Publicité
🍪 Fondant Grignote 🍰

Le tout premier pixel de ce cottage-ranch-refuge a été posé en septembre 2009 (avant ça, je bloguais "en secret" ;-p). J'espère que vous vous sentirez bien dans ma seconde maison, un terrier de clics et qu'on croque, où collectionner coups de coeur et jolis souvenirs...

Archives
12 octobre 2022

Hallo-Gazette #4 : adopte un monstre.com (đź’ť "Les Monstres de Rookhaven")

Après les sorcières et les fantômes, c'est la foire aux monstres en vrac ! :-D

Sans titrepol 2
(British Mysteries : billet 2022 n°9 / Challenge Halloween : billet 2022 n°6)

tumblr_2d57377b914aa336bb1e41105fd344c0_abf3f04f_500

PrĂ©cision Ecouter la Nature : mon principal fournisseur reste la mĂ©diathèque,
sauf le volume ci-dessous et "Tor...", dénichés d'occasion en vide-grenier.

Kididoc Les Monstres (Nathan)

004428663

Tout d'abord, en fouinant dans un vide-grenier il y a quelques semaines, on a trouvé ce grand album animé Kididoc (à 50 centimes, ça ne se refuse pas ! :-p) : le Lardon adore ! On l'a lu plusieurs fois et j'ai apprécié le fait qu'il y ait un fil conducteur, une vraie histoire, et pas seulement une succession de pages documentaires. Avec ses tirettes, ses roues, ses images à déplier, l'ouvrage est très bien conçu et on y rencontre aussi bien le Minotaure que le Yéti, en passant par les sirènes, les loups-garous et les différents types de dragons : une très, très bonne acquisition, donc ! ^_^

Sans titre 2

đź’ť Padraig Kenny, Les Monstres de Rookhaven
(thĂ©matique Familles Extraordinaires)

Peu après la Seconde Guerre Mondiale, quelque part en Grande-Bretagne ou en Irlande. Mirabelle, une jeune fille très attachante et très attachée à sa Famille, habite un manoir sis en pleine forêt, protégé par un sortilège d'invisibilité. Les habitants du village d'à côté connaissent cependant bien son existence car leurs ancêtres ont conclu un pacte avec cette Famille très fantastique : les êtres vivant au manoir continueront à laisser les humains tranquilles (alors qu'ils avaient, avant, une fâcheuse tendance à les dévorer) si les humains ne les embêtent pas non plus. Seuls le médecin, le boucher et son fils ont accès à la résidence qui abrite, outre Mirabelle, l'oncle Enoch un vampire, la tante Eliza la femme EN araignées, l'oncle Bertram l'homme-ours qui adore goûter et analyser les mets humains, Olibrius qui voyage à travers des portails magiques, et deux horripilantes jumelles cannibales. Un jour, pourtant, malgré le sort de protection, deux adolescents en perdition totale, orphelins et en marge de la société, Jem et son frère Tom, débarquent au manoir : alerte, il y a une faille dans la barrière ! Et si deux ados ont pu traverser l'enceinte secrète, un terrible personnage nommé le Fléau, chassant la Famille de Mirabelle depuis des siècles, pourra lui aussi trouver l'accès...

Histoires de famille, vérités qui éclatent, drames qui se jouent, passé-présent ; original, prenant, étonamment touchant, ce drôle de roman m'a convaincue : très bonne pioche ! Mention spéciale aux jeux typographiques et à l'usage des pages noires pour un personnage en particulier...
375 pages

DĂ©couvertes gustatives :

🍴 L'orpheline prit place devant le plateau, sur lequel s'entassait une quantitĂ© impressionnante de mets en tous genres : du boeuf dĂ©coupĂ© en tranches, des pommes, des oranges, du raisin, des crackers et du fromage, deux miches de pain, plusieurs oeufs durs, du thĂ© accompagnĂ© de lait, un cake aux fruits confits, un gâteau au chocolat et un ananas, qu'elle reconnut pour en avoir vu la photo dans un livre.

🍴 Elle mangea une pĂŞche, du raisin et un sandwich au bacon arrosĂ© de soda au gingembre. Ayant vĂ©cu des annĂ©es le rationnement et les privations chez son oncle, elle n'avait jamais rien goĂ»tĂ© d'aussi dĂ©licieux !

🍴 "C'est du poulet rĂ´ti ! s'exclama-t-il avant de dĂ©signer le festin qui s'Ă©talait devant lui. Il y a aussi des petits pois, des carottes, du jus de viande et une substance molle appelĂ©e purĂ©e."

Thomas Lavachery, Tor et les gnomes

oo

Dans l'ancienne Scandinavie, le jeune Tor, 8 ans, sauve, par simple bonté d'âme et en cachette, un gnome que son père et son oncle avaient attrapé car la minuscule et facétieuse créature empêchait le poisson de mordre, à la rivière. Suite à son geste, les gnomes de toutes sortes considèreront désormais le garçon comme un allié et le sauveront en toutes circonstances. Il va falloir faire accepter ça à sa famille, et à tout le village !
J'ai aimé l'ambiance nordique, le pittoresque des personnages, dans ce petit récit très plaisant à lire et joliment illustré. Du même auteur, j'avais apprécié Bjorn le Morphir.
71 pages

Si tu vois le Wendigo

Christophe Lambert, Si tu vois le Wendigo

Le narrateur (futur romancier ; la presse dit de lui qu'il est le nouveau Stephen King) se souvient d'un été marquant de son adolescence dans l'Etat de Washington, près d'une épaisse forêt marquant la frontière canadienne : en 1959, alors qu'il n'aurait dû penser qu'à ses jeux de cowboys avec son meilleur ami Bobby Lee, les garçons avaient croisé Ruth Bannerman, leur voisine de 40 ans, mariée à un vétéran d'Omaha Beach, errant nue sur le trottoir, la lèvre blessée. Puis les gamins avaient rencontré M. Peabody, un ermite illuminé qui leur avait parlé de ce vent du sud qui rend fou, El Diablo, et du Wendigo, l'homme-caribou des légendes indiennes, ni bon ni mauvais mais survenant pour exaucer les voeux de certains initiés (et gare aux conséquences) ! Nelly, la petite soeur de Bobby Lee, elle, a déjà vu le Wendigo ainsi que son improbable traducteur, un lapin qui parle et qui fume...

MĂŞlant croyances fantastiques, trafic-frissons, moeurs amĂ©ricaines des annĂ©es 50, relations amoureuses et rĂ©flexion sur les choix, bons ou mauvais, que l'on fait dans la vie, ce roman d'apprentissage pas comme les autres m'a beaucoup plu, de la citation extraite de "Twin Peaks" placĂ©e en exergue aux tout derniers mots... Ce n'est pas un complet-total-absolu coup de coeur, toutefois j'ai grandement apprĂ©ciĂ© l'atmosphère, les personnages et la tension de l'intrigue. Ca m'a fait penser Ă  certains romans de Laurent-Xavier Petit ou de StĂ©phane Servant. RepĂ©rĂ© Sous le Feuillage, chez George puis Pedro.
332 pages

Ambiance culinaire :

🍴 Maman Ă©tait la reine de la tourte. Elle en prĂ©parait non-stop. SalĂ©es. SucrĂ©es. Des tourtes Ă  la viande, aux lĂ©gumes... Les autres gamins de mon âge mangeaient du bacon et des oeufs brouillĂ©s au petit-dĂ©jeuner. Chez nous, on mangeait de la tourte aux framboises. [...] A peine assis, on a ouvert nos sacs avant de se livrer Ă  un rapide inventaire. Tourte aux champignons pour moi, sandwich au saucisson, avec moutarde et rondelles d'oignons pour Bobby. Son dĂ©jeuner me faisait saliver. J'en avais marre des tourtes.

🍴 Le buffet dĂ©bordait de victuailles : salades, charcuterie, blinis tartinĂ©s de saumon, canapĂ©s, petits-fours, sandwiches, jattes de mousse au chocolat... J'ai fait une razzia sur les petits sandwiches triangulaires, ceux fourrĂ©s au jambon, puis j'ai rempli de Coca mon gobelet en carton. 

🍴 J'ai consultĂ© la carte, très colorĂ©e, pleine de photos d'oeufs, de bacon, de saucisses, de gaufres...
" Vous avez choisi ?
- Un milkshake au chocolat pour moi, j'ai dit.
- Un milkshake à la banane", a complété Ruth.

Sans titre 4
(La vision que j'avais du Wendigo jusqu'Ă  lors : celle de "Charmed".
A ce propos, avez-vous vu le magnifique Livre des Ombres réalisé par Chicky Poo ?)

Sabrina Inghilterra, L'ogre et sa princesse aux petits oignons

Ventrerond est un jeune ogre originaire des Carpates, qui a tourné le dos à son effroyable lignée : installé à Paris, loin de sa terrible génitrice, il ne mange plus d'humains mais plutôt COMME les humains et est devenu un fin gastronome autant qu'un excellent cuisinier ! Ses plats sont élégants, novateurs, raffinés. Mais, par manque de moyens financiers, notre héros doit limiter ses achats et ses expériences gustatives ; il commence alors à dépérir, ce qui n'a pas échappé à Piotr, le petit épicier de la rue de Bagnolet, ni à une fée un brin amoureuse qui habite l'immeuble juste en face de chez Ventrerond. Qui dit "fée" dit "événements improbables" : ainsi l'ogre reçoit-il une invitation à participer à un grand concours de cuisine ogresque, qui aura justement lieu dans les Carpates, à deux pas (de géant) de son logis natal ! L'occasion de revoir sa mère, qu'il a fuie il y a bien longtemps...

OgrePrincesse

Cette histoire n'est vraiment pas banale : l'auteure explique elle-même qu'elle souhaite, dans ses ouvrages, "replacer les ogres et les monstres dans un cirque contemporain". Il y a donc du "Amélie Poulain" dans ce petit coin de Paris et dans l'histoire de coeur qui ne peut que charmer le lecteur. Il y a de la fantaisie, des montagnes de nourriture (quel embarras pour choisir les meilleurs extraits ! on en trouve tellement !! ;-p) et quelques scènes assez inattendues. C'est un court roman agréable, même si j'ai trouvé que certains passages manquaient de fluidité (on sent qu'ils ont été un peu trop travaillés, avec trop des jeux de mots, trop d'effets de rythme : j'apprécie mais ça manque parfois de naturel, du moins c'est mon ressenti).
103 pages

🍴 CrĂ©ativitĂ© gastronomique : barbapapa au foie gras, forĂŞts noires, sushis de sirène au wasabi, filets de princesse, filets de biche avec une sauce coco et citron vert...

o O 0 O o

Sans titre 1

Je terminerai par ce petit hommage halloweenesque à une très grande dame,
my dear Angela Lansbury, qui nous a quittés hier (Marielle me comprendra ^_^).

Bedknobs-And-Broomsticks-angela-lansbury-39589224-322-189

2022
(billet 2022 n°35)

Publicité
Commentaires
H
Vive les monstres et ta jolie sélection de titres ! "Les Monstres de Rookhaven" me tente beaucoup et je pense emprunter "Si tu vois le Wendigo" à la médiathèque un de ces jours. Bonne fin de semaine Fondant.
RĂ©pondre
T
J'ai très envie d'aller rencontrer la famille de Mirabelle. Et j'adore les citations gourmandes de chaque livre
RĂ©pondre
M
Oh oui alors trop triste d'apprendre le décès Angela Lansbury ma chère Jessica Fletcher !!! <br /> <br /> Bises Fondant
RĂ©pondre
C
Oh dis donc ! Merci pour ce clin d'oeil ;) <br /> <br /> J'ai moins aimé le Wendigo que toi, je m'étais un peu ennuyée (et j'avoue, aujourd'hui, j'ai un peu tout oublié, ce qui est moyennement bon signe ^^) <br /> <br /> Les romans de Padraig Kenny me tentent bien, j'ai déjà "Les Orphelins de métal" de lui à découvrir :) Belle fin de semaine !
RĂ©pondre
R
Et bin que de montres....que de sacres monstres....tiens j'ai croise le Wendigo dans ma lecture russe de ce mois halloween didonc...c'est fou....et un chouette hommage...;)
RĂ©pondre
Newsletter
Publicité

Tous mes liens préférés (blogs et vidéos) se trouvent dans le menu horizontal, en haut. ;-)

Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 138 534
Publicité