Sans titre 7

A l'heure oĂč il va bientĂŽt nous falloir quitter la sĂ©curitĂ© de nos petits nids (du moins pour ceux qui, comme nous, ont eu la chance de vivre un confinement dans une relative sĂ©rĂ©nitĂ© et qui sont pleinement conscients d'avoir Ă©tĂ© des privilĂ©giĂ©s - il n'y a qu'Ă  comparer avec nos amies infirmiĂšres ou caissiĂšres, ou avec nos copains entrepreneurs qui sont vraiment mal, déçus par le dĂ©calage entre les promesses et la rĂ©alitĂ©), je voulais vous adresser ce dernier billet confinĂ©.

Un billet gourmand, grĂące aux derniĂšres crĂ©ations de Vir, de Choco-Mum, de Ness et de Choco-Bro : Vir a rĂ©alisĂ© des mendiants, des "rock cakes" et des verrines pralinĂ© / myrtille ; Choco-Mum a concoctĂ© un cake aux fruits confits, des babas ainsi qu'un gĂąteau de Savoie ; du cĂŽtĂ© de Ness, un beau pain au levain maison et une tarte Ă  la rhubarbe ; enfin, Choco-Bro a prĂ©parĂ© un gĂąteau poire / chocolat tout rond, tout dorĂ©, plus un cake aux lardons. Chapeau, les cuistots, et merci pour vos affectueuses (et savoureuses) contributions ! ^_^

Sans titre 1

Un billet fleuri : Totoro et le Lardon ont planté des fraises puis quelques plants de tomates, mis en pot de la verveine citronnelle et des pélargoniums pour chasser les moustiques qui commencent déjà à nous croquer les mollets, les premiÚres roses ont éclos et elles ne sont pas les seules...

Sans titre 6

Celui qui aura peut-ĂȘtre le plus profitĂ© de ce grand confinement (Ă  part le Koaloups), c'est finalement le jardin : Totoro a nettoyĂ© et rangĂ© la cave, sorti le grand parasol et lavĂ© toute la terrasse ; il a taillĂ© nos haies, coupĂ© la plupart des petits pins qui gĂȘnaient nos chĂȘnes, en a profitĂ© pour scier de petits tronçons et refaire les bordurettes qui retiennent la terre dans la colline ; il a aussi dĂ©broussaillĂ©, passĂ© la tondeuse, brĂ»lĂ© tous les branchages en attente, rĂ©amĂ©nagĂ© le coin feu ; on a allĂšgrement dĂ©sherbĂ© les dalles et les graviers de devant, de mĂȘme que l'allĂ©e de cailloux de derriĂšre.

Sans titre 1

Mais la maison a, elle aussi, bĂ©nĂ©ficĂ© de cette parenthĂšse de 2 mois : on a fait du tri dans le grenier et jetĂ© tous les cartons qui prenaient de la place pour rien ; j'ai fait Ă  fond toutes les vitres de la cuisine et lavĂ© tous les rideaux ; re-rangĂ© (puis re-re-rangĂ©) nos 3 placards et classĂ© la plupart de nos photos en souffrance ; aprĂšs avoir triĂ© tous les vĂȘtements de William, je me suis attaquĂ©e aux plaids et aux taies d'oreiller pour prĂ©parer un gros sac destinĂ© aux Restos du Coeur.

D'ailleurs, ce confinement aura été une belle occasion de revenir aux valeurs essentielles, une invitation à réfléchir à nos modes de vie. Ca nous a confortés, entre autres choses, dans l'idée de partage, de non-gaspillage, dans notre volonté de faire avec ce qu'on a et de n'acheter que de l'utile ; sourire et faire sourire ; ça nous encore rapprochés de la nature, ça a encore renforcé le lien entre nous 3 (vive les bisous et les cùlins ^_^) et ça nous a rappelé ce que ça faisait de pouvoir prendre le temps... Pourvu que, de façon générale, nous retenions ces leçons !

Au final, si on ajoute le tĂ©lĂ©travail (trĂšs, trĂšs prenant, travail facilement multipliĂ© par 2, par 3 certains jours), les courses Ă  dĂ©sinfecter, les heures de promenades autorisĂ©es, les pauses blog ou sĂ©rie et le temps rĂ©servĂ© Ă  la communication (sous toutes ses formes) avec nos proches et amis, ces 58 journĂ©es passĂ©es tous les 3, ensemble, se sont un peu-beaucoup ressemblĂ©es (par exemple, jamais je n'aurais pensĂ© que le Loustic ferait la sieste chaque jour et ça a pourtant Ă©tĂ© le cas pendant 8 semaines) mais ont toujours Ă©tĂ© bien remplies et ont, au bout du compte, filĂ© Ă  toute allure ! Chez vous aussi ?

Sans titre 1

A prĂ©sent, avec les masques qu'on a pu se procurer (alors que l'Etat en a promis Ă  chaque enseignant et qu'ils sont obligatoires dans le secondaire, AUCUN n'est encore arrivĂ© jusqu'aux Ă©tablissements de notre dĂ©partement alpin plutĂŽt Ă©pargnĂ© avec seulement 16 dĂ©cĂšs - rien Ă  voir avec Mayotte, le quart Nord-Est ou l'Île de France !), du gel hydroalcoolique, des lingettes dĂ©sinfectantes, un protocole sanitaire de 53 pages Ă  ingurgiter et Ă  appliquer sans faute, on s'apprĂȘte Ă  reprendre le chemin de nos collĂšges dĂšs lundi, mĂȘme si l'organisation demeure encore assez floue dans l'ensemble.

D'abord pour des réunions (tout en continuant à assurer la continuité pédagogique de nos classes, bien sûr) puis pour recevoir les élÚves de 6e-5e qui reviendront (tout en poursuivant le travail en ligne pour ceux qui choisissent de rester chez eux + pour nos 3e/2nde qui ne rentreraient que début juin). J'interviens cette année dans 2 classes de 6e et 3 classes de 5e ; Totoro est prof principal d'une 5e.

Ce ne sera pas simple (pas tant avec les enfants qui jouent visiblement un faible rĂŽle dans la pandĂ©mie ; ce sera plutĂŽt avec les autres adultes, mĂȘme si beaucoup ne peuvent pas revenir). Mais nous ne prĂ©sentons aucune contre-indication mĂ©dicale directe, on n'est pas du genre Ă  absolument trouver une raison de ne pas aller travailler et notre nounou peut recommencer Ă  garder le Lardon (ça va nous faire bizarre ; on s'est rĂ©galĂ©s pendant 2 mois !) aux cĂŽtĂ©s d'enfants d'infirmiĂšres exerçant dans les hĂŽpitaux de la rĂ©gion. Alors si nous ne retournons pas en classe, qui le fera ? Et puis, on a plutĂŽt envie de reprendre (au dĂ©but, j'ai eu du mal Ă  m'y faire mais, depuis, l'idĂ©e a fait son chemin). Comme la plupart des gens, on ne s'est jamais arrĂȘtĂ©s de travailler (de la maison) ; maintenant, il est temps de rĂ©investir nos salles de coursA vrai dire, je m'inquiĂšte encore plus de la charge de boulot Ă  venir que du rĂ©el danger couru dans nos 3 Ă©tablissements cumulĂ©s... La rĂšgle que je m'impose en ce moment, c'est d'avoir (au moins) une semaine de supports de cours prĂȘts Ă  l'avance mais ce n'est pas toujours facile, selon les classes (en temps normal, j'en ai plus en rĂ©serve mais il y a bien moins de contraintes).

Sans titre 1
(Le Lardon continuera à m'offrir de chouettes spectacles de dinos pendant que je travaillerai sur l'ordi : dans tous les cas, les copies resteront numériques encore jusqu'à la fin de l'année.)

On fera de notre mieux, comme tout le monde.
Et dire qu'avant le 13 mars,
un bon stylo rouge et un cartable neuf nous suffisaient pour envisager une rentrée !! :-)

Sans tiltre 1

Et tant pis si ça fait un peu too much ;-p : ces jours-ci, j'Ă©coute en boucle la chanson feel good "Unstoppable" de la gĂ©niale Sia (illustrĂ©e dans cette vidĂ©o avec des extraits du film "Wonder Woman" qu'on avait adorĂ©). Je la trouve particuliĂšrement inspirante ; elle me donne la pĂȘche, pas Ă  vous ? Si ça peut tous nous encourager et nous aider Ă  nous sentir plus fort(e)s, alors tant mieux ! ;-)

... I put my armor on, show you how strong I am.
I'm unstoppable, I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yeah, I win every single game.
I'm so powerful I don't need batteries to play. I'm so confident. Yeah, I'm unstoppable today ...

Sans titre 1

Sur ce, je vous souhaite de tout coeur un agréable week-end et un déconfinement en douceur, sans trop de mauvaises surprises pour que nos soignants puissent enfin souffler un peu. Je pense surtout bien à vous, dans l'Est et à Paris... Partout, le virus est toujours là ; on va juste apprendre à vivre avecContinuez donc à prendre grand soin de vous (nous, c'est certain, nous allons continuer à nous montrer aussi prudents et responsables que possible encore quelque temps ; les autres peuvent bien faire ce qu'ils veulent) et à trÚs bientÎt, trÚs, trÚs chers lecteurs ! ;-)

Logo2020b
(billet 2020 n°15)