Publicité
🍪 Fondant Grignote 🍰

Le tout premier pixel de ce cottage-ranch-refuge a été posé en septembre 2009 (avant ça, je bloguais "en secret" ;-p). J'espère que vous vous sentirez bien dans ma seconde maison, un terrier de clics et qu'on croque, où collectionner coups de coeur et jolis souvenirs...

Archives
8 mai 2020

Entremets, "entre, mai", "entre-mais...", nature, temps bien employé et reprise

Sans titre 7

A l'heure où il va bientôt nous falloir quitter la sécurité de nos petits nids (du moins pour ceux qui, comme nous, ont eu la chance de vivre un confinement dans une relative sérénité et qui sont pleinement conscients d'avoir été des privilégiés - il n'y a qu'à comparer avec nos amies infirmières ou caissières, ou avec nos copains entrepreneurs qui sont vraiment mal, déçus par le décalage entre les promesses et la réalité), je voulais vous adresser ce dernier billet confiné.

Un billet gourmand, grâce aux dernières créations de Vir, de Choco-Mum, de Ness et de Choco-Bro : Vir a réalisé des mendiants, des "rock cakes" et des verrines praliné / myrtille ; Choco-Mum a concocté un cake aux fruits confits, des babas ainsi qu'un gâteau de Savoie ; du côté de Ness, un beau pain au levain maison et une tarte à la rhubarbe ; enfin, Choco-Bro a préparé un gâteau poire / chocolat tout rond, tout doré, plus un cake aux lardons. Chapeau, les cuistots, et merci pour vos affectueuses (et savoureuses) contributions ! ^_^

Sans titre 1

Un billet fleuri : Totoro et le Lardon ont planté des fraises puis quelques plants de tomates, mis en pot de la verveine citronnelle et des pélargoniums pour chasser les moustiques qui commencent déjà à nous croquer les mollets, les premières roses ont éclos et elles ne sont pas les seules...

Sans titre 6

Celui qui aura peut-être le plus profité de ce grand confinement (à part le Koaloups), c'est finalement le jardin : Totoro a nettoyé et rangé la cave, sorti le grand parasol et lavé toute la terrasse ; il a taillé nos haies, coupé la plupart des petits pins qui gênaient nos chênes, en a profité pour scier de petits tronçons et refaire les bordurettes qui retiennent la terre dans la colline ; il a aussi débroussaillé, passé la tondeuse, brûlé tous les branchages en attente, réaménagé le coin feu ; on a allègrement désherbé les dalles et les graviers de devant, de même que l'allée de cailloux de derrière.

Sans titre 1

Mais la maison a, elle aussi, bénéficé de cette parenthèse de 2 mois : on a fait du tri dans le grenier et jeté tous les cartons qui prenaient de la place pour rien ; j'ai fait à fond toutes les vitres de la cuisine et lavé tous les rideaux ; re-rangé (puis re-re-rangé) nos 3 placards et classé la plupart de nos photos en souffrance ; après avoir trié tous les vêtements de William, je me suis attaquée aux plaids et aux taies d'oreiller pour préparer un gros sac destiné aux Restos du Coeur.

D'ailleurs, ce confinement aura été une belle occasion de revenir aux valeurs essentielles, une invitation à réfléchir à nos modes de vie. Ca nous a confortés, entre autres choses, dans l'idée de partage, de non-gaspillage, dans notre volonté de faire avec ce qu'on a et de n'acheter que de l'utile ; sourire et faire sourire ; ça nous encore rapprochés de la nature, ça a encore renforcé le lien entre nous 3 (vive les bisous et les câlins ^_^) et ça nous a rappelé ce que ça faisait de pouvoir prendre le temps... Pourvu que, de façon générale, nous retenions ces leçons !

Au final, si on ajoute le télétravail (très, très prenant, travail facilement multiplié par 2, par 3 certains jours), les courses à désinfecter, les heures de promenades autorisées, les pauses blog ou série et le temps réservé à la communication (sous toutes ses formes) avec nos proches et amis, ces 58 journées passées tous les 3, ensemble, se sont un peu-beaucoup ressemblées (par exemple, jamais je n'aurais pensé que le Loustic ferait la sieste chaque jour et ça a pourtant été le cas pendant 8 semaines) mais ont toujours été bien remplies et ont, au bout du compte, filé à toute allure ! Chez vous aussi ?

Sans titre 1

A présent, avec les masques qu'on a pu se procurer (alors que l'Etat en a promis à chaque enseignant et qu'ils sont obligatoires dans le secondaire, AUCUN n'est encore arrivé jusqu'aux établissements de notre département alpin plutôt épargné avec seulement 16 décès - rien à voir avec Mayotte, le quart Nord-Est ou l'Île de France !), du gel hydroalcoolique, des lingettes désinfectantes, un protocole sanitaire de 53 pages à ingurgiter et à appliquer sans faute, on s'apprête à reprendre le chemin de nos collèges dès lundi, même si l'organisation demeure encore assez floue dans l'ensemble.

D'abord pour des réunions (tout en continuant à assurer la continuité pédagogique de nos classes, bien sûr) puis pour recevoir les élèves de 6e-5e qui reviendront (tout en poursuivant le travail en ligne pour ceux qui choisissent de rester chez eux + pour nos 3e/2nde qui ne rentreraient que début juin). J'interviens cette année dans 2 classes de 6e et 3 classes de 5e ; Totoro est prof principal d'une 5e.

Ce ne sera pas simple (pas tant avec les enfants qui jouent visiblement un faible rôle dans la pandémie ; ce sera plutôt avec les autres adultes, même si beaucoup ne peuvent pas revenir). Mais nous ne présentons aucune contre-indication médicale directe, on n'est pas du genre à absolument trouver une raison de ne pas aller travailler et notre nounou peut recommencer à garder le Lardon (ça va nous faire bizarre ; on s'est régalés pendant 2 mois !) aux côtés d'enfants d'infirmières exerçant dans les hôpitaux de la région. Alors si nous ne retournons pas en classe, qui le fera ? Et puis, on a plutôt envie de reprendre (au début, j'ai eu du mal à m'y faire mais, depuis, l'idée a fait son chemin). Comme la plupart des gens, on ne s'est jamais arrêtés de travailler (de la maison) ; maintenant, il est temps de réinvestir nos salles de coursA vrai dire, je m'inquiète encore plus de la charge de boulot à venir que du réel danger couru dans nos 3 établissements cumulés... La règle que je m'impose en ce moment, c'est d'avoir (au moins) une semaine de supports de cours prêts à l'avance mais ce n'est pas toujours facile, selon les classes (en temps normal, j'en ai plus en réserve mais il y a bien moins de contraintes).

Sans titre 1
(Le Lardon continuera à m'offrir de chouettes spectacles de dinos pendant que je travaillerai sur l'ordi : dans tous les cas, les copies resteront numériques encore jusqu'à la fin de l'année.)

On fera de notre mieux, comme tout le monde.
Et dire qu'avant le 13 mars,
un bon stylo rouge et un cartable neuf nous suffisaient pour envisager une rentrée !! :-)

Sans tiltre 1

Et tant pis si ça fait un peu too much ;-p : ces jours-ci, j'écoute en boucle la chanson feel good "Unstoppable" de la géniale Sia (illustrée dans cette vidéo avec des extraits du film "Wonder Woman" qu'on avait adoré). Je la trouve particulièrement inspirante ; elle me donne la pêche, pas à vous ? Si ça peut tous nous encourager et nous aider à nous sentir plus fort(e)s, alors tant mieux ! ;-)

... I put my armor on, show you how strong I am.
I'm unstoppable, I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yeah, I win every single game.
I'm so powerful I don't need batteries to play. I'm so confident. Yeah, I'm unstoppable today ...

Sans titre 1

Sur ce, je vous souhaite de tout coeur un agréable week-end et un déconfinement en douceur, sans trop de mauvaises surprises pour que nos soignants puissent enfin souffler un peu. Je pense surtout bien à vous, dans l'Est et à Paris... Partout, le virus est toujours là ; on va juste apprendre à vivre avecContinuez donc à prendre grand soin de vous (nous, c'est certain, nous allons continuer à nous montrer aussi prudents et responsables que possible encore quelque temps ; les autres peuvent bien faire ce qu'ils veulent) et à très bientôt, très, très chers lecteurs ! ;-)

Logo2020b
(billet 2020 n°15)

Publicité
Commentaires
E
Je comprends tellement tes craintes pour la reprise... Comme tu le sais je suis en arrêt mais je compatis vraiment avec tous les collègues... Mais dans mon établissement il a été décidé que pour les 6e-5e qui ne reprennent pas, la continuité pédagogique ne serait rien de plus que le cahier de texte de ceux qui sont en cours pour qu'il n'y ait pas plus de travail pour le prof. Et quand j'ai appelé tous les élèves de 4e dont je suis PP la semaine dernière pour leur expliquer la situation, je leur ai dit qu'il ne faudrait pas s'étonner si les profs étaient moins présents sur la continuité pédagogique, moins réactifs ou que le travail était moins intensif parce qu'ils seraient aussi en classe avec le 6e-5e au collège et tout le monde a bien compris qu'ils ne pouvaient pas être partout en même temps. Bon courage !
Répondre
S
Je me suis complètement retrouvée dans tes mots (comme bien souvent). <br /> <br /> J'aurais pu rester à distance, je suis considérée comme à risque, mais comme tu l'as dit "si nous ne retournons pas en classe, qui le fera ?". Il fallait bien se lancer à un moment, alors me voilà sur le terrain.<br /> <br /> Le retour à l'école est compliqué, prenant parce qu'on voudrait pouvoir se dédoubler, se tripler, se multiplier ... pour ne pas mettre ce qui ne reviennent pas de côté. Et que c'est difficile de dire stop, c'est sportif cette reprise. <br /> <br /> Mais je l'avoue, c'est finalement agréable de retrouver un cadre connu, d'avoir de nouveau les enfants devant sois.<br /> <br /> Pour le moment j'en ai 8 chaque jours, ça va. Je me demande ce que ce sera quand ils seront plus nombreux.<br /> <br /> Profite bien de ton weekend.
Répondre
M
Et sinon, de notre côté, c'est plutôt le chaos. La maison n'a jamais été aussi peu rangée mais avec mon bébé, mes deux grands qui ont énormément de travail (surtout le grand) et mon homme qui a du mal à arrêter le télétravail même quand ce n'est plus l'heure, je peine à tout gérer. On est en plein travaux en plus car on fait agrandir notre maison... Les travaux ont été stoppés en plein milieu pendant un mois et demi et ont repris depuis le déconfinement. On a hâte de retrouver notre espace et de pouvoir tout réorganiser sereinement. Mais bon, tout ça ce n'est pas grave, on a passé de merveilleux moments tous ensemble et on a bien profité. J'ai du mal à laisser mes petits reprendre le chemin de l'école, cela me fait peur. Ils sont encore à la maison. On verra dans quelque temps...
Répondre
M
Voilà un billet cocooning plein de réconfort. J'espère que ta semaine s'est bien passée. C'est vrai que c'est fou de penser à toutes ces choses qui vont changer, à toutes ces précautions que l'on doit prendre. Finalement, on avait la chance/le luxe ? de pouvoir sortir, voir du monde, aller travailler sans se soucier de rien d'autre. Ce serait tellement chouette de pouvoir y revenir... Courage à toi. Moi aussi, j'aime beaucoup cette chanson de Sia qui donne la pêche !
Répondre
B
Quelle belle mosaïque gourmande et quel beau billet plein de positivité!<br /> <br /> Je te souhaite la rentrée la plus sereine possible. Il est difficile de se projeter, d'anticiper. Pour nous ce sera, un seul sur les trois qui fera sa rentrée. Le déconfinement est là mais n'a pas (encore) changé grand-chose à nos façons de faire.<br /> <br /> Comme toi, le confinement nous a permis de ranger, de faire du vide, d'essayer d'aller à l’essentiel; mais pour ma part, j'en sors fatiguée.J'aimerais marcher dehors, en forêt, dans un parc. Ce n'est pas encore possible ici.<br /> <br /> Alors, on fait avec et on passe un jour après l'autre!<br /> <br /> <br /> <br /> Bon retour Fondant!
Répondre
Newsletter
Publicité

Tous mes liens préférés (blogs et vidéos) se trouvent dans le menu horizontal, en haut. ;-)

Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 138 689
Publicité