Hi, everybody !
Le thème que je vous propose aujourd'hui est :
on a tellement à apprendre de la Nature...

SusanBranch2

C'est parti avec 2 beaux romans américains !

876587522forest-trees-animated-gif-10

D'abord, mon ultime coup de coeur de l'année 2022,
datant de fin décembre :

op

⭐ Lauren Wolk, La Montagne qui m'a sauvée

Maine 1934. Les parents d'Esther, 14 ans, de Leigh alias Ellie, 12 ans, et de Samuel, 6 ans, ont été ruinés par la Grande Dépression : la famille doit quitter la ville et se bâtir une nouvelle maison dans la montagne sauvage, en même temps qu'une nouvelle vie. Pas facile pour la mère et la fille aînée de s'accoutumer à une vie de quasi-pionniers, loin de tout ou presque.
En revanche, pour Ellie et son père, cela semble couler de source.

Bientôt, cependant, un drame survient : le père sombre dans le coma, à la suite d'un accident forestier dont la cadette est tenue pour responsable... Celle-ci est alors prête à tout tenter pour ramener son père du côté des vivants ; elle se découvre dans le même temps un véritable don de guérison (rien de fantastique, juste une très forte intuition de ce qui est bon pour telle ou telle personne) ainsi qu'une incroyable capacité à communiquer avec les animaux, les arbres et la Nature de façon générale. Tout est en effet connecté, et Ellie le perçoit très bien, mieux que quiconque. Guidée par Cate, la "sorcière" de la montagne (rien de fantastique, juste une guérisseuse prête à transmettre son précieux savoir), l'adolescente changera la vie de plusieurs personnes, à commencer par elle-même...

Dès le début, j'ai aimé le côté "country", rustico-rude de ce récit. Ces citations gourmandes vous mettront tout de suite dans l'ambiance :
- Pendant les premières semaines, nous n'avons vécu que d'une soupe de haricots peu épaisse assaissonnée de sel.
- Puis : porridge nappé de sirop d'érable ; gâteaux au maïs, à la truite, à la pomme de terre ; petits pains fourrés avec de la viande et des pommes séchées...

IMG_6602

M'ont aussi plu l'évocation de l'amour familial et les personnages croqués avec talent et sobriété. Le thème de la quête de soi, de son véritable rôle dans le monde ; le courage et l'espoir...

J'étais certaine que des choses extraordinaires arrivent tout le temps, en partie parce qu'il y a quelqu'un pour l'espérer.

Enfin et surtout, j'ai été sensible à la vision du monde célébrée par l'auteure : la circulation des énergies, la communication et le partage entre les espèces. Ce roman dégage des ondes positives qui font tellement de bien par les temps qui courent. Je ne m'attendais à rien de spécial mais cet ouvrage fut un coup de foudre littéraire !
458 pages

SusanBranch3

En rembobinant le fil de mon journal de lecture,
j'ai retrouvé ce coup de coeur de l'été 2022 :

⭐ Sara Pennypacker, Le Château des Papayes

Sans titre 2

Dévoré en 2 jours à peine, ce roman jeunesse m'a totalement charmée, en août dernier : en Floride, de nos jours, la relation improbable entre Ware, 10 ans et demi, introverti, rêveur incompris (passionné par le Moyen-âge, il fait sans cesse référence au code de la chevalerie) et solitaire (au grand dam de ses parents, notamment de sa mère qui travaille dans le social), et Jolene, même âge, orpheline vivant auprès d'une tante alcoolique, soutenue par le barman du coin et la gérante de la supérette grecque. Jolene a pour objectif de planter des papayers dans un square désaffecté, autour d'une église abandonnée en partie démolie. D'un endroit désaffecté et abandonné, ils feront, à force de travail, de patience et d'entraide, au choix une forteresse médiévale (douves comprises) ou un jardin des merveilles. Ce sera leur refuge pour l'été contre la cruauté de la vie. A cet endroit, les deux jeunes ados s'apprivoiseront : lui, qui rêve d'un monde plus juste et de devenir plus "normal", apprendra à davantage s'ancrer dans le réel ; elle, que la vie a rendue très terre à terre, ne croit plus en rien mais apprendra à redevenir une enfant. Ils réfléchiront à ce que signifie "être soi-même" et se libèreront peu à peu de ce que les autres attendent d'eux (à l'instar de l'oncle Cyrus, cinéaste bohème et inspirant).
Il y a aussi une piscine, un centre de loisirs un peu pourri, des grues en détresse et tout un tas d'autres animaux à aider, une mamie à l'hôpital, des relations familiales compliquées mais beaucoup d'amour.
C'est réaliste, c'est plein d'espoir, c'est écolo-joli, c'est très "beau-sitif" : je ne me suis jamais ennuyée avec ce roman d'amitié et de nature totalement réussi qui m'a rappelé à la fois Calpurnia et Le jardin secret ! Très bonne pioche à la médiathèque (ouvrage repéré auparavant chez Elora).
349 pages

- C'est bon, hein ? demanda-t-il une fois que tout le monde y eut goûté. Très sucré.
- C'est vrai, convint son oncle. Extrêmement sucré.
- Et doux. C'est un fruit très doux, n'est-ce pas ?
- Oui, Ware, particulièrement doux, répondit sa mère en lui jetant un regard surpris.
- Ca ressemble un peu au goût du melon, mais en plus melonesque encore, non ?
Son père le considéra, tête penchée.
- C'est toi qui l'as fait pousser, ou quoi ? Tu es devenu producteur de papayes, maintenant ?
Ware baissa le menton mais il sourit intérieurement. Il était producteur de papayes, maintenant.

Sans titre 1

LogoMiniature