131227855

(bande-annonce)

En mai, j'ai regardé ce biopic un peu sulfureux consacré à la très sulfureuse relation entre les deux écrivains Virginia Woolf (qui avait fait un mariage "sécurisant" avec Leonard, directeur de revue et éditeur) et Vita Sackville-West (alors mariée à un haut diplomate bisexuel).

Au début des années 20, lorsqu'elles se rencontrent lors d'une soirée "bohème décadente" du Cercle de Bloomsbury, le coup de foudre est immédiat pour les deux femmes. Or, si Vita (brillamment incarnée par Gemma Arterton), l'aventurière, la séductrice, qui ne craint absolument pas les scandales, est vite consciente de ses sentiments, Virginia (Elizabeth Debicki, très subtile), elle, entière et peu portée sur les plaisirs de la chair, fragile physiquement et mentalement, a du mal à reconnaître ce qu'elle ressent.

131227858

Porté par une musique électro très moderne qui trouve étonnamment bien sa place, ce film raconte, en plus d'une histoire d'amour hors normes, tout un pan de la littérature britannique (on y évoque notamment la publication de Mrs Dolloway ainsi que la genèse et la vérité derrière Orlando, que je me promets de lire un jour...). De Londres à l'Egypte, en passant par la campagne anglaise, j'ai enfin été attentive aux rôles tenus par les époux dans la vie de chacune de ces femmes.

Cottage2
(billet 2022 n°4)

Déjà lu : Vita Sackville-West, Au temps du roi Edouard.
Abandonné : Virginia Woolf, Un lieu à soi.

logo-eliza
(billet 2022 n°11)