samedi 9 juin 2018

Récré écossaise : Carolina Lozano, "J'ai laissé mon cœur dans les brumes d'Edimbourg"

Dans mon billet de présentation, j'avais promis quelques intermèdes celtiques en marge du Mois Anglais : voici donc une petite récré écossaise avec un roman espagnol pour jeunes adultes, croisé sur plusieurs sites : chez MyaRosa, Pauline, Pedro, Sous le Feuillage et Nahe (leurs avis vont donneront peut-être un autre éclairage). (clic clic si le thème vous intéresse) Liadan, dite Lia, est en terminale au prestigieux lycée Royal Dunedin d'Edimbourg, un établissement très "select" installé dans un vieux château avec... [Lire la suite]

lundi 4 juin 2018

William Wilkie Collins, "Pierre de Lune"

Aujourd'hui, les polars anglais sont à l'honneur.Voici donc le roman qui est considéré à l'heure actuelle comme le premier récit policier "moderne" (1868) ! De Wilkie Collins, j'avais adoré Secret absolu ! Fin avril, je me suis donc attaquée à ce classique du même auteur, un pavé victorien : Pierre de Lune. Depuis le temps que j'en entendais parler ! Et il était disponible à la médiathèque, alors il n'y avait plus qu'à ! Verdict : malgré les tours et détours de ce roman, j'ai tout de même préféré ma première lecture. Et... [Lire la suite]
jeudi 17 mai 2018

♡ Marie Pavlenko, "Je suis ton soleil"

Deborah entre en terminale et vu qu'Isidore, le labrador déplumé, puant et collant que sa famille vient de recueillir, lui a croqué toutes ses chaussures, cette ultime année de lycée s'annonce bien pourrie ! En effet, d'autres événements, autrement plus déstabilisants que des bottines mâchouillées, vont venir perturber ses premiers mois de classe : la mère de Déborah, qui a toujours semblé porter un secret en elle, se met à agir étrangement, et à Noël, son père annonce qu'il part pour une autre femme ! Heureusement, Débo pourra... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 09:31 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 3 avril 2018

Anne-Laure Bondoux, "L'aube sera grandiose"

Titania Karelman, auteure de polars, décide un soir d'emmener sa fille de 16 ans Antonine, dite Nine, loin de tout, dans une étrange cabane construite au bord d'un lac. Pourtant, ce soir-là, c'était la fête du lycée ! Mais il y a des choses dans la vie qui ne souffrent pas de délais. Titania doit parler à sa fille, elle doit lui raconter tout ce qu'elle ne lui a encore jamais dit : sur sa mère Rose-Aimée, sur ses frères, les jumeaux Octobre, alias Octo, et Orion, sur leur énigmatique père à tous 3... Alors Titania révèle tout, et... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 17:35 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 11 janvier 2018

Ernest Hemingway, "The Snows of Kilimanjaro"

Cette nouvelle de 1936 se trouve dans le recueil The Essential Hemingway qu'a conservé Totoro après ses études d'anglais.Harry et Helen, mari et femme, se livrent à un safari en Afrique lorsque Harry se blesse à la jambe. Diminué, il s'imagine que la gangrène s'insinue en lui et qu'il va bientôt mourir. C'est que Harry est écrivain, voyez-vous, alors son accident ouvre la porte de son imagination. Allongé devant la tente, alors que les hyènes rient affreusement dans l'air du soir, il somnole tout en pensant à ses relations avec les... [Lire la suite]
samedi 6 janvier 2018

♡ Pasi Ilmari Jääskeläinen, "Lumikko"

Ce récit très froid mi-réaliste mi-fantastique, un rien troublant, m'a totalement conquise ! Déjà par sa très belle couverture ; puis par l'histoire en elle-même. Nous sommes dans une petite ville finlandaise, berceau de la plus grande auteure de littérature jeunesse que le pays ait jamais connue, Laura Lumikko, une femme solitaire, qui a créé la série du Bourg-aux-Monstres (l'idée du livre à l'intérieur du livre est d'ailleurs drôlement bien exploitée) : "La Blanche-Mère borda Bobo Rix-Rax, Bestiole, Humidon, Boule d'Ecorce... [Lire la suite]

mercredi 20 décembre 2017

Susanna Kearsley, "La mer en hiver" (lecture commune)

Nous voici en Ecosse, en 1708. Quelques irréductibles aristocrates écossais complotent pour faire revenir sur ses terres leur roi légitime, James Stewart, actuellement réfugié en France. La comtesse d'Eroll, une veuve au caractère bien trempé, mère d'un proche du roi James, reçoit en secret chez elle, au château de Slains, les artisans de ce retour. Parmi eux, John Moray, un soldat solide et brillant dont la tête est mise à prix en Angleterre. Dans le même temps, la comtesse accueille une lointaine parente orpheline, la jeune et... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 19:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 5 novembre 2017

Escapade automnale (virtuelle) en ville

La famille Fondant vit dans un petit village des basses Alpes. Si on veut faire des courses conséquentes et les boutiques, il faut rouler environ 40 minutes vers le nord ou 1h vers le sud. Bon, on dispose quand même de toutes les commodités (supermarché, pharmacie, boulangerie, poste, école) à moins de 5 minutes, tout en étant à l'orée d'une petite colline ; la première (petite) montagne, elle, n'est pas très loin derrière. Autant vous dire que nous sommes isolés des grosses agglomérations et ça nous convient parfaitement ! ... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 07:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 28 octobre 2017

Gaston Leroux, "Le Fauteuil hanté"

Après l'Opéra hanté, voici l'Académie Française en proie aux menaces d'un écrivain-sorcier mystérieux et inquiétant qui se fait appeler Eliphar de Saint-Elme de Taillebourg de la Nox : un nom de magicien qui en jette, non ?En effet, alors qu'Eliphar convoitait un fauteuil laissé vacant à la mort d'un Immortel, on lui a refusé la place. Fait étrange, tous ceux qui ont par la suite tenté de prendre place sur l'auguste siège ont trouvé la mort dans des circonstances à peu près similaires. "Malheur à ceux qui auront voulu s'y asseoir... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 17 octobre 2017

Maxence Fermine", Le Palais des Ombres"

L'histoire démarre fin septembre 1960, à Paris. Nathan Thanner, trentenaire timide et solitaire, fabrique et vend de petites marionnettes non loin de la Place des Vosges. Le 26 septembre, le facteur lui apporte une lettre énigmatique : son père écrivain, qu'il n'a plus vu depuis des années, vient de se donner la mort, en prenant le temps au préalable de lui envoyer une missive lui indiquant même le jour et l'heure de son enterrement. Ce père étrange et distant lui laisse également un cadeau qui semble empoisonné. Il s'agit d'une... [Lire la suite]