challengechristmastime

Bon, c'est vrai : je me souviens avoir dit, il y a quelque temps, qu'après le challenge Halloween, le choco-blog allait tranquillement plonger dans l'hiver, sans contraintes ni objectifs précis. Pourtant avec un challenge pareil, comment peut-on résister, hein, franchement ? ^_^
Surtout que, à partir d'aujourd'hui 10 novembre et jusqu'au 2 janvier, MyaRosa nous propose de lire à notre rythme, sans pression, en douceur, juste pour le plaisir de saupoudrer nos sites d'un peu de magie, en attendant l'hiver et Noël. Une bien jolie idée ! Suivez le lien ou cliquez sur le savoureux logo rouge et rose pour vous inscrire.

500366354
Préparatifs pour Noël dans "You've got mail" : ça va scintiller !

Alors pour se mettre dans l'ambiance, je vous propose un petit passage par le choco-chalet. 
Les moutons ont quitté la vallée (après un petit séjour juste sous nos fenêtres, si si ! ^_^), quelques sommets sont déjà enneigés, dans le lointain. Ce dimanche a d'ailleurs commencé comme une journée d'hiver. Toute la matinée, il a plu lentement, longuement, mais la pluie, ce n'est jamais triste, c'est plutôt reposant. Imaginez-vous dans la (basse) montagne, un orage gronde au loin et les gouttes battent contre les vitres pendant que vous prenez votre petit-déjeuner (incluant un grand mug de chocolat aux épices de Noël)...

1748761266

Profiter de ce long week-end en restant sous la couette bien chaude jusqu'à midi pour chercher sur le web tout un assortiment de jolies images pour illustrer de futurs articles.

g

Un hot dog maison en guise de déjeuner. Mmmm, tenez, ça me rappelle cet extrait (je ne suis pourtant pas particulièrement fan de Musso mais ce passage-là me parle ^_^) :

Alberto apporta la spécialité de la maison : deux hamburgers dans un pain croustillant agrémentés de petits oignons, de cornichons, et des patates sautées.
Situé au nord de Greenwich Village,
Alberto's était l'un des derniers authentiques diners de Manhattan. Ouvert 24 heures sur 24, le wagon-restaurant en métal attirait, dans une atmosphère rétro, un flot continu de noctambules venus se régaler d'omelettes, de french toasts, de gaufres et de pancakes.
 (Guillaume Musso, L'appel de l'ange)

2363748467 1826973251
Sandra Bullock s'apprête à déguster un hot-dog, dans "While you were sleeping" (un de mes films de Noël préférés).

Vers 13h, le soleil a refait de timides apparitions, la grisaille s'est un peu éloignée et la brume est partie envelopper d'autres reliefs. Alors, vite, une courte balade parmi les feuilles rousses pour prendre l'air (et le grand froid du grand vent) avant le retour des nuages. Brrr, rentrer bien vite se mettre au chaud puis préparer un goûter de saison. Vous l'aurez compris : vive l'hiver qui s'annonce !
Le challenge de Mya Rosa promet donc de nous enchanter. C'est un peu comme si on s'installait tous ensemble dans un charmant cottage de Noël, histoire de patienter jusqu'aux grands froids, en partageant nos lectures-doudous au coin de la cheminée. Vous avez choisi votre chambre ? Rangé votre valise ?

3461744554 3476172830
Cameron Diaz dans "The Holiday".

Alors, c'est parti ! En route vers les grands froids et les romances hivernales. ^_^

Robyn Carr, Noël à Virgin River

975641550 3961581046 1219289402

A Noël dernier, Marcie Sullivan perdait son mari Bobby, grièvement blessé après avoir servi en Irak. Cette année, elle part direction Virgin River. Pourquoi cette bourgade perdue dans les montagnes enneigées de Californie ? Pour retrouver Ian Buchanan, ancien marine et meilleur ami de Bobby. Elle a une lettre à lui remettre. Une fois cette tâche accomplie, elle pourra envisager l'avenir. Après de longues recherches, elle trouve enfin ce héros de guerre, qui semble devenu un ours solitaire...
J'ai beaucoup apprécié cette lecture romantique et confortable, à la couverture absolument craquante. De la neige, des cabanes en rondins au cœur de la forêt, un village chaleureux et un snack rustique : il n'en fallait pas plus pour me permettre de passer un très bon moment... ni pour me donner envie d'un petit-déjeuner de pionnier !
Milly s'était aussi montrée très emballée par le tome 1 et le tome 2 de cette série de chroniques réconfortantes. J'avoue d'ailleurs que je prolongerais volontiers mon séjour à Virgin River pour en savoir plus sur l'histoire de ses adorables habitants, vu le sympathique accueil qu'on nous y réserve...

"Venez faire la connaissance de mes amies. Nous allons goûter nos cookies de Noël.
- Vous êtes entre vous, je ne veux pas vous ennuyer...
- Quelle idée ! Vous êtes la bienvenue."

277 pages

Trisha Ashley, A Winter's tale

2959366418

Un souvenir de lecture pour aujourd'hui... et une lecture en V.O., yeepee ! :-p
A 40 ans, Sophy Winter, une Anglaise brune toute ronde qui fabrique des coussins en patchwork à ses heures perdues, exerce un métier original : dame de compagnie pour vieilles dames, le plus souvent dans d’antiques châteaux qu’elle finit par restaurer puis administrer. 
Lorsqu’elle apprend, un jour, qu’elle a hérité de Winter’s End, la propriété de son grand-père, elle n’hésite donc pas un instant à se rendre dans le Lancashire... où elle retombe amoureuse du manoir de son enfance. A Winter’s End, Sophy va retrouver Mrs Larks, la sympathique cuisinière, ainsi que Ottie et Hebe, ses grand-tantes jumelles aux forts tempéraments. Seth, le séduisant jardinier un peu bourru, est, lui, un nouveau venu. Et entre Seth et Jack, le cousin éloigné au sourire ravageur, le cœur de l’héritière balance. En effet, "Jack had a voice like melted Swiss milk chocolate - smooth, rich and creamy."
Mais c’est finalement à Winter’s End que Sophy va consacrer son énergie, redonnant à la maison son lustre d’autrefois, tout en partant sur les traces de William Shakespeare (auteur de The Winter's tale...) puis d’une lointaine ancêtre devenue un fantôme amical, la sorcière Alys Blezzard.
Une jolie histoire avec, certes, quelques petites longueurs, mais surtout un humour ainsi qu’une ambiance british inimitables, comprenant chien en boule devant la cheminée, flocons de neige sur les roses et punch aux épices. Un charmant conte de Noël saupoudré de magie que je ne saurai que trop vous recommander !

I awoke one morning to find a fluffy white blanket over the landscape, and after breakfast, I went out to the top terrace to admire my very own winter wonderland.

403 pages

Helen Fielding, Le Journal de Bridget Jones

9782226127068-j 3121607390 1530439673 1221494166 220px-BridgetJonesDiary

Si je projetais depuis un bon moment de relire (encore une fois ; je ne m'en lasse pas) les aventures vitaminées de miss Jones (dans la toute première édition brochée, achetée à la fac), c'est finalement en plein froid de novembre que je suis partie retrouver ma super copine "Bridge", plusieurs années après nos dernières retrouvailles. Yeepee !

2728895931

D'ailleurs, bien que ce roman-journal fictif relate un an entier dans la vie d'une "célibattante" londonienne drôle et attachante, ce livre reste pour moi inévitablement associé à l'hiver et à la période de Noël. Il faut dire que les moments-clés de l'intrigue se déroulent à cette époque de l'année ; en outre, le récit s'ouvre et se referme un premier janvier.

ju
Renée Zellweger et Colin Firth se rencontrent à la mythique Dinde au Curry du Nouvel An.

Pour résumer, Bridget Jones a la petite trentaine, un boulot plutôt cool (dans le domaine de l'édition) mais dans lequel elle s'englue, un patron trop sexy pour être honnête, une mère tout bonnement insupportable, des amis hauts en couleurs (Tom, Jude, Sharon) ; elle est trop gentille, obsédée par son poids, passionnée par le téléfilm "Orgueil et préjugés" et par Mr Darcy, boit souvent, fume trop et nous dit tout au quotidien :

2288952952 568319123

sa vie de bureau auprès de Daniel et Perpetua, sa recherche d'un nouveau job à la télévision, sa lutte contre la déprime, sa relation avec ses parents, ses sorties au pub avec les copains, les peines de cœur de ses acolytes, son séjour "culturel" à Edimbourg, ses divers régimes, ses expériences culinaires... sans oublier, évidemment, sa recherche de l'homme idéal.

688798160
Bridget et Mark dans leur intérieur douillet.

Tout ça sur un ton frais, pétillant et décalé qui permet de dédramatiser beaucoup de choses. Et au final, cet ouvrage fait un bien fou - vraiment ! Un excellent remède contre l'anxiété et la morosité. Après tout, Bridget Jones a marqué (et décomplexé) toute une génération de filles...

1036899193
Ma scène préférée.

Pourtant, alors que j'adore le premier film avec Renée, Colin et Hugh (regardé en boucle quand j'étais étudiante ; en plus, la B.O. est géniale), la suite (à l'écran comme sur papier) m'avait beaucoup moins plu et je ne pense pas que je lirai le troisième volet qui va bientôt sortir et qui promet d'être plutôt déprimant. Vivent Bridget Jones et Mark Darcy - qui l'aime telle qu'elle est : un point c'est tout ! ^_^

3905179110
Romance sous la neige...

En attendant, avec ce premier volume, quel bonheur et quels fous rires ! Je n'y peux rien, je me marre toujours aux mêmes passages : トトロ pourra confirmer, puisqu'il m'a entendue plusieurs fois m'esclaffer comme une baleine ! Un de mes incontournables et une délicieuse papillote de fin d'année...
354 pages

It's cold outside : dimanche après-midi au chaud, petit méli-mélo

2892756830

Faire comme les hobbits et rester dans le choco-terrier...
Cœur écossais, coussin patchwork, plaid ours polaire, ordi portable blanc nacré, roman en cours, bougie à la vanille et tasse de thé épicé sucré au parfum extraordinaire : mmmm, tout va bien.
Paresser au creux d'oreillers confortables, bouquiner, siroter, grignoter et surfer sur Internet : la douceur de vivre, c'est super simple, en fait ! ^_^

702876492

Au gré des sites, (re)trouver de petites bulles de réconfort rouge et blanc qui appellent Noël, comme
cette page mêlant photos enneigées et extraits de magazines déco,
cet article "chocola-ddict",
cette "Christmas themed reading list",
cette sélection de films et livres de Noël,
ces "Christmas movies" choisis par The storybook girl,
ce "Christmas shopping" chez Gwladys,
cette très belle photo trouvée dans les archives de Shopgirl,
ces images adorables chez L'Or,
cet extrait des Jalna chez Milly,
ce billet au coin du feu radiateur chez Marielle.
Faire une sélection de livres charmants qui font déjà rêver d'un "white Christmas".
Envie de voir quelques flocons tomber, envie d'histoires enneigées.

1513303932
Mes chers Adrian et Rocky.

Je reverrais aussi volontiers "Le crime est notre affaire" avec Catherine Frot et André Dussolier, adaptation d'une intrigue d'Agatha Christie : ah, la neige de la Haute-Savoie, un crime dans le train, la fantaisie de Prudence Beresford engagée à "la vallée aux loups" et surtout l'élégance de son style années 1920 !

1966598407
Prudence et Tante Babeth (Annie Cordy) au bord des pistes.

Oh, comme le temps passe et la bougie se consume ! Il faut que je reparte : on m'attend dans le Yorkshire avec les héros de La maison des sœurs. ^_^
Mais je pense déjà à plus tard, tout à l'heure, quand, à la nuit tombée, éveillées par une page comme celle-ci ou une autre de ce genre, surgiront des envies de pantoufles, de peignoir bien épais et de long "bubble bath" chaud (c'est plus joli en anglais). Avec beaucoup de mousse, se laisser envelopper. Fermer les yeux, rêvasser, profiter du calme, continuer à lire peut-être (avec d'infinies précautions). Allumer quelques bougies, pourquoi pas ? Oui, j'ai vraiment hâte d'avoir enfin une baignoire...

244421337 929299235

D'ailleurs, pour finir, il est grand temps que je vous présente ma toute nouvelle crème de douche chouchou à la tartelette aux fraises (un pur régal, on en mangerait) : tadam ! Le voici, dans un flacon aux couleurs de Noël, ce qui ne gâte rien. Quel plaisir ce doit être de se plonger dans un bain avec cette mousse-là : tout simplement à croquer ! Quelques douces mélodies pour l'ambiance, des musiques de films éventuellement... Vous voyez ?

2560672342

Et voilà, c'est malin : j'ai des envies de spa qui reviennent, maintenant... Ou mieux encore : imaginez une piscine chauffée, avec un coin jacuzzi, devant un beau chalet, sous la neige, le tout dans la montagne. L'impression d'être hors du temps et du monde. Sans oublier les larges serviettes bouclées et moelleuses pour s'emmitoufler au sortir de l'eau, avant d'aller s'installer au coin de la cheminée. ^_^
Quelle bavarde ! Les neiges d'Angleterre m'attendent pour de bon et トトロ ne va pas tarder à rentrer : je vous laisse donc. Profitez bien de votre dimanche et à très bientôt !

Enfin le week-end !

Ah, enfin je peux venir vous retrouver, tout au bout de cette semaine épuisante, remplie à ras bord comme toujours ! Autant vous dire que toutes les pauses furent les bienvenues...
D'abord, la pause neige avec les premiers flocons de la saison.  Une neige légère qui a peu tenu au sol et ne m'a donc pas empêchée d'aller travailler mais qui rend tout un peu plus poétique. Un tapis tout blanc de quelques centimètres à peine s'est ainsi déposé aux alentours, poussant quand même le chat des voisins (est-ce Chat Long ou Chat Tigré ? on a aussi Chat Touffu :-p) à se réfugier sur le rebord d'une de nos fenêtres : hello, matou des neiges ! ^_^

479439211

Et puis, une pause gourmande avec du pain perdu maison pour accompagner ma lecture du moment (toujours la même, un gros pavé-doudou qui prend du temps) et parce que トトロ n'en avait jamais goûté : attention, à gauche, deux peluches fort gourmandes veillent... 
Enfin, une pause amicale lors d'un repas chez Vir : entre rires et saveurs ! ^_^ Et avec sa délicieuse assiette-dessert incluant glace vanille, verrine froide à la pistache, biscuit croquant et une part de choco-tarte aux pommes et à la cannelle. Un joli assortiment "automne-hiver", non ? Mmmm...
Maintenant que le week-end est enfin là, vivent le repos, la lecture, les tisanes et le plaid sur le canapé ! Dehors, il fait un froid polaire, brrr : un temps parfait pour chococooner tranquillement et terminer le roman de Charlotte Links... D'autres lectures de saison m'attendent et j'ai hâte de m'y plonger ! ^_^
Bon samedi à tous et à très vite.

Charlotte Link, La maison des soeurs

915991217 3525084594 1599121209 1451543209

Suggéré par Rose il y a plusieurs mois, ce roman a été très patient : il a attendu longtemps, dans la bibliothèque du salon, qu'arrive le temps de la neige et du froid...

En 1996, deux avocats allemands, Barbara et Ralph, choisissent de passer leurs vacances de Noël tous les deux, dans un cottage anglais perdu au fin fond du Yorkshire, en pleine campagne : ils espèrent se retrouver et ainsi sauver leur mariage.
Laura Selley, la vieille dame fragile et peu sûre d'elle qui leur loue sa maison, est très inquiète à l'idée de les laisser seuls chez elle. Ne risquent-ils pas de trouver le manuscrit qu'elle-même cherche en vain depuis des années ? Ce manuscrit raconte la vie de la précédente propriétaire, la dure et courageuse Frances Gray qui fut entre autres suffragette, puis infirmière en France pendant la guerre avant d'administrer seule la ferme et les terres de Westhill. Sa mère meurt, son père vieillit, son frère a perdu la raison à la guerre...

♪♫ Kate Bush, "Oh England my Lionheart".

Il est vrai que l'héroïne avait aussi une sœur, Victoria, mais les deux femmes ne se sont jamais entendues. Les feuillets rédigés par Frances pourraient bien, en outre, contenir le récit d'un terrible événement. Lorsqu'une tempête de neige oblige le couple de touristes à se terrer à Westhill House, Laura Selley sent monter l'angoisse : et si Barbara et Ralph découvraient le lourd secret de sa maison ? Il est d'ailleurs probable que leur séjour ne se passe pas du tout comme ils l'avaient prévu...

Comme Les roses de Guernesey (déjà plus de 750 pages au compteur) m'avait beaucoup plu il y a deux ans, j'ai pensé que j'allais forcément aimer ce roman-là, d'autant plus que, cette fois, l'intrigue principale ne prenait pas place en plein été mais se voyait ancrée aux alentours de Noël.

De bons feux crépitant dans les cheminées. Une appétissante odeur de café et de bacon grillé s'échappant de la cuisine et embaumant l'escalier. Un sapin décoré dans le salon. Et des voix, les voix de six personnes, de sept, même, en comptant Adeline, la gouvernante, qui s'appelaient, riaient, se disputaient. Une maison pleine de chaleur et de vie.

On retrouve plusieurs ingrédients chers à l'auteure dans ce récit : le tissage des époques, la dimension historique, les secrets de deux grandes familles, les Gray et les Leigh, des figures féminines fortes : cette Frances Gray, quelle femme ! Une femme dont j'ai suivi le parcours avec grand intérêt, des années 1910 à 1980. Ce livre restera donc un bon moment de lecture hivernale, même si  le dénouement ne m'a pas convaincue (too much et en même temps prévisible) et même si ma lecture a été ralentie par la fatigue, cette semaine.
765 pages

En compagnie de Meg, Jo, Beth et Amy

104709657 2306179924 807766301 3424648701 4027351701

Dimanche soir, bien au chaud sous la couette, avant d'éteindre, j'ai "picoré" quelques grammes de sérénité dans l'un de mes livres fétiches (dévoré à trois reprises, au moins) : Les Quatre filles du Dr March de Louisa May Alcott. Simplement pour relire, avec un grand bonheur, les deux premiers chapitres du roman, juste ça ; vous savez, ceux qui sont consacrés à Noël et qui font tant de bien...

3791697511
Un baiser enneigé pour Meg.

Dans les premières pages, les filles décident d'utiliser leur maigre pécule pour offrir des cadeaux à leur mère : une paire de gants, des mouchoirs brodés, de nouveaux chaussons solides ainsi qu'une bouteille d'eau de Cologne. Mrs March va d'ailleurs bientôt rentrer à la maison et Beth met ses vieilles pantoufles à chauffer devant la cheminée, tout en faisant toaster du pain pour le thé.

1736764611 1095184076
Au magasin (film de 1949).

Ensuite, elles répètent la pièce écrite par Jo et qu'elles interpréteront le soir de Noël (Jo veut devenir écrivain, souvenez-vous). Bref, Beth, absorbée par le texte, se méprend et embroche une des pantoufles de sa mère sur la grande fourchette, au lieu d'un toast. J'adore ce passage... Enfin, Mrs March est de retour, de la neige sur sa capeline et une lettre de son époux dans sa poche.

2111394045
Les filles autour de Susan Sarandon, Mrs March à l'écran (bande-annonce ici).

Le deuxième chapitre commence tôt le matin du 25 décembre : Meg, Jo, Beth et Amy, après avoir découvert un joli livre coloré sous leur oreiller, emballent leur petit déjeuner (crêpes, tartines, muffins, crème, lait) et vont gaiement l'offrir à une famille misérable qui vit non loin de chez elles et qui ne sait comment remercier ces bons anges.

3424119618 3082349308 2817180609
De quoi nourrir et réchauffer de pauvres enfants.

Mrs March, elle, recevra ses présents un peu plus tard mais peut être très fière de ses quatre petites, devenues grandes...

4096244777
La découverte des cadeaux dans le film de 1949 (que j'aimerais beaucoup voir).

Le soir venu, la représentation théâtrale tant attendue a lieu devant une vingtaine de fillettes du quartier, qui pépient à qui mieux mieux. Le spectacle est suivi d'un fort délicieux souper-surprise, servi dans la salle à manger bien chauffée et offert par le vieux Mr Laurence, le voisin : au menu, de la glace et des bonbons, dégustés entre deux éclats de rire ! Nos demoiselles sont aux anges :

3212795938
Rayonnantes dans leurs robes de popeline.
224769495

Ce joyeux et tendre diptyque forme sans aucun doute l'un des plus jolis récits de Noël que je connaisse : simples, apaisants et chaleureux, ces passages débordent tout bonnement d'amour ; je ne m'en lasse pas, et vous ?

2893603360 1917026901

Tenez, d'ailleurs, ça me donne envie de vous montrer ces deux intérieurs rustiques qui semblent correspondre parfaitement à l'époque de Louisa May Alcott : les rocking-chairs, le feu de bois, le bois qui pétille, la lourde soupière, les couleurs chaudes, le service à thé, la guirlande de feuillage, tout me plaît ! Malheureusement, il manque la bergère de "Marmee"...

961053078

1925974981 3591392503 2512981169
Image de droite : le salon de Tasha Tudor, lors d'un thé de Noël (source : Pinterest).

Tout récemment, Marielle a d'ailleurs publié un article très douillet intitulé "Dans la maison des quatre filles..." (quand je l'ai vu, je venais tout juste de concocter le présent article, pensant le mettre en ligne au cours de cette semaine : chouette coïncidence). So lovely... Et n'oublions pas le site de Jo consacré à Louisa.
J'aime aussi la suite : Les filles du Dr March se marient / Good wives.

Susan Wiggs, Le pavillon d'hiver

1677887436 62829675 3962993542

J'avais déjà beaucoup apprécié mes deux précédents séjours à Avalon (voir Un Noël au Lac des SaulesLe Refuge du Lac des Saules), cette petite bourgade nichée dans les Catskill Mountains, à 100km de New York. Retourner là-bas, reconnaître la place saupoudrée de flocons et entourée d'échoppes, la boulangerie, la bibliothèque ainsi que des noms de personnages déjà rencontrés fut un vrai petit plaisir.

Dans le froid de l'hiver, Jenny Majesky vient de perdre sa grand-mère, une émigrée polonaise au cœur immense et aux talents culinaires certains, la seule famille qui lui restait. Désormais seule (car ce sont ses grands-parents qui l'ont élevée lorsque sa mère a disparu), déboussolée, la jeune femme se réfugie dans ce qu'elle sait le mieux faire : l'écriture et la pâtisserie. D'ailleurs, elle est maintenant l'unique propriétaire du café-boulangerie "Sky River". 
Lorsqu'une nuit, un nouveau drame se produit et que sa maison brûle entièrement, Jenny se demande si ce n'est pas le moment de commencer une nouvelle vie. Pourrait-elle enfin faire de ses rêves une réalité ? Publier enfin le livre dont elle rêve depuis toute petite ? Peut-être, avec l'aide de Nina, sa meilleure amie qui est aussi le maire d'Avalon. Ou avec le soutien de Rourke McKnight, le chef de la police locale, qu'elle aime en secret depuis 15 ans... Et puis la vie réserve parfois de belles surprises !

794085949

Beaucoup de neige, de sentiments et de gourmandise, dans ce roman-romance reposant... Rien de sensationnel mais un roman-plaid très doux, qui aide à supporter le froid. Ce qui m'a le plus plu (hormis les passages qui prennent place dans la boulangerie elle-même), c'est le fameux "pavillon d'hiver", le chalet loin de tout où Jenny s'installe (un peu tard à mon goût, mais bon) pour écrire le livre de sa vie : imposante cheminée en pierre de taille, vieux canapés en cuir usé, mezzanine lambrissée, chambre rustique et salle de bains adjacente... J'en rêve ! ^_^

4063112055 3192391962
Marin Frist ("Men in trees") : elle aussi s'isole pour écrire au pays du froid.

Pour finir, le suspense qui surgit brusquement dans les derniers chapitres du livre n'enlève rien au charme de cette histoire hivernale, bien au contraire : la fin se dévore d'une traite ! Je déplorerais seulement quelques traductions franchement maladroites (des titres de séries ou d'émissions télé, par exemple) mais ce n'est pas bien grave.
399 pages 

Avec Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie

948406852

Après Les quatre filles du Dr March, je voulais vous parler d'un autre épisode (littéraire) de Noël que je connais quasiment par cœur et qui me touche aussi beaucoup...
A la fin du deuxième volume de la série Quatre sœurs, Malika Ferdjoukh nous invite à passer les fêtes de fin d'année chez les filles Verdelaine. Depuis que leurs parents les ont quittées, la magie de décembre et des préparatifs de Noël n'est plus la même, bien sûr, mais les cœurs battent encore...

♪♫ Kate Bush, "December will be magic again" : December will be magic again. Take a husky to the ice while Bing Crosby sings "White Christmas". He makes you feel nice.

4162934525

Le soir où l'on décore le sapin à la Vill'Hervé, Enid trouve un mystérieux cadeau dissimulé sur la réserve de la chasse d'eau ; Hortense rêve de devenir comédienne ; Bettina tombe amoureuse de Merlin, de la boutique de surgelés ; Geneviève veut absolument un repas de fête pour le 25 même si le budget est archi serré ; Charlie embrasse Basile dans la cuisine alors qu'il prépare des bananes flambées ; et Tata Lucrèce propose à ses cinq nièces d'aller faire quelques emplettes en ville avec elle...

1083770999
Angela Lansbury et le Christmas spirit...

Il a neigé, lumières et guirlandes illuminent les allées, "longs paquets et gros cadeaux ressemblent à des personnages en marche". C'est beau, un centre-ville, en fin d'année. Une fête foraine s'est même installée sur le boulevard, non loin de la mer : on y mange des gaufres chaudes et sucrées, des chichis et des crêpes. C'est là que Bettina doit rejoindre son jeune enchanteur...
Le jour même de Noël, les filles et leur tante se régalent avec les huîtres, le rôti, les lychees et le champagne apportés par Basile. Tous ensemble, ils écoutent de la musique rétro et invitent Muguette, la jeune malade qui loue la maison voisine, à partager leur festin et leur gaieté.

3484660031 1568053228
"The orchestra song" à presque-Noël dans "You've got mail" : Kathleen et Christina.

Plus tard dans la soirée, une fois l'encombrante Lucrèce rentrée chez elle, et pour se consoler du départ en urgence de leur petite invitée, les quatre sœurs, restées seules sur les vieux canapés du salon, jouent à "my favorite things", comme la chanson de Julie Andrews dans "La mélodie du bonheur" : chacune doit révéler aux autres une chose qu'elle aime par-dessus tout. Il me semble que, dans ce tome, c'est l'un de mes passages favoris, tout en complicité et en tendresse...

"Et toi, Hortense ?
- Quoi ?
- La chose que tu préfères ?
- Eh bien, c'est en ce moment. Tenir ce vieux Roberto [le chat] sur mes genoux et vous écouter dire des âneries."

3946597270
Sandra / Lucy :  the perfect Christmas smile...

Passez un très bon dimanche de l'Avent : ici, c'est rhume, toux et extinction de voix (depuis vendredi), résultats d'un grand froid et d'une grosse fatigue. J'espère aller vite mieux pour profiter de la magie de décembre (et courir le marathon-jusqu'aux-vacances, en plus du marathon de lecture). A très bientôt, je vous embrasse fort (mais de loin ^_^). Take care...

Twinkle

1376763445 1392544711

♪♫ Fredrika Stahl, "Twinkle twinkle little star"

graphics-stars-793879.gif

Ouf, la semaine est presque finie, la maladie s'est peu à peu éloignée, la forme revient petit à petit... même si, franchement, elle revient de (très, très) loin ! Cet après-midi, nous avons ressorti et réinstallé notre mini-sapin, l'avons paré de blanc et rouge (avec l'étoile en flanelle et à grelots tout en haut) et avons même planté du blé porte-bonheur dans une petite coupe assortie.

2405218029

Faire un vœu ? Petites lumières magiques. Lumières d'hiver. Gouttes de verre. 
Vivement ce week-end : j'ai hâte de me transformer en demoiselle Moumine pour pouvoir hiberner... et lire bien au chaud, au fond de notre terrier. Grignoter des pages pour continuer à reprendre des forces.
Dormez d'un profond sommeil et faites de beaux rêves...

♪♫ Beyonce, "Halo"

Marathon de lecture d'hiver : 7 et 8 décembre 2013

381399464

Il y a un an quasiment jour pour jour, je découvrais le bonheur des "RAT" grâce au super marathon de Noël d'Arieste, ma toute première expérience du genre. Cette année, Petit SpeculoosChicky Poo et Samarian reprennent le flambeau et on devrait encore beaucoup s'amuser ! ^_^

4121593877

Lire, lire, lire, c'est déjà un bonheur en soi, mais quand il s'agit de lectures enneigées, c'est encore mieux. J'ai donc opté pour la formule "Winter wonderland", samedi 10h-22h ET dimanche 10h-22h, la totale !
Bon, on va y aller tranquillement tout de même : la priorité de ce week-end reste le repos, après la trachéite et avant la semaine archi-remplie (c'est une habitude, hein ? ^_^) qui s'annonce...

fd

Mon programme : deux paires de chaussettes-bouclettes, gilet-tout-doux, crème pour les mains / lait pour le corps "Eau Dynamisante" Clarins, stick à lèvres Cold Cream d'Avène + évidemment quelques récits-flocons.

 Samedi
4276699365

10h. Début officiel du marathon mais je ne pourrai finalement participer qu'après le déjeuner (un RDV imprévu, zut, zut et re-zut). A tout à l'heure et bon début de RAT à tous ceux qui attaquent !

18h. Malheureusement, je n'ai commencé à lire que tard dans l'après-midi ; la vie, avec son calendrier, ses bouleversements en marche et ses décisions importantes à prendre, s'est imposée aujourd'hui à mes envies de lectrice... Pour l'instant, c'est donc plus "Let it snow" que "Winter wonderland" mais j'ai quand même réussi à finir les 139 pages qui me restaient pour terminer La maison des Aravis de Françoise Bourdin. A tout à l'heure !

19h15. Une bonne douche très chaude et un petit en-cas plus tard... (en solo car トトロ est sorti avec des copains) Pâtes aux deux fromages et salade banane/mandarine escortent Le drôle de Noël de Scrooge, mon second livre prévu pour le RAT.

21h30. J'en suis à la page 68 du conte fantastique de Dickens et ne pense pas aller plus loin, ce soir : le sommeil me gagne. Je n'aurai finalement pas été très performante, ce samedi, avec seulement 207 pages lues, mais je vous promets de me rattraper demain ! ^_^ Bonne nuit à tous et bonne suite de lecture à ceux qui continuent...

z

Dimanche
4276699365

10h. J'espère que vous allez bien, ce matin, car le marathon continue : c'est reparti en mode "Winter wonderland"! Avant le petit déjeuner, je me suis offert la fin des aventures d'Ebenezer Scrooge : 90 pages. Une belle histoire, divinement bien écrite : je suis ravie d'avoir enfin lu ce classique, que je connaissais assez mal jusqu'à présent. 
Après avoir avalé deux brioches, je me suis recouchée pour lire au moins une des histoires de Romain Sardou (il s'agit d'une relecture et, dans mes souvenirs, Sardou s'inspire de Dickens) : à plus tard !

174104354

Midi. J'ai fini de relire le premier conte, "L'arche de Noël" (65 pages). Londres, quartier de Mayfair, 1856 : cette histoire magique, centrée autour de deux personnages, le conteur Eliot Doe et le jeune Amory Bolton, rappelle évidemment l'atmosphère de Dickens. Du suspense, du merveilleux, une réunion d'esprits magiques dans le nord de l'Ecosse... et quelques petites lourdeurs dans le style : mais on ne va pas chipoter, c'est quand même un récit plein de tendresse qui explique l'apparition du Père Noël dans le folklore européen. Je garde deux autres contes pour cet après-midi... Là, c'est l'heure de la pause déjeuner !

14h30. Après une longue pause (repas, rédaction des billets-bilans de mes dernières lectures), j'ai repris l'ouvrage de R. Sardou pour dévorer sur le balcon, au froid soleil hivernal, "Les petites espérances de Duane Reilly", les aventures d'un petit orphelin Irlandais, chassé par la maladie de la pomme de terre et arrivé dans les bas quartiers de Londres en 1874. J'ai enchaîné avec "Noël à Coldbath Fields", qui raconte le destin de l'honnête Barnabas Witham, emprisonné à la suite d'un malentendu et libéré grâce à un miracle de Noël. Ces deux nouvelles représentent 37 pages à elles deux. Hop, je change de coin-lecture. Le temps de préparer une petite tisane bio aux fruits rouges, quelques mini-gâteaux et je commence mon quatrième ouvrage : un autre roman tout blanc de Françoise Bourdin. 

17h15. J'ai lu les 106 premières pages d'Un cadeau inespéré. Franchement, j'adore les ambiances douillettes qui règnent dans les ouvrages de F. Bourdin, des histoires de familles qui se reconstruisent, toujours dans des cadres superbes. Ce livre-ci prend place dans les Alpilles, aux alentours de Noël : l'Or, tu as raison, c'est le bonheur.

17h45. Et 30 pages de plus ! Un coup de fil amical puis je vais préparer le repas de ce soir (ce midi, c'était トトロ aux fourneaux ; ce soir : ragoût de pommes de terre à la tomate, mmm ça sent trop bon ^_^). Ensuite, à la douche et je reprendrai mon roman après. A tout à l'heure.

1260154837

20h20. Au lit. Objectif : terminer le roman de Françoise Bourdin.

21h30. Mission accomplie ; cette histoire m'a vraiment beaucoup plu, je vous en parlerai bientôt ! 
En comptant ces 78 dernières pages, ça me fait un total de 513 pages lues ce week-end, mon plus petit "score". Mais en toute honnêteté, je n'avais pas envie de me forcer et suis allée, pendant ces deux jours, au rythme des événements et au mien ^_^. Cela ne m'a pas empêchée d'achever les 4 ouvrages prévus au départ et de passer encore un très bon moment de lecture et d'échange, bien au contraire. 
Merci aux organisatrices et à vous toutes pour vos adorables messages ! Passez une belle soirée et à très vite.

Françoise Bourdin, La maison des Aravis

3341799497 1077747898 1242852487

La famille Ferrière mène à Paris une existence agréable mais sans surprise : Bénédicte, la mère, rentre chaque jour plus tard du cabinet vétérinaire où elle exerce ; Clément, le père, agent immobilier au chômage, vit de plus en plus mal sa situation ; Laurent, le fils aîné, poursuit de brillantes études de droit ; Louise, la plus jeune, vient de décrocher (difficilement) son bac mais ne sait pas encore vers quel avenir se tourner.
Lorsque Bénédicte hérite de sa tante Mathilde et devient propriétaire d'une belle maison forte en Haute-Savoie, une résidence de caractère dont les fenêtres s'ouvrent sur la chaîne des Aravis, de nouvelles perspectives s'offrent aux Ferrière.
Quittant la capitale pour aller s'installer à la montagne, ils ignorent encore que ce changement d'adresse va bouleverser toute leur vie. Car non loin de leur nouveau logis, vit le séduisant Ivan, un mystérieux souffleur de verre en qui la vieille Mathilde voyait l'âme-sœur de Bénédicte...

Tout comme dans Les bois de Battandière, j'ai aimé la force de la nature, les paysages sauvages et enneigés, l'histoire des deux loups, Diva et Roméo. J'ai aussi été conquise par cette grande bâtisse traditionnelle (comme celle de Prudence et Bélisaire Beresford) marquée par la présence bienveillante de Mathilde, qui fut l'institutrice du village.

3957528738
Prudence Beresford, dans le salon de sa grande maison savoyarde, tout en pierre.

Ce serait merveilleux de passer ce premier hiver au coin de l'immense cheminée, de se réveiller dans un paysage de coton blanc, de se mijoter des recettes savoyardes dans les grands faitouts de cuivre découverts au fond des placards, d'aller couper soi-même en forêt le sapin de Noël.

Les rapports humains entre les habitants de ce bourg savoyard isolé m'ont également plu : le maire, son adorable épouse, les éleveurs du coin, le rude monsieur Carpentier, les employés d'Ivan... Toute une communauté que j'ai quittée à regret. Une jolie histoire, entre terroir et romance, ainsi qu'une bouffée d'air pur venue des sommets !
379 pages

Françoise Bourdin, Un cadeau inespéré

467333999 22699455 52755066 (1)

Louise, 33 ans, comédienne, séparée de son mari, élève seule son fils de 9 ans, Florent, dans une vieille maison rénovée, isolée dans les Alpilles. La dévouée Fanélie qui, à 60 ans bien sonnés, vient souvent lui prêter main forte en s'occupant du petit lorsque des répétitions retiennent Louise au théâtre, fait aussi partie de la famille. Tous trois s'apprêtent à passer leur premier Noël depuis le départ de Xavier, le père de Florent.
Mais, par un après-midi enneigé et glacial, alors que sa nounou s'est assoupie au coin de l'âtre, le garçon décide de partir seul en expédition dans les collines : il veut absolument ramener un sapin qui trônera dans le salon. Perdu, gelé, il est heureusement retrouvé par Grégoire, un veuf bourru mais très attachant qui a repris l'exploitation de son grand-père. Marc, le meilleur ami médecin de Greg, ausculte également l'enfant avant de le rendre à sa mère, folle d'inquiétude... 
Une mère célibataire, deux hommes agréables et disponibles... Les plus belles rencontres ont parfois lieu quand on s'y attend le moins (ou, plus exactement, Louise ne s'y attend pas ; la lectrice, elle, a déjà tout vu venir et observe la suite des événements d'un œil amusé ;-p).

1784216952 2729245459

Du 21 décembre au 5 janvier, soit toute la durée des vacances scolaires, ce roman nous raconte une belle histoire d'amour (ou plutôt des histoires d'amour, l'amour sous toutes ses formes : amitié, complicité, tendresse), sur fond de tempête de neige, de feux de cheminée, d'histoires de bergers et de crèches provençales. Si, en cette fin d'année, vous cherchez une lecture reposante qui vous donne le sourire et envie de faire de la luge, alors ce court récit est absolument parfait. Le billet de Shopgirl. L'Or en a aussi parlé ici.
214 pages

Charles Dickens, Le drôle de Noël de Scrooge

1133991594

Londres, XIXe siècle. Ebenezer Scrooge, un vieil homme avare et méchant, mène une vie triste et solitaire : il méprise son neveu, le gentil Fred, exploite son commis, l'honnête Bob Cratchit, et refuse de donner quoi que ce soit aux plus démunis, même le soir du 24 décembre ! Scrooge, cette nuit-là, va pourtant vivre l'expérience la plus incroyable de son existence : le fantôme de Jacob Marley, son ancien associé, ainsi que trois Esprits de Noël vont lui montrer que la vie ne mérite d'être vécue que si on partage, si on sait aimer et se faire aimer.

98283767

Un grand classique de Noël : une belle plume, au service d'une charmante histoire, que j'ai aimé découvrir (enfin) dans sa version originale. En effet, les seules versions que je connaissais jusqu'alors étaient celles de Disney : très longtemps avant de regarder le film d'animation (fort réussi) avec Jim Carrey (Scrooge) et mon chouchou Gary Oldman (Bob, le petit employé au cache-nez), je me souviens avoir écouté plusieurs fois, étant petite, un enregistrement sur 33 tours (un disque "hérité" de Choco-Brother) avec Picsou, Dingo, Mickey et Donald dans les rôles principaux.

1899923432 2509853987

C'est aussi le premier ouvrage de Charles Dickens qu'il m'est donné de lire, et ce ne sera pas le dernier : je compte bien retourner très vite, et en sa compagnie, dans cette Angleterre victorienne que j'aime tant, retrouver les allumeurs de réverbères, les brumes de la City, les planchers qui craquent dans les vieilles boutiques et les crinolines qui effleurent le pavé londonien...
157 pages

Carl Barks, Mes plus belles histoires de Noël, un froid de canards !

2094724085

Aujourd'hui, j'ai choisi un recueil de BD signé Carl Barks pour Disney que j'ai piqué à トトロ ^_^

Pour Donald, Riri, Fifi, Loulou et Onc' Picsou, les 24 et 25 décembre sont toujours synonymes d'aventures (ou plus exactement de mésaventures) mais rassurez-vous, tout finit toujours bien ! D'une mission-test pour le Père Noël à une promenade en traîneau assez chaotique, en passant par une rencontre avec des grizzlis et une autre avec une affreuse sorcière, ce grand album doré rassemble pas moins de 9 récits en BD.

1491288484

Bref, il y en a pour tous les goûts ! Un bon moment-récré, tout spécialement avec les histoires "Quel cadeau pour Noël ?" et "Noël sur le Mont Ours". En plus, Gontran, Daisy et Grand-Mère Donald sont eux aussi au rendez-vous...
144 pages 

Noël dans le Colorado : de la neige, un peu de déco, des chansons et deux films

Comme l'an dernier, je voulais vous proposer un petit billet pour un "country Christmas".
Mais où est donc passé le Docteur Mike ? Ah, elle observe "les Noëls passés"...

3750214418

A Colorado Springs, pas de neige. Imaginons pourtant qu'il fait froid, qu'il a neigé autour du ranch et que champs, routes et pâturages sont recouverts d'un joli manteau nacré. On part vers les bois pour trouver le sapin idéal que l'on charge enfin sur le chariot. Puis on laisse les chevaux nous reconduire à la maison. It's a real "Christmas for cowboys"...

3651179392

Il fait si froid dehors, avec toute cette neige, entre donc : venez vite vous abriter à l'intérieur, il y fait bon.
La maison est toute en rondins, le vieux plancher en bois craque sous nos pas, un bon feu brûle dans l'âtre, des fauteuils confortables invitent au repos. Une guitare est sans doute posée dans un coin, quelque part ; un harmonica également. 
Il faudra ensuite placer le sapin dans le bon angle de la pièce puis le vêtir de guirlandes colorées. Sans trop s'attarder car ce soir, on se rend en ville pour un concert très spécial... ^_^

2672185511 4259901873
Le somptueux living-room de Ralph Lauren (dans son ranch du Colorado).

Dans un registre moins "démesuré" et moins "grandiloquent", voici ma version du chalet-cocon parfait, au pied de la station : un plaid douillet sur la terrasse, une entrée confortable et décorée de façon cosy, une chambre rustique entièrement lambrissée : que demander de plus ? Le mélange des inspirations me plaît, toujours en conservant l'esprit "cabane de trappeur". Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi, j'aimerais bien y attendre la venue du Père Noël...

655190829 2131762210 4287348169

Mais il est déjà l'heure de repartir ! N'oubliez pas de vous habiller chaudement.
Dans les rues glacées, les clochettes des traîneaux se mêlent au bruit de la circulation, les haut-parleurs diffusent "Aspenglow" ou "Christmas like a lullaby", les vitrines des boutiques brillent de mille feux en ce début de soirée. La route scintille sous les phares et les skieurs quittent les cafés où ils se sont réchauffés après un bel après-midi passé sur les pistes. Ils ont les joues rouges.

3007738125

C'est maintenant l'heure de rejoindre mon chouchou incontesté, le regretté John Denver (qui était sur le choco-blog en décembre 2012, lui aussi), dans la première partie de son émission spéciale "Christmas in Aspen" (1988 - la vidéo démarre au bout de 10 secondes), dont je vous ai déjà parlé l'an dernier mais que j'adore.

887135739 3871289397

Les montagnes du Colorado, de gros pulls et des anoraks bien chauds, des feux de camp, une guitare, des chalets, une chorale, bref un vrai petit "winter wonderland" : il y a tout ce qu'il faut ! Un verre de vin chaud pour épicer cette soirée country enneigée ? ^_^

Si cette ambiance à la fois rustique et féerique vous plaît, je vous conseille pour finir deux jolis films "country", en lien avec le thème du jour suggéré par Mya Rosa : Noël au cinéma (pour une fois que je m'accorde au calendrier gentiment proposé par l'organisatrice ! ^_^).

1904260944 2879497618

Le premier long-métrage , "Take me home" (2000), raconte justement la vie et la carrière de John, avec Kristin Davis dans le rôle de sa première épouse adorée, Annie. J'aime le regarder à cette époque de l'année car les paysages du Colorado y sont à couper le souffle !

2058402288 1531808685

John a aussi joué dans "The Christmas gift" (1986), un adorable téléfilm de saison avec beaucoup de neige et de jolis sentiments : un veuf encore séduisant emmène sa fille en vacances dans une petite ville du Colorado où tout le monde croit au Père Noël. Cliquez sur chaque DVD ci-dessus et vous aurez une petite surprise ! A regarder impérativement dans un rocking-chair ou enfouis au creux d'un vieux canapé tout mou, devant une douce flambée... ^_^

4145333758
Surprise ! Au casting, Jane Kaczmarek (Loïs dans "Malcolm") ! :-p

Sook et Buddy : Christmas cakes and cookies

452066166 2940513846

Alors qu'il fait ici un vrai temps d'hiver (vent, pluie, brrr), je vous propose d'aller nous réchauffer ensemble dans une cuisine accueillante et parfumée.
Il y a deux ans, je découvrais chez Milly le récit autobiographique de Truman Capote intitulé Un souvenir de Noël. Un texte doux-amer dans lequel l'auteur, qui a passé son enfance loin de ses parents, dans de la famille éloignée, en Alabama, raconte le rituel des cakes aux fruits.
Chaque année, jusqu'à ses sept ans, le petit Truman confectionnait des gâteaux de Noël avec sa meilleure amie, la vieille Sook, une cousine éloignée et un peu simple d'esprit, qui le surnommait affectueusement "Buddy" et qu'il aimait tendrement. Retour dans les années 30...

1175972577

Imaginez une matinée de fin novembre. Le début d'une matinée d'hiver il y a plus de vingt ans de cela. Concevez la cuisine d'une vieille maison de guingois dans une ville de province. Un grand fourneau noir en est le principal ornement, mais il y a aussi une grande table ronde et une cheminée avec deux fauteuils à bascule placés devant. C'est justement aujourd'hui que la cheminée a commencé son ronronnement saisonnier.
"Pauvre de moi, s'écrie Sook, son souffle enfumant la vitre. C'est un temps à faire les cakes aux fruits."

2710799488

Avant de s'atteler à la tâche, il faut d'abord aller récolter les noix de pécan, dans un champ voisin de la maison, à l'aide du landau à tout faire. Puis compter, sou après sou, cent après cent, l'argent nécessaire pour aller faire les emplettes indispensables au comptoir de Mr Jones.

2602142103
Un magasin général d'antan : Charles Ingalls dans la boutique de Mr Oleson.

Le fourneau noir, bourré de charbon et de fagots, rutile comme une citrouille éclairée de l'intérieur. Les fouets à œufs battent, les cuillers tournent dans les bols de beurre et de sucre, la vanille adoucit l'air, le gingembre l'épice ; mêlées et chatouillant les narines, les odeurs imprègnent la cuisine, envahissent la maison. En quatre jours, le travail est accompli. Trente et un cakes, humides de whisky, reposent sur l'appui des étagères. Maintenant, la branche nue d'un figuier de décembre frotte la fenêtre.

Une fois tous les gâteaux préparés, Buddy et Sook boivent le whisky restant et s'amusent comme des petits fous, au grand dam du reste de la famille ! Tout cela est relaté avec tellement de chaleur et d'émotion qu'on ressent fortement le lien profond qui a uni ces deux êtres pendant ces années-là. Ces quelques pages - les seules que j'aie jamais lues de Capote - m'ont vraiment marquée. En bien, en doux. ^_^ Une histoire d'amour, en fait. Le billet de Lou, paru justement hier ! 

zrgf
Monica et Rachel : l'épisode des cookies de Noël.

En ce petit matin gris et froid, envie d'une cuisine toute en bois, où flotterait la délicieuse odeur des pancakes, sur lesquels on ferait fondre des morceaux de beurre. Du lard grillé, des œufs brouillés. Bref, un petit déjeuner "country" pris en regardant la neige par la fenêtre. Un chat de gouttière grassouillet et au pelage bien doux qui ronronnerait juste à côté, sur le tapis...

497654170 1727070765

Et, immanquablement, je repense à ce billet délicatement odorant, paru chez Milly, ainsi qu'à cet autre mélange parfums-saveurs, retrouvé chez Marielle. Mmmm... Me viennent aussi, sur les papilles, des envie de vin chaud délicatement épicé (goûté chez Gwladys il y a peu), d'oranges piquées de clous de girofle (également vues et senties chez Gwladys), de marrons (très) chauds, de petits gâteaux dorés au chocolat (comme ceux d'Emma) et de sablés en forme d'étoiles saupoudrés de sucre-glace (un peu comme chez Mya Rosa), pas vous ? ^_^

39963854

Vous aurez sans doute compris que ce billet (prêt depuis une bonne dizaine de jours, slurp !) se voulait en lien avec le thème proposé par Mya Rosa pour son challenge : ce vendredi, c'est Noël en cuisine... Bon je le reconnais, j'ai un peu triché, ce n'est pas moi qui ai enfilé mon tablier aujourd'hui ^_^. Miam, malgré tout ! Des extraits gourmands, aussi, chez L'Or.
En prime, des décorations de Noël adorables, admirées samedi dernier, lors d'une virée shopping entre filles (eh oui, parfois il m'arrive de quitter mes chères montagnes pour descendre à la Ville ^_^). Féerique.

3963181463

En décembre 2014, j'ai pu voir le téléfilm adapté du livre de Capote.

H♥me

Ça y est, les congés sont enfin arrivés !
La pression retombe, le temps passe bien moins vite, on range à notre rythme, on prépare, on nettoie le chalet à deux (il y en avait bien besoin...) et même si la pluie est toujours là dehors, à l'intérieur l'appartement s'emplit de cadeaux soigneusement empaquetés, de rubans brillants, de films de Noël, de calme et de lenteur aussi, de parfums de lessive et d'odeurs sucrées...

3723398411

La recette des Ecus du Chat Botté proposée par Emma a d'ailleurs été testée hier soir et instantanément approuvée. Confirmation ce matin, au petit-déjeuner ! ^_^

3614813552

Du coup, je compte en refaire deux fournées ce soir pour emporter chez mes parents, puisque nous descendons chez eux dès demain. Deux billets sont d'ores et déjà programmés pour la semaine à venir : l'un paraîtra demain, l'autre mardi, et en attendant de vous retrouver "en direct", je vous embrasse bien fort. Passez de très belles fêtes !

Tout blanc

Un petit coucou pour vous dire que nous sommes sous une véritable tempête de neige, aujourd'hui, et ça devrait se poursuivre demain ! C'est la deuxième neige de la saison. 
Sur la photo, de gros flocons sont encore en train de tomber. Au total, on a 20 bons centimètres, pour l'instant.
It's a real winter wonderland, n'est-ce pas ? Et chez vous ?

1141394175

Passez une très belle suite de semaine et prenez soin de vous.

Scarlett Bailey, Tendre veillée

1093385259 180260014

Voilà, je l'ai enfin terminé avant de partir ! ^_^
D'abord repéré chez Mya Rosa puis revu chez Emma, ce roman-flocon anglais me tendait tout bonnement les bras ! Le texte-accroche s'est d'ailleurs avéré irrésistible : Lydia, avocate londonienne, a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n'hésite-t-elle pas une seconde quand ses meilleures amies l'invitent à réveillonner en leur compagnie. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds, dans un décor digne d'une carte de vœux, non loin d'une bourgade adorable. Mais quand Lydia se retrouve bloquée par une tempête de neige en compagnie de son petit ami Stephen, de son ex Jackson et d'un irrésistible inconnu, Will l'artisan, son Noël idéal est sérieusement mis à mal...

J'ai particulièrement apprécié l'amitié entre les filles, unies depuis les bancs de la fac. Chacune se trouve à une étape différente de la vie : la reine du télé-achat fraîchement amoureuse, l'avocate en couple depuis plusieurs mois mais qui s'ennuie ferme, la jeune mariée qui commence son 9ème mois de grossesse, la mère de famille installée qui se lance dans l'hôtellerie. Et aucune d'elles n'a la langue dans sa poche ! Lhumour est donc présent à chaque page, de même que de nombreuses références cinématographiques (les vieux films que Lydia regarde en boucle) ou littéraires (Dickens se trouve cité à plusieurs reprises)... et que les verres de whisky (et autres alcools forts), généreusement distribués et consommés, comme dans toute comédie britannique qui se respecte (au bout d'un moment, j'avoue quand même que ça a commencé à me gêner : l'héroïne doit être pompette pendant les 2/3 du roman, à peu près - presque plus souvent que Bridget ! ^_^).

3214549578

Ah, et puis une chose m'a profondément charmée : le manoir victorien racheté par Katy et Jim, transformé en chambres d'hôtes, non loin des pics enneigés et d'un lac enchanteur. Une merveille ! La grande allée illuminée, la couronne de Noël sur la porte d'entrée, le salon...

Empruntant un couloir sombre, étroit et lambrissé, Katy ouvrit une autre porte en bois pour dévoiler le salon de la famille, qui faisait environ la moitié de la surface de l'autre, mais était encore plus ravissant et infiniment plus confortable, et que la chaleur du feu parfumé aux pommes de pin rendait étincelant. Vincent van Dog se roula devant l'âtre, s'endormant presque immédiatement.

Sans oublier les chambres des invités : La chambre était charmante, décorée dans des tons vert pâle, avec un lit à baldaquins merveilleusement romantique, dont les rideaux de brocard étaient retenus par un ruban. Le plus adorable était leur propre parcelle de tourelle, qui formait une petite pièce à part, avec des fenêtres sur trois murs et juste assez de place pour un fauteuil rebondi.

Au final, on obtient une bon divertissement hivernal, à l'atmosphère fort engageante, qui donne envie de profiter au maximum des fêtes de fin d'année, de s'emmitoufler dans une écharpe en laine pour aller entonner des chants de Noël sur la place d'un village enneigé. Et si j'ai mis un temps fou à le terminer, le lisant à pas de mini-fourmi, ce n'était nullement la faute du livre lui-même (autres occupations et préoccupations, la tête ailleurs). Alors laissez-vous tenter, vous aussi ! ^_^ Virginie l'a lu, en décembre 2014.
400 pages

Odette Ferry, Sissi impératrice

447441169 (1) 397135243

Petite lecture légère et rétro, dénichée dans un vide-grenier au printemps dernier, me rappelant les ouvrages que j'empruntais, fillette, à la bibliothèque, et finalement parfaite en cette période de l'année ! ^_^

A 17 ans, Sissi vient d'épouser l'Empereur d'Autriche et vit désormais à Vienne, entre l'austère palais de la Hofburg et le grandiose château de Schönbrunn, deux lieux que j'ai eu la chance de visiter en 2009 avec Choco-Bro (j'ai même pu contempler deux reproductions de robes absolument merveilleuses).

1750143981

Auprès de son époux François-Joseph mais aussi de son impitoyable belle-mère, l'archiduchesse Sophie, Elisabeth doit s'adapter à sa nouvelle existence. Pas facile, la vie d'Impératrice, quand on a grandi librement, entre les lacs de Bavière... Pas facile non plus, la vie de jeune maman, quand on doit faire face aux codes de l'étiquette, aux contraintes du pouvoir et au caractère autoritaire de Son Altesse Impériale Sophie.
Par chance, pour alléger un quotidien trop lourd, Elisabeth peut tout de même compter sur son sympathique beau-père qui fait semblant d'être sourd, sur le frais minois de la toute petite princesse, sur l'amour du peuple hongrois qui l'adore et veut la couronner reine, et enfin sur une jolie escapade en amoureux à travers les montagnes autrichiennes.

4092308084

Ce court récit, directement adapté du film d'Ernst Marischka, suit pas à pas le scénario, se trouve agrémenté de merveilleuses illustrations en couleurs pleine page et permet, une fois de plus, de rêver à la légende de la belle et immortelle Sissi. Une légende malheureusement loin de la réalité... mais ça, c'est une toute autre histoire ! Petit plus : un article de Marielle consacré à l'Impératrice (et qui ne cache rien de sa réelle personnalité).
190 pages

Crinolines et une mariée d'hiver

1240731132

Et si, l'espace de quelques minutes, on imaginait que cette année, pour Noël, on pouvait se téléporter au XIXe siècle et arborer une merveilleuse robe à crinoline ? Noël me semble être la plus belle période pour rêver à une garde-robe de princesse, de reine, voire d'impératrice, non ? Vêtue de velours, de satin ou de flanelle, voici Romy, voici notre Sissi d'Hiver...

2270150972

Ne bougez pas, la présentation aura lieu dans votre boudoir et débutera avec les robes d'apparat... Et comme la grisaille est de retour, vive la couleur avec un classement arc-en-ciel ! Scintillez, jupons, rubans, capelines et manchons...

3834054413 2914367391 2305649830 722430604 891215719

tzrgs

qwx

~ A présent, la plus belle de toutes ~

635339671 3730664358

1240731132

~ Enfin, ma mariée de Noël : Francesca de Habsbourg ~
(en 1993, j'avais 10 ans et ce mariage d'hiver d'inspiration russe m'avait émerveillée)

3530877565 3608884066 2793505505

Rêvez bien...

Souvenir de lecture : Laura Gallego Garcia, L'Impératrice des Éthérés

525757190 3540103670

Le peuple auquel appartient la jeune et pragmatique Bipa vit dans des Cavernes, à l’abri du grand froid. Mais, dans cet univers protégé, où "un châle et une boisson chaude étaient plus réconfortants que n’importe quel discours", il se dit tout de même bien des choses sur le monde extérieur...

On raconte qu’au-delà des Monts de Glace, se trouve un palais étincelant, si grand que ses tours frôlent les nuages, et si délicat qu’il semble bâti de gouttes d’eau. On dit que l’Impératrice qui y réside est tellement belle que personne ne peut la contempler sans perdre la raison.

Un jeune habitant des Cavernes, l’obstiné Aer, est persuadé qu’il retrouvera son père auprès de l’Impératrice et quitte le refuge souterrain pour se diriger vers l’Etoile bleue, où doit se trouver son palais. Bien qu’elle déteste "cet imbécile d’Aer", Bipa se lance néanmoins à sa recherche, rencontrant les Golems, des êtres pétris dans la neige, le cristal ou l’émeraude, mais aussi les Opaques, puis les Translucides, les Transparents et enfin les Ethérés, des créatures qui, toutes, se dirigent aveuglément vers l’Etoile.
Au-delà d’un simple roman d’aventures enneigées, cette fable futuriste espagnole propose en fait une réflexion poétique sur le sens qu’on choisit de donner à notre vie : serez-vous du côté des Opaques, profitant des joies simples de la Vie (carpe diem) ou du côté des Ethérés qui aspirent à toujours mieux, quitte à ne jamais l’atteindre et à se perdre soi-même en chemin ? 
254 pages

Souvenir de lecture de l'an passé : Philip Pullman, Les Royaumes du Nord

3441568848 1802798780 4155120545

Voilà l'un des ouvrages que Soukee m'avait offerts lors de notre swap Chocolat & Cinéma.
En Britania (une Angleterre parallèle à la nôtre), la petite Lyra mène une vie agréable au Jordan College d'Oxford en compagnie de son daemon, Pantalaimon, son âme sur pattes et à poils : en effet, dans ce monde-là, chaque être humain possède un animal-totem qui le suit partout. Les érudits de Jordan College ont pris en charge l'éducation de Lyra, qui est devenue une fillette vive, intelligente et un peu rebelle. Lorsque son oncle, l'explorateur Lord Asriel rend visite au Maître du College, Lyra, cachée dans une armoire, le sauve d'une tentative d'empoisonnement et entend parler, pour la première fois, de l'Aurore et de la Poussière... Des phénomènes qu'on ne trouve que dans les Royaumes du Nord, en Laponie, où Tartares et ours en armure font la loi, et où Lyra rêve d'aller. Son souhait se réalisera. En chemin, elle croisera la route de la terrible Mme Coulter, de Iorek Byrnison (un personnage qui m'a enthousiasmée) et des sorcières (dont la fascinante Serafina Pekkala), elle sera aidée par les gitans sur leurs péniches, apprendra la vérité sur ses parents, sur leurs ambitions respectives et devra manipuler un outil très rare et bien mystérieux.

56896249

J'ai été conquise du début à la fin ! Les personnages sont bien trouvés, on s'attache à eux tout en les admirant. Surtout, on ne s'ennuie pas un seul instant et, des couloirs lambrissés de l'université anglaise jusqu'aux étendues glacées de l'Arctique, l'aventure de Lyra nous emporte dans son souffle. Merci donc à Soukee pour cette belle découverte ! ^_^ 
501 pages

Lecture 2014 dans le thème : Jean-Claude Mourlevat, Le chagrin du roi mort

1251114509 2644515443

Lundi soir, j'ai enfin achevé cette lecture glacée qui m'a pris pas mal de temps : rien à redire à l'histoire, c'est juste que je n'ai pas lu très assidûment ces derniers jours.
C'est pourtant une très belle épopée "jeunesse" que nous offre là Jean-Claude Mourlevat !
Sur l'île enneigée de Petite Terre, loin, très loin de notre monde, vivent les "jumeaux" Aleks et Brisco, fils du menuisier Bjorn et de sa femme Selma. En réalité, les deux garçons de 10 ans ne sont pas frères ; cela ne les empêche pas d'être absolument inséparables.
Le récit commence avec la mort du vieux roi de Petite Terre, le pacifique et lettré Hollund. Alors que la population défile et se recueille devant sa dépouille, le fantôme du souverain s'adresse à Aleks et lui prédit que Brisco se trouve en danger. A partir de là, tout s'enchaîne pour les deux héros : en vrac, enlèvement, séparations, révélations, machination, combats, sorcellerie, acharnement pour prendre le pouvoir, guerre, coup de foudre, fuite dans les glaces... Les années passent mais quels destins !

Et quelle plume ! Décidément, Mourlevat excelle dans l'art de créer d'autres mondes (je pense par exemple à la formidable bibliothèque royale, labyrinthique et envoûtante), mais aussi quand il s'agit de créer des personnages crédibles, à la fois intenses et humains, tout en nuances et chacun avec ses failles : le terrible Guerolf, Louve la tourmentée, le nain violoniste Halfred et la sorcière Brit âgée de trois siècles...
A la fois roman d'aventures, texte fantastique et histoire d'amour, ce beau livre - parfois dur mais passionnant - mérite vraiment d'être lu : il vous emportera comme un tourbillon de neige sur les traces des "fils" Johansson.
403 pages

Souvenir de lecture (et ciné) de l'an passé : J.R.R. Tolkien, Bilbo le Hobbit

fd

♪♫ "Far over the misty mountains cold..."

Bilbo Baggins, jeune hobbit attaché à son confort et à son garde-manger généreusement garni, est contacté par le magicien Gandalf pour participer à la plus grande aventure de sa vie. Luttant contre son désir de tranquillité, Bilbo va faire honneur à la lignée des Took, petits aventuriers aux pieds poilus, dont il descend. Ainsi, lorsqu'une assemblée de 13 nains, conduite par Thorïn, lui demande de les aider à récupérer l'or de leurs ancêtres, volé et gardé par le terrible dragon Smaug, Bilbo accepte. 

fd

Commence alors un périple qui mènera la petite troupe jusqu'à la Montagne Solitaire, en passant par la maison d'Elrond, les cavernes des gobelins sous les Monts Brumeux, l'antre du gluant Gollum, les ailes des Seigneurs Aigles, la maison de Beorn, Mirkwood et ses araignées géantes, la grotte du Roi des Elfes de la Forêt.

520325465

Chaque chapitre apporte son lot de péripéties ! Et les nains, avec leurs noms rigolos (Bifur, Bofur, Bombur...), sont fort sympathiques. Quant à Bilbo lui-même, rien à voir avec son fade neveu Frodo : Bilbo est rusé, généreux, courageux, il trotte vite, sait se battre et se montre vraiment à la hauteur de sa mission ! C'est aussi avec lui que tout a commencé puisque Le Hobbit raconte comment Bilbo a acquis le fameux anneau de pouvoir...
Un voyage surprenant et coloré, accompli pour une lecture scolaire mais qui s'est vite transformée en lecture-plaisir, juste avant d'aller voir le film de Peter Jackson : 
une agréable aventure pleine de rebondissements et de créatures fantastiques mais ce qui m'a surtout fait plaisir, c'était de retrouver l'univers et les personnages de la Terre du Milieu ! En y repensant, je me dis que les contes de Tolkien, avec leurs magnifiques elfes et leurs lutins-hobbits gourmands, s'accordent parfaitement au temps des préparatifs de Noël. 
A lire : la note d'Hilde.
444 pages

Michael Ende, L'Histoire sans fin

4293289573 1976125504 248865627 3748567108 (1)

En ce jour de Noël, un très vieux souvenir, sans doute le plus ancien dans la catégorie "fantasy" : un roman formidable, L'histoire sans fin de l'Allemand Michael Ende, que j'avais dévoré, collégienne, et auquel je repense à chaque fin d'année en montrant le film de Wolfgang Petersen à mes 6èmes.

1964625674

Bastian, 10 ans, cherche à échapper aux brutes de son collège. Il entre par hasard dans la boutique d'un bouquiniste et lui vole un livre ancien fascinant. Le garçonnet se réfugie ensuite dans le grenier de son école pour le dévorer.

483531342 1778209241 109695608

Car il s'agit d'un livre absolument pas comme les autres : il y est question d'un univers fantastique où vivent des escargots supersoniques, des elfes scientifiques, des monstres, des Dragons de la Chance... Ce pays, rongé par un mal étrange, risque de disparaître. Peu à peu, Bastian entre dans l'histoire, une histoire qui recommence avec lui, L'histoire sans fin, celle de Fantasia.

3629377959 87996678 1034928133

Il fera aussi la connaissance de la Petite Impératrice qui règne sur ce pays merveilleux et qui risque de mourir elle aussi si rien n'est trouvé pour sauver son monde !

2603424892_1

Ce roman enchanteur représente un récit initiatique peu commun ainsi qu'un plaidoyer passionné pour le droit à l'imagination, au rêve. Je me souviens avoir emprunté ce roman à la bibliothèque municipale de ma petite ville ; à l'époque, je n'avais pas encore vu le film (pourtant sorti juste un an après ma naissance ^_^) mais j'ai vécu, avec cette aventure, un formidable et inoubliable moment !
544 pages

1394453798

De tout cœur, je vous souhaite un très beau réveillon de Noël
ainsi qu'un non moins formidable 25 décembre ! ^_^

3837548245

Quelques musiques magiques pour accompagner vos derniers préparatifs :
"Fantasia", "La Quête d'Atreyu", "La Tour d'Ivoire", "Bastian's Happy Flight"
(oui, on a revu "L'histoire sans fin" tout récemment, quel conte extraordinaire).

2214876802

A très, très bientôt !

fd

"All I want for Christmas..."

1776850382

(j'aime bien cette version par Shania Twain)