61ONZ4bNAJL

Japon, île d'Hokkaido, 1884. Yuko, 17 ans, fils d'un prêtre shintoïste, décide de devenir poète car, selon lui, la poésie embrasse tout à la fois la calligraphie, la danse et la musique. Il affirme également qu'il n'aura qu'un seul et unique sujet : la neige. 77 haikus par hiver, c'est ce que son père lui accorde pour aiguiser son art ; le reste de l'année, il restera à la maison et oubliera sa lubie.
Alors, chaque hiver, Yuko se réfugie dans les Alpes Japonaises et célèbre la blancheur en utilisant sa plume. C'est là, dans une grotte de glace, qu'il trouve le corps d'une Européenne, blonde, diaphane, belle et fascinante, portant un justaucorps d'équilibriste. Il en tombe immédiatement amoureux... Le jour où le poète officiel de l'Empereur remarque le don du jeune homme pour la création littéraire, il lui demande aussi d'insuffler un peu de couleurs à ses vers s'il souhaite devenir poète de cour : il pourrait donc tirer profit de quelques mois de formation auprès du vieux peintre aveugle Soseki, qui était jadis samouraï et marié à une magnifique Française funambule...
Style ciselé et aérien, célébration de l'art et de la passion, récit initiatique : ce très court ouvrage, sans aller jusqu'à m'envoûter, m'a pourtant étonnée et emportée. La beauté fait toujours du bien.
Merci, Choco-Mum, pour le prêt ! ^_^
96 pages

0LOGO2 0LOGO1