Publicité
🍪 Fondant Grignote 🍰

Le tout premier pixel de ce cottage-ranch-refuge a été posé en septembre 2009 (avant ça, je bloguais "en secret" ;-p). J'espère que vous vous sentirez bien dans ma seconde maison, un terrier de clics et qu'on croque, où collectionner coups de coeur et jolis souvenirs...

Archives
23 octobre 2022

Maudite histoire de France / histoire de France maudite !

2022a
(billet 2022 n°9)

Après une escale au Mexique, retour en France
avec deux récits pour le moins sombres...

71cvAolhhUS

Victor Dixen, Vampyria, tome 1 - La Cour des Ténèbres

Victor Dixen (nĂ© en 1979) est un auteur très en vogue depuis quelques annĂ©es mais c'est la première fois que nous nous rencontrons. AllĂ©chĂ©e par un billet de Lou paru l'an dernier, j'ai pu me procurer cet ouvrage Ă  la mĂ©diathèque.
Nous sommes en 2015 mais, dans cette uchronie, c'est presque l'an 300... Car le calendrier a irrĂ©mĂ©diablement changĂ© depuis que les TĂ©nèbres se sont emparĂ©es du monde. Depuis que Louis XIV, au soir de sa vie, s'est transmutĂ©, devenant le Vampyre le plus puissant de la planète et faisant courber devant lui d'autres monarques et leurs sous-royaumes au coeur de la nouvelle "Magna Vampyria". Depuis lors, l'Immuable porte un masque en or et plus personne ne voit son visage ; les nobles vampyres, peu rĂ©pandus en raison d'un sĂ©vère "numerus closus", font la loi  et certains artistocrates sont prĂŞts Ă  tout pour accĂ©der au statut d'immortels Ă  leur tour ; les mortels, eux, leur servent de garde-manger, payant de leur sang la dĂ®me des temps anciens mais toujours d'actualitĂ©. Le temps semble s'ĂŞtre arrĂŞtĂ© au dĂ©but du XVIIIe siècle et les inĂ©galitĂ©s sociales sont exacerbĂ©es ; les nuits sont cauchemardesques... D'autant que, parmi les crĂ©atures de la nuit, il faut aussi compter sur les goules et les stryges...

IMG_4244

Cet automne-là, Jeanne Froidelac, roturière vivant en Auvergne, fille d'apothicaire, voit sa famille se faire décimer sous ses yeux... Ses parents et ses deux frères aînés faisaient partie des rebelles au système : des Frondeurs ! Dès lors, Jeanne est prête à tout pour gagner Versailles et venger la mort des siens : usurpation d'identité, tricheries, mésalliances, combats et coups bas, elle ne renoncera à rien pour parvenir à ses fins.

Un panier d'osier, rempli de pain chaud et de lard ; soulevant le torchon, je découvre une nouvelle miche de pain tranchée à la croûte dorée, mais aussi une motte de beurre frais soigneusement enveloppée dans du panier, accompagnée de trois petits pots de confiture.

"Miam ! Tout ça m'a l'air succulent ! je m'exclame en lorgnant le chariot où sont disposés de délicates verrines, des sablés poudrés, des tartes aux fruits confits... et deux grandes cafetières fumantes."

une soupière de bouillon fumant, la souris grise dans le veloutĂ© de champignons (beurk) et le cou clou du spectacle, Ă©videmment, la GorgĂ©e du Roy.

J'ai adorĂ© l'idĂ©e de dĂ©part : un Roi-Soleil qui s'est Ă©teint mais qui vit toujours, les codes de ce monde terrible mais cohĂ©rent, une jeune fille au caractère bien trempĂ©... Certaines scènes sont franchement marquantes (les dernières sont carrĂ©ment grandioses), l'Ă©criture m'a paru rĂ©solument moderne et les personnages nombreux, variĂ©s et intĂ©ressants (on a mĂŞme droit Ă  un yokaĂŻ !). En outre, on ne s'ennuie pas une seconde. Par contre, je n'ai clairement pas apprĂ©ciĂ© certains choix de l'hĂ©roĂŻne ; certains m'ont mĂŞme mise mal Ă  l'aise : c'est la raison pour laquelle cette lecture ne sera pas un coup de coeur bien que l'univers (re)crĂ©Ă© par l'auteur soit assez phĂ©nomĂ©nal ! Chicky Poo l'a lu rĂ©cemment, elle aussi.
491 pages

a

Eric Fouassier, Le bureau des affaires occultes

Paris, juillet 1830. Valentin Verne, jeune inspecteur de la Surêté, brigade récemment créée par l'ancien bagnard Vidocq, poursuit le travail de son père en traquant un criminel diabolique et à l'esprit tordu surnommé Le Vicaire ; Valentin espère aussi retrouver la trace d'une de ses petites victimes, Damien étant toujours porté disparu et vraisemblablement retenu prisonnier quelque part. En parallèle, son supérieur hiérarchique le charge d'une désarmante enquête : en effet, Lucien Duvergne, jeune aristocrate nouvellement associé à un groupe anti-royalistes (Louis-Philippe vient juste d'accéder au pouvoir), ayant des perspectives d'avenir réjouissantes et la tête bien sur les épaules, s'est pourtant défenestré au cours d'une soirée donnée dans l'hôtel particulier parental. Juste avant de se jeter dans le vide, il a contemplé un moment son reflet dans le miroir. Et ce n'est pas le seul décès qui suit ce surprenant schéma. Paris est plein de mystères en ce début de XIXe siècle... Lucienne, la jeune soeur de Duvergne, et Aglaé, une actrice de théâtre n'ayant pas froid aux yeux, aideront Valentin à avancer vers la clé de l'énigme.

Il prit le temps, comme à son habitude, de s'octroyer un rapide déjeuner sur le pouce. Devant l'éventaire d'un cafetier en plein air, il avala une grande tasse du breuvage rendu amer par la chicorée, ainsi qu'une rôtie au miel.

Saisissant l'occasion, il décida d'apaiser sa faim et commanda une omelette aux cèpes accompagnée d'un pichet de vin de Brie.

Une marchande de friture avait installé son éventaire non loin du seuil où se tenait embusqué Valentin. A portée de sa main gauche, s'élevait un monticule de pain, tandis qu'à sa droite, sur un réchaud surmonté d'une poêle, grésillait un mélange appétissant de saucisses, de boudins, de côtelettes de porc et de tranches de lard. Pour deux ou trois sous, le petit peuple du quartier pouvait acheter de quoi se restaurer.

Sur la table devant moi, il y avait une assiette avec trois belles tranches de jambon, des biscuits, des prunes et un grand verre d'eau rougie de vin. [...] J'ai soudain été pris de vertige. Tout s'est mis à tourner autour de moi.

J'avais lu de nombreux avis très positifs sur ce roman. Malgré tout, je me suis plutôt ennuyée dans les trois premiers quarts : j'ai trouvé l'intrigue un peu mollassonne et rien ne semblait véritablement "occulte". Le dernier quart a sauvé l'ensemble car je n'avais pas du tout vu venir les twists scénaristiques dont cette dernière portion est truffée ! J'ai, en revanche, d'emblée aimé croisé des figures historiques comme Vidocq et Mesmer, entre autres... Encore un roman tout récent que j'ai pu lire grâce à la médiathèque.
356 pages

2022
(billet 2022 n°38)

Publicité
Commentaires
R
Tout un retour en France...pas en douceur....en tout cas cela semble etre de chouettes lectures...oh yessss
RĂ©pondre
C
J'ai lu le deuxième tome de Vampyria récemment, j'en parlerai sûrement au prochain challenge Halloween :D <br /> <br /> C'était une chouette lecture j'ai trouvé :) <br /> <br /> Le Eric Fouassier me tente, mais je ne me lance pas car j'ai trop de choses à lire avant ^^<br /> <br /> Bon dimanche !
RĂ©pondre
Newsletter
Publicité

Tous mes liens préférés (blogs et vidéos) se trouvent dans le menu horizontal, en haut. ;-)

Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 138 689
Publicité