Bonjour ensoleillĂ© et vitaminĂ© en ce doux dimanche !!

J'espĂšre que vous vous portez bien et que, lĂ  oĂč vous vous trouvez, le temps est aussi beau qu'ici.

IMG_6059
(Merci, Hilde et Milly, pour vos adorables courriers ! ^_^)

En ce milieu de vacances, je vous propose pour commencer une 6Úme vidéo "école buissonniÚre" pleine de fleurs, de couleurs et de saveurs diverses et variées. C'est aussi l'occasion de vous "emmener" pour la premiÚre fois dans ma maison-au-milieu-des-vignes, puisque nous venons de passer un nouveau formidable séjour chez mes parents ; nous sommes rentrés chez nous jeudi soir. J'espÚre que vous aimerez...

PrĂȘts pour une avalanche de douces ondes, d'agrĂ©ables moments et de "good vibrations" ? ^_^

Sia, "Unstoppable" (la vraie version, qui ne martyrisera pas vos oreilles ;-p)

Les p'tits derniers litté-lardonesques que vous avez aperçus : L'école des Petits Marsus de Benjamin Chaud (qui prend la relÚve de Franquin : un régal) découvert dans "Mickey Junior" et Le Prince Nino à la maternouille d'Anne-Laure Bondoux et Roser Capdevilla (une fantaisie royale, un délice). La thématique scolaire n'est que le fruit du hasard. ^_^

Sans titre 1

N'oublions pas, pour finir,
Le Cercle des derniers libraires de Sylvie Baron,
le roman "feel good / gentil policier" automnal qui m'a accompagnée durant cette premiÚre semaine :

Sans titre 2

Dans le Massif Central, Adrien Darcy, ancien cycliste professionnel trentenaire, se reconvertit dans le journalisme suite Ă  un accident. DĂ©pĂȘchĂ© par un ami rĂ©dacteur en chef du journal "La Montagne", il enquĂȘte sur un triple assassinat de libraires dans la rĂ©gion. Tous faisaient partie d'une association destinĂ©e Ă  promouvoir et Ă  dĂ©fendre leur mĂ©tier : le Cercle des derniers libraires, fondĂ© par Emma Pellissier, pulpeuse et bienveillante cĂ©libataire, Ă©videmment passionnĂ©e de littĂ©rature. Tout en rĂ©pondant aux questions de Darcy, elle lui parle d'Orgueil et PrĂ©jugĂ©s mais son interlocuteur n'a jamais entendu parler de l'ouvrage ! Comment est-ce possible ? Et, une fois le tueur dĂ©masquĂ©, se pourrait-il qu'une liaison naisse entre un sportif pas lecteur pour deux sous et une libraire allergique au sport ?

IMG_5770

Si l'histoire m'a semblĂ© plaisante et si le monde des livres et des auteurs m'a sans surprise charmĂ©e, j'ai tout de mĂȘme trouvĂ© de nombreux passages - et en particulier les dialogues - trĂšs artificiels : au dĂ©tour d'un tiret, les personnages se livrent rĂ©guliĂšrement Ă  de vĂ©ritables exposĂ©s sur tel ou tel thĂšme, ça ne m'a tout bonnement pas paru rĂ©aliste. Et puis, le hĂ©ros masculin ne m'a pas semblĂ© particuliĂšrement sympa. A dĂ©couvrir nĂ©anmoins, ne serait-ce que pour le pays de l'aligot et ses montagnes, les petits-dĂ©jeuners en chambre d'hĂŽtes, l'atmosphĂšre de ces boutiques qu'on aime tant et les charmantes rĂ©fĂ©rences Ă  Jane Austen. Merci, Choco-Mum, pour le prĂȘt ! ^_^
348 pages

A tout bientĂŽt...

47281i_lg
(billet 2021 n°5)