oSans titre 1

(saisons 4 Ă  6)

Voici l'éblouissante série qui fut responsable du trÚs, trÚs (trÚs, trÚs) net ralentissement de mon rythme de lecture fin janvier / début février (les 3 premiÚres saisons - soit environ 30 épisodes de 55 minutes en moyenne - furent englouties en une dizaine de jours) : le feuilleton historico-dramatique culte créé par Julian Fellowes (Belgravia) et que j'ai découvert cent ans aprÚs tout le monde !
Au passage, CĂ©line, tu avais 1000 fois raison : j'ai A-DO-RÉ ! ^_^
Comme vous connaissez sans doute dĂ©jĂ  l'histoire, je vous propose simplement une liste de tout ce qui m'a plu dans ces 3 premiĂšres saisons (sans trop de spoilers - on ne sait jamais, il reste peut-ĂȘtre des irrĂ©ductibles qui, comme moi il y a peu, n'auraient pas encore dĂ©couvert la sĂ©rie).

oSans titre 6

Le dĂ©licieux accent et l'humour britanniques. La vie Ă  Downton, petit village du vert Yorkshire, oĂč on retrouve partout l'empreinte des aristocrates du cru : les Crawley.

oSans titre 30

Le destin de la famille Crawley, Ă  la tĂȘte de laquelle se trouve le Comte Lord Grantham (Hugh Bonneville), qui a Ă©pousĂ© par intĂ©rĂȘt Cora Levinson (Elizabeth McGovern), une AmĂ©ricaine fortunĂ©e dont il est vite tombĂ© vĂ©ritablement amoureux. Ensemble, ils ont eu 3 filles : Mary, Edith, Sybil. Pas d'hĂ©ritier mĂąle et, lorsque le Titanic sombre en emportant les 2 prĂ©tendants au titre, Robert Crawley fait venir Ă  Downton une lointaine cousine Isobel et son fils, le charmant Matthew, avocat, dans l'espoir qu'ils tombent amoureux du domaine. Matthew ne sera pas seulement sous le charme de Downton ; il tombera Ă©galement trĂšs vite amoureux de Lady Mary.

oSans titre 31

Le personnage piquant, croustillant, absolument extra de la duchesse douairiĂšre, la mĂšre de Robert, Lady Violet Grantham (brillamment interprĂ©tĂ©e par la grande Maggie Smith, pĂ©riode post-"Harry Potter"). PrĂȘts pour un florilĂšge de ses meilleures reparties ?

olSans titre 3oSans titre 32oSans titre 36
oSans titre 33
oSans titre 37oSans titre 35

La guéguerre entre Lady Violet et la cousine Isobel (Penelope Wilton), puis entre Lady Violet et Martha Levinson, la trÚs américaine mÚre de Cora (délicieusement incarnée par Shirley McLaine) !

oSans titre 34

L'élégance, la classe, les codes d'un autre temps. Les somptueux décors qui font de Downton une bùtisse absolument sublime :

oSans titre 9

Les coulisses du cĂŽtĂ© des serviteurs. La jolie relation entre Mrs Hughes, la gouvernante en chef, et M. Carson, le majordome qui gĂšre tout le personnel. Mrs Patmore, la cuisiniĂšre qui n'a pas la langue dans sa poche. Les trĂšs nombreuses scĂšnes consacrĂ©es Ă  la prĂ©paration des mets puis aux repas en eux-mĂȘmes (ceux des maĂźtres comme ceux des domestiques), les tea-times, les dĂźners de gala...

oiSans titre 4omSans titre 2
opSans titre 3

Les liens, les complicitĂ©s, les rancoeurs entre les "upstairs" et les "downstairs". Les retournements inattendus, les coups de thĂ©Ăątre qui m'ont fait pleurer comme une madeleine Ă  plusieurs reprises. Le personnage de Tom Branson, chauffeur irlandais pour lequel j'ai une tendresse particuliĂšre.

oSans titre 29

Le cĂŽtĂ© historique (le Titanic, la Grande Guerre) et social (l'Ă©cart qui se rĂ©duit peu Ă  peu entre les diffĂ©rentes classes, les mutations que la haute sociĂ©tĂ© doit nĂ©cessairement - et parfois douloureusement - subir, l'Ă©volution du rĂŽle et des droits des femmes, les progrĂšs techniques). Lady Edith qui aime autant conduire (voitures et tracteurs) qu'Ă©crire ses chroniques dans "The Sketch".

oSans titre 4

La parenthĂšse Ă©cossaise dans les Highlands, en fin de saison 3, pendant que Carson pouponnait Ă  Downton.

opSans titre 2

Les costumes raffinĂ©s, les modes qui se succĂšdent et qui font rĂȘver :

oSans titre 5

4553cb611bdb880b7ccfe729d856d296
(billet 2020 n°18)

3159037476