unnamed

Ho ! Ho ! Ho !
Comment allez-vous ?

Ici, sincĂšrement, ça va bien mieux que ce que j'imaginais ! Suite Ă  mon retour au travail lundi dernier et aprĂšs 2 premiĂšres journĂ©es trĂšs douloureuses, ça s'est amĂ©liorĂ© un petit peu chaque soir (merci au kinĂ©, Ă  l'ostĂ©o, et Ă  nos ressources physiques insoupçonnĂ©es ^_^) : malgrĂ© le changement radical de rythme (mais Totoro est trĂšs prĂ©sent, il gĂšre super bien) et les contraintes sanitaires pesantes, je suis ravie de retrouver 4 classes assez sympas, mes collĂšgues prĂ©fĂ©rĂ©s, et de chanter Ă  tue-tĂȘte avec Sia et Lady Gaga lors de mes trajets en voiture (il faut bien voir le cĂŽtĂ© positif quand on est en service partagĂ© ;-p).

Sans titre 10

Evidemment, notre Lutin a choisi prĂ©cisĂ©ment LA veille de ma reprise pour ĂȘtre malade (pour la premiĂšre fois DEPUIS FEVRIER DERNIER, je prĂ©cise - sinon, ça aurait Ă©tĂ© nettement moins rigolo -_- vous connaissez ça aussi, j'imagine ?). Ca n'a heureusement durĂ© que 2 jours et, juste aprĂšs, mercredi 25 novembre, on a pu installer tous les 2 le sapin ainsi que quelques scĂšnes de saison, tandis que Totoro terminait un mĂ©moire Ă  rendre. Aucune nouvelle dĂ©co cette annĂ©e mais j'ai posĂ© un mini-sapin en feutrine (offert par Lou il y a 2 ans ^_^) sur la commode de la chambre du Farfadoups (lui, il voulait carrĂ©ment y mettre le gros ! ;-D) :

128137827

Vous pourrez noter au passage l'interprĂ©tation toute lardonesque de "Mon truc en plume". ;-p Bref, on a bien travaillĂ© : "Wow, elle est trop belle, notre maison, avec les dĂ©corations de NoĂ«l !" Ensuite, notre Lardon Damidot s'est drĂŽlement amusĂ© Ă  changer plusieurs fois de place tous mes coussins en tissu Ă  suspendre, histoire de varier les plaisirs ("J'ai mĂȘme mis un petit coeur dans le bureau pour papa").
Tout de mĂȘme... je me demande si on a bien la mĂȘme vision d'une dĂ©co de NoĂ«l... o_O

IMG_3802
(Oui, oui, il est allé chercher quelques masques propres en douce, dans le placard... ;-p)

Ce week-end, on a commencĂ© Ă  lire quelques albums de NoĂ«l en provenance de la mĂ©diathĂšque (La vĂ©ritable histoire du PĂšre NoĂ«l et Un NoĂ«l Ă  poils doux) et, dimanche matin, en attendant que Totoro se lĂšve, on a mangĂ© des crĂȘpes en Ă©coutant Joe Dassin (William et sa classe apprennent "Champs-ElysĂ©es" Ă  l'Ă©cole alors on a ressorti l'hivernal "Dans les yeux d'Emilie", le sautillant "Siffler sur la colline", le gourmand "Petit pain au chocolat" et les fameux "Daltons" parce qu'on aime bien Joe Dassin au chalet ^_^) :

Sans titre 8

De quoi prendre des forces avant d'avoir une discussion technique trĂšs pointue. On parle informatique entre adultes et William me demande : "Toi aussi, tu as un disque dur ? (rĂ©flĂ©chit) Non, toi tu as peut-ĂȘtre un disque mou." ;-D Ensuite, une bonne promenade au grand air frais, au bord de notre lac prĂ©fĂ©rĂ©, maintenant qu'on peut allĂšgrement dĂ©passer le kilomĂštre autour de chez soi et que ma jambe semble guĂ©rie Ă  90% (yeepee ! jamais je n'aurais cru : quelle satisfaction !) :

Sans titre 9

Bon, mais venons-en au véritable sujet de ce mardi 1er décembre :
aujourd'hui, avec Mya Rosa, Chicky Poo et Samarian, on dévoile nos calendriers de l'Avent.

IMG_3639

Comme ce n'est pas une tradition rĂ©ellement ancrĂ©e dans nos familles, Totoro et moi n'en avons pas toujours eu, plus jeunes : ça dĂ©pendait des annĂ©es. On a attendu dĂ©cembre 2017 pour s'en offrir un pour la premiĂšre fois (des chocolats Milka) !

5aca37c2e3c39775e2aa5c25d11dc5b7

Mais depuis NoĂ«l dernier, sur l'impulsion de ma belle-soeur, on s'y est mis plus sĂ©rieusement pour le Lardon et son cousinVu que "Tatie Nanie" s'Ă©tait acquittĂ©e de cette mission pour les 2 loustics en 2019, c'Ă©tait mon tour cette annĂ©e, d'autant que mon congĂ© maladie m'a laissĂ© tout le temps de m'organiser. J'ai donc rĂ©cupĂ©rĂ© les 2 boĂźtes en carton qu'elle avait utilisĂ©es l'an dernier (le Gnome avait adorĂ© dĂ©couvrir chaque soir sa mini-surprise) et les ai de nouveau remplies pour chaque garçon (Ă  moindres frais parce qu'il faut aussi penser aux vrais prĂ©sents de NoĂ«l, mĂȘme si on fait chaque annĂ©e le choix de rester trĂšs raisonnables).

Sans titre 7

Que trouveront-ils dans leurs petites cases ? Des jeux d'observation, des coloriages en lien avec les fĂȘtes ou non, dĂ©coupĂ©s ou imprimĂ©s (non, vous ne rĂȘvez pas : ce sont bien des dinosaures qui conduisent des engins de chantier, LE REVE ABSOLU ;-p), des gommettes colorĂ©es, des autocollants provenant d'un magazine de Totoro, un lot de roues Lego (on n'a jamais assez de roues alors ça fera un heureux), des mini-figurines (dont un tout premier dragon neuf et quelques personnages retrouvĂ©s par hasard dans une boĂźte Ă  souvenirs, au grenier), des livres sterling en chocolat et quelques ballons de baudruche. La star du calendrier du cousin sera un Playmobil pirate reconditionnĂ© : le 15 dĂ©cembre, il dĂ©couvrira le personnage ; le 16, les accessoires - chapeau, Ă©pĂ©e, boussole - qui vont avec (oui, je suis diabolique ;-p).

8bf58c786c88b4c74b147b6fd655eb57

J'espĂšre de tout coeur que la joie sera au rendez-vous chaque soir car, mĂȘme si on prend
soin de les protĂ©ger du contexte anxiogĂšne dans lequel on Ă©volue depuis des mois, les jeunes enfants
ont probablement encore plus besoin d'apaisement et de magie que d'habitude, cette annĂ©e...

128093005

D'ailleurs, à propos de magie de décembre, voici ma derniÚre lecture achevée (le rythme a forcément beaucoup ralenti, ces jours-ci...) : un récit noëlien sympathique-sans-plus.

128093013

Maureen Johnson, John Green, Lauren Myracle,
Flocons d'amour, un roman Ă  trois voix

128099277

De cĂ©lĂšbres auteurs amĂ©ricains de littĂ©rature "Young Adult" s'associent dans ce roman choral scindĂ© en trois parties qui se complĂštent tel un puzzle. JubilĂ©, 16 ans, vit Ă  Richmond, en Virginie, mais doit prendre un train pour la Floride l'aprĂšs-midi du 24 dĂ©cembre, ses parents ayant eu la malchance de se faire arrĂȘter pour une histoire de village de NoĂ«l miniature ! Ju ne parviendra jamais jusqu'Ă  ses grands-parents qui l'attendent : en raison d'une tempĂȘte, son train est immobilisĂ© sur la voie en pleine nuit, sans chauffage ni lumiĂšre, Ă  Gracetown, en Caroline du Nord. La jeune fille dĂ©cide alors d'aller se rĂ©fugier dans le snack le plus proche : elle y rencontre Stuart, un garçon agrĂ©able, altruiste et drĂŽle, trĂšs diffĂ©rent de son petit ami parfait et parfaitement Ă©gocentrique. Le texte suivant commence justement dans ledit snack, qui s'est rempli de jolies pom-pom girls voyageant dans le mĂȘme train que JubilĂ© : le gĂ©rant intĂ©rimaire (encore lycĂ©en) appelle illico ses meilleurs copains ! Tobin, JP et Le Duc (qui est une fille, ne vous y trompez pas) se mettent en route pour la Waffle House ("la maison de la gaufre") : le trajet sous la neige et sur la glace ne sera pas sans surprises et un couple va enfin se former. La derniĂšre intrigue est axĂ©e sur une de leur camarade de classe travaillant au Starbucks de Gracetown : elle regrette d'avoir rompu avec Jeb, qui voyageait lui aussi dans le train immobilisĂ© mais qui semble avoir disparu depuis 2 jours...
Si les 2 premiÚres histoires m'ont séduite par leur énergie, leur humour et beaucoup de fraßcheur (pas seulement à cause de la saison évoquée), celle de Lauren Myracle m'a paru ennuyeuse et laborieuse...
346 pages

Ho ! Ho ! Ho !
A trĂšs bientĂŽt, portez-vous bien.

LOGOSEnfants
(Mya Samarian - Chicky Poo : billet 2020 n°6)