Pour les dernières mises à jour, voir la partie OBJECTIFS plus bas.

This is it, my friends ! Here, have a donut :

IMG_1921

(photo prise juste avant que le Lardon - NYC on the sweater, East Coast style ;-p -
le dévore en approximativement 1 minute 38 ^_^)

J'espère que ce nouveau voyage aux Etats-Unis vous aura plu ! 

map0

Depuis 2018, je complète scrupuleusement mon grand récapOchoco spécial USA, Etat par Etat,
après chaque livre lu ou chaque film vu : ce répertoire de références, augmenté au fil des découvertes,
me permet d'avoir une vue d'ensemble ; j'essaie de ne pas oublier de le mettre à jour à chaque fois.

Récap des 8 billets de ce circuit 2023 :
1/8 ~ Mon semestre américain : intro gourmande et youtubesque
2/8 ~  USA, 19th century
(film "The Pale Blue Eye" et roman Un parfum d'encre et de liberté)

3/8 ~ Unis vers cités dans le Vermont
(roman Le maître des illusions, film "Le cercle des poètes disparus")

4/8 ~ Other Northeastern strange adventures
(BD Spirite, romans Alice et la dame du lac et Laïka est revenue, films "Geostorm" et "Fahrenheit 451")

5/8 ~ Belts, boots and tension
(séries "Outer range", "The last of us" et "Godless", 3 albums)

6/8 ~ Excursion douce et rythmée dans le Sud-Est
film "Poms", albums La trompette de Louis, Little Lou à Paris et L'Edredon)

7/8 ~ Romain Puertolas, Les Ravissantes : quand Harry zona...
8/8 ~ la présente conclusion bourrée (de sucre et) d'objectifs pour plus tard ;-)

Sans titre 1

Et avant de vous laisser avec le Mois Anglais de Lou & Titine (au centre, Hugh Grant est dans la place :-p)
auquel je ne participerai peut-être qu'à la toute-toute fin - vous comprendrez pourquoi très vite, voici...

 ... tout ce que j'espérais faire mais n'ai pas pu mener à bien
(liste à checker au fur et à mesure) :

$ littérature $

☆ j'ai déjà les ouvrages : Dark Tiger de William Taply (Maine, polar nature writing), Une voisine encombrante de la Canadienne Shari Lapena (Etat de New York, polar sociologique)Carnets de New York de l'Italien Paolo Cognetti (journal, autobiographie).

Sans titre k1

J'ai lu, depuis (juin 2023) : Une voisine encombrante de la Canadienne Shari Lapena. Polar domestique bien tourné, sorte de "Desperate Housewives" dans la vallée de l'Hudson (Etat de New York). Un quartier tranquille, un ado qui s'immisce chez les gens en leur absence, un autre qui commence à boire, un voisin soupçonné d'avoir assassiné sa superbe femme (retrouvée dans le coffre de sa voiture, elle-même retrouvée immergée dans un lac), deux pères de famille sans histoires séduits par la disparue, un chalet pour les week-ends... Un sacré sac de noeud pour un roman de moeurs/thriller réussi (déniché sur l'étagère "servez-vous" de la bibli). Miam : des penne au pesto et poulet pour le dîner. 320 pages

☆ repérés à la médiathèque : Le sang ne suffit pas d'Alex Taylor (montagnes de Virginie, Natifs Indiens), Radium Girls par Cy (New Jersey, 1910, BD), Blackwater (Alabama, fantastique = Challenge Halloween ?), De sang froid de Truman Capote (Kansas, meurtres réels, années 60), Le Fléau du King, American predator de Maureen Callahan (Alaska, fait divers réel, enlèvement 2012).

Sans titre 1

J'ai lu, depuis (juin 2023) : la BD Radium Girls de Cy (repérée chez Bladelor, empruntée à la médiathèque). 1916, New Jersey. L'histoire authentique et absolument terrible de dizaines de jeunes femmes peignant à la chaîne les chiffres de montres au radium, en utilisant un pinceau d'abord mis à la bouche ('lip dip paint", il n'y a aucun risque, mesdemoiselles) : la substance est révolutionnaire et les filles en abusent, se maquillant même au radium pour sortir et briller dans le noir ! Evidemment, elles s'intoxiquent peu à peu et leur seule issue semble aussi tragique que le combat mené par les survivantes contre les responsables (elles ont fini par gagner mais à quel prix !).
Je ne connaissais pas ces événements et ai trouvé ce volume aussi terrifiant que poignant. Esthétiquement, la BD est très réussie, avec sa palette de couleurs réduite et glaçante, et sa façon de montrer en parallèle scientifiques prenant de multiples précautions pour manipuler le radium et ouvrières dans toute leur insouciance, dans leur vie personnelle comme à l'usine... Révoltant. Enna l'a commentée, depuis. 136 pages

Sans titre 11

J'ai lu, depuis (août 2023) : le récit d'investigation (terriblement authentique) American Predator par la journaliste Maureen Callahan. A partir d'indices vidéo trouvés (très laborieusement) après l'enlèvement d'une jeune serveuse en Alaska, en février 2012, le FBI finit par mettre en prison l'un des pires serial killers américains : Israel Keyes, la quarantaine au moment de son suicide dans sa cellule en décembre 2012, père dévoué d'une fillette de 10 ans, ancien militaire, ouvrier du bâtiment et voyageur infatigable. Ses crimes - viols, enlèvements, assassinats, braquages - se sont déroulés dans de nombreux Etats des USA et ont donné bien du fil à retordre à des services de police désorganisés et complètement dépassés par des méthodes qui rendent Keyes totalement insoupçonnable ! On pense d'ailleurs qu'il a fait bien plus de 11 victimes (11 corps retrouvés au moment de sa mort) : si une femme et son bébé lui ont échappé dans les années 2000, on ignorera peut-être à jamais certains de ses affreux méfaits ! Glaçant ; fascinant mais terrorisant... Titre noté dans une vidéo de Margaud Liseuse, il y a un an. 368 pages

☆ notés par ailleurs car très tentants : Les Pionniers d'Ernest Haycox (du Missouri vers les Rocheuses, fresque conquête de l'Ouest), Quelqu'un qu'on aime de Séverine Vidal (road trip vers l'Ouest).

☆ peut-être un jour : j'aimerais relire L'arbre aux souhaits de William Faulkner (étudié quand j'étais en 6ème pour le genre du conte, programme du début des années 90). Relu en septembre 2023 (j'ai reconnu l'épisode "gourmand" où chaque jeune personnage "commande" tout ce qu'il désire manger pour un pique-nique merveilleux : riz en sauce, gâteau au chocolat, glace, pomme... Mais ce conte d'une cinquantaine de pages m'a paru un peu décousu, manquant de substance et de cohérence... ;-( Bon, au moins, je l'ai retrouvé...)

coyote

Rodeo, prince des marginaux, était plus flippant que jamais, à genoux sur le toit. Cet homme est un cas désespéré. Il est sauvage, brisé, imprudent, beau, et il ne tient qu'à un fil, mais c'est un sacré fil et il s'y accroche de toutes ses forces, avec ses deux mains et son coeur.
Il venait me chercher.

J'ai aussi emprunté L'incroyable voyage de Coyote Sunrise par Dan Gemeinhart, un roman jeunesse racontant le périple, dans un bus scolaire jaune aménagé en maison roulante et à travers plusieurs Etats américains (Floride, Alabama, Dakota, Montana, Idaho, Michigan, Oregon jusqu'à l'Etat de Washington...), d'un père, Rodeo, et de sa fille de 12 ans, Coyote. Ce ne sont pas leurs vrais prénoms ; leur véritable identité ainsi que les titres de "fille" et de "papa", ils ont décidé de les laisser derrière eux après le drame qui a disloqué leur heureuse famille. Mais aujourd'hui, en cet été 2018, Coyote sent qu'il est enfin l'heure de rentrer chez elle pour tenter de sauver les plus précieux de ses souvenirs. En route, ils accueilleront à leur bord plusieurs personnes aussi paumées que lumineuses (ainsi qu'un chat et une chèvre ;-p)...

Ivan (le chat) s'est adapté à nous comme une tranche de fromage entre deux morceaux de pain. (Plus tard)Val, Salvador et moi, on s'est entendus comme des myrtilles dans un muffin.

J'ai beaucoup aimé ce livre (qui m'a également fait beaucoup pleurer) : du rythme, une énergie positive malgré tout et des personnages aux petits oignons. Si le fond de l'histoire n'avait pas été aussi dramatique, ça aurait été un coup de coeur...

Je n'étais pas d'humeur à m'asseoir et attendre. Mais quelque chose, dans l'odeur des hamburgers-frites, nous amène souvent à revoir nos exigences.

Et miam aussi : divers granités, de fameux sandwiches côtelette de porc (Garnis de cornichons, d'oignons et de moutarde. Servis avec une portion de frites.), des tacos, des hotdogs épicés, du poulet grillé / glace / pop-corn, des pains ronds au levain avec du beurre dessus...
406 pages

chonriclebooks-1

Heureuse coïncidence, Darling Desi a sorti hier une vidéo intitulée
"Book shopping at the best bookstores in New York" ! Enjoy ! ^_^

$ cinéma / plateformes $

☆ "Les raisins de la colère", adaptation du roman de John Steinbeck (Oklahoma vers Californie ; il s'agit d'un des livres préférés de Totoro ; motivée par un article paru chez Un Livre, Un Thé, je voulais le lire mais, faute de temps, je me rabattrai sur le film de 1940 avec Henry Fonda).

☆ "Sex fan des sixties" (en V.O. "The banger sisters") avec Susan Sarandon et Goldie Hawn (Californie, rock'n roll, amitié).

☆ parcours de vies : "Le fondateur" avec Michael Keaton (biopic, créateur de la chaîne McDonald's), "Le nouveau stagiaire" avec Anne Hathaway et Robert DeNiro (NYC), "Adorables ennemies" avec Shirley McLane.

MV5BYjYwZjUwODgtMDRhYS00MDBlLTkzNjAtOTIzY2RiZDFjNWExXkEyXkFqcGdeQXVyODIyOTEyMzY@

J'ai vu, depuis (juin 2023) : ⭐ "Le fondateur" de John Lee Hancock, avec Michael Keaton. C'est l'histoire vraie de Ray Kroc, l'homme parti de rien (représentant de commerce plein d'idées mais sans envergure) qui, à force de prendre des risques et d'agir sans scrupules, a développé et franchisé la chaîne McDonald's dans les années 50-60, en s'associant (au départ) puis en escroquant (il n'y a pas d'autre mot) les frères McDonalds, Richard "Dick" et Maurice "Mac" : en effet, ce sont eux, les inventeurs californiens du fast-food tel que nous le connaissons, avec ses différents postes, son mode de service, son rendement ultra-efficace.

Sans titre 3

Un biopic absolument excellent, au rythme intéressant et au casting impeccable (on y croise aussi mesdames Laura Dern et Linda Cardellini - blonde ; Keaton y est grandiose en arriviste aussi audacieux que haïssable, aussi touchant que malhonnête). A la fois très intéressant historiquement et ignoble humainement parlant...

5776833

J'ai vu, depuis (juin 2023) : "Stillwater" de Tom McCarthy, un drame qui ne cherche pas la facilité et nous emmène de l'Oklahoma à Marseille, avec Matt Damon, Camille "Connasse" Cottin et Abigail Breslin (qui a bien grandi depuis "Le goût de la vie" !). Un père américain moyen (Matt Damon) cherche à faire sortir de prison sa fille Allison : alors qu'elle a fui le Midwest pour entamer des études en Provence, Allison a en effet été condamnée pour le meurtre de sa petite amie. Elle se trouve aux Baumettes depuis 5 ans, lorsque de nouveaux éléments poussent son père à s'installer dans la cité phocéenne pour mener sa propre enquête, aidé de Virginie, maman célibataire et comédienne qui le trouve fort attachant. Parviendra-t-il à concilier son passé douloureux et la nouvelle vie qu'il se construit peu à peu en France ?

Sans titre 2

J'ai beaucoup aimé voir Matt Damon dans les rues de Marseille, l'improbable duo formé par les acteurs principaux, excellents, le naturel de la jeune Maya, la tension que l'on ressent tout au long du film ainsi que le scénario qui nous entraîne là où on ne l'attend pas. Différent et émouvant.

☆ let's talk about love : "Falling in love" avec Meryl Streep et Robert DeNiro, "Daughter of the bride" avec Marcia Gay Harden, "Shotgun wedding" avec Jennifer Lopez.

Sans titre 1

On a aussi regardé en famille (et en 2 plateaux-télé distincts) "Oliver et compagnie", un Disney de 1988 qu'on ne connaissait pas (merci, Tonton Claude ^_^). L'histoire était originale pour un Disney (ancrée dans le réel, les rues de NYC, les disparités sociales entre la 5ème Avenue et les docks) et le message de tolérance et de solidarité est bien passé. Sans compter que les chansons (hip-hop, rock de rue) sont très sympas (Billy Joel / Roublard et Bette Midler / Georgette en tête).

$ série $

☆ "Yellowstone" (on nous a prêté le coffret DVD).

Sans titre 12

On est en train de regarder la saison 1 (août 2023, 7 épisodes vus) : la beauté du générique de "Yellowstone", les paysages extraordinaires du Montana, l'immense résidence-chalet de John-Kevin Costner, les relations intéressantes entre les personnages secondaires me plaisent énormément. A Totoro aussi. Il a tout de suite vu dans cette série une réécriture country du "Parrain". Pour moi, c'est "Dallas" en mieux, avec la toute-puissante famille Dutton qui est prête à tout pour conserver son domaine, son bétail, sa place dans la société de l'Etat, au détriment des Indiens de la réserve toute proche. A lasso du pouvoir...

Sans titre 13

J'aime beaucoup ! Et je craque aussi pour la garde-robe de cette s... bitch de Beth Dutton (la fille unique de John-Kevin, interprétée par Kelly Reilly). Bon, quand on sait ce qu'elle a vécu avec sa mère, enfant, ça s'explique un peu...

a-team-gif_41212

$ Music $

Le best of des Beach Boys (Californie) nous a accompagnés dans la voiture
tout le mois d'août : "Fun fun fun" ! ;-D

beach-boys-smile

Youtube News : clic clic $

Les Miller ont enfin emménagé dans la maison qu'ils faisaient construire depuis 2 ans à Reno, Nevada.
Stephen et ses plus grands fils sont partis camper dans les parcs de Yellowstone et Glacier.

Darling Desi a passé du temps dans un chalet des bois, en Caroline du Nord.

L'adorable Québécoise Elise de la chaîne "A Book and a Cup" (qui reprend le Cold Winter Challenge cette année) nous a emmenés en vacances dans le Maine.

Au Texas, Regan et Clay se sont mariés ! ^_^

Becky Moss aura son 4ème enfant en avril (et va déménager dans 3 mois... je compatis teeeellement). ^_^

A San Francisco, Marion Botanical attend son second enfant pour 2024 : une petite soeur pour Louis. ^_^

En espérant que vous ayez apprécié la balade. ;-)
On se retrouve très bientôt !