Bonjour et bienvenue dans cette chronique
sur le 3615Jevousracontenotrevie

(comme d'habitude, me direz-vous à juste titre ;-p).

Dimanche 27/11. Totoro vient de m'apporter un café tandis que je pianote les premiers mots de ce billet. Vous en voulez un aussi ? Il peut vous préparer une tasse en un éclair... Sûr ? Bon. Vous ne savez pas ce que vous ratez...

giphy

Dimanche 04/12. Alors peut-être un de nos petits cookies choco-cranberries tout juste sortis du four, élaborés ce matin en suivant la super recette de Minnie de l'année dernière (Mickey Junior) ?

Sans titre 1

En ce moment, entre nos plannings de fou-fou, le froid, l'humidité permanente, la fatigue et Totoro qui traîne une belle crève depuis plusieurs jours, on a un peu le moral qui tirebouchonne (je nous ai même fait des smoothies poire/kiwi/épinard, c'est dire ;-D).
Alors, voici une liste (non exhaustive) de tous les trucs qui nous font du bien, histoire de reprendre du poil du Yéti (enfin, de la bête, quoi ;-p) : vitamine-liste valable pour tout âge, avis à ceux qui ont "Besoin de chanter" (par Simplement Dan, alias Grégoire Ludig - et David Marsais - du génialissime Palmashow, dans leur dernier film "Les Vedettes", qu'on a adoré cet été) :


(bande-annonce)

Toujours à propos de films, cette semaine j'ai regardé 2 autres comédies françaises récentes et distrayantes :

Sans titre 2
(bande-annonce)

"Maison de retraite" vu seule mais avec Kev Adams, Gérard Depardieu, Marthe Villalonga, Daniel Prévost et Mylène Demongeot (entre autres) - très, très sympa, avec un propos moins léger qu'il n'y paraît (et pour la petite histoire, saviez-vous que Thomas Gilou, le réalisateur qui a aussi signé "La Vérité si je mens", est le petit-fils de Blaise Cendrars ?!?!)...

Sans titre 1
(bande-annonce)

... ainsi que "Divorce club" de et avec Michaël Youn, Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot, Vincent Desagnat, Cartman, McFly et Carlito (entre autres aussi, et pour la petite histoire, saviez-vous que Carlito était le fils de Guy Carlier ?!?!) - Totoro a regardé le second avec moi et on a bien rigolé (ça lui a un peu fait oublier sa grosse otite-sinusite-rhinite ; aurait-il été Hittite dans une vie antérieure ? ;-p) :

Sans titre 1

Côté lecture, j'ai lu la BD Le jardin de Rose par Hervé Duphot. Françoise a entre 50 et 60 ans, un mari qui l'ignore, un appart' en banlieue parisienne, dans un quartier qui craint, et une conseillère Pôle Emploi qui lui donne peu d'espoir quant à retrouver un jour du travail. Par chance, elle a aussi Rose, une vieille voisine avec la jambe dans le plâtre qui lui demande d'aller prendre possession à sa place de la parcelle qu'elle vient enfin d'obtenir dans un jardin collectif : Françoise serait-elle là sur le point de se découvrir une passion ? Oh, elle découvrira même beaucoup plus que ça... Si le dessin ne m'a pas trop plu (trop traditionnel), j'ai bien aimé le scénario ainsi que les personnages. Le retour d'Un Livre Un Thé.

51F3b6Lya0L

Par ailleurs, à propos d'avoir la main verte, je viens de terminer dans la voiture la version audio du court roman de Barbara Constantine, Tom petit homme tout petit homme Tom (d'une durée d'à peine 4 heures) : Choco-Mum m'a offert la version papier, c'est comme ça que j'ai repéré ce titre dans le bac de la médiathèque. Je vais maintenant lui passer le livre pour qu'elle passe elle aussi un bon moment. Tom, 11 ans, vit seul avec sa mère de 25 ans, Joss qui n'a pas de sous et pas toujours de boulot. Alors, il va piquer des légumes dans le jardin de ses voisins un peu snobs mais adorables, se prend d'amitié pour Madeleine, une nonagénaire qui n'a auprès d'elle que ses vieux chat et chien, apprend à faire pousser des tomates et à les mettre en bocaux, et retrouve en prime son père totalement par hasard.

GARDER Tom

Un petit roman tout simple, plein de tendresse et d'humour (foi de Fondant, c'est la première fois que je riais aux éclats et au volant en écoutant un audiobook ^_^). Et la voix du comédien belge Benjamin Jungers est top.

Sans titre 1

Sinon, toujours pour les romans, je suis en train de lire (avec les yeux) Hôtel Pastis de Peter Mayle (1993, quand même) pour valider la dernière ligne, "boisson/apéritif" dans l'option "menu complet" du challenge Livres (et écrans) en cuisine : yeahi ! ;-) C'est ensoleillé, plutôt agréable mais il y a un côté assez "daté" qui me freine un peu. J'espère aller au bout dans l'histoire de Simon, cet Anglais aisé et séparé qui change de vie en s'évadant dans le Luberon, en tombant amoureux d'une Française de son âge et en faisant le pari fou d'ouvrir un hôtel - en parallèle, il y a une histoire de cambriolage mené par d'anciens taulards : je n'adhère pas trop non plus à ce versant du scénario mais bon, on verra...

Paree-pour-l-hiver

Pour rester dans le sud, on a également bôôôcoup ri tous les 3, dans notre grand lit, dans notre tout-chaud du dimanche matin, tandis que je finissais à haute voix 💝Le Journal de Gurty - Parée pour l'hiver de Bertrand Santini. Gaspard emmène sa petite chienne passer Noël à Aix-en-Provence et ça ne va pas être de tout repos. Trop marrants, nos héros à poils et pattes ! (mention spéciale pour l'écureuil José/Sandrine) Cette fois, Pépé Narbier joue un rôle amplement mérité. Et on a même droit à la fiancée (très provisoire) de Gaspard : ah, cette Myrtille ! Cette série fait décidément un bien fou !

Sans titre 1

D'ailleurs, dans la foulée, j'ai enchaîné avec Printemps de chien car c'est trop bon ! ;-) Dans la Provence de Gurty, les gens ne sont pas contents d'apprendre que la famille Caboufigues veut abattre un vieux marronnier de leur terrain pour laisser passer le haut débit. Gurty et Gaspard prennent les choses en main pour empêcher ce massacre car il est vital de préserver la campagne...

51cjfnhYa+L

J'ai beaucoup ri avec l'atterrissage en urgence à l'aérodrome de Manosque pour cause de caca voyageur ! Et Gurty s'est empiffrée comme prévu de saucisson, de cacahouètes et de gâteau chez les Caboufigues, où les jumeaux Donovan et Cassidy fêtaient leur anniversaire !! :-D C'était un gâteau extraordinaire. Trois étages de génoise à vous couper le souffle qui empestaient la vanille et le caramel. Typiquement le genre de choses que je n'ai pas le droit de manger mais que je veux quand même. 

Sans ptitre 7

Autre grosses marrades avec quelques tomes des P'tites Poules de Christian Jolibois et Christian Heinrich, truffés de jeux de mots et de clins d'oeil culturels (les noms que je préfère, à part les héros : Cudepoule, Hucocotte, Poule-Emile Victor et l'oncle Crêtemolle ;-p).

Sans titre 2
(tomes divers dont 2 d'hiver)

Dans l'ordre de lecture : Les P'tites Poules et l'oeuf de l'Empereur (le Lardon s'est bidonné avec Nidouillet le poussin qui se cherche au niveau lexical ; on est partis en Chine, où les fromages de Bélino ont fait sensation vomir chez les pandas ;-p) ; ðŸ’Coup de foudre au poulailler (j'ai adoré les références au théâtre classique avec le directeur de troupe Coquelin et sa fille Roxane ; l'intervention de la Dame à la Licorne est aussi réussie qu'inattendue ; William, lui, a préféré le philtre d'amour à la bouse de vache et au pus de crapaud du balourd Coquenpâte) ; enfin, Les P'tites Poules et la Grande Casserole (amateurs d'astronomie et de sucreries, bonjour).

Sans titre 4

(riz, savoureuses confiseries et fumants fromages - voir Bélino pour vos commandes ;-p)

Sans titre 5

Rigoler, ça faisait aussi du bien à William qui a traversé une période de p'tits malheurs et de déceptions avec son meilleur ami qui ne veut plus trop jouer avec lui en ce moment et lui préfère un autre camarade - sauf quand ce camarade est absent, "là, il est bien content de jouer avec moi, hein, je me demande s'il sait ce que c'est, l'amitié !" :-(. Bref, en attendant des jours meilleurs, on écoute, on lui dit que le rififi entre copains, ça va ça vient, on lui fait des câlins.

132216421

Et puis, vive les virées du mercredi matin à l'hypermarché, en compagnie de Papa : trop gentil, le jeune poissonnier qui a fait passer William derrière l'étal pour lui montrer un vrai poulpe "tout moulligasse" : il était épaté ! Et merci au caissier d'un certain âge qui a gardé le Lardon 3 minutes avec lui (Totoro avait oublié de peser les fruits) : il est rentré à la maison avec 20 POCHETTES d'autocollants pour coller dans l'album  Harry Potter de Super U !! o_O

Sans titre 3

Aussi, on a emprunté plein de doux albums pour panser tout ça et ne plus y penser : le Lardon a ramené les canards de Lisa McCue de la bibliothèque de son école, et moi 💝Ca sent bon la maman d'Emile Jadoul et Claude K. Dubois (repéré chez L'Or il y a des lustres et enfin déniché), l'histoire de Taupinou qui a peur de la nuit et voudrait l'odeur de sa maman pour s'endormir (Maman Taupe finit donc par lui donner son foulard et hop, aussitôt un gros dodo - je faisais ça avec un t-shirt quand William était bébé ; vous faisiez pareil ? ^_^) :

Sans titre 4

Il y a aussi ces 2 albums "gastro-comiques" trouvés en parcourant le menu de la médiathèque, qui valent leur pesant de cacahouète et aiguiseront votre appétit livresque : pour commencer, Comment cuisiner les lapins de Michaël Escoffier et Manon Gauthier.

Miam2

Un loup donne un cours de cuisine : il compte préparer un lapin aux carottes. Problème : si les carottes demeurent bien sagement dans la casserole, le lapin, lui, s'enfuit sans demander son reste. Et quand le loup finit par le retrouver, les circonstances font qu'il n'a plus du tout envie de le dévorer... Il lui propose même de partager son plat de carottes ! Cet album est quasiment irrésistible ! Je lui reprocherai seulement quelques petites faiblesses dans les illustrations (aux pages où le loup se retrouve en fâcheuse posture) mais le Lardon a réagi en répondant aux questions du loup et a ri à gorge déployée à certains moments : c'était sympa.

Miam3

Ensuite, Manger un loup de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau. Un petit cochon n'a peur de rien : il a décidé de dévorer un loup, pour changer. Après tout, d'ordinaire, c'est Monsieur le Loup qui croque tout le monde, alors pourquoi ne pas inverser les rôles, pour une fois ? Bon, ce ne sera pas forcément une réussite mais qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Je n'ai pas trop adhéré aux dessins mais l'idée de départ, cette intéressante inversion des rôles, m'a paru drôlement culottée ! ;-p

Sans titre 2

2022
(billet 2022 n°46)

Bon, pas de panique, notre Farfeloustic ne se laisse pas abattre. La preuve, ces quelques phrases notées récemment parce que... franchement, y a pas de mots... Tenez :
~ Pendant que je faisais les smoothies cités plus haut, je mets en garde William à cause du blender et de sa lame qui coupe : "Ben oui, c'est sûr, tu sais, on veut pas de purée de doigts !"
~ "-Tu sais où ils sont ? - Quoi ? - Tes stylos avec le cucul gommeux..." (stylos effaçables, avec gomme au bout donc...)
~ En jouant avec sa balle en mousse : "Attention, je fais le tir du cochon d'Inde furieux !!!" (je sais pas vous mais moi, ça m'impressionne grave ! ;-p)
~ "Maman, passe pas par là : cette entrée, c'est la plus galéreuse !"
~ "Maman, on fait un concours de mignonnitude ?" ^_^ et là, on se livre à une "battle" de mimiques craquantes ; je fais ce que je peux mais c'est souvent lui qui gagne... ;-)
~ "Ya, ya ! (bruits de combat dans le jeu qu'il s'invente) Ah ah, je suis le Colonel Vertébral !" (LOL)
"Tu vas p't-être pas être contente mais j'ai dit à Lisandro ce qu'on lui avait acheté pour son anniv'. Je lui ai dit que c'était Lazor, que c'était un dinosaure qui se transforme en robot-voiture... - Mais il n'aura plus de surprise alors !?! - Ben si, je lui ai pas dit la couleur..." (ouf, rassurée je suis)

Sans titre 2

~ "Maintenant, je sais faire pipi debout. A l'école, des fois, je vais aux urinoirs et des fois, je vais aux uriblancs... - On dit juste 'les toilettes', mon coeur... - Ah ben oui, d'ailleurs pourquoi y a que des urinoirs blancs ?" (très bonne question !)
~ "Ils sont gentils, les gens de la cantine : ils nous donnent jamais de mandarines pourries !" (encore heureux ;-p)
"Pour la vie de William, il faut des frites, plein de câlins, des épisodes, des livres, des bonbons, du ketchup, des nuggets, des cordons bleus, des purées de légumes... Il faut tout ça pour la vie de William..." ;-D

Valà, valà.
Hier, on est allées se faire papouiller dans un spa thermal avec mon amie Ness (après un resto-papotage en règle, évidemment, et avant une bonne tartiflette improvisée par Totoro en dîner... ^_^). Quel plaisir de s'immerger dans une eau à remous et à 35 degrés en intérieur ET en extérieur avec les projecteurs (la nuit tombe à 16h30), la montagne comme décor et surtout quand il pleut-neige par 3 degrés dehors !! Je vous parle aussi du massage, de la pause-cocoon-tisane et du hammam ou ça ira... ? ;-p

Sans titrep 6

"Collègement parlant", la semaine dernière, on a rendu visite aux Restos du Coeur de notre ville avec 2 classes : c'était extra, un très bon moment surtout avec les 5èmes.
Ah et cerise sur le gâteau mes 3èmes ("gentimmatures" mais "archimmatures" quand même -_-) sont en stage pour une semaine à partir de demain (5 heures de cours en moins, yeepee) : je vais en profiter pour aller chez le coiffeur et finaliser les achats de Noël (déjà bien avancés - dont de l'utile et du simple pour la plupart et du 80% d'occasion pour le Lardon : trop fière de mes trouvailles sur 2 sites bien connus, dont un tableau blanc/ardoise sur pieds mais pliable ainsi qu'un parcours à construire briques/billes en bon état, acquis pour une bouchée de pain ;-p).
D
'ailleurs, il y a quelques jours, avec le Lardon, on s'est fait 3 virées Botanic / La Foir'Fouille parce que les rayons de Noël, y a rien de mieux ! Et le rayon "villages d'hiver électriques avec trains qui tournent, petites loupiotes et musique de saison", c'est Disneyland pour notre Nounou : il y passerait DES HEURES, à les regarder et à se raconter des histoires... (heureusement, on connaît bien les gérants du magasin ;-p)

81xYWTvwUvL

Et c'est sous un ciel anthracite et une pluie fine incessante que je vous dis :
à très bientôt, les z'amis !

Logo Noël Double