Today, direction le Royaume-Uni (dont Ecosse x 2),
en mode thriller/Halloween of course !

Sans titre 2

Anthony Horowitz, Horowitz Horror
(en français, La photo qui tue : Neuf histoires à vous glacer le sang)

A Londres, Bath, puis dans la campagne du Suffolk et jusqu'Ă  Marrakech, le sieur Horowitz (l'auteur de L'Ăźle du CrĂąne et de la sĂ©rie Alex Rider) emmĂšne ses jeunes lecteurs (Ă  partir de 11 ans) dans le monde du surnaturel Ă  travers 9 nouvelles fantastiques trĂšs sombres, voire carrĂ©ment sanglantes (comme "Le bain du soir", brrrr, mĂȘme moi j'ai frissonnĂ©). Objets possĂ©dĂ©s, villes effacĂ©es de la surface du globe, esprit d'un tueur en sĂ©rie... : un ouvrage que l'on a en sĂ©rie dans un de mes collĂšges et proposĂ© Ă  l'une de mes classes en avril dernier - en croisant les doigts pour que les petits de 5Ăšme n'aient pas eu trop peur (bon, visiblement, ça a Ă©tĂ© et les Ă©lĂšves ont mĂȘme beaucoup aimĂ©) !
C
ĂŽtĂ© gourmandises, Ă  noter : le sinistre restaurant "Le Gourmet Ă  la Scie" (dans "L'horrible rĂȘve de Harriet") ainsi que le cornet de frites et le carry indien dans "L'oreille du singe".
218 pages

Sans titre 3

Maggie O'Farrell, L'Ă©trange disparition d'Esme Lennox

Euphemia, dite Esme, Lennox vit depuis 61 ans dans un centre d'aliénés d'Edimbourg. Lorsque l'asile ferme, sa plus proche descendante, Iris, une petite-niÚce qui tient une fripperie, a une vie sentimentale compliquée et n'a jamais entendu parler d'Esme, fait sa connaissance et est chargée de lui trouver une nouvelle résidence. Cependant, se sent-elle assez en confiance avec cette inconnue, cette potentielle démente, pour l'héberger chez elle en attendant de pouvoir la mener ailleurs ?

De la cuisine humide lui parvient l'odeur de beurre chaud du chaiD'un geste rapide, Esme effleure le toast, l'assiette, le bord de la table, la serviette. Puis elle regarde la table, la confiture, le beurre, les tasses de thĂ©, comme si elle voyait tout cela pour la premiĂšre fois.

Et comment se fait-il qu'Iris n'ait jamais entendu parler d'Esme, qui est pourtant la soeur de sa grand-mĂšre, Kitty, aujourd'hui atteinte de la maladie d'Alzheimer ? Enfin, quel crime horrible Esme a-t-elle bien pu commettre pour se voir interner Ă  l'Ăąge de 16 ans et ne plus jamais ressortir de lĂ  ?

Dans un style original, un peu "mosaĂŻque" et trĂšs percutant, le rĂ©cit tisse entre Iris et Esme de dĂ©licates passerelles. Esme n'a certes pas l'esprit trĂšs solide, entre ses visions et les drĂŽles de pensĂ©es qui lui passent parfois par la tĂȘte, mais peut-ĂȘtre est-elle depuis toujours simplement hyper rĂ©ceptive Ă  tout ce qui l'entoure ? Le texte dĂ©fait les noeuds, peu Ă  peu, de façon Ă  nous livrer les clĂ©s au compte-gouttes... La vĂ©ritĂ© finira par ĂȘtre dĂ©voilĂ©e ; elle sera dure, sombre, ancrĂ©e dans une rĂ©alitĂ© terrible : celle de toutes ces femmes qui furent internĂ©es par leur mari ou leurs parents parce qu'on les jugeait "hystĂ©riques" (en vĂ©ritĂ© pour des raisons totalement insignifiantes ou des motifs qui auraient nĂ©cessitĂ© un soutien psychologique, et non un rude isolement accompagnĂ© de traitements barbares) !

IMG_1718

J'ai lu sur Babelio : "Un roman d'une beautĂ© troublante, oĂč s'entremĂȘlent des voix aussi profondes qu'Ă©lĂ©gantes pour Ă©voquer le poids des conventions sociales et la complexitĂ© des liens familiaux, de l'amour Ă  la trahison." Exactement. Un ouvrage fort, poignant et rĂ©voltant, autour d'un personnage Ă©ponyme complexe, fascinant (car si Iris et son mode de vie m'ont un peu agacĂ©e, Esme, elle, m'a "saisie").
Les chroniques qui m'ont tentée : Dasola, Missycornish.
232 pages

"La traversée", film de JérÎme Cornuau (2011)

Sans titre 1

Sarah (Emilie Dequenne), violoncelliste, passe quelques jours avec sa petite fille Lola dans la maison d'un ami proche, sur une Ăźle Ă©cossaise quasiment dĂ©serte. La fillette tourne alors une vidĂ©o destinĂ©e Ă  son pĂšre Martin (MichaĂ«l Youn), pour lui faire partager leur sĂ©jour. Mais, alors que Sarah rĂ©pĂšte un concerto sur la plage, Lola disparaĂźt... pour rĂ©apparaĂźtre mystĂ©rieusement, dans un sanatorium, sur la mĂȘme Ăźle, deux ans plus tard jour pour jour. Martin, qui survivait plus qu'il n'existait depuis lors, ne sait pas comment rĂ©agir lorsque sa femme lui annonce qu'elle ne part pas en Ecosse avec lui... Que lui cache-t-elle ? Et qui est cette blonde pĂ©roxydĂ©e qui paraĂźt suivre Martin et Lola alors qu'ils entament la traversĂ©e de retour vers le continent ?

J'ai apprécié le jeu de Michaël Youn en mode thriller psychologique, mais aussi la tension, préservée tout au long du film et servie par une musique inquiétante. Les paysages et les éléments ont également leur propre puissance. Bref, un long-métrage dur, sombre mais plutÎt réussi. Je n'ai pas vu venir la révélation finale...

Logo-British-Mysteries-NEW-02 LOGO0
(British Mysterieschez Lou / chez Hilde / billet 2021 n°11 * Halloweenchez Lou / chez Hilde / billet 2021 n°4)
47281i_lg
(billet 2021 n°24)