Publicité
đŸȘ Fondant Grignote 🍰

Le tout premier pixel de ce cottage-ranch-refuge a été posé en septembre 2009 (avant ça, je bloguais "en secret" ;-p). J'espère que vous vous sentirez bien dans ma seconde maison, un terrier de clics et qu'on croque, où collectionner coups de coeur et jolis souvenirs...

Archives
22 décembre 2021

Joyeux Ferrell ! (avec 💗 "Daddy's home 2")

DaddysHome1

(bandes-annonces : "Daddy's home" et "Daddy's home 2" de Sean Anders)

Cet Ă©tĂ© (oui, totalement hors-saison) avec Totoro, nous avons regardĂ© "Daddy's home" ("Very bad dads" chez nous, 2015) et "Daddy's home 2" (2017) quasiment dans la foulĂ©e, tellement on avait aimĂ© le premier ! L'idĂ©e du premier film Ă©tait que Brad (Will Ferrell), un mec rangĂ©, sĂ©rieux, bien sous tous rapports, fait tout pour se faire accepter par les enfants de sa nouvelle femme : et c'est pas gagnĂ© ! Lorsque Dusty (Mark Wahlberg), le pĂšre des petits, est de retour, prĂ©cĂ©dĂ© par sa lĂ©gende de bad boy aventurier, Brad essaie d'ĂȘtre Ă  la hauteur mais comment rivaliser avec un gars qui se dĂ©place en moto et est la sexytude incarnĂ©e ?!? Le duo Ferrell / Wahlberg nous avait dĂ©jĂ  plu dans "Very bad cops" (2010) mais lĂ , c'Ă©tait encore mieux ! Evidemment, les deux gars deviennent des amis sincĂšres au bout d'1h30...

Dans ce cas, qu'allaient trouver les scénaristes pour le second volet, sorti en novembre 2017 ?

daddys-home2-daddys-home2gifs

Eh bien, tout simplement proposer un pastiche de film de Noël avec les papas des papas : et c'est Mel Gibson qui incarne le pÚre de Dusty, le grand-pÚre décalé, distant mais tout aussi charmeur que son fils, tandis que Brad a une relation fusionnelle et trÚs démonstrative avec son pÚre à lui (John Lithgow).

Sans titre 9

Le tout dans un chalet louĂ© Ă  la montagne, avec la seconde Ă©pouse de Dusty, sculpturale, (dont l'ex-mari est interprĂ©tĂ© par le catcheur John Cena, oui il y a du beau monde), et sa belle-fille tĂȘte-Ă -claques : Ă  son tour de devoir se faire bien voir par l'adolescente ! :-)

DaddysHome2

Qu'est-ce qu'on s'est marrĂ©s !! ;-D Et en mĂȘme temps, c'est un film familial, totalement accessible, qui cĂ©lĂšbre de belles valeurs...

Sans titre 10

Le clou du spectacle Ă©tait quand mĂȘme la scĂšne (Ă  voir ici) oĂč tout ce petit monde, enfant et nouveau bĂ©bĂ© compris, se retrouve coincĂ© dans un grand cinĂ©ma, oĂč est projetĂ© le meilleur film fictif de tous les temps : "Missile Tow", un blockbuster de NoĂ«l interdit aux moins de 13 ans, avec Liam Neeson dans le rĂŽle principal (voir photo de droite, tout en haut) !! :-D J'ai adorĂ© l'autodĂ©rision de mon Liam (qui a prĂȘtĂ© sa voix et son image pour l'occasion), collant parfaitement avec le ton de ce film de (vrais) potes.

tenor

Bref, si vous cherchez une comédie originale mais bien ficelée et tendre à la fois, je vous recommande "Daddy's home 2" de tout coeur !

the-office-michael-scott
(clin d'oeil à mon Totoro, devenu totalement fan de la série "The Office", en 2021 ^_^)

Cependant, Will Ferrell et la neige (ou la glace), c'est une longue histoire !

Il y a quelques années, c'est d'abord dans "Blades of Glory" ("Les rois du patin" en VF, 2007, bande-annonce) que j'avais découvert cet acteur : un des meilleurs films potaches que j'aie vu de ma vie (et quel casting ! on retrouve d'ailleurs Jenna Fisher de "The Office", série dans laquelle Ferrell a également tourné, succédant à son copain Steve Carell, fin de la parenthÚse).

Sans titre 11

Lors de J.O. d'hiver imaginaires (l'ambiance est un habile mĂ©lange d'annĂ©es 70 et de notre Ă©poque), deux patineurs artistiques disqualifiĂ©s pour les championnats individuels dĂ©cident de s'inscrire dans la catĂ©gorie couple. Chacun dans un style trĂšs... euh... diffĂ©rent ! "Le feu et la glace"...  :-p

blades-of-glory_couples-skating

Mais c'est aussi une belle (bien que loufoque) histoire d'humilité, de persévérance et d'amitié.

blades-of-glory

Bien plus tard, on a vu par hasard (et beaucoup apprĂ©ciĂ©) un film sorti bien plus tĂŽt, en 2003 : "Elf" signĂ© Jon Favreau, dans lequel Ferrell partage l'affiche avec la pĂ©tillante Zooey Deschanel et le monumental James Caan (ma chronique archivĂ©e, ici).

DefinitiveBountifulComet-size_restricted

A 40 ans, Buddy, un humain Ă©levĂ© par les elfes du PĂšre NoĂ«l au PĂŽle Nord, dĂ©cide de descendre dĂ©couvrir le monde d'oĂč il vient et de retrouver son pĂšre (James Caan). C'est ainsi qu'il arrive Ă  New York, voit tout d'un oeil Ă©merveillĂ© et innocent, et rencontre Jovie, vendeuse dans un magasin de jouets, une jeune femme aussi marginale qu'adorable : ces deux-lĂ  se sont bien trouvĂ©s ! ^_^

Sans titre 3

On avait trouvé l'histoire à la fois traditionnelle et originale, et surtout quelle interprétation réjouissante !

elf-will-ferrell

Et vous ? Aimez-vous Will Ferrell ? A good man, a great actor...
Ce n'est pas la premiĂšre rĂ©fĂ©rence qu'on avait en tĂȘte en prĂ©nommant notre fils William
mais franchement, avec le recul, ça aurait pu... ;-)

Il y a quelques années, j'ai constitué une liste de mes films préférés de (et pour) Noël,
il faudrait que je l'actualise quelque peu...

Logos
(billet n°10)

Publicité
Commentaires
M
Merci pour ces belles découvertes ! Je ne connaissais pas du tout "Daddy's Home". Je note, ça a l'air sympa ! :)
RĂ©pondre
C
Je n'en ai vu aucun mais je suis curieuse du coup :) Moi j'ai découvert pour la toute premiÚre fois "Home alone" et je me suis bien amusée ^^
RĂ©pondre
R
Oui j'avais bien aime le 2 (pas vu le 1 d'ailleurs)....cela reste vraiment drole....;)<br /> <br /> Noel est vraiment genial chez toi....
RĂ©pondre
Newsletter
Publicité

Tous mes liens préférés (blogs et vidéos) se trouvent dans le menu horizontal, en haut. ;-)

Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 138 673
Publicité