre, mini-série adaptée du roman, avec Charles Berling dans le rÎle de Servaz.)

Quel cadre rĂȘvĂ© pour un thriller brillant ! Entre le thĂšme de la folie et celui de la montagne, je me suis rĂ©galĂ©e. Sur fond d'hiver, de journĂ©es sombres et de pluies verglaçantes, j'ai beaucoup aimĂ© suivre le dĂ©roulĂ© de ce rĂ©cit sous tension empruntĂ© Ă  la mĂ©diathĂšque. EmbrouillĂ© juste ce qu'il faut : des fausses pistes, des fausses routes, quelques faux amis. Passionnant. Un auteur que je relirai avec plaisir.
553 pages

Niko Tackian, Avalanche HĂŽtel (2019)

9782702163290-001-T

NĂ© en 1973, le français Niko Tackian est co-scĂ©nariste, aux cĂŽtĂ©s de Franck Thilliez, de la sĂ©rie policiĂšre (et montagnarde) "Alex Hugo" (avec Samuel Le Bihan - un feuilleton que j'ai dĂ©jĂ  eu l'occasion d'apprĂ©cier).

ob_6578c2_alexhugo
(Samuel Le Bihan et Lionnel Astier)

Oscillant entre Shining (et l'Overlook Hotel), l'Ă©pisode "Les travaux d'Hercule" (Poirot, saison 13) et "The Grand Budapest Hotel", ce thriller enneigĂ© sorti cette annĂ©e nous emmĂšne sur les pistes glacĂ©es des Alpes suisses, en plein mois de janvier et mĂȘme en pleine tempĂȘte. Janvier 1980 : Joshua Auberson est agent de sĂ©curitĂ© Ă  l'Avalanche HĂŽtel, un sublime palace dans lequel une jeune fille fortunĂ©e vient de s'Ă©vaporer dans la nature. Joshua sent que quelque chose d'autre cloche, et pour cause : quelque temps plus tard, il se rĂ©veille dans un lit d'hĂŽpital, en janvier 2018 ! L'hĂŽtel tombe en ruines, Joshua est policier, ça fait presque 40 ans que le mystĂšre entourant la disparition de Catherine Alexander demeure mais une inconnue d'une trentaine d'annĂ©es vient d'ĂȘtre retrouvĂ©e dans la montagne, frigorifiĂ©e : elle est dans le coma.

Sans titre 2

Passionnante course contre la montre, contre la neige et contre l'oubli, ce roman policier pas banal m'a d'abord bluffée avant de finir sur une note finalement plus classique, plus attendue. Les paysages d'altitude, le lac Léman, la ville de Montreux, bref les décors m'ont beaucoup plu, et tout ce qui a trait au fonctionnement du cerveau, de la mémoire m'a paru fascinant. Enfin, les petits clins d'oeil à Stephen King m'ont fait sourire. Emprunté à la médiathÚque également.
263 pages

Ken Follett, Peur blanche (2004)

Sanps titre 1

Deux jours avant NoĂ«l, en Ecosse, Ă  proximitĂ© de la ville d'Inverburn, un grand laboratoire privĂ© spĂ©cialisĂ© dans la conception de mĂ©dicaments antiviraux est la cible des mĂ©dias : en effet, un employĂ© a fait sortir en cachette du labo un lapin infectĂ© d'un virus mortel et est lui-mĂȘme mort, contaminĂ© par cette variante d'Ebola. Une arme biologique effroyable. Antonia, dite Toni, Gallo, la trentaine, cĂ©libataire, ancienne flic et responsable de la sĂ©curitĂ© d'Oxenford Medical est sur les nerfs ; elle doit gĂ©rer la crise, tout en gĂ©rant son dĂ©sir grandissant pour son patron, un scientifique riche et veuf dont le fils, Kit, semble incontrĂŽlable, criblĂ© de dettes et a des frĂ©quentations pour le moins dangereuses.
Cambriolage Ă  main armĂ©e, biorisque maximum, tempĂȘte de neige, prise d'otages, crise familiale : de bons ingrĂ©dients pour ce thriller correct mais un brin longuet et qui ne me laissera pas un souvenir inoubliable.
442 pages

Denis Lépée, "Les Engloutis" (2018)

Sans titre 1

Nous voici au coeur du golfe de Finlande, dans les eaux glacées de la Mer Baltique, à proximité du territoire russe. C'est le début du printemps mais, vu la couverture et les températures frisquettes évoquées, ça colle avec l'hiver chez nous ! ;-p Le plongeur-archéologue Tommaso Mac Donnell à le tempérament sanguin de ses origines : mi-italiennes, mi-écossaises. Se remettant difficilement d'un double deuil, il débarque sur place à la demande de Mika, un ami qu'il n'a pas revu depuis 30 ans. Mika est devenu maire d'une petite ville cÎtiÚre finlandaise, Kotka (Ness... ^_^), et demande à Tommaso de venir faire les relevés et les vérifications nécessaires à l'installation d'un parc éolien offshore. Le nouvel arrivant, plus à l'aise sous l'eau que sur la terre ferme, loge dans une maison ancienne qui appartient à la municipalité, et y trouve un jour le journal d'un Russe amateur d'échecs qui a apparemment habité là en 1918 : ayant attendu en vain l'arrivée par cargo d'un "trésor" convoyé par sa fiancée, un trésor censé sauver la maison impériale, le jeune homme n'a pu que retrouver les débris du navire, apparemment englouti par la Baltique dans des circonstances mystérieuses... Intrigué et captivé par cette histoire de possible trésor à retrouver, Tommaso part à la recherche de l'épave, tout en travaillant pour Mika et en échappant aux menaces qui pÚsent sur la mission.
L'idée de départ ainsi que le cadre me plaisaient beaucoup, une sorte de CimetiÚre des bateaux sans nom scandinave ! Malheureusement, j'ai été plutÎt déçue par ma lecture : des maladresses dans l'orthographe, trop de facilité dans les fins de chapitres, un personnage principal qui ne m'a pas vraiment plu. Cet ouvrage ferait sans doute un bon téléfilm mais je n'ai pas été emballée plus que ça au final.
391 pages (survolées pour la seconde moitié)

Ragnar Jonasson, "Mörk" (2014)

Sans titre 1

("Mörk", en islandais, signifie "objectifs") Dans une petite ville du nord de l'Islande anciennement connue pour ses incroyables pĂȘches au hareng et nichĂ©e Ă  l'ombre de gigantesques montagnes, le jeune inspecteur Ari Thor a un nouveau patron, Herjolfur. Ils sont deux pour faire rĂ©gner l'ordre dans le coin mais ils ne se connaissent pas trĂšs bien... Ari Thor se relĂšve tout juste d'une grippe carabinĂ©e, a un petit garçon de 10 mois qui se lĂšve trÚÚÚs tĂŽt le matin et sa femme Kristin, mĂ©decin, lui paraĂźt bien distante en ce moment ; il n'a donc pas fait trop d'efforts pour lier connaissance avec son chef. Et puis l'ordre n'est pas trĂšs difficile Ă  maintenir car il y a quasiment zĂ©ro dĂ©linquance en Islande ! Aussi, lorsqu'un soir Herjolfur se fait tirer dessus en approchant d'une maison abandonnĂ©e dans les bois Ă  la pĂ©riphĂ©rie de la bourgade, le pays tout entier se trouve-t-il en Ă©moi : jamais un policier ne s'Ă©tait fait agresser par balle sur l'Ăźle ; encore moins un policier en service ! L'ancien supĂ©rieur d'Ari Thor revient de la grande ville pour assister le hĂ©ros dans l'enquĂȘte, une enquĂȘte tortueuse, hĂ©rissĂ©e de fausses pistes (noires).
L'ambiance, froideinsulaire et scandinave, de ce polar m'a bien plu. Le scĂ©nario, lui, Ă  part la rĂ©vĂ©lation finale, suit pour le reste un schĂ©ma assez classique. A lire pour le cĂŽtĂ© nordique.
Merci, Choco-Mum, pour la primeur ! ^_^
274 pages

💕 Le film "Le crime de l'Orient-Express" (2017)
de et avec Kenneth Branagh, et aussi Johnny Depp, Michelle Pfeiffer,
Judi Dench, Daisy Ridley, Penelope Cruz, Willem Dafoe...

p

Une leçon de cinéma, tout simplement...
Et pourtant, j'en ai vu des Ă©pisodes et des adaptations des enquĂȘtes d'Hercule Poirot !

poirot4

Mais là, Kenneth Branagh s'approprie le personnage pour nous en offrir une incarnation à la fois ébouriffante (mais pas question de décoiffer la moustache, rassurez-vous ^_^), ambitieuse et diablement plus profonde : imaginez la rencontre d'Agatha Christie et de William Shakespeare !

Sans^l titre 1

On connaĂźt tous plus ou moins le pitch du roman : un train bloquĂ© par la neige, une bonne douzaine de personnages sans lien apparent les uns avec les autres, un escroc menacĂ© de mort, un crime nocturne. Les acteurs sont tous incroyablement bons (pas Ă©tonnant avec une telle plĂ©iade de stars) et les dĂ©cors enneigĂ©s absolument grandioses. 

Sans titre 1

Quant au symbolisme et aux choix esthĂ©tiques de plans ou de positions de la camĂ©ra, chapeau bas (il y a mĂȘme quelques plans-sĂ©quences d'anthologie) : avec Totoro, on s'est rĂ©galĂ©s vendredi soir. Un excellent "whodunit" Ă  ne surtout pas manquer ; du grand art, tout en finesse et en Ă©lĂ©gance.

2832827481
(billet 2019 n°20)

ob_66c4c9_challengechristmastime2019bisbis 73301251_449559315677273_1344306290993659904_n